AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B09VXZ46S5
593 pages
Editions addictives (28/03/2022)
4.5/5   52 notes
Résumé :
Continuer à vivre après avoir échappé à une tuerie de masse ? Compliqué.
Craquer pour le frère du tueur ? Impossible…

Isée fait partie des Sept : une poignée d’étudiants qui a réchappé à une tuerie de masse sur le campus de Fayetteville.
Ce jour-là, Joaquim Matlin a fait treize victimes en plus de se donner la mort, laissant derrière lui une mère fragile et un frère absent.
Mais aujourd’hui, Knox revient après deux ans d'exil, et ... >Voir plus
Que lire après Campus enemiesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (26) Voir plus Ajouter une critique
4,5

sur 52 notes
5
22 avis
4
3 avis
3
0 avis
2
1 avis
1
0 avis
Parfois les mots sont insuffisants pour décrire l'émotion ressentie.... Une chronique compliquée. Difficile à extérioriser car j'ai envie de chialer à chaque fois. Ce récit m'a remué les trippes, au delà la de romance.

Campus Ennemies : C'est un TOUT. Un roman parfait!

Sonia Eska nous offre un roman époustouflant, un travail d'orfèvre, un diamant brut....

Deux âmes perdues Knox et Isée n'ont pas le droit de s'approcher et encore moins s'aimer. Une romance interdite entre l'une des "7" et "le frère de". le thème est planté dés le prologue. Sonia ne nous épargne à aucun moment. du pur Sonia Eska, l'émotion avant tout...

Un roman dur à lire.
Une ambiance malsaine.
Un coeur malmené jusqu'au mot fin.
Un fait dramatique qui nous expose à la cruauté extrême de l'homme.

De victime à bourreau, il n'y qu'un pas.
Qui est vraiment l'ennemi à Fayetteville?

Vérité.
Vengeance.
Confrontation.
Et le Pardon dans tout ça...

Captivant.
Emotionnellement chargé.
Une histoire d'amour dans la douleur.
Knox dégage une attraction viscérale (j'ai succombé à la bête lol)
Isée m'a émue par ses doutes, son évolution et surtout sa prise de conscience.

Un roman indélébile dans mon coeur.
Il m'a tellement marqué qu'il a été un sujet de discussion familial. Mon mari m'a vu chialer à plusieurs reprises.

Sonia, je pense que tu l'as compris. Tu m'as bouleversé du plus profond de mon âme. Un merci c'est trop peu pour te dire tout ce que j'ai ressenti. Juste un quelques mots : ne t'arrête jamais de nous faire vibrer à travers tes mots....

Merci du fond du coeur la TEAM pour ce SP qui fut un cadeau inestimable.
Commenter  J’apprécie          200
C'est une chronique qui me paraît compliquée à faire, non pas que le roman est mauvais, c'est bien tout le contraire, il est intense, regorge d'un tumulte d'émotion, mais le sujet ou plutôt les sujets abordés sont délicats.
On ne peut se mettre à la place des sept et je dirai même que comprendre ce qu'ils ressentent suite à la tragédie qu'ils ont vécu tout comme ce que ressent Knox par rapport aux accusations et à la haine qui sont dirigés envers lui.

Concernant les sept, on constate que chacun d'eux régit de manière différente face au retour de Knox, le frère de celui qui a abattu treize personnes avant de se suicider.
Doit-on tenir rigueur à la famille d'un meurtrier ? Sont-ils responsable des actes d'autrui ?
Il me semble que chacun est libre de ses propres choix, que nous avons tous en nous ce qu'on appelle le libre-arbitre, ce qui nous permet de déceler le bien du mal et que seules des circonstances atténuantes peuvent être retenues. Alors oui ces termes semblent sortir tout droit d'une cour de justice mais ici nous sommes en plein procès entre les sept alliés à la plupart des habitants de Fayetteville et Knox.


« Dire que je ne sens pas ma poitrine enfler d'une chaleur brute et détestable serait un vrai beau mensonge. C'est si violent que je ne suis pas loin d'en avoir le souffle coupé. »


Isée va doucement prendre conscience de tout ça car même un an après avoir subi cette tuerie, elle qui fut en première ligne, elle qui est une des rescapée de ce jour tragique, a passé des mois et des mois pour relever la tête, reprendre le chemin de l'école, heureusement elle peut compter sur sa famille aimante et sur les six autres rescapés. Néanmoins le retour de Knox Matlin à Fayetteville, dans le campus et en plus en ce jour commémoratif de ce drame ne fera qu'exacerber les nerfs de tous.

Il semblerait que le jeune homme cherche à envahir leur monde, il ne compte pas se faire tout petit. Il veut qu'on le voit, et encore plus de cette étudiante qui lui est interdite, celle qui s'est frayé un chemin dans son esprit et un peu plus bas.


« J'ai le droit de la reluquer à outrance, de dessiner minutieusement ses courbes des yeux, voire de m'en servir de préliminaires mentaux, mais je ne dois résolument pas la vouloir, elle ! C'est juste proscrit ! Pourtant mon cerveau enregistre avec méticulosité chaque ondulation de son bassin. Il se nourrit perversement du balancement de sa poitrine, du scintillement délicieux de sa peau, du rythme rapide de sa respiration… Et tout devient foutrement érotique. Tout est désir. Tout est électrisant, charnel, étouffant… Une boule de feu me ravage à présent le bide. le bas du bide. A l'endroit exact où personne d'autre que moi ne s'est aventuré ces deux derniers mois… »


Pour Isée et son salut, il ne faut qu'une chose, que Knox quitte cette ville pour ne plus jamais revenir, elle n'est pas en accord avec les autres concernant la vendetta qu'ils veulent mener, elle faire son possible pour accélérer son départ même si pour ça elle doit mentir aux autres et passer du temps avec le frère de Jo.
Mais voilà, non seulement elle va ressentir de l'empathie pour Knox mais aussi un sentiment qu'elle ne devrait pas, tout comme lui le désir crépite, il les consume, il les pousse à se rapprocher et il les rend imprudents.
Comment faire pour voir ces flammes s'éteindre ?
Isée va se lancer dans le projet de remettre en état la maison des Matlin, car plus vite elle sera vendue et plus vite ils quitteront la ville et sa vie. Mais évidemment personne ne doit le savoir et surtout pas la bande des sept. A partir de ce moment les mensonges seront de mises pour tout le monde, aidé de son cousin, qui est un soutien pour elle, ils vont ensemble se rendre régulièrement chez Knox pour restaurer tous ce qui en a besoin et embellir ce lieu de vie.
Mais pas que, même si leur relation est à proscrite, leurs désirs sont trop forts pour être étouffés, ils vont se lancer dans un jeu, en quelque sorte, entre des échanges de message, des baisers volés dans les couloirs du campus et des provocations au dinner, leurs nerfs seront mis à rude épreuve. Arrivé au point culminant de la tension entre eux, oseront-ils franchir la ligne qui pourrait tout changer ou se réfrèneront-ils quitte à en souffrir tous les jours ?


« Dans un cri silencieux, je rouvre les yeux et serre les dents à m'en faire péter les molaires. Je ne sais que trop bien contre quoi je me bats : ce besoin primaire pareil à une addiction. Une réaction en chaine insensée. »


L'auteure a su nous montrer l'envers du décor quand les émotions vont à l'encontre du point de vue public, ses mots sont justes, elle les a choisis avec soin pour nous faire découvrir les questionnements et les choix cornéliens qui vont submerger nos deux protagonistes face aux faits atroces qui se sont déroulés.
Comme je le disais au début c'est compliqué de dire si on comprend ce par quoi les sept sont passé ou encore ce que ressent Knox face aux accusations.
L'auteure nous montre que les réactions sont parfois injustes, les actes de vengeance peuvent aller loin et que dans chaque acte il y a toujours deux versions. Car oui même si les victimes seront traumatisées à vie, il faut se dire que ce qui s'est passé dans l'esprit d'un tueur, ce qui l'a poussé à accomplir ces actes ne sera parfois jamais découvert.

J'ai passé un très bon moment avec ce livre, il est profond, il nous fait réfléchir sur nous même, sur nos actes, nos idées reçues, il nous apprend aussi et nous montre que dans la vie peut parfois nous jouer des tours dont on ne s'y attend pas.

Lien : https://leslecturesdemariaet..
Commenter  J’apprécie          40
Je n'étais clairement pas préparé à ce que cette lecture m'amène si loin et que la rédaction de cette chronique soit si compliquée.

Le thème général pour lequel vous êtes dans le bain dès le prologue, donne des frissons, fait froid dans le dos et vous laisse en PLS.

C'est un sujet pour moi excessivement difficile à traiter et pourtant Sonia l'a fait avec brio. Elle a réussi à trouver ce juste milieu entre le trop et le pas assez. Tout a été parfaitement exécuté pour nous laisser avec cette tension jusqu'à la fin du roman. Cette sensation de qui se serre, de douleur.
J'ai trouvé le début du roman très dur, émotionnellement parlant. Il m'a retourné les tripes et mis les larmes aux yeux à de trop nombreuse reprise. Tiraillé entre de "camps", il ne m'a pas fallu plus de quelques chapitres pour savoir que je serais team Knox contre le reste du monde ! Ce sentiment d'injustice si fort et puissant que Sonia a su exploiter m'a retourné le coeur. J'ai tellement eu de colère en moi face à tout ça. C'est une situation si dure et si compliqué qui se profile et bordel que c'était bien fait !

Ces frissons qu'elle est capable de vous donner en quelques mots, ces émotions qu'elle arrive à transmettre avec une justesse folle tout fait d'elle une autrice particulière et de ses histoires des pièces uniques et reconnaissables entre milles

Sa plume fait partie de mes préférées et quand elle nous écrit ce genre d'histoire, je comprends pourquoi, je sais pourquoi ! Parce que des Sonia il n'y en a plein, mais il n'y a qu'une Sonia Eska. Elle se renouvelle à chaque fois. Elle fait partie de ces personnes qui, même si elle le doit, ne pourra pas arrêter de s'imaginer des histoires par millier, parce qu'elle est faite pour ça. Elle est faite pour écrire et pour nous partager des personnages et des histoires aussi incroyables que celle-ci.

Je ne l'ai pas lâché tant que je ne l'avais pas terminé.

Je ne pouvais pas les laisser, mon ventre se serrait rien qu'à l'idée de faire une pause et de les laisser dans une situation aussi précaire et tendue. J'ai eu comme ce besoin d'être là avec eux de les accompagner, comme si ma présence pouvait changer quoi que ce soit à leur malheur. C'est complètement incohérent j'en conviens, mais encore une fois Sonia arrive à me créer des liens avec ses personnages au-delà de tout entendement. Ça a été le cas avec Maze (Cf. Ne me tente pas) et encore aujourd'hui avec Knox. Pour reprendre les mots de ma copine Roxie, c'est la connexion !

J'ai eu beaucoup d'amour et de compassion pour le personnage de Isée. Cette jeune femme traumatisée, à juste titre, qui tente tant bien que mal de garder la tête hors de l'eau. C'est celle qui opère la plus grande évolution, selon moi, et de la plus belle des façons.

Alors Knox, je n'ai pas les mots pour vous le présenter et pour vous dire ce qu'il a été pour moi, rien qu'en écrivant son nom mon palpitant fait des envolés. J'ai eu mal pour lui du début à la fin il est tellement de choses à la fois et tellement plus que ce qu'il choisit de montrer. Il est de ces personnages qui vous marque plus que de raison et qui dégage une aura et un charisme unique.

Elle a une fois plus créer des personnages juste fabuleux très bien construit avec des caractères bien définis des failles et des faiblesses tellement dures, profondes et ancrées, qu'ils en ont fait des forces incommensurables et ils n'en ont même pas conscience.

J'ai bien évidemment eu mon petit crush pour un personnage secondaire et je ne ferai pas l'affront à Sonia de lui demander un spin-off, même si ça me démange, je le glisse là au cas où quand même...

Une histoire qui remue, une histoire qui chamboule et c'est sans surprise un coup de coeur phénoménal pour l'intrigue, les personnages et la plume ! Cette romance qui restera gravé pour toujours. J'en suis même à me demander si elle ne concurrencerait pas Savage, c'est dire !!!
Commenter  J’apprécie          10
C'est vraiment LE roman que j'attendais le plus cette année et je peux officiellement dire que c'est un enormissime coup de coeur !!!

D'un côté nous avons Isée, une jeune étudiante qui tente de faire face à ses angoisses pour reprendre le cours de sa vie après l'horreur qu'elle et les Sept ont vécu l'année précédente. Et voir débarquer Knox, le frère de celui qui a tué 10 de ses camarades, n'est pas de tout repos pour ses émotions.
Et pourtant, contre toute attente, Knox pourrait bien être le mieux placé pour la comprendre et l'aider à laisser ses démons derrière elle !

De l'autre Knox, jeune homme arrogant, sûr de lui et magnétique, qui cache en réalité de nombreuses fêlures derrière son attitude provocante et son petit sourire en coin. C'est un personnage d'une infinie complexité et j'ai adoré découvrir chacune des facettes de sa vie au fil des pages !

La construction et la psychologie des personnages est juste dingue ! Ils sont si touchants, humains et ils paraissent tellement "vrais" qu'on ne peut que s'attacher à eux !

Les personnages secondaires sont également bien présents. On apprend à connaitre la famille d'Isée, les Sept, les amis de Knox et Dolorès sa mère que j'ai notamment adoré !

La relation entre Knox et Isée est juste Wow, il n'y a pas de mot assez fort pour la décrire. Ils sont censés se détester, il est le frère de celui qui a tué 10 des camarades d'Isée. Et pourtant "parfois, il faut savoir accepter l'impossible" et laisser parler ses sentiments.
C'est un enemies to lovers comme je les aime, avec des personnages qui se détestent autant qu'ils s'attirent et une relation qui prend le temps de s'installer ! Et ça ne rend leur relation que plus forte quand ils finissent par succomber !

Le thème principal du roman vraiment est atypique : une tuerie de masse. Et malgré la dureté du thème l'auteure a parfaitement su doser en donnant juste ce qu'il faut de détails pour qu'on ne tombe pas dans quelque chose de lourd.
À ce thème se greffent d'autres thématiques plus commune comme l'anxiété, le deuil et la dépression. Mais on retrouve aussi des thèmes secondaires qui sortent complètement des sentiers battus (non je ne vous en dirais pas plus pour ne pas spoiler) !
Mais je peux vous dire que tous les thèmes sont percutants et surtout abordés avec énormément de justesse !

La plume de l'auteure est toujours aussi magique ! Je me suis encore une fois retrouvé complètement immergée dans l'histoire, et ce, dès le prologue. Et j'ai dû me battre contre moi-même pour ne pas dévorer l'histoire en une seule fois tellement c'est addictif !
Je suis passée par toutes les émotions possibles et inimaginables en lisant et j'ai plus d'une fois fini complétement bouleversée par les mots de Sonia !

C'est une romance hors du commun qui nous montre à quel point l'amour peut être un sentiment puissant. Au delà d'une histoire d'amour, c'est une histoire de pardon, de reconstruction et de liberté qui mêle émotion et thèmes puissants !
Et même quelques jours après ma lecture, j'ai encore le coeur tout retourné de cette lecture.

Pour finir je ne peux que vous conseiller de craquer pour cette pépite qui vous touchera assurément en plein coeur !
Commenter  J’apprécie          20
Isee est une belle jeune fille. C'est une survivante, une des 7, une de celle qui a survécu à la tuerie de son campus, une des 7 qui doit vivre avec ça et apprendre à se reconstruire.
Quand le jour de la commémoration, elle surprend Knox « le frère de », toute la ville est consternée, d'autant plus que ce dernier a le culot de s'inscrire sur le campus.
Knox veut que la ville se rappelle de lui, cette ville qui a conduit son frère là où il en est. Mais il ne pensait pas en revenant dans cette ville qu'il veut fuir et d'où il veut extraire sa mère en vendant leur maison, qu'il allait être pris dans une tourmente à cause d'une des 7 qui lui fait chavirer le coeur.
Si Isee est prête à aider Knox pour partir le plus vite pour sa santé d'esprit à elle, Troy, Scott, Taylor, Brianne et Priya, eux, ont décidé de faire de sa vie un enfer et de ne rien lui épargner .
Isee arrivera-t-elle à mettre de côté ce qu'elle ressent pour ne pas trahir les 7 ?
Knox va-t-il réussir à atteindre son objectif et aider sa mère ?


