AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 978B0014L4MYO
(30/11/-1)
4/5   4 notes
Résumé :
Bohème, imposante et haute en couleur, tante Martha, l'antiquaire, surgit sans crier gare chez Mme Prévot, la mère des Jumeaux Jean-Pierre et Yves, bousculant l'ordre minutieux de l'appartement.
Martha communique aux deux garçons sa passion pour les antiquités chinoises, au grand scandale de Mme Prévot qui n'entend rien à toutes ces "vieilleries". De chinoiserie en chinoiserie, les Jumeaux découvrent la longue histoire de la Chine. Jusqu'au jour où, dans la v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Musa_aka_Cthulie
  15 mars 2016
Ça faisait très longtemps que je n'avais pas relu ce roman policier pour la jeunesse qu'on m'avait offert dans les années 80, mais qui a été écrit dans les années 50. Et qui m'a tout l'air d'avoir été oublié de nos jours. C'est pourtant un livre sympathique, qui, j'en ai été très étonnée, n'a pas vieilli. Au contraire, il y a un certain charme à (re)découvrir la société française des années 50.
Les personnages principaux, deux jumeaux, vont faire la connaissance de leur tante Martha, fâchée depuis des années avec leur mère et considérée comme fantasque par cette dernière : pensez-vous, elle tient un magasin de "chinoiseries" ! Et dans ce magasin d'antiquités chinoises, où tout un monde inconnu s'ouvre à eux, les Jumeaux vont se trouver confrontés à une affaire louche : quelqu'un cherche à voler les chevaux de porcelaine de leur tante. Or, personne ne les prend au sérieux, y compris Martha qui peut se montrer, à la grande déception des garçons, aussi obtuse que n'importe quel autre adulte. Les voilà donc lancés, aidés de leur amie la grande Margot, plus âgée qu'eux et terriblement maligne, sur la piste du voleur de chevaux en porcelaine.
Le ton est léger, humoristique, et bien loin du style pseudo-pédagogique et un peu condescendant que beaucoup d'auteurs jeunesse ont l'habitude d'utiliser de nos jours. Et au lieu de lancer les enfants sur une enquête improbable, Yvonne Escoula a fait relativement simple, s'appuyant sur un réalisme bienvenu : puisque, dans la vie, les adultes ne font pas confiance aux enfants (c'est l'antithèse du Club des cinq!), puisqu'avoir dix ans s'avère être un handicap pour enquêter, puisqu'on voit mal des enfants se lancer à la poursuite de trésors incroyables, puisque des enfants sont obligés de se délacer à pied, au mieux en bus, elle fait avec, et utilise justement ces données pour les intégrer à son roman et construire une intrigue relativement plausible. Relativement, parce que ça reste quand même un roman policier avec des enfants qui enquêtent... (mais l'intérêt, pour de jeunes lecteurs, c'est bien évidemment que les enquêteurs aient leur âge)
Dommage que la fin soit un peu bâclée et que le noeud de l'intrigue dévoile un mystère pas très passionnant, et ce d'autant moins pour un jeune public. Mais je pense que des jeunes lecteurs d'aujourd'hui peuvent trouver plaisir à lire ce roman policier, pour eux d'un autre âge, au ton plutôt marrant, qui ne se prend pas au sérieux. Ne serait-ce que pour découvrir, via une histoire et des personnages sympathiques, une société un peu différente de la leur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
SuzyBess
  05 septembre 2019
Voilà un petit polar jeunesse tout à fait sympathique !
Yves et Jean-Pierre, deux frères jumeaux, vivent seuls avec leur mère jusqu'au jour où Martha, leur tante qu'ils ne connaissent pas, se présente chez eux. Si la tension entre les deux femmes se fait aussitôt sentir, la tante Martha parvient néanmoins à obtenir l'autorisation d'accueillir les Jumeaux une fois par semaine dans son magasin d'antiquités chinoises. Les Jumeaux se passionnent rapidement pour l'univers exotique qu'ils découvrent, mais un jour, un client brise l'un des six chevaux bleus en porcelaine de la vitrine et Yves est accusé à tort du méfait. En compagnie de son frère et de leur jeune voisine, il va tenter de prouver son innocence en se mettant en quête de preuves. Cependant, ils sont bientôt poursuivis par de mystérieux et inquiétants inconnus à la recherche des autres chevaux bleus.
Comment ce roman a-t-il intégré ma bibliothèque ? Je ne m'en souvenais plus jusqu'à ce que je retrouve sur la page de garde le tampon du bibliobus de mon école primaire; c'est alors une bouffée de souvenirs qui m'a assaillie ! Mais de l'histoire non plus je ne me rappelais rien, et c'est finalement une agréable redécouverte puisque l'intrigue aux airs de thriller m'a tenue en haleine. Un suspense subtil est instauré et l'on ne souhaite qu'une chose: avoir le fin mot de l'histoire ! C'est que cette profusion de personnages de l'ombre, mystérieux et aux méthodes plus que douteuses, est fortement intrigante ! Les protagonistes principaux, quant à eux, sont bien construits, on s'y attache en deux lignes sans s'en rendre compte; les enfants ont la naïveté authentique de leur âge et ce côté adulte qu'ils aiment se donner.
L'ambiance, quant à elle, est ambivalente: parfois décontractée, d'autres fois menaçante; l'équilibre reste parfait entre ces deux opposés, et l'esprit aventureux nous gagne facilement. de plus, le style des illustrations de Tibor Csernus qui parsèment ce roman s'accorde bien avec l'histoire.
Yvonne Escoula possède une plume moderne susceptible de plaire aux enfants de notre siècle (à partir de 10 ans environ) autant qu'aux adultes en quête d'un récit qui se lit tout seul. À découvrir à l'occasion !
Lien : https://letoucherdespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Musa_aka_CthulieMusa_aka_Cthulie   12 janvier 2016
Quand les Jumeaux rentraient de classe, c'est l’homme habillé en Chinois qui arrêtait d'abord leurs regards. Ils le saluaient familièrement :
- La Chine aux Chinois, criaient-ils.
L'homme ne répondait rien, et pour cause. Il était peint sur le ventre d'une potiche d'un blanc aristocratique, posée sur un socle sculpté, au milieu de la cheminée de la salle à manger. Mais s'il avait répondu, il aurait parlé chinois, et les Jumeaux n'en auraient pas été plus avancés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Musa_aka_CthulieMusa_aka_Cthulie   13 janvier 2016
- Ça m'a l'air chinois, disait-elle d'une chose qui lui semblait suspecte.
Était chinois tout ce qui lui déplaisait. Et comme elle avait un naturel méfiant, beaucoup de choses et de gens lui déplaisaient. C'est dire que si la Chine était un immense empire, elle n'était pas assez vaste pour contenir tout ce que la mère des Jumeaux aurait désiré y faire entrer.
Commenter  J’apprécie          110
SuzyBessSuzyBess   05 septembre 2019
Si l'on saisit un sabre pour fendre le clair de lune,
Le clair de lune en sera-t-il brisé ?
Si l'on prend un balai pour balayer l'ombre des arbres,
L'ombre des arbres en sera-t-elle moins noire ?
Bien des gens détestent l'ombre des arbres,
Beaucoup sont gênés par le clair de lune,
On pourrait sans doute déraciner les arbres,
Mais comment s'y prendre avec la lune ?
Commenter  J’apprécie          00
SuzyBessSuzyBess   05 septembre 2019
Dans un monde pressé, où chacun chercher à gagner quelques minutes, pour mieux les perdre par la suite, le Marché aux Puces feint d'ignorer que le temps, c'est de l'argent.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1338 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre