AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791097594893
160 pages
Éditeur : Serge Safran éditeur (04/06/2021)
4.7/5   5 notes
Résumé :
François Sablier est un laissé-pour-compte, dépressif, sans travail, sans abri mais un doux rêveur à ses heures. De plus, il consulte un chamane sur le conseil de sa sœur Peaulysse qui veille sur lui, ainsi que son ami Régis qui l'héberge en échange de divers services.
François les lui rend volontiers. Il vient également en aide à une acariâtre madame Enclave, encombrée de sa fille Châtelaine, obèse et aveugle, qui peint des toiles étonnantes, ou à monsieur C... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
MELANYA
  12 juin 2021
Ecrivain qui vit à présent à Marseille, Christian Estèbe a publié récemment, "Le Palanquin des caïds" (Editions Serge Safran).
Si l'on voulait présenter le héros de façon comique (pour rester dans le ton), on pourrait dire :" c'est l'histoire d'un mec qui a tout perdu, qui n'a pas eu de chance dans sa vie, au point de se trouver dépourvu..."
Mais ce n'est pas dans mes intentions. Cela m'est venu en lisant la quatrième de couverture. Il est vrai que l'on trouve de nombreuses notifications humoristiques mais le fond du sujet est plus grave. Alors, intéressons-nous plus sérieusement au héros, François Sablier : "J'avais tout misé sur le tapis vert de mes illusions, j'avais tout perdu, sauf la vie. Même elle ne tenait plus qu'à un fil, celui de ma respiration saccadée."
Par contre, il est difficile de chroniquer ce livre car presque tout est dit dans la quatrième de couverture. Evidemment, restent les détails mais il faut aussi éviter de spoiler. Je vais donc me contenter de n'en donner que quelques exemples, pris au hasard.
Il existe un élément important, c'est l'amitié qui se noue avec Châtelaine, la file de Madame Enclave : elle est un poids pour sa mère car aveugle. Mais ce handicap ne la gêne pas vraiment car elle peint : elle peint partout, sur des morceaux de carton, sur le corps de Fabien qui découvre des tableaux hallucinants dans sa mansarde. A tel point que Fabien en montre quelques uns à un ami qui s'y connaît, car cela permettrait de les vendre et d'apporter ainsi quelques espèces sonnantes à la peintre et à sa mère. Mais la réponse est :" Personne ne peut avoir un avis éclairé sur la peinture, mon pauvre enfant ! Rappelez-vous ce que les critiques ont dit des Fauves, des Cubistes, des Impressionnistes, vous plaisantez ! Ce n'est que cinquante ans plus tard que l'on commence à comprendre. Durand-Ruel fait une expo des toiles de van Gogh et n'en vend aucune. Il revient tout très vite, il s'en mordra les doigts, les exemples abondent ! "
Un jour : "Je suis retourné chez monsieur Claude. Une fois, j'étais arrivé le corps peint en bleu à la Yves Klein. Il avait trouvé ça divinement beau et follement érotique.
Des amateurs lui ont proposé de lui acheter des séries de photos fort cher. Claude a haussé les épaules.
- Quelle horreur ! Pour les retrouver sur des sites glauques, sur fesse-book, ou je ne sais quoi !"
Je rajouterai seulement que Fabien a fini par trouver un emploi, chez "Fleurs et couronnes", c'est François qui conduit le corbillard, "la bétaillère à cadavres" aves un équipier, Kami.
Après ces quelques indications sur "Le Palanquin des caïds" de Christian Estèbe, il ne me reste qu'à rajouter que si le livre n'est pas bien épais ()160 pages, il n'en reste pas moins empreint de nombreuses réflexions sérieuses, parfois tristes, au milieu des moments désopilants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EvlyneLeraut
  15 juin 2021
« J'avais tout misé sur le tapis de mes illusions. » L'incipit donne le ton. » le Palanquin des caïds » est un récit solaire, puissamment brillant. C'est le livre pour un été lumineux et porteur. Tendre comme du bon pain, un tour de manège frénétique et magnanime, une bouffée d'air frais. Il est l'heure des attitudes altières. L'inaugurale saveur de l'Ère des Petits Riens à l'instar d'Amélie Poulain. Ce livre, page après page sème des petits cailloux. A vous de prendre à pleines brassées cette douce humanité. François Sablier est le coeur de ce beau livre, le Palanquin. Cet homme est en questionnement existentialiste. Dépressif, égaré, solitaire il est son propre danger. Fragile et démuni, le coeur en pagaille mais vaste et la larme facile. Il tangue entre les rives écartelées. Il va retrouver Régis, son opposé, un ami de l'ancien temps lorsque tout était diapason.
« Ce vieux Régis aimait le sexe, la sagesse antique, la poésie et le vin, comme ses maîtres Omar Khayyam et Pierre Louÿs, dont il collectionnait amoureusement les éditions rares. Nous avions été amants un temps, mais au fond, nous aimions trop les femmes, ou, pour dire vrai, nous n'aimions personne d'autre que nous-mêmes.
Régis franchit la ligne jaune, combines et bas-coups, trafic de drogue, prostitution et tutti quanti. Néanmoins Régis Lematricule est loyal en amitié. Il va proposer à son vieil ami des missions (certes louches) et du travail chez madame Enclave, odieuse, grossière et maltraitante avec sa fille « Châtelaine » aveugle et obèse. Même pas peur, même pas mal. François Sablier va subrepticement glisser des étoiles dans cet antre chaotique. Il instaure un relationnel de fraternité et de douceur avec Châtelaine, peintre (douée).
« Entre deux Poulbot, un Derain ! Entre deux chromos, un Bonnard. Elle ne pouvait pas copier ! Ou alors, ce n'était pas elle qui peignait ! Comment, sans qu'elle le veuille, sans même qu'elle le sache, s'élevait, silencieusement et royal, un Soutine, un Bram van Velde, un Marcel Leprin ! »
François Sablier devient le Palanquin, Châtelaine est sauvée, chut, ne rien dévoiler ! Lisez ce livre les amis ! le voici devenu croque-mort chez « Fleurs et couronnes ». Tout va s'écrouler comme un château de cartes. Régis est dénoncé.
« On a assez de preuves pour l'envoyer aux dures pendant trente ans incompressibles. »
Dans cette trame de concorde ne perdez pas des yeux le chamane « Swami Nemegratte-paparla alias Cyprien Rougnac, natif de l'Estaque. »
« À l'écoute de mes lectures et de mes anciennes pratiques, il avait vite vu que je n'étais pas un abonné de Pif le chien ni du Manuel des Castors Juniors. Rudolf Steiner, Castaneda, Gershom Scholem et les maîtres de la kabbale étaient pour ainsi dire mes copains, il ne pouvait pas me la faire à l'envers. » « Jamais vu ça ! Une chance que vous soyez encore en vie mon gars ! »
« le Palanquin des caïds » de Christian Estèbe est un récit tremblant d'altruisme et de compassion. On aime « Peaulysse » la soeur de Régis, bouée de sauvetage, reine de coeur superbe d'intelligence et de ténacité.
« J'ai reçu un message de ma soeur Peaulysse « : Tu peux fumer une cigarette avec la pochette d'allumettes », message subliminal !
« le Palanquin des caïds » est magistral, doux dans cet olympien qui éveille. Publié par les majeures Éditions Serge Safran éditeur.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zazy
  07 septembre 2021
« J'avais tout misé sur le tapis vert de mes illusions. J'avais tout perdu, sauf la vie. Même elle ne tenait plus qu'à un fil, celui de ma respiration saccadée. »
François Sablier, un homme, peut-être en reconstruction, en tout cas, un homme à moitié détruit par des années de méditations plus ou moins transcendantales..
« Suite à des pratiques psychophysiques poussées, j'avais basculé dans des territoires qu'il est dangereux d'approcher sans guide chevronné ». Il n'a plus de toit, plus de boulot lorsqu'il rencontre Régis Lematricule, cousin et ancien ami qui lui propose de l'héberger dans une mansarde au-dessus de son appartement, rue des Ruches, contre petits boulots. « Je t'héberge, tu me rends service, c'était le contrat, pas de question inutile » Régis est spécialiste du fonds précieux à la bibliothèque. Ce faisant, il trafique et revend à des collectionneurs des livres rares jamais demandés dont il prend soin d'effacer toute trace sur le registre.
François Sablier va se faire chauffeur pour prostituées camées qu'il conduit au château de Barbe-bleue -c'est ainsi qu'il nomme la demeure du sieur Laclanche de Hauteroche. Il est également engagé par une entreprise de Pompes funèbres, où ils transportent des cadavres dont il ignore tout avec son collègue Jo Kari qui ne rit jamais…
François fait de temps en temps les courses pour M'dame Enclave mégère non apprivoisée et sa fille Châtelaine, aveugle et presque sourde qui fait la pute de temps à autre. Châtelaine peint et a un certain talent à l'état brut. Châtelaine et lui deviennent amis, puis amants. Deux éclopés de la vie qui se soutiennent.
Peaulysse, sa soeur qui tient à sa liberté, barmaid, quelques fois escort. Elle a pris des cours de danses, de boxe thaï, passé le permis poids lourd « Toujours belle et redoutable, elle vivait dans un milieu où la mort rôdait sans cesse, mais Peaulysse n'avait pas peur ».
Peaulysse l'envoie, pour essayer de revenir vers les vivants vivant, l'envoie vers un chamane prénommé Swami Nemegratte-paparla « Dieu m'a chié dessus et personne ne veut me donner l'extrême-onction, c'est vous dire si je suis dans la merde ! » Devant ce cas d'école, le chamane va sortir le grand jeu.
Les noms que l'auteur a trouvé me font rire Sablier pour un homme dont la vie ne tient qu'à un fil de sable. Lematricule pour un caïd, Jo Kari pour un mec des pompes funèbres qui ne rit jamais, Peaulysse à double sens pour sa soeur. Et puis, Swami Nemegratte-paparla… Pardon, j'allais oublier Monsieur Claude et le sieur Laclanche de Hauteroche, propriétaire du château à code secret
Comment dire, c'est une lecture jubilatoire par l'écriture alerte, les jeux de mots, les références mais aussi noire par le milieu où évolue François. Oui, il est le palanquin de tous ces gens qui lui mangent la laine sur le dos, mais il semble y trouver son compte et faire le bien autour de lui peut être une bonne thérapie.
Un livre à déguster sur une plage des environs de Marseille ou ailleurs. Je me lirais bien son précédent roman La vie fugitive mais réelle de Pierre Lombard, VRP... Je vais rechercher.

Lien : https://zazymut.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Babar890
  01 juin 2021
François Sablier est un être terne et sans ambition. Un homme livré à lui-même, dénué de tout avenir. Bref, un quidam qui ne jouit même pas du quotidien. Pourtant, il sait qu'il doit se secouer et, sur les conseils de sa soeur, il consulte un chaman, à la fois voyant et guérisseur. Pour donner un coup d'étrier à son parcours terrestre, il accepte un job dans une maison de pompes funèbres. Mal lui en prend, car les affaires tournent rapidement au vinaigre. Puis, qui est monsieur Javel, un ex-flic aujourd'hui retraité ? Christian Estèbe donne vie à une pléiade de personnages secondaires truculents qui côtoient de près ou de loin le protagoniste. Parmi eux, on trouve Régis, un copain qui l'héberge en échange de moult services, madame Enclave, femme acariâtre encombrée de sa fille qui peint des toiles fantasques, et un certain monsieur Claude, photographe appréciant les nus. L'auteur propose une succession de tableaux cocasses écrits avec une grande spontanéité, qui jamais ne se plient aux lois du genre et qui trouvent leur indépendance dans la multiplication de détails qui ouvrent des portes inespérées dans la psyché de l'esprit humain. Caustique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MELANYAMELANYA   12 juin 2021
A l'écoute de mes lectures et de mes anciennes pratiques, il avait vite vu que je n'étais pas un abonné de Pif le chien ni du Manuel des Castors Juniors. Castaneda, Gershom Scholem et les maîtres de la kabbale étaient pour ainsi dire mes copains, il ne pouvait pas me la faire à l'envers. P.73
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Christian Estèbe (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Estèbe
Rencontre avec Christian Estèbe, “La vie fugitive mais réelle de Pierre Lombard, VRP” (Finitude) Rencontre présentée par : Elodie Adde et Sarah David, étudiantes en apprentissage dans le cadre de la licence professionnelle librairie de l'IUT Bordeaux Montaigne.
Pierre Lombard a tout perdu : un poste prestigieux dans un grand groupe d'édition, sa femme, ses ambitions d'écrivain. Amer et désabusé, il accepte un poste de représentant en librairie pour de petits éditeurs. Tournée après tournée, dans la solitude de sa voiture, il se nettoie des faux-semblants de sa vie antérieure et se reconstruit par la lecture.
Retrouvez son livre chez vos librairies indépendantes : https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com/
Inédite édition de l'Escale du livre, du 24 au 28 mars 2021 et durant tout le printemps https://escaledulivre.com/
Suivez nous Youtube : Escale du livre - Bordeaux https://www.youtube.com/channel/UCPVtJFeOHTTNtgQZOB6so1w Facebook : escale.dulivre https://www.facebook.com/escale.dulivre Instagram : escaledulivre https://www.instagram.com/escaledulivre/?hl=fr Twitter : escaledulivre https://twitter.com/escaledulivre

© musique : Hectory - Réalisation et sound design : Grenouilles Productions - création graphique : Louise Dehaye / Escale du livre 2021 - Inédite édition
+ Lire la suite
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz découverte de Christian Estèbe

Christian Estèbe se définit comme un "épicier littéraire", sa page Babelio vaut le détour, un auteur qui n'hésite pas à affirmer ...?... Indice : canoë

Toutes les barques s'appellent Emma
Toutes les baristes s'appelent Emma

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Christian EstèbeCréer un quiz sur ce livre