AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2700259386
Éditeur : Rageot Editeur (24/04/2019)

Note moyenne : 4.37/5 (sur 31 notes)
Résumé :
C’est une histoire de vengeance... Il y a près de deux siècles, Marguerite, Aurora et Hazel Swan, trois jeunes femmes belles, libres et indépendantes, furent accusées de sorcellerie par les habitants de la ville de Sparrow. Des pierres accrochées aux chevilles, les trois sœurs furent noyées. Exécutées. Depuis ce jour, chaque année au mois de juin, les sœurs Swan sortent des eaux de la baie pour choisir trois jeunes filles, trois hôtes. Dans le corps de ces adolescen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Daniella13
  29 mars 2019
Je dois dire que j'ai vraiment adoré ce roman. Nous sommes plongés au coeur d'une légende de plus de 200 ans et qui semble à portée de main...
Nous sommes donc à Sparrow où chaque année la Swan Season attire de nombreux touristes. Ce n'est pas pour rien, car une légende dit que les soeurs Swan on été noyées il y a de ça plus de 200 ans et que chaque année, elles reviennent pour se venger...
D'abord il y a le chant pour attirer le corps des jeunes filles dans l'eau et en prendre possession. Puis les noyades des hommes commencent du premier juin jusqu'au solstice d'été. La « cloche de la mort » sonnera encore cette année.
Bien que la ville se soit résignée à son destin, il se pourrait bien que cette année tout change...
J'ai beaucoup aimé l'écriture de Shea Ernshaw, elle était simple et captivante. On pourrait presque croire à sa légende et la vivre quand on la lit.
Nous avons de longs chapitres qui relatent le moment présent et des plus courts qui nous racontent le tragique destin des soeurs Swan.
Commençons par leur passé. Les trois soeurs, Marguerite, Aurora et Hazel, ont été accusées d'être des sorcières simplement car elles étaient différentes. Leur beauté attiraient la jalousie des femmes et rendaient fous les hommes.
Hazel est tombée amoureuse d'un jeune homme nommé Owen mais son père n'a pas vu cette relation d'un bon oeil à cause de la réputation des soeurs. Il a donc fait passer les soeurs pour des sorcières et elles ont été noyées au grand bonheur de tous. Mais les soeurs sont revenues hantées les villageois pour assouvir leur vengeance. Depuis 200 ans, les habitants de Sparrow acceptent leur sort et connaissent les risques encourus dès que la Swan Season commence.
Maintenant penchons nous sur le présent. Les soeurs ont comme chaque année introduit un corps de jeune fille pour attirer les hommes et se venger et ce sera à travers les yeux d'une habitante, Penny, que nous les verrons évoluer. Cette dernière a perdu son père il y a 3 ans et elle est assez réservée et en retrait. Elle va tout de même accueillir un étranger, qui disons le, ne sont pas acceptés dans cette ville, nommé Bo et va rapidement tomber amoureuse de lui.
Lui est surtout là pour découvrir qui a tué son frère et veut aussi venger sa mort.
Cependant leur liaison évolue de façon simple et on apprécie les voir évoluer ensemble même si l'on se doute de ce qu'il va en découler.
J'ai beaucoup aimé ces deux personnages qui sont réellement attachants. Mais le destin va leur donner du fil à retordre et il faudra faire un choix qui risquera de tout remettre en question...
Entre cruauté, soif de vengeance, amour et trahison il y a de quoi vous tenir en haleine jusqu'à la fin du roman.
Cependant petit bémol pour moi pour le final. La situation de Bo entre Penny et Hazel me laisse assez perplexe. On ne sait pas si son choix se fait par dépit ou par réel envie de rester c'est assez confus. Mais que cela ne vous empêche pas de découvrir cette belle histoire très touchante.
Je tiens à remercier les éditions Rageot pour l'envoi de ce livre et cette couverture magnifique ainsi que la masse Critique privilégiée de Babelio de m'avoir choisie pour découvrir ce beau roman.
Lien : https://fantasydaniella.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          660
florencem
  25 mars 2019
Ayant beaucoup entendu parler de The Wicked Deep sur les réseaux sociaux, j'ai d'abord eu ce réflexe de « Trop de tapages, trop d'attentes, je vais être déçue ». Et pourtant, le résumé était intrigant et il me plaisait beaucoup. L'idée de partir d'une malédiction et de voir les conséquences de cette dernière… Original et plus qu'alléchant. Et puis l'équipe de Babelio m'a proposé de le recevoir… et je me suis dit qu'il serait tout de même idiot de passer à côté d'un roman qui me faisait de l'oeil. J'ai donc sauté sur l'occasion et… je n'ai pas été déçue !
Nous débarquons donc à Sparrow, une bourgade maritime américaine dont les habitants ont noyé trois soeurs il y a deux cents ans de cela car ils pensaient qu'elles étaient des sorcières. Et chaque année, depuis ces meurtres, d'étranges noyades ont lieu à la même date. Vengeance, mysticisme et malédiction sont prêts à vous accueillir pour la Swan Season.
La première chose qui frappe au début de ce roman est cette communauté peu encline à accepter les étrangers, qui a accepté son destin et qui semble ne rien vouloir faire contre la malédiction qui les frappe tous les ans, emportant des jeunes hommes innocents. Et ce n'est même pas par rédemption. On a l'impression que c'est juste parce que l'histoire de Sparrow est ainsi, un point c'est tout. Une atmosphère dérangeante mais qui arrive aussi en même temps à nous faire croire à ce côté surnaturel très rapidement.
Cette année encore Marguerite, Aurora et Hazel sont de retour et nous suivons à travers les yeux de Penny, une adolescente de Sparrow toute cette période que les habitants redoutent mais en même temps approuvent, les touristes faisant vivre la ville. Cependant, un élément perturbateur pourrait bien faire changer la donne. Et c'est entre découverte, romance et rédemption que tout va se jouer.
Il y a beaucoup de secrets, et cela dès le départ. On apprend petit à petit ce qu'il s'est passé il y a deux cents ans, tout en suivant les événements présents. Je n'ai pas trouvé qu'il y avait de parti pris, pas réellement, dans le sens où l'auteur nous donne les faits et que Penny ne porte pas vraiment de jugement, elle non plus. C'est intéressant, et cela le devient encore plus après le twist (que l'on voit tout de même bien venir) et qui donne un nouveau regard à l'histoire. Si la romance prend une grande place dans le récit, c'est aussi une recherche de vérité, de compréhension, de rédemption qui se joue devant nous. Les soeurs Swan ont provoqué leur perte, mais leur sort tient de la cruauté, et leur soif de vengeance est dans un sens légitime. L'auteur pousse le lecteur à comprendre les soeurs, tout en ne cautionnant pas ce qu'elles font. C'est un équilibre qui nous balade comme une embarcation se mouvant au gré des flots.
La romance, bien entendu, a beaucoup de place dans ce roman. Certains l'ont trouvé trop soudaine, pour ma part, j'y ai cru dès le départ, l'ambiance mystique aidant bien. Je me suis attachée à Penny, comme à Bo, malgré leurs secrets et leurs actions parfois trop dans l'émotionnel. Mais après tout, c'est ce dont le roman est fait. Il y a une reconstruction qui s'opère pour nos deux héros, et quand enfin, tous les secrets sont révélés, malgré la tragédie, il y a aussi une réelle beauté et de l'espoir qui en ressort.
Le coup de coeur était proche, cependant la fin m'a laissée avec un sentiment assez étrange. Shea Ernshaw n'est pas assez explicite par rapport à Bo, et j'ai eu l'impression que Penny se faisait flouer d'une certaine façon, qu'elle vivait dans un mensonge. Je crois qu'on peut continuer à aimer un amour perdu, tout en tombant une nouvelle fois amoureux, mais il manque, dans cette fin, une explication plus ancrée, plus nette. La mélancolie et cette sensation douce amère ont quelque chose de très beau, mais elles restent, pour moi, teintées d'un non-achèvement. Il s'en est fallu de peu…
J'ai tout de même hâte de découvrir le second roman de Shea Ernshaw, et aussi de la série Netflix sur The Wicked Deep !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
ManouB
  25 mars 2019
Voici un roman pour adolescents, que je viens de recevoir grâce à une Masse Critique exceptionnelle de Babelio. Je l'ai lu dans la foulée, tant il est prenant ! En effet, quand on commence à lire les premières lignes, on ne peut plus le lâcher...
C'est un premier roman et il a été traduit de l'américain par Lilas Nord.
Comme tout bon roman fantastique, nous sommes tout au long de l'histoire, dans la vie réelle et dans la petite ville (fictive ?) de Sparrow que l'auteur situe en Orégon. C'est une petite ville tranquille dont le seul défaut est que ses habitants n'ont jamais aimé les étrangers. Peu à peu, le lecteur va découvrir des éléments anormaux et mystérieux qui chamboulent la vie quotidienne des personnages.
Il y a deux siècles en effet, trois jeunes filles considérées comme des sorcières ont été sauvagement noyées dans le port, des pierres accrochées à leurs chevilles. Elles étaient belles, intelligentes, féministes avant l'heure, donc différentes. Elles s'intéressaient aux plantes et étaient arrivées-là, pour ouvrir une boutique de parfum. Il n'en fallait pas plus pour que Marguerite, Aurora, et Hazel Swan soient condamnées, d'autant plus qu'Hazel, la plus jeune, avait eu le malheur de tomber amoureuse d'un garçon de la région...
Depuis, elles reviennent toutes les trois se venger chaque été, pendant trois semaines. Elles emmènent au fond des eaux, trois jeunes hommes innocents ayant succombé à leur charme...
Mais est-ce seulement une question de vengeance ?
En tous les cas Penny Tabolt en est persuadée ! Si elles viennent chaque année, s'installer dans le corps d'une jeune fille pour mieux charmer un jeune de la région, c'est par pure vengeance.
Aussi, lorsque Penny croise sur le port le charmant Bo, dont elle tombe immédiatement amoureuse, elle n'a plus qu'une idée en tête, l'éloigner de ce lieu maléfique et l'emmener avec elle sur l'île Lumière, où elle vit seule avec sa mère, dépressive depuis que le père a mystérieusement disparu.
De nombreux touristes, avides de sensations fortes et de spectacles morbides, arrivent par bateaux entiers, dès le 1er juin, début de la Swan Season, et envahissent la petite ville pendant trois semaines, attendant que retentisse la cloche de la marina de Sparrow, annonçant qu'un nouveau noyé a été découvert dans les eaux du port...
Bo est-il venu-là par hasard, comme il le prétend ?
Cette malédiction, que les habitants supportent depuis deux cent ans, peut-elle être brisée ?
Voilà un roman fantastique qui ne manque pas d'originalité. le lecteur est envoûté par l'histoire entre magie, malédiction et sorcellerie, amour, trahison et vengeance, et en tous les cas, empreinte de mystère et d'émotion.
Le roman est construit comme un thriller ! Il y a du suspense et le lecteur ne devine que peu à peu la vérité, et ce que cache chacun des personnages. Bien entendu, je ne vous dirai pas tout, ni non plus, quand exactement lors de ma lecture, j'ai tout compris !
De nombreux flash-back nous ramènent deux cent ans en arrière, auprès des trois soeurs. Puis nous revenons à la réalité, enfin, à ce que nous pensons être la réalité, et passons beaucoup de temps sur l'île Lumière, ou dans la petite ville portuaire à partager la vie quotidienne de Penny.
J'ai aimé ces retours vers le passé, mais aussi le contraste entre l'angoisse qui envahit les habitants à l'approche de cette période de l'année, et le fait que les ados ont parfaitement su vaincre leurs peurs, en transformant cette malédiction annuelle, en fête.
J'ai aimé aussi la façon dont Penny est attachée à cette île qu'elle ne veut pas quitter, alors qu'autour d'elle toutes ses amies ne rêvent que de ça.
C'est aussi une belle histoire d'amour impossible, car basée sur des mensonges, mais intense et riche en émotions, et aussi une histoire de secrets, ceux que l'on garde au fond de soi et qu'on ne veut surtout pas révéler de peur de perdre ceux qu'on aime, ou qui nous aiment.
Un roman qui plaira beaucoup aux ados, j'en suis certaine et qui ne peut que leur donner envie de lire...et d'aimer !
Le côté fantastique est si léger qu'il ne dérangera pas ceux qui n'aiment pas ce style de lecture car le lecteur est immergé dans ce cadre exceptionnel et mystérieux. Qu'il croit ou non aux légendes ou aux sorcières, il sera pris au piège dès la lecture des premiers mots...
Mais il vous faudra patienter jusqu'au 23 avril prochain pour le trouver en librairie. Et oui, je l'ai lu vraiment en avant-première celui-là !
Pour info et pour les fans, les droits audio du roman ont déjà été vendus à Netflix...
Merci à Babelio et à l'éditeur pour leur confiance...
Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Tachan
  09 avril 2019
Pour la première fois, j'ai eu la chance le mois dernier d'être sélectionnée pour recevoir en avant-première ce roman jeunesse de Shea Ernshaw qui doit paraitre le 23 avril aux éditions rageot. J'ai d'emblée été attirée par l'univers où il est question d'une malédiction subie et "lancée" par trois soeurs. Il y avait un petit air "sorcières de Salem" qui me plaisait et la promesse d'une adaptation du roman par Netflix a achevé de me convaincre de le lire.
Commençons par parler de l'objet livre, j'ai trouvé la couverture vraiment très belle avec son bleu nuit ou bleu abysse (au choix) et ses dessins finement apposés en blanc dessus même s'ils reprennent les clichés des sorcières (corbeau, croix à cinq branches, croissant de lune et arbres aux branches inquiétantes). L'intérieur est tout aussi plaisant avec des en-tête de chapitre travaillés et reprenant ces images. le papier est aussi de très bonne qualité, épais et lisse, c'est assez rare pour que je le souligne. Ce fut donc un vrai plaisir de le tenir entre mes mains.
Pour ce qui est de l'histoire, j'ai été surprise d'accrocher autant à celle-ci. rageot publiant surtout des ouvrages destinés à la jeunesse, je m'attendais à trouver le récit trop simple pour moi et à m'ennuyer un peu ou à soupirer tout du mois, et je me suis finalement retrouvée conquise. J'ai trouvé l'histoire très bien écrite d'abord avec un style simple et direct. L'autrice a réussi à créer une vraie ambiance, très marquante, qui nous plonge complètement dans son histoire.
Celle-ci se déroule dans une petite ville côtière qui chaque année, en été, subit la malédiction de trois soeurs qui ont été noyées, car considérées comme sorcières, il y a près de 200 ans. Nous suivons la fille de l'ancien gardien du phare qui regarde ça de loin au début mais va se retrouver prise contre son gré dans les tourments de sa ville.
Très vite, dès le début, l'autrice parvient à nous plonger dans la vie de cette petite ville si tranquille le reste de l'année. On y retrouve des éléments que l'on connait bien de la vie américaine telle qu'on la voit dans les séries tv à savoir les fêtes de jeunes alcoolisés sur la plage l'été, la chasse aux sorcières dans le dos des autorités, l'aspiration à partir de sa petite ville, etc. Vous me direz que ces éléments sont transposables chez nous aussi, mais moi je me sentais vraiment dans l'univers des séries comme Newport Beach, Revenge ou encore Roswell. Et j'ai trouvé que l'ambiance "petite ville" était vraiment bien rendue. Celle-ci devient presque un personnage à part entière de l'histoire au fil des chapitres. On découvre son passé, quand les soeurs y vivaient, et son présent avec l'héroïne Penny et les gens qu'elle croise. On ressent parfaitement les qualités (vie tranquille, petits commerces, tout le monde se connait) et défauts de l'endroit (peur de l'étranger, de la personne différente, harcèlement des faibles, rumeurs, ...). J'ai vraiment beaucoup aimé ce cadre.
Mais ce n'est pas la seule chose que je retiendrai du titre. J'ai également beaucoup aimé l'histoire en elle-même. L'autrice se saisit d'une sorte de lieu commun aux Etats-Unis : les sorcières, et elle en fait quelque chose d'à la fois très moderne et très proche de la tradition historique. En effet, ses sorcières sont juste des femmes qui étaient trop belles et libres pour leur propre bien à l'époque où elles vivaient, et elles ont été lourdement punies pour ça. Mais la malédiction vient belle et bien se greffer ensuite sur ce drame, même si elle ne vient pas d'elles à l'origine, et elle apporte une dimension fantastique nécessaire ici. Cette ambiance fantastique prend peu à peu place dans le récit et enveloppe les personnages sans qu'ils s'en rendent compte, ce qui est très prenant. On a l'impression de se retrouver dans une ville un peu coupée du monde, hors du temps, le temps des événements, un peu à la Stephen King. Cela donne une vraie force à ce que font les trois soeurs, qui ressemblent à s'y méprendre aussi à des sirènes. J'ai d'ailleurs trouvé les personnalités de trois soeurs vraiment intéressantes et bien marquées. L'autrice a fait un bon travail ici et nous les faisant découvrir peu à peu de manière assez surprenante, et malgré leur soif de vengeance, on parvient à les trouver attachante. Je trouve que Shea Ernshaw a vraiment su bâtir une histoire marquante.
Dans son déroulé par contre, on peut découvrir quelques failles. Ainsi, le premier gros retournement de situation de l'histoire est assez prévisible, je l'avais vu venir depuis un moment. Les suivants, eux, sont assez logiques quand on y réfléchit aussi, donc même si l'écrivaine essaie d'utiliser ces stratagèmes pour soutenir notre attention, ce n'est pas ce qui me marquera le plus. de la même façon, j'ai trouvé la romance beaucoup trop présente pendant une grande partie de l'histoire, pour ne pas dire un peu lourde. le rapprochement était assez évident et même si ça pouvait être mignon à voir, au bout d'un moment ça m'a agacé.
Heureusement le final a su rattraper tout cela. Pourtant cela partait assez mal, l'histoire avait atteint un point tellement désespéré qu'on voyait mal comment il allait être possible de démêler tout ça. En plus, dans un titre destiné à la jeunesse, j'avais peur d'une pirouette trop facile pour que tout le monde ait son happy end, donc j'avançais un peu à reculons. Mais Shea Ernshaw a su trouver la réponse juste, juste pour qu'on tire une morale de toute cette histoire, juste pour que ce qui s'est passé porte et ait un sens, qu'on ne l'oublie pas. J'ai été agréablement surprise et je salue le mérite qu'elle a eu à le faire, certains auraient sûrement cédé à la facilité.
The Wicked Deep est donc un roman jeunesse comme j'aimerais en lire plus. Il s'adresse de manière intelligente à son lectorat, parlant de sujets importants tels que la peur de l'étranger ou la place et l'image de la femme. J'en ai beaucoup aimé l'ambiance et le cadre. J'ai peut-être été un peu moins fan des personnages, sauf sur la fin mais je ne peux pas en dire plus. J'espère que rageot publiera d'autres titres dans cette veine et si l'adaptation par Netflix a bien lieu, je la regarderai.
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MarieLovesBooks
  12 avril 2019
J'avais repéré et failli craquer pour la VO de ce livre. Je suis ravie qu'il ait été traduit et que la couverture soit la même, je la trouve très belle et mystérieuse. Merci à la masse critique Babelio et à l'éditeur pour l'envoi de ce livre.
C'est l'histoire d'un petit village côtier où plane une malédiction pesante et angoissante. Il y a 200 ans trois jeunes femmes ont été accusés d'être des sorcières, et noyées dans le port. Ces trois soeurs Marguerite, Aurora et Hazel étaient belles, trop belles, des femmes séductrices et indépendantes. Tous les ans elles reviennent se venger en prenant possession du corps de jeunes femmes, et tous les ans il y a des morts.
On rencontre Penny, lycéenne qui habite sur l'île de la Lumière et se rend au lycée en bateau. Elle n'a qu'une seule amie au lycée, c'est Rose la fille de la boulangère.
Penny est une fille à part. Elle n'aime pas sortir. Elle vit avec sa mère qui attend le retour de son père, qui semble avoir disparu mer. Sa mère semble désespérée et morte de chagrin.
Nous sommes le premier jour de juin, ce qui signifie que débutent les festivités en l'honneur des Swan sisters. Cette année elles reviendront mais Penny a le sentiment que ce sera différent cette fois. Un chant doux et mélancolique accompagne le réveil des soeurs Swan. L'élément eau est très présent dans le roman, à tel point que parfois ces trois soeurs pourraient presque faire penser à des sirènes maudites. La mer est à la fois un tombeau, et une source de vie, de renaissance. Elle cristallise les peurs et les espoirs des personnages.
Les habitants de Sparrow en créant et en exploitant la Swan season ont fait de cette malédiction un spectacle morbide. Et Penny déteste ça.
Penny accepte de se rendre à l'ouverture des festivités qui se déroule sur la plage, en compagnie de Rose sa meilleure amie. Ce soir-là elle rencontre Bo, qu'elle prend pour un touriste. J'ai adoré cette scène de rencontre, inattendue, surprenante et bien écrite.
Je suis séduite par le cadre de l'histoire, on est dans un petit village côtier, et sur une île mystérieuse, on se pose beaucoup de questions pendant la lecture.
Pourquoi personne à Sparrow ne réagit quant aux morts tous les ans ?
Les habitants semblent tous passifs par rapport à ces morts, personne ne se révolte, ils acceptent d'être les victimes de cette malédiction. Ils ne cherchent pas à comprendre et ne font rien pour stopper la malédiction.
Je suis agréablement surprise par la révélation à propos de Penny, je trouve ça terrifiant.
L'auteure lance une petite phrase toute simple mais qui évoque une image tellement puissante... ça m'a fait flipper. Elle m'a donné des frissons.
[SPOIL] L'arrivée de Bo sur l'île va apporter une renaissance. Il s'occupe du verger, redonne un peu de vie à Penny et Lumière. Il va tenter de trouver une explication logique à cette malédiction. Il ne croit pas au chant des sorcières, et c'est le premier à parler de meurtre et non d'intervention surnaturelle.
Si Penny peut voir les esprits des soeurs, peut-elle leur parler ? Pourquoi elle laisse faire ça tous les ans ? Pourquoi n'essaie-t-elle pas de les arrêter ?
[FIN DE SPOIL]
La romance prend quand même le temps d'arriver, c'est du insta love mais ça colle tellement bien à l'ambiance. Moi j'y ai cru d'emblée et j'étais à fond dedans.
Bo inspire à la fois confiance et soupçon. C'est un personnage très réussi.
On va de mystères, en révélations, l'intrigue est habilement tissée. L'auteure m'a piégée dans son univers dès le début, j'avais l'impression d'être à Sparrow et impossible pour moi de partir sans avoir découvert le fin mot de l'histoire.
J'ai beaucoup aimé l'alternance de chapitre entre présent et passé. J'ai adoré découvrir l'histoire des Swan sisters. Peu à peu on comprend leur but et d'où vient cette vengeance. Mais j'avoue que j'aurais aimé en savoir un peu plus.
Les différents éléments de l'histoire sont tissés ensemble de manière subtile et intrigante, plus on avance dans l'histoire plus on veut savoir ce qu'il en est.
J'ai adoré cette histoire de tout mon coeur. Je me suis laissé envoûter, ensorceler.
Le suspense est intense, et il y a pleins de secrets autour des personnages.
Beaucoup de questions qui restent en suspens mais ça ne me dérange pas. En tout cas j'espère que Shea Earnshaw écrira d'autres livres fantastiques, sur des sorcières ou des sirènes. C'est une auteure que je suivrai avec plaisir.
Une fin douce-amère à laquelle j'adhère à 100%. L'impression dérangeante qu'on ressent tout au long du livre est présente jusqu'à la fin et ça j'adore.
C'est une histoire originale, addictive, et très évocatrice. Je recommande !

Lien : https://marie-loves-books.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
MarieLovesBooksMarieLovesBooks   12 avril 2019
« Dans le noir l'île Lumière dégage une atmosphère inquiétante et macabre. C'est un lieu de fantômes et de cavités recouvertes de mousse où des marins morts depuis longtemps hantent sûrement les roseaux et les arbres battus par le vent. Pourtant ce n'est pas de l'île qu'il faut avoir peur mais de l'eau qui l'entoure. » p.74
Commenter  J’apprécie          30
MarieLovesBooksMarieLovesBooks   12 avril 2019
« La magie ne prend pas toujours la forme de mots, de chaudrons brassant des épices ou de chats noirs arpentant de sombres ruelles. Certaines malédictions prennent leur source dans le désir ou l'injustice. » p.267
Commenter  J’apprécie          10
MarieLovesBooksMarieLovesBooks   12 avril 2019
« L'amour est une enchanteresse sauvage sournoise. Elle se glisse derrière vous, douce, tendre et tranquille, juste avant de vous trancher la gorge. » p.228
Commenter  J’apprécie          10
MarieLovesBooksMarieLovesBooks   12 avril 2019
« La vérité a un goût de liberté, comme l'éclat du soleil un jour de printemps. » p.223
Commenter  J’apprécie          20
MosaikMosaik   05 avril 2019
Nous attendons la mort. Nous retenons notre respiration. Nous savons qu'elle arrive et pourtant nous tressaillons quand ses griffes nous enserrent la gorge
Et qu'elle nous entraîne dans les profondeurs
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : malédictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3300 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..