AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266293044
Éditeur : Pocket (13/06/2019)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Premier roman et premier tome de ce qui s'annonce comme une trilogie…

Alvie est une catastrophe ambulante sans avenir, virée de son boulot et même de son appartement par ses colocataires. Tout le contraire de sa sœur jumelle, Beth, qui réside dans une somptueuse villa de Taormine en Sicile avec son mari, un superbe Italien, et son adorable petit garçon. De quoi lui donner des envies de meurtre ! Alors, quand Alvie reçoit un appel de sa sœur qui lui pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  07 septembre 2018
Mad est le premier roman de Chloé Esposito, auteur anglaise, et bien que rien ne soit mentionné sur la couverture , il s'agit d'une trilogie dont on dit qu'elle serait déjà achetée par des studios ...
"Mad", ça veut dire furieux ( fou / faché ), et de fureur , il va en être question . Par le personnage principal complétement frappadingue et immoral et par le style qui ne mâche pas ses mots et peut heurter certains lecteurs .
Moi , j'ai ADORE !
Alvina et Elizabeth (26 ans ) sont de vraies jumelles et si leur physique est identique , il n'en est rien de leurs vies …
Elizabeth a tout pour elle : diplômée, affublée d'un mari italien splendide, d'un petit garçon merveilleux,, elle a même écrit un livre…
Alvina , elle , ne coche aucune case ! C'est la loose totale .
Elle végète dans un obscur boulot où elle ne fournit aucun effort, habite en coloc avec un couple qu'elle surnomme les "Larves" , dans une banlieue pourrie de Londres , entretient une relation amoureuse avec plusieurs vibromasseurs et fait une fixation pathologique sur l'acteur/danseur Channing Tatum .
A sa décharge , tout remonte à l'enfance et on se rend compte très vite , que la mère a complétement négligé Alvina au profit de sa fille préférée, Elizabeth. "Négliger" étant un faible mot...
Aussi, quand sa soeur l'invite dans sa sublime villa avec piscine en Sicile, n'a t'elle rien à perdre … Hélas , la générosité a un prix et la plus "mauvaise " des deux jumelles n'est pas celle que l'on croit au départ . J'ai bien dit: "au départ" …
Brillamment découpé en sept chapitres , ayant chacun pour titre un des sept péchés capitaux , suivi, chacun d'une citation ( profonde of course ! ) d'Alvina , ce roman dépote et part à cent à l'heure. Ecriture rock & roll qui m'a fait penser à Bridget Jones croisant Virginie Despentes , ce roman démarre comme de la chick-lit pour finir en roman noir.
Il n'y a pas de petit pull marine prés de cette piscine sicilienne mais des fringues de marque et des cadavres... Pas mal de cadavres, des rails de coke , du sexe et un bébé qui pleure .
C'est drôle,, immoral, décapant , trash, ébouriffant, original, cru , ensoleillé et profondément dans l'air du temps . Il y a énormément de références musicales, cinématographiques et littéraires, avec Alvina : on ne dort pas ! Alvina est une anti-héroïne qu'on plaint au départ et que certain(e)s détesteront peut-être à la fin parce qu'elle les choquera . Paresseuse, égoïste, superficielle, violente, immorale , la liste est longue , ses pêchés nombreux … Ce qui est sûr , c'est qu'elle ne ressemble à aucune autre . Certain(e)s n'ont pas aimé la fin (ouverte ) , moi je l'ai trouvée très bien ! Très cohérente ." What do you expect ? " ;-)
Les sept chapitres sont clos par une lettre d' Alvina à son héros et futur mari (!) Channing Tatum et c'est un pur moment de bonheur . Deux fou-rires plus loin, j'ai refermé ce livre, en étant impatiente de retrouver cette folle jumelle ou son auteure . Quand on trouve un talent pareil, on ne le lâche plus !
Auteure à suivre … furieusement :-)

Challenge Mauvais Genres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5614
missmolko1
  02 juin 2019
J'ai dévoré les 480 pages de Mad hier soir avant de dormir et impossible de lâcher le roman pour me coucher… Autant vous dire que la nuit a été courte ! Mais, je suis vraiment ravie de cette découverte et je vais vite me jeter sur la suite.
On suit les aventures d'Alvie, une jeune femme dont la vie est un désastre (pas de boulot, vivant dans une coloc assez étrange, vie sentimentale inexistante…) qui cumule les échecs. Sa soeur jumelle Beth est à l'opposé, elle a fait un beau mariage, vit dans une villa en Sicile, à un petit garçon adorable. Quand Beth invite Alvie à venir passer quelques jours en Sicile, Alvie s'y rend en étant persuadé que sa soeur à quelque chose à lui demander. Beth veut en effet, qu'Alvie joue son rôle pendant quelques heures… Que cache Beth ?
C'est un roman complétement déroutant et inclassable : thriller à cause de tous ces meurtres et de la mafia Sicilienne ? Roman noir et sombre à souhait ? Roman humoristique car autant le dire, Alvie ressemble pas mal à Bridget Jones. Mais pourtant, le charme opère et cette lecture est addictive. C'est le premier roman de l'auteure et il a quelques petits défauts : le style, le vocabulaire cru et certaines scènes de sexe aurait pu être mieux travaillé mais on lui pardonne vite tant l'intrigue est prenante. On rit franchement a certains passages tant les situations sont burlesques.
En tout cas, j'ai adoré la fin et il me tarde de retrouver Alvie dans Bad, la suite de Mad et de la suivre dans de nouvelles aventures.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
SZRAMOWO
  04 juillet 2018
Alvina et Elizabeth sont jumelles. de vraies jumelles. Leur vie ne l'est pas, jumelle.
Alvina s'est fait virée de son boulet à Londres. Elle vendait des espaces de pub pour une boite minable. Elizabeth Caruso née Knightly, a elle, fait un beau mariage, vit dans une superbe villa avec piscine à Taormina en Sicile, a un superbe et riche mari, Ambrogio, et un enfant génial, Ernesto.
« Merci pour ton invitation. Ta villa a l'air sensationnelle. Quelle chance vous avez, Ambrogio et toi, et bien sûr le petit Ernie, de vivre dans cette splendide maison, dans ce lieu grandiose ! Tu te rappelles, quand on était gamines, de nous deux c'est moi qui adorais l'eau. Et aujourd'hui, c'est toi qui as la piscine… Et moi la baignoire bouchée»
«Je m'installe au fond du wagon. Un type avec un bouton de fièvre et une chemise rendue translucide par la sueur empiète sur mon espace vital. Il s'accroche à la barre jaune au-dessus de ma tête, son aisselle à trois centimètres de mon nez ; je sens l'odeur de son déodorant mêlée à celle du désespoir. »
Alvina est une Bridget Jones déjantée qui accumule catastrophe sur catastrophe. Sauf qu'avec Bridget on reste dans le gentiment correct.
Elle a des excuses, Alvina. Enfance malheureuse dans l'ombre d'une soeur jumelle parfaite :
« Maman a toujours eu tendance à m'oublier, d'ailleurs. Elle a « oublié » de me prévenir qu'elle s'expatriait en Australie. Elle a « oublié » mes vaccins et j'ai attrapé la rougeole. Elle m'a « oubliée » au supermarché, puis dans le train des vacances. Elle a « oublié » de m'inviter à l'enterrement de notre grand-mère (ce n'est pas ma faute si elle a clamsé, c'est une pure coïncidence que j'aie été chez elle ce jour-là). Bref, vous voyez le tableau. »
On comprend très vite lorsqu'Elizabeth l'invite que cette dernière a une idée derrière la tête.
Le thème de l'échange des jumeaux est un grand classique de la littérature, policière ou non. Sauf qu'entre Alvina et Elizabeth, il y a comme une petite différence.
Premier roman de Chloé Esposito, pas autobiographique pour un sou. Excessif disent certains lecteurs. Cohérent serai-je tenté de répliquer. Chloé Esposito va jusqu'au bout de la logique du personnage. 378 pages ça peut sembler long, mais son écriture donne du rythme et elle sait doser les surprises pour ne pas dévoiler l'essentiel et garder un semblant de suspense.
Une histoire familiale avec Mafia, qui sera in fine réglée par les deux jumelles transformées en détectives amateurs. Et le mot est faible…
Le style et le vocabulaire valent le détour que cela plaise ou non.
« Prométhée aussi était un sacré numéro. Il avait compris que les règles n'existaient que pour être enfreintes. Quand il a allumé une torche au soleil pour apporter le feu aux hommes, ça a mis Zeus dans un état pas possible. Apparemment, le roi des dieux n'avait pas très envie que les gens se mettent à cramer des trucs, exactement comme ma mère. Elle ne voulait pas que je brûle les peluches de Beth, ni le chat du voisin, ni l'abri de jardin avec le chien enfermé à l'intérieur. »
« Nous observons un moment de silence. J'étudie les longs clous en métal noir qui dépassent des pieds et des mains du Christ. Ça me rappelle la poupée de Beth, toute hérissée d'épingles. Cosa Nostra. D'accord, pas de problème. Ce sera sa vérité à lui. La vérité, en fin de compte, c'est ce que nous choisissons de croire. Il n'existe pas de réalité objective. »
Un bon roman, à lire au bord de la piscine, si comme Elizabeth Caruso vous en avez une.


Lien : http://desecrits.blog.lemond..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
NoemieTrnr
  22 juillet 2019
C'est le livre de l'été !
Drôle, sexy, avec une pointe de meurtre, absolument ce qu'il me fallait pour la plage.
J'ai adoré lire ce livre. Dès les premières pages j'ai senti que j'allais l'apprécier. La narratrice est sacrement tarée, elle n'a aucun filtre, aucun tabou, nous sommes dans ses pensés h24, elle est pleine d'autodérision et ça c'est génial.
J'ai vraiment adoré la plume de Chloé Esposito et j'ai vraiment adoré lire ce premier livre. J'ai étais complément absorbé et je l'ai lu très rapidement. Impossible de le lâcher ! Au réveil, sur la plage, pendant l'apéro, le soir jusqu'à ce que je tombe de sommeil. Il n'a fait que quelques jours. Alors je vous le conseil vivement !
Pour ma part j'ai été complètement séduite par le grain déjanté de l'auteur, et je m'en vais de ce pas pour acheter « Bad » la suite de « Mad ».
Commenter  J’apprécie          230
cecile70
  13 août 2019
Lecture qui change de d'habitude... Contrairement à un thriller classique, celui-ci est écrit à la première personne et est bourré d'humour. On a envie de rire dès les premières pages.
Avina, jeune femme de 26 ans, paumée à Londres dans son appartement en colocation et dans son travail, se fait virer de son emploi. Au même moment, sa soeur jumelle lui demande de venir lui rendre visite après deux ans sans s'être vues.
On comprend petit à petit qu'Alvina a toujours eu un esprit dérangé depuis son enfance, qu'elle en veut à sa soeur et souhaite avoir sa vie.
Encore une fois, bien qu'il s'agisse d'histoire de meurtres, ce livre est très drôle. Petit bémol : autant ce roman a démarré fort, autant je suis restée un peu sur ma fin...
C'est apparemment le premier tome d'une trilogie, à voir ce que la suite nous réserve...
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (1)
Actualitte   27 juillet 2018
Il était, à mon avis, impossible de finir un tel roman au même niveau où il a été tout au long des quatre cent soixante premières pages : de mon point de vue, c’est bien le seul travers qu’il ait et c’est dommage de finir sur une note qui dénature le reste de la lecture.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   07 septembre 2018
Cher monsieur [ Channing ]Tatum,

Mon nom est Alvina Knightly, mais tu peux m'appeler Alvie , ou Al ( même si ça fait un peu masculin ), et je suis non seulement ta plus grande fan, mais potentiellement ta future femme. (…)

J'ai vécu plusieurs relations longues (plus d'une nuit ), dont la dernière s'est terminée il y a peu ( ce soir ), à l'amiable (il est toujours en vie ) ; et même s'il reste une chance pour que lui et moi nous remettions ensemble, j'aimerais t'informer de ma disponibilité. (…)

P.P.-S. J'ai changé d'avis , ne m'appelle pas Al : ça pourrait te faire penser à Al Gore, ce qui entraînerait à tous les coups des troubles de l' érection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
missmolko1missmolko1   02 juin 2019
J'ai un gros faible pour les Italiens [...]. C'est surement dû à la langue. Je me sens toute chose quand j'entends ces sonorités. Écoutez : "figlio di puttana", mélodieux, pas vrai ? Ça veut dire : "fils de pute". "L'anima de li mortacci tua", magnifique ! Traduction : "Tu commences vraiment a me gonfler." "Vaffanculo", ce mot sort-il d'un poète de Pétrarque ? Non, c'est : "Va te faire foutre." Une discussion à propos de prostituées et de merde sonnera aux oreilles du profane comme un sonnet sur l'amour courtois. Mieux vaut que vous ne sachiez pas ce que signifie : "Ti prego, scopami in culo"... (J'ai appris plein de grossièretés en regardant du porno italien.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
iris29iris29   06 septembre 2018
Je m'imaginais plus tard en poète mondialement connue, mariée à un mannequin/acteur beau comme un dieu ( Channing Tatum ? ), ou - mieux encore - à Ambrogio. J'aurai un bébé, une fille, aussi mignonne que sur un cliché d'Anne Geddes, une Range Rover, un teckel et un hôtel particulier à Chelsea.
A quel moment c'est parti en vrille ?
Commenter  J’apprécie          233
SZRAMOWOSZRAMOWO   04 juillet 2018
— Quel thé tu veux ? Earl Grey, Ceylan, Rooibos, Darjeeling ? J’ai aussi un excellent oolong tibétain en feuilles.— Euh, tu en as du normal ?— Je vais nous faire du oolong.— Super.Beth s’éclipse dans la cuisine, sa brillante crinière blonde flottant derrière elle. Elle ressemble à une poupée Barbie, à Brigitte Bardot. Elle a l’air d’une nouvelle version de moi-même, améliorée : Alvina Knightly 2.0. Ce n’est pas une impression agréable. Je pose les fesses au bord du fauteuil crème en tâchant de ne rien toucher pour ne pas salir, et à bonne distance de la table basse en verre qui me paraît terriblement fragile. J’ai la poitrine comprimée, comme si j’étais ligotée dans du scotch, incapable de gonfler ma cage thoracique. J’enfonce les ongles dans mes paumes moites en guettant le retour de ma sœur. Je me demande ce qu’elle attend de moi… je me demande ce que je fous ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
iris29iris29   07 septembre 2018
Je me demande ce qu'elle manigance . Un braquage de banque ? Une fusillade ? Un casse chez Prada ? Non, pas Beth, pas cette sainte nitouche. Elle est beaucoup trop sage. Elle prévoit sans doute d'aller rendre des livres à la bibliothéque pour esquiver les pénalités de retard.
Commenter  J’apprécie          180
Video de Chloé Esposito (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chloé Esposito
MAD de Chloé ESPOSITO Univers poche
autres livres classés : Sicile (Italie)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Chloé Esposito (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..