AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782877678261
26 pages
Editions Kaléidoscope (27/08/2014)
4/5   43 notes
Résumé :
"On verra demain", répondait Paco lorsqu'on lui demandait de ranger sa chambre.
"On verra demain", répétait-il au lieu d'aider les autres.
Et puis un jour, demain est arrivé...
(à partir de 3 ans)
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 43 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis

Juin
  27 novembre 2014
Imaginez un paresseux, écrasé sur une branche d'un arbre, comme qui dirait " peinard".
Pensez qu'il est comme cela depuis tout petit " on verra demain..."
Évidemment on s’inquiète qu'il perde son temps. Et un jour lorsque les castors arrivèrent dans la forêt pour couper tous les arbres... Paco ne bougea pas. Il n'aida pas les autres animaux qui partirent.
Et un jour " Hé, Ho ! Quelqu'un peut m'aider ?"
Personne... Et un seul arbre rescapé le sien !!!
Comment Paco va-t-il réussir à le sauver ?
Sans doute parce qu'il a passé plus de temps à rêvasser qu'à travailler Paco a une solution.
Mais pour la connaitre , vous verrez demain... quand vous trouverez ce livre. Chaque chose en son temps.
Très jolie histoire, sans vraiment de moral, mais c'est aussi bien. J'ai adoré les bouilles des animaux, le vert de la forêt et surtout les mimiques de ce paresseux quand il commence à s'animer un peu.
Un bel album.

Commenter  J’apprécie          90
Virginie94
  25 septembre 2014
Paco est un paresseux qui reporte toujours au lendemain et passe ses journées à se prélasser dans son arbre. Lorsque sa forêt est déboisée, il ne réagit pas, même quand on lui demande de l'aide.
J'ai beaucoup aimé le rythme du texte. Il donne vraiment envie de lire l'album à haute voix.
Je suis sous le charme des illustrations. les couleurs en particulier sont magnifiques. Dès la page de garde, on plonge dans la forêt.
L'album fini sur une ellipse mais ça a aussi un certain charme. Malgré tout, il manque un petit quelque chose. Peut-être le manque de solidarité du paresseux n'est pas assez dénoncé.
Commenter  J’apprécie          70
Anarya
  14 octobre 2014
Paco est un paresseux qui porte bien son nom. Quand on lui demande de ranger sa chambre, il répond « on verra demain ». Quand il s'agit d'aller jouer avec ses copains, pareil « on verra demain »… Jusqu'au jour où débarque une troupe de castors armés jusqu'aux dents…
Nouvel album du duo Escoffier/Di Giacomo, On verra demain est vraiment très chouette ! Paco est un paresseux fier de l'être et un parfais représentant de la procrastination. Il le vit d'ailleurs très bien. Sauf que quand les castors débarquent, c'est pour raser la forêt et là, ça devient chaud pour l'arbre de Paco. Mais si Paco est du genre à tout remettre au lendemain, savoir que, si son arbre est coupé, il devra s'en trouver un autre, ça le motive à défendre sa maison et, grâce à ses connaissances de la nature, il va émerveiller les castors et…pour le reste, on verra demain ! Un album très rigolo, donc, avec un petit message écologique, un texte clair et qui devrait bien rendre à voix haute, et de très belles illustrations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lizouzou
  11 décembre 2014
Paco est un paresseux. Il vit tranquillement sur sa branche d'arbre et impossible de l'en déloger. Pourtant sa famille et ses amis ont déjà essayé de nombreuses fois. Un jour, les castors arrivent dans la forêts et commencent à couper les arbres pour construire un barrage. Cette fois, Paco voit sa dernière heure arrivée, il essaye donc de convaincre les castors de ne pas couper son arbre...

C'est bien la première fois que je croise le thème de la procrastination dans un album jeunesse ! La procrastination c'est le fait de remettre toujours au lendemain ce que l'on pourrait faire le jour même. C'est exactement ce qui se passe avec Paco ! Pour un paresseux c'est bien un paresseux ! ;)

Paco aime sa tranquillité et surtout ne rien faire. Il le fait bien comprendre à ses parents et ses amis qui cherchent à le motiver un peu et à le faire bouger. Dans son entourage, on s'inquiète pour lui et pour son avenir. Mais comme d'habitude, Paco répond "on verra demain !". le problème, c'est que demain est arrivé. Les castors sont là pour couper les arbres et semblent déterminer. Paco va devoir ruser pour trouver un moyen de rester dans son arbre.

On retrouve avec plaisir le texte de Michaël Escoffier et les illustrations si particulières de Kris di Giacomo. le duo fonctionne toujours autant. L'univers de la forêt est très bien mis en avant avec les chouettes couleurs de l'automne.

Bref, un chouette album qui devrait plaire aux spécialistes de la procrastination !

Lien : http://lespetitslivresdelizo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
museumdetoulouse
  20 octobre 2020
Quelque part au fin fond de la forêt amazonienne vit Paco, un paresseux...vraiment paresseux ! Pourquoi faire aujourd'hui ce que l'on pourra faire tranquillement demain ? Mais, demain arrive. Et là, c'est la catastrophe : les castors envahissent la forêt de Paco pour couper les arbres ! Imperturbable sur sa branche encore intacte, il est bien trop fatigué pour aider ses amis qui lui demandent de l'aide. Et quand les castors s'attaquent à SON arbre, Paco se sent perdu. Il trouvera alors les mots pour les convaincre d'arrêter le massacre… Une nouvelle pépite du duo de choc Escoffier-Di Giacomo !
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Ricochet   31 octobre 2014
Le tandem Escoffier pour les textes et Di Giacomo pour les illustrations est de retour pour notre plus grand plaisir. Voilà un album jubilatoire à mettre entre les mains de tous les procrastinateurs, afin de les faire se sentir un peu moins coupables de remettre au lendemain ce qu'ils pourraient faire aujourd'hui.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
JuinJuin   23 mai 2018
"Cet arbre est un arbre magique !
A la saison des pluies,
il attire de petites grenouilles bleues
qui viennent pondre dans ses feuilles"

"Des grenouilles bleues ? Dis-donc,
tu nous prends pour des marmottes? "
Commenter  J’apprécie          10
Virginie94Virginie94   25 septembre 2014
Paco sentit pour la première fois son cœur s'accélérer.

Sans son arbre, il mourrait, c'est sûr.
Il lui faudrait dénicher chaque jour de quoi manger, trouver chaque soir un nouvel endroit pour s'abriter, autant de choses qu'il avait réussi à éviter au cours de ces longues années.
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94Virginie94   25 septembre 2014
Quand ses camarades l'encourageaient à descendre de son arbre pour venir jouer avec eux, il disait :
"Je n'ai pas très envie,
Je suis bien ici.
On verra demain"
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Michaël Escoffier (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michaël Escoffier
Pourquoi Palomino s'appelle Palomino ? À L'occasion de la sortie des dernières aventure du célèbre cheval dans « Bonnes vacances, Palomino » aux éditions de l'École des loisirs, Matthieu Maudet et Michaël Escoffier répondent avec complicité aux questions posées par des lecteurs et dévoilent les coulisses de cette série drôle et palpitante.
autres livres classés : paresseuxVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17990 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre