AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2710370611
Éditeur : La Table ronde (06/06/2013)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Retracer la vie de Marcel Proust dans ses énigmes et ses absences: tel est le propos de cette biographie qui explore le cheminement intellectuel et sensible de l’auteur de La Recherche. S’appuyant sur les travaux de spécialistes,mais aussi sur des documents issus de collections particulières et sur des entretiens, Michel Erman inscrit pleinement l’homme et son œuvre dans le contexte historique de l’époque (la IIIe République, l’affaire Dreyfus, la Première Guerre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bibalice
  03 septembre 2013
Il faut en avoir du courage et une certaine idée du style pour décider d'écrire une biographie de Proust.

En moins de 300 pages petit format, c'est pourtant le pari -réussi- de Michel Erman chez La petite Vermillon.
Michel Erman, je le connaissais déjà pour ses travaux antérieurs sur Proust, lui qui a consacré une bonne partie de sa vie et de son travail à l'auteur de la Recherche. Je l'avais rencontré un jour, et, moi qui n'avais lu que maladroitement et partiellement LE roman français, j'avais alors tout compris, tout aimé, tout eu envie d'aimer. C'était à l'occasion de son bottin des lieux proustien, une lecture en biais passionnante mais bien trop courte pour percer l'oeuvre.
Proposée dans le cadre de Masse Critique, cette biographie signée Michel Erman tombait ainsi à point nommé.
En spécialiste émérite, Erman a lu et probablement envié les précédentes biographies de Proust. Dans son avant propos, il cite celle de Maurois, que je me promets de lire un jour, celle de George Painter ou encore celle d'Henri Bonnet. Ces différentes biographies apportent toutes un éclairage particulier sur l'oeuvre et la vie de Proust. Celle de Maurois met en lumière "les personnalités diverses du romancier", celle de Painter s'intéresse au "problème des sources" quand celle de Bonnet fait quant à elle le portrait de "l'écrivain au travail".
Qu'apporterait donc Michel Erman avec sa biographie ? Relater chronologiquement et humblement la vie de Proust au gré des sources et des conjonctures du portraitiste ? Non car il ne s'agit jamais vraiment de cela dans un biographie et Erman place la barre un peu plus haut : son ambition est de "recréer le flux de l'existence".
Recréer le flux de l'existence, d'accord. Un flux rapide, alors : les chapitres sont serrés et défilent à la vitesse de la lumière. On passe ainsi, en moins de deux pages, de la naissance de Proust à un portrait déjà bien établi de son enfance : "tous les témoignages concourent à tracer le portrait d'un enfant altruiste et généreux [...]". Il y a bien quelques pauses dans le récit, à l'adolescence par exemple, alors que Proust ne sait encore quelle direction donner à sa vie sexuelle ou lors de la publication mouvementée des différents tomes de la Recherche. Ce sont d'ailleurs ces pages sur la publication de la recherche qui sont pour moi les plus intéressantes de cette biographie. On navigue ainsi dans les méandres des maisons d'éditions prestigieuses qui refusent et s'arrachent l'oeuvre de Proust.
Sans jamais rentrer dans d'insignifiants détails, Michel Erman propose ainsi une biographie qui passionnera autant les connaisseurs les plus assidus de la Recherche que les curieux de passage qui voudraient en savoir plus sur son auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
hrousset
  29 août 2013
La collection de Poche de la Table Ronde, La petite Vermillon dut-elle rougir de confusion, il faut applaudir de voir apparaitre et à un prix très accessible, une biographie de Marcel Proust qui n'a rien à envier aux classiques d'André Maurois, G Painter, G Diesbach, Jean-Yves Tadié et autres. Il s'agit d'une nouvelle édition, dix ans après la première par Michel Erman, qui s'est illustré plus récemment par deux très utiles bottins proustiens : personnages et lieux, chez le même éditeur. L'ouvrage est aussi concis, ce qui est remarquable pour le sujet (un peu plus de 300 pages avec des notes succinctes, une bibliographie, malheureusement pas mise à jour, c'est le seul reproche, et un précieux index). Michel Erman est universitaire, philosophe, et a su allier la précision et l'esprit de synthèse de l'enseignant, la curiosité du chercheur, et une présentation très vivante, facile à lire. Nous sommes loin des images d'Epinal habituelles, et c'est véritablement l'homme que l'on voit vivre dans son contexte, avec ses amitiés dont certaines sont, on le sait, « particulières », mais d'autres purement mondaines, son champ d'observation, ou littéraires, et dans différents lieux d'élection (de Paris à Venise, en passant par Cabourg). L'enfance est rapidement traitée, avec un tableau du milieu où il évolue et un premier accent est mis sur les exercices de style, sous formes d'articles dans divers journaux, les Pastiches d'écrivains célèbres, les réflexions sur l'art, en lien avec les ouvrages de Sainte-Beuve, Ruskin…, l'ensemble avec une détermination à se faire reconnaitre dans le monde littéraire qui est parfaitement décrite. C'est ensuite l'âge de la maturité et dans la solitude, l'attachement à son oeuvre romanesque (La Recherche), dont on saisit très bien la façon dont elle s'est construite, avec les difficultés que Proust a eues pour la faire publier. L'auteur nous invite à suivre les arcanes de l'édition de Grasset à Gallimard. Enfin, le philosophe n'est pas loin et c'est avec beaucoup de clarté qu'il nous fait pénétrer dans l'univers proustien, où la connaissance sensible, irisée de la mémoire de tous les sens tient lieu d'intelligibilité du monde, dans une approche phénoménologique avant la lettre, esthétique sans transcendance, et consciente des pulsions qui nous gouvernent, et dont un médecin contemporain, rentré à Vienne après un séjour chez Charcot analyse de plus près les mécanismes.
Le mot de la fin, une image : Proust vient de mourir, Céleste Albaret, sa gouvernante veut lui joindre les mains, on frère Robert demande : « Il est mort au travail. Laissons lui les mains allongées. » le lendemain l'Abbé Mugnier proche de tout ce milieu littéraire où il est enfin reconnu viendra prier sur sa dépouille.
Au total, biographie qui ne peut qu'inciter à lire (ou à relire) Proust, et on peut le faire par fragments avec l'aide des deux bottins proustiens du même auteur, un viatique …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BibaliceBibalice   12 août 2013
Proust tient en piètre estime les célibataires de la grammaire, collectionneurs de mots rares, amateurs de sens etymologiques et gardiens du temple de la syntaxe.
Commenter  J’apprécie          51
Lire un extrait
Videos de Michel Erman (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Erman
Depuis octobre, le monde semble s'être embrasé. de Hong-Kong à Paris, du Liban au Chili, les mouvements de contestation se sont multipliés. Les revendications se recoupent, les symboles utilisés sont les mêmes. Quels liens entre ces manifestations de la colère ? Est-ce un cri unanime ?
Pour en parler, Emmanuel Laurentin reçoit le philosophe Michel Erman (auteur Au bout de la colère, Ed. Plon), Myriam Catusse (chargée de recherche en sociologie politique au CNRS) et Erica Guevara (maîtresse de conférence en sciences de l'information et de la communication à Paris 8).
Le Temps du débat d?Emmanuel Laurentin ? émission du 29 octobre 2019 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/temps-du-debat
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤23Michel Erman7¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
894 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre