AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782700259384
384 pages
Éditeur : Rageot Editeur (24/04/2019)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 198 notes)
Résumé :
C’est une histoire de vengeance... Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (120) Voir plus Ajouter une critique
Daniella13
  29 mars 2019
Je dois dire que j'ai vraiment adoré ce roman. Nous sommes plongés au coeur d'une légende de plus de 200 ans et qui semble à portée de main...
Nous sommes donc à Sparrow où chaque année la Swan Season attire de nombreux touristes. Ce n'est pas pour rien, car une légende dit que les soeurs Swan on été noyées il y a de ça plus de 200 ans et que chaque année, elles reviennent pour se venger...
D'abord il y a le chant pour attirer le corps des jeunes filles dans l'eau et en prendre possession. Puis les noyades des hommes commencent du premier juin jusqu'au solstice d'été. La « cloche de la mort » sonnera encore cette année.
Bien que la ville se soit résignée à son destin, il se pourrait bien que cette année tout change...
J'ai beaucoup aimé l'écriture de Shea Ernshaw, elle était simple et captivante. On pourrait presque croire à sa légende et la vivre quand on la lit.
Nous avons de longs chapitres qui relatent le moment présent et des plus courts qui nous racontent le tragique destin des soeurs Swan.
Commençons par leur passé. Les trois soeurs, Marguerite, Aurora et Hazel, ont été accusées d'être des sorcières simplement car elles étaient différentes. Leur beauté attiraient la jalousie des femmes et rendaient fous les hommes.
Hazel est tombée amoureuse d'un jeune homme nommé Owen mais son père n'a pas vu cette relation d'un bon oeil à cause de la réputation des soeurs. Il a donc fait passer les soeurs pour des sorcières et elles ont été noyées au grand bonheur de tous. Mais les soeurs sont revenues hantées les villageois pour assouvir leur vengeance. Depuis 200 ans, les habitants de Sparrow acceptent leur sort et connaissent les risques encourus dès que la Swan Season commence.
Maintenant penchons nous sur le présent. Les soeurs ont comme chaque année introduit un corps de jeune fille pour attirer les hommes et se venger et ce sera à travers les yeux d'une habitante, Penny, que nous les verrons évoluer. Cette dernière a perdu son père il y a 3 ans et elle est assez réservée et en retrait. Elle va tout de même accueillir un étranger, qui disons le, ne sont pas acceptés dans cette ville, nommé Bo et va rapidement tomber amoureuse de lui.
Lui est surtout là pour découvrir qui a tué son frère et veut aussi venger sa mort.
Cependant leur liaison évolue de façon simple et on apprécie les voir évoluer ensemble même si l'on se doute de ce qu'il va en découler.
J'ai beaucoup aimé ces deux personnages qui sont réellement attachants. Mais le destin va leur donner du fil à retordre et il faudra faire un choix qui risquera de tout remettre en question...
Entre cruauté, soif de vengeance, amour et trahison il y a de quoi vous tenir en haleine jusqu'à la fin du roman.
Cependant petit bémol pour moi pour le final. La situation de Bo entre Penny et Hazel me laisse assez perplexe. On ne sait pas si son choix se fait par dépit ou par réel envie de rester c'est assez confus. Mais que cela ne vous empêche pas de découvrir cette belle histoire très touchante.
Je tiens à remercier les éditions Rageot pour l'envoi de ce livre et cette couverture magnifique ainsi que la masse Critique privilégiée de Babelio de m'avoir choisie pour découvrir ce beau roman.
Lien : https://fantasydaniella.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          830
florencem
  25 mars 2019
Ayant beaucoup entendu parler de The Wicked Deep sur les réseaux sociaux, j'ai d'abord eu ce réflexe de « Trop de tapages, trop d'attentes, je vais être déçue ». Et pourtant, le résumé était intrigant et il me plaisait beaucoup. L'idée de partir d'une malédiction et de voir les conséquences de cette dernière… Original et plus qu'alléchant. Et puis l'équipe de Babelio m'a proposé de le recevoir… et je me suis dit qu'il serait tout de même idiot de passer à côté d'un roman qui me faisait de l'oeil. J'ai donc sauté sur l'occasion et… je n'ai pas été déçue !
Nous débarquons donc à Sparrow, une bourgade maritime américaine dont les habitants ont noyé trois soeurs il y a deux cents ans de cela car ils pensaient qu'elles étaient des sorcières. Et chaque année, depuis ces meurtres, d'étranges noyades ont lieu à la même date. Vengeance, mysticisme et malédiction sont prêts à vous accueillir pour la Swan Season.
La première chose qui frappe au début de ce roman est cette communauté peu encline à accepter les étrangers, qui a accepté son destin et qui semble ne rien vouloir faire contre la malédiction qui les frappe tous les ans, emportant des jeunes hommes innocents. Et ce n'est même pas par rédemption. On a l'impression que c'est juste parce que l'histoire de Sparrow est ainsi, un point c'est tout. Une atmosphère dérangeante mais qui arrive aussi en même temps à nous faire croire à ce côté surnaturel très rapidement.
Cette année encore Marguerite, Aurora et Hazel sont de retour et nous suivons à travers les yeux de Penny, une adolescente de Sparrow toute cette période que les habitants redoutent mais en même temps approuvent, les touristes faisant vivre la ville. Cependant, un élément perturbateur pourrait bien faire changer la donne. Et c'est entre découverte, romance et rédemption que tout va se jouer.
Il y a beaucoup de secrets, et cela dès le départ. On apprend petit à petit ce qu'il s'est passé il y a deux cents ans, tout en suivant les événements présents. Je n'ai pas trouvé qu'il y avait de parti pris, pas réellement, dans le sens où l'auteur nous donne les faits et que Penny ne porte pas vraiment de jugement, elle non plus. C'est intéressant, et cela le devient encore plus après le twist (que l'on voit tout de même bien venir) et qui donne un nouveau regard à l'histoire. Si la romance prend une grande place dans le récit, c'est aussi une recherche de vérité, de compréhension, de rédemption qui se joue devant nous. Les soeurs Swan ont provoqué leur perte, mais leur sort tient de la cruauté, et leur soif de vengeance est dans un sens légitime. L'auteur pousse le lecteur à comprendre les soeurs, tout en ne cautionnant pas ce qu'elles font. C'est un équilibre qui nous balade comme une embarcation se mouvant au gré des flots.
La romance, bien entendu, a beaucoup de place dans ce roman. Certains l'ont trouvé trop soudaine, pour ma part, j'y ai cru dès le départ, l'ambiance mystique aidant bien. Je me suis attachée à Penny, comme à Bo, malgré leurs secrets et leurs actions parfois trop dans l'émotionnel. Mais après tout, c'est ce dont le roman est fait. Il y a une reconstruction qui s'opère pour nos deux héros, et quand enfin, tous les secrets sont révélés, malgré la tragédie, il y a aussi une réelle beauté et de l'espoir qui en ressort.
Le coup de coeur était proche, cependant la fin m'a laissée avec un sentiment assez étrange. Shea Ernshaw n'est pas assez explicite par rapport à Bo, et j'ai eu l'impression que Penny se faisait flouer d'une certaine façon, qu'elle vivait dans un mensonge. Je crois qu'on peut continuer à aimer un amour perdu, tout en tombant une nouvelle fois amoureux, mais il manque, dans cette fin, une explication plus ancrée, plus nette. La mélancolie et cette sensation douce amère ont quelque chose de très beau, mais elles restent, pour moi, teintées d'un non-achèvement. Il s'en est fallu de peu…
J'ai tout de même hâte de découvrir le second roman de Shea Ernshaw, et aussi de la série Netflix sur The Wicked Deep !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          353
MissPerle
  21 avril 2019
J'ai eu l'occasion de découvrir ce roman suite à un mail de la part du site Babelio ! Fortement intriguée par le cadre annoncé (malédiction, vengeance, sorcières, meurtres, amour) grâce au résumé, je me suis dit pourquoi pas, sauf qu'autant le dire de suite, j'ai moyennement accroché.
Je remercie Babelio et les éditions Rageot pour cette lecture !

Mon avis ne sera pas tout négatif, ne vous inquiétez, mais si l'histoire vous fait envie au premier abord, ne lisez pas ma chronique (conseil d'ami) aha ! Surtout que plein de personnes ont aimé, snif sur moi. (Et non, je ne deviens pas trop pointilleuse ou exigeante en vieillissant, non mais, c'est quoi ces réflexions. Chacun ses goûts. LiBeRTé d'expression !!! (J'arrête de m'enflammer pour rien, sûrement l'arrivée des partiels qui gonfle mes nerfs.) (Et comme d'hab, je ne me cherche AUCUNE excuse.) (J'vais faire du yoga pour me détendreeeeeee, à plus ! Ou pas.))

Commençons par le commencement, à savoir (roulement de tambours) : le début (applaudissements (pas trop forts svp, faut que je me concentre pour la suite.)). Trèves (d'excellentes !) plaisanteries (Léna, ressaisis-toi, tu as déjà perdu la moitié de tes lecteurs, tes propos sont assurément drôles et pertinents, mais faut avancer, on se croirait sur un tapis de course là. (Désolée, c'était Pierrot, il est jaloux de ma relation avec vous, il trouve que je ne lui accorde pas assez de temps alors qu'il est, genre, H24 avec moi.) (bon, ok enlevons 8/9 heures où j'me trouve avec Morphée) (n'y voyez aucune tromperie hein, mais juste obligation. Ou fatalité ?))
Je disais DONC le début. L'atmosphère particulière m'a envoûtée dès les premières lignes et c'est un point fortement chouette (surprise, du positif !). On sent planer un, des drames comprenant la malédiction que porte la ville depuis l'exécution de trois soeurs il y a deux cent ans. Depuis, elles reviennent se venger chaque été en charmant puis volant le dernier souffle de leurs victimes masculines. Les corps retrouvés dans le port attirent de nombreux touristes fascinés par cette période étrange, plutôt morbide.
On découvre au fil des pages cette situation qui rend la ville de Sparrow si spéciale, et ce, à travers Penny, héroïne de l'histoire vivant sur une petite île qui part en décrépitude depuis la disparition de son père. Sa mère n'est plus que l'ombre d'elle-même et passe ses journées sur la falaise, à guetter le retour de son mari.
Sinon, Penny n'est pas le personnage le plus original que j'ai croisé, surtout qu'elle se décrit elle-même comme banale alors bon, dans le sens où elle ne supporte pas les jeunes de son âge (ce qui peut aisément se comprendre vu certain(e)s, mais bon, pas singulier comme caractéristique). Elle se met donc à l'écart et ne possède qu'une meilleure-amie-rayonnante-comme-un-soleil-flamboyant-qui-est-beaucoup-trop-formidable-pour-notre-chère-Penny. (Birdy est de la partie, préparons les mouchoirs. (Je commence à en avoir sur le haricot des héros qui se plaignent d'avoir des amis qui ne les méritent pas, franchement, c'est affreusement horrible d'avoir quelqu'un avec qui rigoler, pleurer, s'empiffrer de gâteaux (je t'ai vu aller chercher un p'tit chocolat, pas très discret l'ami *Joyeuses Pâques !*), compter les nuages dans le ciel, observer les chenilles devenir papillons,...)) Par contre, j'ai trouvé classe qu'elle sache lire les feuilles de thé !
Pour continuer sur Penny (pas aussi inintéressante que cela, sauf si c'est moi la déesse qui arrive à détailler plein de détails, amazing power !), elle croit dur comme fer à la malédiction des Soeurs Swan (a-t-elle raison, a-t-elle tord, le mystère reste entier si vous ne lisez pas le roman). Une croyance plus ou moins partagée par les habitants, mais ce qui est sûr, c'est qu'un mystérieux chant venant de la mer précède toujours une avalanche de morts...

L'intrigue avait tout pour me plaire, surtout avec la douce écriture et les belles descriptions poétiques (certaines hyperboles auraient pu être enlevées par contre), mais de nombreux points m'ont agacée.

Le début pose un cadre mystérieux mais est à retravailler, selon mon humble avis. En effet, ce serait chouette d'avoir une réduction de répétitions, et donc moins de descriptions redondantes (on a compris que les jeunes étaient soûles et bourrés et ivres et ne marchaient pas droit sur la plage jonchée de bières). Je ne dirais également pas non à l'effacement des clichés, en veux-tu, en voilà, comme la deuxième rencontre entre Penny et son crush, oh lala... En gros, un garçon embête l'héroïne, et son crush, surgissant de l'ombre de la Lune nul part comme par hasard, arrive pour la sauver ! Wahhhh quel chevalier servant. Avec un peu de force et de courage, Penny n'aurait PAS pu s'en sortir seule. (Sinon, l'ironie n'est pas ma copine hein.) Après, je peux comprendre le sentiment de paralysie, etc. dans ce genre de situation, mais pardi ! ça m'énerve qu'une situation de harcèlement soit souvent montrée ainsi, comme un prétexte de rencontre entre les deux futurs amoureux où le garçon "sauve" la fille.

Autre point énervant : l'apparition du garçon assimilée AU changement dans la vie de l'héroïne, car évidemment, les filles ne peuvent pas vivre SANS un gars, tout le monde le sait. Sans lui, Penny n'existait pas avant : il est comme son doux levé de Soleil après une triste nuit obscure, son premier bourgeon de printemps, son petit air goût barbe à papa zéro sucre qui rafraîchit après une journée à 50 degrés,... (vous aimez mes comparaisons ?) Après, c'est un peu plus complexe que cela à cause des révélations (j'avoue), mais j'ai tout de même été exaspérée.
L'amour peut bouleverser une vie, soit, mais ce n'est pas obligé d'exposer l'ancien quotidien de la fille comme banal et pas très passionnant. Après, la romance comporte des moments mignons (en oubliant les clichés *danse-de-la-contre-négativité, positif amène-toi*) et c'était intrigant d'imaginer les secrets cachés par les deux personnages (la danse a fonctionné !). J'ai été étonnée par ceux du garçon d'ailleurs que je n'avais pas réussi à deviner, contrairement à la plupart des dissimulations de l'héroïne.

Un peu déçue par les dialogues (fin des effets de la danse-de-la-contre-négativité) : j'aurais aimé qu'ils soient moins ternes, plus dynamiques surtout au niveau de Penny. Cela m'a déçue qu'elle ne prenne pas certaines initiatives, qu'elle attende la tempête et ses ravages au lieu de la provoquer, qu'elle laisse les autres prendre les devants concernant quelques aveux.

Après, il y a des points touchants qui m'ont plu, mais je ne suis pas arrivée à mettre de côté les points qui me chiffonnaient (j'étais fatiguée à force de lever les yeux au ciel ; j'suis sûre que mes muscles des yeux ont doublé de volume).

Pour revenir aux descriptions, sachez que ces dernières permettent bien de s'imaginer les lieux ! Il y a un côté très immersif. Les détails sont agréables et renforcent l'atmosphère particulière. Des petits instants de la vie sont mis en avant : un point au top !

Les retours dans le passé et chapitres consacrés à d'autres points de vue que celui de l'héroïne étaient géniaux, bien amenés ! J'ai adoré cette alternance entre présent et passé : des liens, souvenirs sont révélés ainsi et offraient parfois davantage de mystères.

On en parle de la sublime couverture et du travail éditorial effectué en mettant plein de beaux dessins à chaque début de chapitre ?! J'adore ce genre d'ajouts !

Pour conclure, je ne vous recommande pas forcément ce roman si vous n'êtes pas fan des histoires d'amour même si la malédiction un peu flippante des soeurs est intéressante ! Je m'attendais quand même à une histoire plus sombre et moins portée sur la romance avec le résumé. Dommage que les indices concernant Penny soient moins subtiles. Par contre, les cachotteries du garçon m'ont surprise !
J'ai donc vu plus d'éléments négatifs que positifs. Triste de n'avoir pas été davantage stupéfaite, sidérée, épatée, belle à croquer (un intrus ? où ça ? Appelons Inspecteur gadget ! (Vive cette dernière touche hilarante, ne me remerciez pas pour cet excellent fou rire ou de vous avoir mis la chanson dans la tête.)).

Une p'tite déception même si je n'oublierai probablement pas l'ambiance !
Lien : https://un-univers-de-livres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ManouB
  25 mars 2019
Voici un roman pour adolescents, que je viens de recevoir grâce à une Masse Critique exceptionnelle de Babelio. Je l'ai lu dans la foulée, tant il est prenant ! En effet, quand on commence à lire les premières lignes, on ne peut plus le lâcher...
C'est un premier roman et il a été traduit de l'américain par Lilas Nord.
Comme tout bon roman fantastique, nous sommes tout au long de l'histoire, dans la vie réelle et dans la petite ville (fictive ?) de Sparrow que l'auteur situe en Orégon. C'est une petite ville tranquille dont le seul défaut est que ses habitants n'ont jamais aimé les étrangers. Peu à peu, le lecteur va découvrir des éléments anormaux et mystérieux qui chamboulent la vie quotidienne des personnages.
Il y a deux siècles en effet, trois jeunes filles considérées comme des sorcières ont été sauvagement noyées dans le port, des pierres accrochées à leurs chevilles. Elles étaient belles, intelligentes, féministes avant l'heure, donc différentes. Elles s'intéressaient aux plantes et étaient arrivées-là, pour ouvrir une boutique de parfum. Il n'en fallait pas plus pour que Marguerite, Aurora, et Hazel Swan soient condamnées, d'autant plus qu'Hazel, la plus jeune, avait eu le malheur de tomber amoureuse d'un garçon de la région...
Depuis, elles reviennent toutes les trois se venger chaque été, pendant trois semaines. Elles emmènent au fond des eaux, trois jeunes hommes innocents ayant succombé à leur charme...
Mais est-ce seulement une question de vengeance ?
En tous les cas Penny Tabolt en est persuadée ! Si elles viennent chaque année, s'installer dans le corps d'une jeune fille pour mieux charmer un jeune de la région, c'est par pure vengeance.
Aussi, lorsque Penny croise sur le port le charmant Bo, dont elle tombe immédiatement amoureuse, elle n'a plus qu'une idée en tête, l'éloigner de ce lieu maléfique et l'emmener avec elle sur l'île Lumière, où elle vit seule avec sa mère, dépressive depuis que le père a mystérieusement disparu.
De nombreux touristes, avides de sensations fortes et de spectacles morbides, arrivent par bateaux entiers, dès le 1er juin, début de la Swan Season, et envahissent la petite ville pendant trois semaines, attendant que retentisse la cloche de la marina de Sparrow, annonçant qu'un nouveau noyé a été découvert dans les eaux du port...
Bo est-il venu-là par hasard, comme il le prétend ?
Cette malédiction, que les habitants supportent depuis deux cent ans, peut-elle être brisée ?
Voilà un roman fantastique qui ne manque pas d'originalité. le lecteur est envoûté par l'histoire entre magie, malédiction et sorcellerie, amour, trahison et vengeance, et en tous les cas, empreinte de mystère et d'émotion.
Le roman est construit comme un thriller ! Il y a du suspense et le lecteur ne devine que peu à peu la vérité, et ce que cache chacun des personnages. Bien entendu, je ne vous dirai pas tout, ni non plus, quand exactement lors de ma lecture, j'ai tout compris !
De nombreux flash-back nous ramènent deux cent ans en arrière, auprès des trois soeurs. Puis nous revenons à la réalité, enfin, à ce que nous pensons être la réalité, et passons beaucoup de temps sur l'île Lumière, ou dans la petite ville portuaire à partager la vie quotidienne de Penny.
J'ai aimé ces retours vers le passé, mais aussi le contraste entre l'angoisse qui envahit les habitants à l'approche de cette période de l'année, et le fait que les ados ont parfaitement su vaincre leurs peurs, en transformant cette malédiction annuelle, en fête.
J'ai aimé aussi la façon dont Penny est attachée à cette île qu'elle ne veut pas quitter, alors qu'autour d'elle toutes ses amies ne rêvent que de ça.
C'est aussi une belle histoire d'amour impossible, car basée sur des mensonges, mais intense et riche en émotions, et aussi une histoire de secrets, ceux que l'on garde au fond de soi et qu'on ne veut surtout pas révéler de peur de perdre ceux qu'on aime, ou qui nous aiment.
Un roman qui plaira beaucoup aux ados, j'en suis certaine et qui ne peut que leur donner envie de lire...et d'aimer !
Le côté fantastique est si léger qu'il ne dérangera pas ceux qui n'aiment pas ce style de lecture car le lecteur est immergé dans ce cadre exceptionnel et mystérieux. Qu'il croit ou non aux légendes ou aux sorcières, il sera pris au piège dès la lecture des premiers mots...
Mais il vous faudra patienter jusqu'au 23 avril prochain pour le trouver en librairie. Et oui, je l'ai lu vraiment en avant-première celui-là !
Pour info et pour les fans, les droits audio du roman ont déjà été vendus à Netflix...
Merci à Babelio et à l'éditeur pour leur confiance...
Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
letilleul
  24 août 2019
Une nouvelle superbe histoire de sorcieres et de sorcellerie avec un mixe d'histoire de sirènes revisitées ! Il y a plusieurs siècles de ça, les soeurs Swan ont été condamnées à mort pourt sorcellerie. Depuis, chaque année, elles prennent possession du corps d'une jeune fille pour assouvir leur vengeance et entrainent dans les fonds de la mer un homme chacune.
Avec un pitch aussi exaltant, ce roman entraîne dans une lecture fluide et rythme avec des personnages attachants.
En plus histoire de faire potentiellement durer le plaisir, les droits ont été acquis par Netflix ! Ion nouvel univers à découvrir de toute urgence !
Commenter  J’apprécie          190

critiques presse (1)
Ricochet   18 septembre 2019
Si l’intrigue, contenant tout de même sa part de suspense (Qui seront les adolescentes possédées ? Qui seront les victimes ?), n’est pas la plus haletante qui soit, la grande réussite du roman se situe dans son atmosphère gothique et mystérieuse qui emporte tout de suite le lecteur.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (40) Voir plus Ajouter une citation
MawrynEmerlinMawrynEmerlin   22 mai 2020
Mais la vérité a un goût de liberté, comme l'éclat un jour de printemps, et les battements de mon cœur résonnent dans ma tête.
Commenter  J’apprécie          10
MawrynEmerlinMawrynEmerlin   21 mai 2020
Des mares d'eau se forment dans les creux et les trous le long du chemin. Parfois, la pluie semble monter du sol plutôt que tomber du ciel (...).
Commenter  J’apprécie          30
MawrynEmerlinMawrynEmerlin   22 mai 2020
L'amour est une enchanteresse - sauvage et sournoise. Elle se glisse derrière vous, douce, tendre et tranquille, juste avant de vous trancher la gorge.
Commenter  J’apprécie          00
florencemflorencem   26 mars 2019
- La plupart des gars d’ici ne sont pas aussi chevaleresques. La ville sera peut-être obligée d’organiser un défilé en ton honneur.
- Les critères pour devenir un héros ne doivent pas être bien élevés dans cette ville.
- C’est juste qu’on adore les défilés.
Commenter  J’apprécie          160
Daniella13Daniella13   27 mars 2019
La confiance est un mot qui n’a pas de sens de toute façon. C’est tout juste un mensonge qu’on se raconte les uns aux autres. J’ai appris à ne faire confiance à personne
Commenter  J’apprécie          240
autres livres classés : malédictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3723 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..