AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B0000DN7HT
Éditeur : Perrin (30/11/-1)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
"" A Langres, Mme Clapain prend pension chez Ida et Ursule Cadifon, deux sœurs qui vivent de maigres rentes après avoir tenu une " papeterie pieuse ". Ida, " intelligente mais nourrie de roman ", voit en Mme Clapain une femme bizarre, inquiétante même ; pour Ursule, " douée d'un sens pratique excellent ", leur locataire est une personne de tout repos, et elle en veut pour preuve qu'elle leur a été recommandée par leur sœur Angélique. Quoi de plus banal que cette rec... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
NOIRdePOLARS
  11 novembre 2011
Edouard Estaunié est un romancier "provincialiste", se disant principalement influencé par Balzac. L'auteur était ingénieur de formation, devint inspecteur général des postes, et fut élu sur le tard à l'Académie française. Une passion, l'écriture "régionaliste". Un gagne-pain, l'administration.
Ce qu'il y a d'épatant dans ce roman, c'est qu'il ne date pas. Entendons-nous: la société provinciale des années trente nous semble surréaliste tellement les moeurs sentent l'étriqué, mais la force des sentiments n'a pas pris une ride.
La vie de deux vieilles filles va être bouleversée par l'apparition chez elles d'une nouvelle locataire, pas loquace pour un sou, qui va ensuite se suicider dans sa chambre. Suicidée, oui, mais avec un sourire de contentement sur le visageL Là est tout le drame: comment peut-on se suicider et en garder un sourire ? Enquête d'une des deux vieilles filles... La réponse nous sera soigneusement cachée jusqu'au dénouement, inattendu et terrible.
Il ne s'agit pas à mon sens d'un roman "policier" mais d'un roman noir, voire noir entre tous. Secrets épouvantables, vie toute entière tournée vers le crime, lui même instrument obligé d'un but sublime. Estaunié se disait fils De Balzac, et c'est bien "La cousine Bette" ou "Le père Goriot" que nous retrouvons ici: une province d'un égoisme brut, des êtres sans humanité aucune à moins qu'hélas ils ne soient trop humains, l'animalité à l'état sauvage. Ce roman m'a fortement remué, car on sent que cette histoire hallucinante a sans doute sa part de réalité.
A (re)découvrir d'urgence.
Lien : http://noirdepolars.e-monsit..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
pleasantfpleasantf   15 août 2017
Interrogeant la vie qu'elle prétendait recommencer, qu'y trouvait-elle encore? Des lectures de roman, des rêves d'évasion quand elle gérait la papeterie, le désir de passer pour une dame, toutes choses niaises, dont aucune ne comptait. Pas une amitié. L'amour ne l'avait effleurée qu'à travers les livres. Toutes ses heures vides d'élan ou de sentiments atteignant le fond de l'âme. A bien y regarder, la seule arrivée de Mme Clapain lui avait révélé qu'on pût se passionner contre quelqu'un ou quelque chose : et voici que, cette Clapain repartie, la perspective dont elle aurait dû s'enchanter s'ouvrait sur un désert identique.
Ida partit d'un rire sourd :
- Vais-je, maintenant qu'elle est morte, me mettre à la regretter ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Édouard Estaunié (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Édouard Estaunié
Édouard ESTAUNIÉ – Un Simple
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1738 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre