AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782352413035
36 pages
Editions Frimousse (19/01/2017)
4.25/5   22 notes
Résumé :
Une maison, au milieu des bois.

Un homme le fusil à la main.

Le bête. Elle a encore mangé les poules de l’homme.

Cette fois-ci, s’en est trop. Il va lui donner une bonne leçon. Il prend son fusil, décidé

à lui faire la peau. Mais la bête reste introuvable. Le chevreuil, la belette, la corneille,

personne ne l’a vue.

De retour il pose des pièges autour de sa maison. La bête ne l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Lagagne
  05 octobre 2017
Les illustrations de di Giacomo sont sombres, un peu étranges. Associées au texte d'Escoffier, cela crée un album fort. L'homme traque l'animal. Mais la situation se retourne. Et l'homme doit prendre une terrible décision.
Et là où c'est intéressant, c'est que le choix pris n'est pas révélé clairement. C'est au lecteur d'observer les images, les indices laissés, de réfléchir à ce qu'il aurait mieux valu faire, ce que lui aurait fait.
Ce n'est donc pas un album pour les tout-petits, mais plutôt à lire accompagné pour entamer une petite discussion.
Commenter  J’apprécie          180
orbe
  30 janvier 2017
Un homme traque une bête autour de sa maison afin d'éviter une fois encore qu'elle ne lui vole ses poules.
La tension monte et le face à face inéluctable a bien lieu... Mais très vite la situation se retourne, obligeant l'homme a un choix crucial.
Un conte vraiment efficace qui nous parle directement. L'homme et l'animal appartiennent au même monde et leurs destins sont unis nous chuchote l'auteur.
Un livre qui a sa place dans l'obligation que nous avons aujourd'hui de nous considérer comme étant seulement un des éléments de la terre que nous habitons et que notre sort est lié à cela des autres espèces qui y vivent.
Les illustrations m'ont séduites par leur capacité a être en osmose avec le texte. Tout est suggéré par un jeu d'ombres avec un minimum de couleurs dans cette sorte de cache cache qui reproduit une quête plus profonde.
Le propos est formidable et exprimé avec finesse.
A partager absolument !
Commenter  J’apprécie          80
Nadael
  30 janvier 2017
Au petit matin, dans une forêt profonde et brumeuse, un homme surgit hors de chez lui. Dans ses mains, un fusil. Dans ses yeux, la colère. Dans sa bouche, la vengeance. Dans son esprit, la punition.
En pleine nature, sa maison, entourée d'arbres, est pourtant ceinturée de barbelés. Car ses poules, ainsi clôturées, y vivent. Et la rage qui a envahi l'homme en ce petit matin a justement un lien avec cette basse-cour.
Cette nuit, la bête a encore frappé. Trois poules ont disparu. Sitôt Fauchées, sitôt avalées. Et cette fois-ci, l'homme a décidé d'agir, de faire la leçon à la bête. Alors, il part à sa recherche. La traque. Questionne un chevreuil, interroge une belette, interpelle une corneille. Aucun ne l'a vue ou ne veut le dire.
L'homme abandonne la chasse et rentre chez lui poser des pièges. Beaucoup et partout. Et il monte la garde… le jour s'éteint, et la faim se réveille… la bête approche.
Et rien ne se passe comme prévu. L'homme appuie sur la gâchette mais la cartouche n'atteint pas la cible, et le voilà qui marche sur un de ses pièges… Il se vide de son sang, son fusil est trop loin et la bête reste là, devant lui. Que va-t-il se passer? Lequel des deux va donner la leçon à l'autre?
Un très bel album, puissant et redoutable. Avec l'intelligence des mots et la subtilité des illustrations, Michaël Escoffier et Kris di Giacomo amènent la question de la cohabitation de l'homme et de l'animal ouvrant le chemin à la réflexion – philosophique -. Ce qui soulève alors d'autres questions. Éloquent!
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SamSam42
  31 décembre 2021
Kris di Giacomo & Michaël Escoffier quittent le registre habituel de l'humour pour nous conter une histoire teintée de philosophie.
La bête mange les poules de l'homme. L'homme va la traquer. Pour sauver ses poules, sa nourriture, il veut l'éliminer.
Un album pour les plus grands et les adultes, qui questionne sur les liens entre humains et animaux : interdépendance, hiérarchie, équilibre,...
Un livre qui sans donner de réponses, interroge et ouvre le dialogue.
Commenter  J’apprécie          10
Jacline
  04 mars 2017
Pour qui, la leçon ? Un album qui questionne quant à l'équilibre homme-animal : faut-il absolument qu'il y ait un plus fort ? Moi, j'ai envie d'imaginer qu'un partage équitable peut se faire... et c'est sûrement le message que j'essaierai de faire passer auprès de mes jeunes auditeurs.
Une iconographie en harmonie avec le message, un album qui ne peut laisser indifférent.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Ricochet   18 mai 2017
Aucun doute que La Leçon captivera tous les lecteurs qui entreront dans son étrange univers.
Lire la critique sur le site : Ricochet

Videos de Michaël Escoffier (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michaël Escoffier
Pourquoi Palomino s'appelle Palomino ? À L'occasion de la sortie des dernières aventure du célèbre cheval dans « Bonnes vacances, Palomino » aux éditions de l'École des loisirs, Matthieu Maudet et Michaël Escoffier répondent avec complicité aux questions posées par des lecteurs et dévoilent les coulisses de cette série drôle et palpitante.
autres livres classés : biodiversitéVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
192 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre