AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Yannick Vigouroux (Photographe)
ISBN : 2844205240
Éditeur : Thierry Magnier (30/01/2007)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Cela aurait fait scandale, sur cette île trop étriquée, de vivre avec cet homme, s'installer sous un même toit. A cause de la différence d'âge, bien sûr, à cause de ces papiers qu'ils n'avaient pas. Mais ailleurs, sur le continent, peut-être leur aurait-on laissé une chance ? Peut-être les aurait-on oubliés ? Elle revoit ces deux mâts dressés dans ce cimetière d'océan, elle so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
melina1965
  09 septembre 2013
Selon le principe de la collection, une série de photographies (celles de Yannick Vigouroux) a été confiée à un écrivain (ici, Sylvain Estibal). Il s'aventure alors dans l'écriture d'un roman où ces photographies croiseront la vie du héros pour la transformer.
Un bateau d'immigrés clandestins a échoué sur une plage avec à son bord une femme blanche et en possession de papiers. La police l'interroge, persuadée un temps qu'elle travaille pour un réseau clandestin. En fait Evencia Lorca, habitant l'île de Hiero aux Canaries, est une femme de trente-huit ans qui n'a pas de mari, pas d'enfants, pas famille, pas de travail et qui a recueilli un jour Ousmane, immigré clandestin.
Les photos qu'elle possède (et qu'on a retrouvé sur elle) on été prise par Ousmane pendant son court séjour avant de repartir vers l'Europe, mais surtout vers la mort puisque son bateau a coulé. Complètement bouleversée par ce jeune homme de dix-huit ans dont elle est tombée plus ou moins amoureuse, et fascinée par sa volonté de changer de vie, volonté dont elle-même manque cruellement, elle décide de partir sur ses traces et de refaire son voyage d'Afrique vers l'Europe.
Elle fait ce voyage « pour se rendre compte », mais aussi pour essayer de donner un sens à sa vie. Les photos, prises par Ousmane, semblent servir de déclencheur dans le voyage qu'elle entreprend et en sont en tout cas le symbole.
Ce récit est très court et très fort, l'écriture est très sensible. On croit tellement à son histoire qu'on pourrait penser que c'est l'héroïne elle même qui raconte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
xgalaup
  18 avril 2010
Refaire le voyage
Marquée par sa rencontre avec un immigré clandestin, Evencia refait le voyage depuis son point de départ. Elle nous fait revivre de l'intérieur, par petites touches, les motivations du départ vers l'occident, ainsi que le trajet et ses angoisses(...)
Lien : http://xg-melanges.tumblr.co..
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Lecturejeune   01 juin 2007
Lecture jeune, n°122 - Un naufrage aux abords des côtes espagnoles. Six clandestins ont survécu. Parmi eux une femme, blanche, européenne. Que fait-elle là ? Quelques mois plus tôt, Evancia a recueilli Ousmane. Ensemble, ils ont vécu sur l’île de Hierro. Mais il n’y avait aucun avenir sur cette île pour lui, il a voulu repartir, plus au nord. Son embarcation de fortune a sombré. Evancia entreprend le voyage d’Ousmane en sens inverse, elle se rend dans ce village qu’il a voulu fuir, Chinguetti. Tous ceux qu’elle rencontre lui demandent pourquoi elle est venue. Le voyage est une façon pour elle de mieux connaître Ousmane. De mieux connaître tous ceux qui, clandestins et désespérés, doivent quitter leur pays. Naufragée est un ouvrage bouleversant dont la lecture touche infiniment. Sa construction crée un parallèle en alternant les chapitres entre l’Europe et l’Afrique, pour les faire se rejoindre : « Elle songe à ces jeunes qui disent : « Là-bas au pays il n’y a pas d’avenir ». Et pour elle ? Peut-être n’y a-t-il pas d’avenir non plus pour elle, dans son propre pays, sur cette île de rocaille, égarée au milieu des brumes et des courants ? » C’est ce que semblent dire les photographies en noir et blanc, floues, de lieux abandonnés et figés. Mais les images prises par Ousmane sur l’île sont le lien : « Dans ces photos au moins, elle pouvait poser son regard dans le sien. Elle pouvait voir le monde à travers lui. Il lui semblait qu’elle pouvait ainsi mieux le connaître, grâce à ces instants fugaces, moins d’une petite seconde volée à son histoire ». Une histoire, celle de l’exil, et une écriture, dense et pudique, qui la raconte de bien belle façon. Un cheminement et des questionnements qui devraient émouvoir les jeunes lecteurs. Réseau de lecture : On pourra lire sur cette même thématique Eldorado de Laurent Gaudé (Actes Sud, 2006) ou Le ventre de l’Atlantique de Fatou Diome (Le livre de poche, 2005). ndlr Hélène Sagnet
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Video de Sylvain Estibal (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvain Estibal
Bande annonce "Le dernier vol" d'après Le dernier vol de Lancaster
autres livres classés : immigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox