AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803636336
Éditeur : Le Lombard (18/03/2016)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 104 notes)
Résumé :
Grâce à l'impact de leurs actions, François, Eusèbe et Lisa ne sont plus les seuls à se rebeller contre l'occupant allemand ; des adultes entrent aussi à présent en résistance, notamment le maire, le curé et les parents d'Eusèbe et François. Tout en gardant leur anonymat, les jeunes résistants font à nouveau preuve d'un culot extraordinaire en faisant le lien entre adultes pour organiser un système de passage de prisonniers français évadés vers la zone libre. En par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Ptitgateau
  06 mai 2019
1940- 1941, l'Angleterre, après l'appel du 18 juin, tente d'organiser la résistance, en France, on écoute radio Londres, François, du haut de ses 14 ans, est à l'écoute et se montre motivé pour essayer d'agir avec Lisa et Eusèbe. Parfois maladroitement, manquant de discrétion, apprenant à ses dépens. Il sera malgré tout obligé de solliciter l'aide de son père. Adoptant un nom de guerre, son père va l'aider sans savoir que c'est son fils qui lui donne des instructions.

Ce tome 2 aborde la question des anglais qui arrivent sur le territoire et l'aide que leur fourniront les résistants, ainsi que la question des tirailleurs sénégalais traqués par les Allemands et tente d'expliquer la politique raciale des nazis, sujet qui sera plus explicite à la fin de l'ouvrage qui, comme le premier tome, comporte un exposé détaillant les sujets abordés dans la bande dessinée.
On notera l'aspect « fermé » des groupes de résistants bien mis en évidence dans le récit, chaque groupe ignorant parfois l'identité voire l'existence des autres.

Je maintiens mon opinion avec le deuxième tome, de cette bande dessinée très lisible, très complète et passionnante.

Je ne suis hélas pas en possession des autres volumes, mais je compte bien y remédier ! J'imagine bien que les volumes suivant seront terrifiants, ils mettront en action des résistants qui s'exposent, aucun doute, mais aussi des collaborateurs qui commencent à s'exprimer dans ce tome 2. J'ai bien hâte de lire la suite. Merci aux auteurs pour ce travail !
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
cicou45
  01 octobre 2016
M^me si je trouve toujours que cette histoire a beaucoup de ressemblance avec une autre saga de bande-dessinée que j'ai lue il y a peu "Les Lulus", je dois avouer que ce deuxième tome m'a laissé sans voix car arrive ici ce qui n'aurait jamais dû arriver. Nos trois amis, François,k Eusèbe et Lisa (une jeune fille perdue, d'origine prétendue belge et adoptée par la famille de François, continuent leur Résistance à eux face à l'envahisseur allemand. A travers un système de tracts, ils incitent les gens de leur village à ne pas se soumettre, à ne pas se pâmer d'admiration devant Pétain, tout cela parce que ce dernier a signé l'armistice, oui, certes, mais l'armistice à quel prix ? Eux se posent bel et bien la question en voyant nombre de prisonniers français ayant réussi à s'évader afin de gagner la France libre et de s'enfuir ensuite à l'étranger. Mais où aller lorsque le Monde dans lequel on vit est en guerre et à qui faire confiance ? A trop parler ou à trop agir, il risque bien d'y laisser la peau mais ne rien faire, ne serait-il pas pire encore ? C'est ce que François et ses amis, via des lettres signées par des pseudonymes (En effet, qui prendrait au sérieux de simples enfants ?), des noms de guerre, tentent de faire comprendre aux villageois ! Puisque le général De Gaulle appelle à agir, ne faudrait-il pas suivre ses conseils au lieu de rester là sans rien faire ? Oui, mais dans ce tome, vous comprendre, malheureusement trop tard, que la liberté a un prix, un prix qui peut s'avérer parfois extrêmement élevé mais si c'est pour sauver des milliers de vies, cela ne vaut-il pas le coût d'essayer quand même ?
Un ouvrage très dur comparé au premier, dans lequel le lecteur découvre des vérités qu'il aurait parfois mieux voulu de pas réentendre mais cependant, il ne faut pas se voiler la face et, au contraire, faire perdurer cette Mémoire collective afin que cela ne se reproduise jamais ! Un ouvrage vraiment très recherché, que ce soit du point de vue historique, scénaristique ou encore graphique§ Un ouvrage pour les enfants mais pas vraiment...Ouvrage à lire à tout âge certes mais attention, âmes sensibles s'abstenir ! C'est souvent ce qui est caché et laissé à l'imagination qui effraie le plus et ici, nos auteurs le démontrent avec brio. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
claireo
  14 novembre 2017
Toujours d'excellente qualité, ce tome est cependant plus dur que le premier.
L'histoire est déjà mise en place, et la dureté de l'occupation n'est pas édulcorée. C'est un récit réaliste sur cette période sombre. Des documents sont présents en fin d'ouvrage pour mieux comprendre l'Histoire.
Commenter  J’apprécie          290
sevm57
  10 avril 2017
Les premières actions décrites dans le tome 1 des enfants de la résistance commencent à porter leurs fruits.
Dans un premier temps, les enfants se réjouissent de voir que ce qu'ils ont fait est utile et que les habitants du village commencent à réagir contre l'occupant.
Ils servent aussi à faire le lien entre de petits réseaux de résistance pour faire passer des soldats en zone libre et sont un peu grisés par leur succès.
Mais ils vont bien vite déchanter car après le temps des premières actions va venir celui des premières répressions, qui donnent son titre à ce deuxième tome.
Ainsi, autant la fin du premier album était pleine d'espoir, autant la fin de celui-ci est triste et plombée.
Les qualités de cette BD jeunesse sont les mêmes que dans le tome 1: excellent scénario, dessins classiques, volonté pédagogique, avec en plus un rebondissement inattendu et particulièrement triste qui empêche de tomber dans la facilité et dans les bons sentiments, la réalité de la guerre et des risques pris par les résistants n'étant pas occultée.
J'ajouterai une mention spéciale pour le dossier historique en fin d'album qui est clair et pédagogique, bien adapté pour des enfants tout en n'étant pas simpliste et relativement complet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Nadou38
  06 janvier 2018
Un second volume à la hauteur du premier !
Nous retrouvons notre petit trio qui cherche à être toujours plus actif dans leur résistance à l'occupant. Et cela va être le cas. Des actions où les risques sont de plus en plus importants, et où les conséquences ne sont pas toujours joyeuses, d'où le titre. Se sentant toutefois limités par leur âge (13 ans), ils vont peu à peu pouvoir prendre appui sur certains adultes du village. Les débuts de la résistance s'organisent...
Un tome plus sombre donc, ce qui n'est pas surprenant étant donné le sujet, mais présenté avec justesse. Le choix du dessin est bien fait pour appuyer le message sans choquer pour autant.
Une série de qualité que j'encourage à découvrir.
Commenter  J’apprécie          200

critiques presse (3)
BDGest   19 avril 2016
Parfait équilibre entre divertissement et pédagogie, Premières répressions confirme toutes les qualités déjà entrevues dans Premières actions.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   05 avril 2016
Une fiction historique à hauteur d’enfants, mais d’enfants responsables, citoyens et courageux.
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD   10 mars 2016
Deuxième volume de l’impressionnante série de Vincent Dugomier et Benoît Ers qui racontent avec pédagogie comment se construit l’esprit de résistance.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   29 septembre 2016
"Mon père était libre. Libre de prendre des risques...livre de ne pas tolérer l'idéologie abjecte du nazisme. libre de se battre pour notre liberté qui se réduisait chaque jour...libre aussi de mourir en luttant contre ces gens qui prétendaient appartenir à une race supérieure. Une race autorisée à persécuter tout homme qu'ils considéraient de race différente. Libre enfin de mourir en sauvant cet Africain dont il ne connaissait même pas le nom."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
rabannerabanne   12 juin 2016
Écrire des V comme Victoire partout.
(...)
L'idée venait d'un politicien Belge réfugié à Londres. Au départ, le V était un symbole pour unir les Belges flamands et wallons contre les Nazis.
V comme Victoire pour les Wallons francophones, et pour les Flamands, V comme Vrijheid. Liberté.
Commenter  J’apprécie          200
rabannerabanne   11 juin 2016
Nous avons un local secret dans la ferme de mes parents... Pour y préparer nos actions contre l'envahisseur. (...)
Ce n'est pas parce que nous sommes des enfants que nous devons rester les bras croisés.
Commenter  J’apprécie          60
TakalirsaTakalirsa   26 mai 2017
Des mois après l'armistice, nous n'étions encore que des petits grains de sable isolés. Mais ces milliers de petits grains de sable pouvaient enrayer la machine nazie.
Commenter  J’apprécie          50
rabannerabanne   12 juin 2016
A mes yeux, la chose la plus absurde de cette guerre était qu'à la place de s'unir, les Français s'étaient divisés.
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Benoît Ers (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Ers
Dugomier et Benoît Ers en interview pour planetebd.com .à venir
autres livres classés : sabotageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1680 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre