AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 281261725X
Éditeur : Editions du Rouergue (02/01/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
C’est un scénario rocambolesque qu’elle a monté, Jeanne. Car depuis qu’elle veut un enfant avec Marie, elle n’imagine pas d’autre conception que la traditionnelle. Pas question d’envisager un aller-retour dans une clinique catalane ou toute procédure artisanale qui prétendrait se passer de copulation. Le lieu et la date ont été fixés : le mariage de son petit frère, en août, dans le parc du grand manoir familial en Périgord.
L’intrigue, les personnages, le dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
cathulu
  12 janvier 2019
Réalisatrice en devenir, Jeanne décide de profiter du mariage de son petit frère, Ernest, pour effectuer auprès de son ancien fiancé un braquage de gamètes. Pas question en effet pour elle d'envisager autre chose qu'un rapport sexuel afin de concevoir "la gosse" dont rêvent Jeanne et sa compagne.
Aidées de leur ami gay, Mano, les jeunes femmes mettent alors au point un scénario rocambolesque, extrêmement précis et visuel, qui se déroulera dans le manoir familial du clan de Jeanne, dans le Périgord. Mais gare à ceux qui oseraient se mettre en lumière et franchir la lisière de ce qui reste tolérable aux yeux d'une famille engluée dans ses traditions et ses préjugés.
Isabel Ascencio aurait pu choisir la voie documentaire pour traiter ce thème ,mais elle a préféré une manière à la fois plus poétique, par la langue et plus ancrée dans l'univers de la création artistique, dans lequel ses héroïnes vont parvenir par des chemins très différents.
Ce n'est pas un hasard, si en choisissant de raccourcir ses nom et prénom, la braqueuse de gamètes endosse l'identité de Jeanne Duval , maîtresse mulâtre de Baudelaire qui a été effacée ,ou plutôt juste recouverte de peinture sur un tableau où elle figurait derrière son amant , tant elle inspirait à la fois de fascination mais aussi de honte. Croyant choisir un nom d'artiste, la jeune réalisatrice optait en fait pour un nom "de paria" comme le souligne Marie, qui vient de soutenir une thèse sur cette femme dont elle partage la couleur de peau.
Un roman sensible et lucide sur une société qui peine à évoluer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
de
  05 janvier 2019
Toi et moi. Un scénario de braquage.
Un petit frère et son mariage, une amorce littéraire et un désir de gosse, « Parce qu'aux gens de la famille de Jeanne, il faut le savoir, il n'a jamais été question que je sois présentée ».
Comment transformer une cérémonie de mariage en braquage de gamètes ? Jeanne invente, le cinéma est son métier, un scénario pour une copulation « traditionnelle » en cachette de ses réels désirs amoureux.
Un lieu et une date, « Faut qu'on y soit, nous aussi », une focalisation réfléchie sur un ancien petit ami. En contrepoint comme des flash-back cinématographiques – l'ombre ou la lumière portée des temporalités, le vent de liberté levé dans le coeur de Jeanne, la place des salles obscures et du cinéma, la transformation du nom Jeanne et du Val, le rendez-vous auquel elle court, un récit de rencontre et d'embrasement, Barcelone, la danse et l'ivresse, « La bombe qui lui explosait aujourd'hui au corps la libérait d'un tel étau visé sur elle depuis toujours qu'elle ne pouvait pas se tromper », Marie et un tee-shirt Proud to be queer, des nuits, l'histoire de Marie, l'amante de Nadar et de Baudelaire, Port-Louis, la mulâtresse, Mano, le fardeau « de honte et de boue », l'épanouissement et la joie lesbienne, les rapports au père et à la famille, Brest et les bateaux, le cinéma de l'une et de l'autre, une ancienne histoire d'amour enfantine et plus tard la compréhension du véritable chagrin d'amour,
Je ne vais pas décrire l'organisation, les tenants et les masques, la place de l'une et de l'autre, Marie et Mano, l'intrigue, les accoutrements, « Je me suis fait l'effet d'un chat, griffes mal rentrées, qu'on flattait pour qu'il plonge sa patte dans une bassine d'eau », la cérémonie de mariage, le hold-up en talons et costard, le désir d'elle, les masques et le temps d'une danse, la violence, l'impression « qu'on venait de l'enfermer définitivement dehors »…
Un scénario, une histoire, l'X, « Elle avait maintenu son corps du début à la fin dans une application anxieuse », les émotions rentrées, le teint cireux de Jeanne « comme à ses pires moments de malaise en mer », le décrassage de sa peau par centimètre, la sueur froide, l'idée de la gosse dans le ventre, l'événement en train de ne pas avoir lieu…
Entre rêve, cauchemar et réalité, des photos, « On est où, toi et moi ? », le trou noir de l'absence, ces personnes qui n'impriment même pas la pellicule, la Jeanne de Courbet, la famille et la foule, l'arrivée d'un cyclone, celles et ceux qui ont manifesté contre le mariage pour toustes, l'argument éculée de la « nature », l'An-Arkos, les aubes levées sur l'océan, « Moi à la barre, j'ai dit, et toi dans son ventre », Ernst salué et le père dans l'escalier…
La tendresse et le désir contre l'invisibilité et l'homophobie. Un hold-up bien particulier soigneusement préparé et agencé, les costumes et le décor, les actrices Jeanne et Marie, Mano et le monde familial du conformisme haineux…
Lien : https://entreleslignesentrel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
cathulucathulu   12 janvier 2019
Bien sûr que Jeanne avait raison. On finirait nécessairement par avoir le même regard ballant entre terre et ciel, la gosse et moi, ça tombait sous le sens.
Commenter  J’apprécie          00
dede   05 janvier 2019
La bombe qui lui explosait aujourd’hui au corps la libérait d’un tel étau visé sur elle depuis toujours qu’elle ne pouvait pas se tromper
Commenter  J’apprécie          10
dede   05 janvier 2019
Je me suis fait l’effet d’un chat, griffes mal rentrées, qu’on flattait pour qu’il plonge sa patte dans une bassine d’eau
Commenter  J’apprécie          10
dede   05 janvier 2019
Parce qu’aux gens de la famille de Jeanne, il faut le savoir, il n’a jamais été question que je sois présentée
Commenter  J’apprécie          10
dede   05 janvier 2019
Elle avait maintenu son corps du début à la fin dans une application anxieuse
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : mariageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3099 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre