AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de cicou45


cicou45
  27 juillet 2016
J'ai découvert J.M Erre avec son ouvrage "Le grand n'importe quoi" que j'avais beaucoup aimé mais alors là, il m'épate d'autant plus. En tant que holmésienne moi-même (de niveau 1, voire 2, pas plus, je vous rassure), je ne pouvais que me fondre dans cette intrigue des plus déroutantes mêlée de nombreux clin d'oeil à d'autres auteurs de romans policiers telles Agatha Christie et tout cela, rempli d'humour noir (bref, j'adore !).

Voici le contexte : le professeur Bobo, titulaire du poste de la chaire d'holmésologie à la Sorbonne se faisant vieux et surtout gâteux invite dix de ses confrères à se rendre à un congrès à l'hôtel Baker Street à Méringen en Suisse. le but de ce week-end est l'occasion rêvée pour ces dix convives de montrer au professeur Bobo qu'il est le ou la seule personne digne de lui succéder. Chacun apportant des preuves de son intérêt pour leur regretté et véritable maître, j'ai nommé le grand Sherlock Holmes. Autant vous dire tout de suite qu'il sont tous un peu atteint du ciboulot car, en tant que holmésiens de niveau 10, inimaginable pour eux de penser que ce brillant détective soit sorti tout droit de l'imagination d'un auteur aussi brillant soit-il à savoir Sir Arthur Conan Doyle. non, pour eux, Holmes ft un être de chair et de sans qui a réellement existé et ils n'en démordront pas puisqu'ils apportent des preuves supplémentaires à la clé. J'oublias de dire que parmi tous ces chiffonnés du ciboulot se dissimulait une personne saine d'esprit : la journaliste Audrey qui s'est introduite incognito dans cet hôtel en se faisant employer comme serveuse. Son objectif à elle : non pas prendre la place du professeur Bobo à la Sorbonne mais enquêter et rédiger un livre intitulé "Sherlock Holmes pour les Nuls" (en vente prochainement dans vos librairies).
Bref, trêve d'humour à partir du moment où les dix prétendants meurent les uns après les autres. Un tueur se cacherait-il parmi nos dix prétendants au poste afin d'éliminer ses adversaires ? Et que dire lorsque le professeur meurt à son tour ? Il ne fait pas de doute qu'un tueur en série se cache dans l'hôtel mais qui ? S'installe alors une paranoïa à tout rompre lorsque, en plus de ces crimes crapuleux (enfin, cela reste encore à démontrer), l'hôtel se retrouve privé d'électricité et isolé du reste du monde car la neige étant tombé abondamment cet hiver-là, la porte reste inaccessible. Privés de tout, enfermés dans un hôtel pour un long week-end avec un probable tueur qui peut très bien être votre voisin, les réjouissances sont loin d'être au plus haut. Bref, une véritable ambiance d'un bon ouvrage de Sherlock Holmes grandeur nature.

Une fois arrivé sur les lieux, le commissaire Lestrade sera en charge de l'enquête et grâce aux précieux enregistrements d'Audrey, c'est à lui qu'incombe le rôle de résoudre cette affaire des plus sordides qui soit.

Une vraie merveille. Un roman rempli d'humour, plein de fraîcheur malgré les thèmes abordés et le lecteur, malgré la description de la mort des uns et des autres, ne peut s'empêcher de sourire tant cela advient parfois dans des situations les plus risibles qui soient. Je ne vous décrirai pas toutes ces circonstances tout comme je ne vous présenterai pas chacun des protagonistes car je suppose que cela à du être fait des dizaines de fois mais je ne vous dirai qu'une chose : à découvrir sans plus attendre. Un véritable coup de coeur en ce qui me concerne !
Commenter  J’apprécie          350



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (33)voir plus