Dès le prologue, ce livre nous donne des frissons de peur, de tristesse et nous donne le ton. On sait qu'on va souffrir, que le sujet est dur, fort, intense, mais sensible et va nous toucher. Mais je ne m'étais pas attendue à une telle aventure, à tant de rebondissements, sans parler de cette lettre qui m'a déchiré le coeur.

L'auteure m'a fait souffrir tout au long de ma lecture. Elle révèle tellement de réalités qui pour certains sont dures à comprendre. On comprend les deux parties et on comprend tellement le message qu'elle veut faire passer. le deuil est pour tout le monde, même si une personne commet un crime, c'est lui qui le fait et non sa famille qui elle aussi a perdu un être cher. Les mots employés par l'auteure sont durs, forts, les sentiments sont intenses et mélangés, on ressent bien la haine de certains, le dégoût aussi et la solidarité. Même si je trouve que certains abusent un peu de leur malheur pour s'octroyer certains droits, j'ai vu de l'attirance, de la tendresse même si elle est interdite, de l'entraide et de la compassion. Comment faire pour assumer un désir qui aux yeux de tous est interdit, contre nature, immoral, alors qu'en réalité il en est tout autre ?

J'ai adoré ma lecture. Un coup de coeur pour moi. Ce livre me redonne espoir, me donne envie de croire que tout le monde n'a pas le coeur noir, détruit et que le pardon existe.

Certains m'ont dégoûtée, j'ai eu de la haine envers eux, j'ai eu envie de leur ouvrir les yeux, de leur crier ce que je pensais au fond de moi. Les héros sont touchants, attendrissants et pourtant rien ne leur sera épargné. J'ai vu l'étroitesse d'esprit de certains, ce qui m'a révoltée. Comment des personnes peuvent avoir si peu de jugeote ?

Un livre qu'il ne faut pas louper. Il est fort, intense et met nos nerfs à rudes épreuves par le raisonnement de certains, mais heureusement, tous ne sont pas comme ça et nous donnent envie de croire à un monde meilleur.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Chapitre 7 :
Isée
«… Bon sang, à quel moment est-il question de sa peine à lui ? Comment Knox peut-il même être triste ou éploré du suicide de son frère après ça ? Si tant est qu’il passe outre à la tuerie de masse ! Ne devrait-il pas le haïr ? Nourrir pour lui une aversion viscérale ?
– Écoute, reprend Harlan, je ne mets pas en doute ce que tu ressens. Je sais que ça a été terrible, que tu en souffres toujours et que la reconstruction est difficile…
– Et je ne suis pas la seule.
– Exact. Mais, à l’heure actuelle, tu es la seule qui m’importe. Je veux seulement dire que Knox a aussi le droit de vouloir tourner la page. Sa manœuvre est discutable, c’est vrai, mais c’est ce à quoi vous aspirez tous, non ?
Bien sûr que c’est ce que nous voulons ! C’est d’ailleurs ce que nous nous efforcions de faire avant que Knox ne débarque à Fayetteville avec une valise pleine de sourires insolents !
– Il ne restera que quelques mois, pas plus. Laisse-lui le temps de faire son deuil et tu seras débarrassée.
– Donc, je mets le deuil de mon ancienne vie sur pause, c’est ça ? grogné-je dans un rictus sardonique.
– Pourquoi aurais-tu besoin de le faire ?
– Parce qu’il est partout ! m’exaspéré-je. … »
Commenter  J’apprécie          00
Chapitre 6 :
Isée
«… – Va te faire foutre, Isée. Toi et cette putain de ville, allez vous faire foutre. Je dérange ? Tant mieux. Je vous répugne ? Tant mieux. Vous voudriez que je dégage ? Je reste ! Je ne vais certainement pas me planquer pour vous éviter de ressasser le passé, bien au contraire. Vous allez me voir partout, me sentir partout, m’entendre partout ! Putain, c’est tout ce que vous méritez…
– Tu es complètement taré, hoqueté-je devant la dureté de ses mots.
Les miens semblent l’atteindre un infime instant, puis signent le retour de son sourire dédaigneux. Sans me lâcher de son regard mordoré, il remet de la distance entre nous et progresse à reculons vers sa machine.
– Un « frère de » et un taré, note-t-il en bombant le torse, amusé. Tu sens comme ces prochains mois vont être exaltants ?
Exaltants ? Quel connard ! … »
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : tuerie de masseVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (103) Voir plus




{* *}