AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B07566QP2J
159 pages
Éditeur : (22/10/2017)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Une vie monotone. Un pavillon de banlieue. Une fiancée aimante. Matthew s'en contente parfaitement, sans rechigner. Taisant sa vraie nature. Ses réels désirs.Une rencontre fortuite. Un embrasement des sens.La vie de Matthew bascule.Et si le jour, il reste ce chic type sans histoire, lorsque vient la nuit, ses démons prennent le pouvoir.Il ne lutte plus. Se laisse sombrer. Avec délice. Avec audace. Jusqu'à se perdre.*** Roman érotique MM - Ce récit comporte des scène... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Lilylelfe
  08 juillet 2018
J'ai rencontré F.V. lors d'un salon auquel nous participions toutes les deux et étions voisines de table, ce qui m'a donné l'occasion de sympathiser un brin et m'a donné très envie de découvrir son univers. Ce que F.V. a accepté très gentiment, me confiant son roman, Dark Skies, le premier que je lis d'elle, donc. Et sans doute pas le dernier.
Que dire de ce livre, par où commencer ? Je l'ai dévoré avec un immense plaisir et suis encore plongée dedans tant c'était intense. Pas de temps de pause pour moi, même si je n'ai pas pu le lire d'une traite, j'étais immergée dedans entièrement, et je n'ai pas encore réussi à démarrer ma prochaine lecture, l'ayant terminé hier soir, j'ai besoin de prendre le temps d'atterrir un peu.
La plume de F.V. est tout simplement incroyable. Poignante, mordante, tranchante, l'autrice maîtrise les mots avec une immense facilité et nous offre ici un récit cru, dur, brutal et vrai. Son style n'est pas poétique, mais il est hyper réaliste, riche et fouillé, également. Pour moi, la plume d'un auteur est primordiale et va influer sur ma qualité de lecture, et là, je dois le dire, je tire mon chapeau à F.V. qui m'a complètement embarquée avec ses mots.
Je lis peu de récits à la première personne et au présent, mais ici, cela nous a permis d'entrer complètement dans l'esprit sur le point de rompre de Matt, son héros, et je dois dire que c'était un gros plus de l'histoire. Je pense que ce livre aurait perdu en qualité s'il avait été écrit à la troisième personne. Il aurait perdu en profondeur, et ne nous aurait pas permis de plonger à ce point dans le tableau.
D'autant que ce roman est bourré de scènes érotiques extrêmement brûlantes. Plus que ça, même, je dirais que cette histoire est érotique à peu près du début à la fin, avec quelques passages où l'on revient à la « vie normale », mais majoritairement, c'est une histoire où le sexe tient la première place, et aussi la seconde et la troisième. C'est une oeuvre à réserver à un public très averti, d'autant que les scènes en sont à la fois très crues, très débridées, et très libertines : ici, on a du sexe en club, avec ou sans BDSM, à deux ou à plusieurs.
Alors vous pourriez m'arrêter ici et me dire que si l'érotisme a une telle importance dans l'histoire, c'est quand même dommage parce que ça laisse peu de place à une intrigue, une romance, etc, etc. Eh bien non. Pour moi l'érotisme est un des plus gros atouts de ce roman. Pour plusieurs raisons que je vais vous détailler à présent.
D'abord, parce qu'elles sont décrites comme j'ai rarement vu des scènes de sexe décrites. J'aime l'érotisme, mais souvent, je le lis comme je lirais n'importe quelle scène, sans ressentir grand-chose, ou parfois en levant un peu les yeux au ciel en me disant que c'est sympa, mais pas très réaliste. J'ai du mal à trouver un roman qui me paraisse réellement « hot ». Mais F.V. Estyer est un monstre dans le domaine. J'ai vibré, en lisant ces scènes. J'ai senti mon souffle se couper. Les actes décrits ont beau avoir été parfois (souvent ?) complètement contraires à mes propres valeurs, j'étais complètement dedans et oui, je peux le dire de cette histoire : j'ai eu très chaud.
Ensuite, parce qu'ici, elles sont part intégrante de l'intrigue, nécessaire à la construction du récit et, par la même occasion, à la construction de Matt. Ou à sa déconstruction, avant qu'il ne puisse renaître de ses cendres. Matt est gay mais a tout fait, dans son existence, pour être le parfait hétéro. Il a une fiancée, un boulot qu'il aime, un train de vie bien réglé. Il évite de regarder les hommes, refoule sa nature, et tout va bien. du moins, c'était ce qu'il croyait avant de rencontrer Trent, qui fait renaître en lui de vieux démons et le plonge peu à peu dans un univers sombre, qui lui fait honte, certes, mais qui devient vite addictif. Et en cela, pour caractériser cette addiction, s'immerger dans les ténèbres avec notre héros torturé, ces scènes sont incontournables, du moins, à mes yeux. La seule qui m'ait déplu est la dernière au Dark Skies, avec Lui. Je comprends la démarche de l'autrice concernant cette scène mais moi j'en ai été un peu mitigée au vu des évènements précédents et des sentiments de Matt. Même si pour lui, c'est très flou à ce moment-là.
Enfin, parce que ces instants d'érotisme volés aux murs du Dark Skies nous montrent avec justesse et talent le monde de la nuit, la réalité de ces clubs, ou donjons, l'intensité brûlante de ces lieux où tout est permis (ou presque). Où les fantasmes deviennent réalité, où la réalité dépasse parfois les fantasmes. Avec Matt nous entrons dans un domaine à la fois fascinant, sensuel et, d'une certaine manière, écoeurant, et j'ai trouvé que c'était très bien amené. On y plonge complètement, on n'a pas envie d'y rester, mais quelque part on partage les émotions de Matt, son désir de se fondre dans ce sexe débridé tout comme sa honte d'y participer. Un flot de sensations qu'on pourrait qualifier de pas très agréables mais que les connaisseurs sauront savourer. ;-)
Revenons sur l'intrigue. Je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à entrer dans le récit (ce qui a été vite oublié, puisqu'une fois immergée dedans je n'ai plus eu envie d'en ressortir). le début m'a semblé un peu balbutiant, un peu désordonné. J'ai vite compris le principe du roman, qui part sur un récit au présent puis revient en arrière à des périodes clefs de l'existence de Matt, et dans l'ensemble, ça se tient bien, c'est très cohérent, mais au début, ces retours en arrière sont un peu difficiles à suivre autant que de comprendre la raison des émotions violentes et des doutes du héros. On entre dans le vif du sujet sans background, du coup forcément, au départ, on est un peu perdus (enfin, moi, en tout cas). Je vous rassure, cependant, on s'y fait vite, et ensuite, ça roule tout seul. Je dois tout de même dire qu'en soi, je n'ai pas été complètement emballée par le découpage du récit, même si je n'ai pas grand-chose à lui reprocher malgré tout et que celui-ci ne m'a pas fait sortir de la bulle dans laquelle ce roman m'a plongée.
Une autre chose qui m'a donné un peu de fil à retordre au départ, c'est la psychologie de Matt. Au début, je l'ai trouvé trop geignard. Il passe son temps à se dire qu'il a envie d'aller au Dark Skies mais qu'il ne faut pas, qu'il culpabilise vis-à-vis de sa fiancée, qu'il ne veut pas voir sa vie voler en éclats, etc. Toutes ces choses sont très justes, ce sont, je pense, exactement les pensées que pourrait avoir n'importe qui ayant eu la vie de Matt et se retrouvant dans la même situation que lui. Il n'y a pas d'incohérence dans sa psychologie qui est d'ailleurs profonde et fouillée, juste de la redondance au début sur ces mêmes pensées qui reviennent un peu en boucle. On va dire que Matt est un peu agaçant à toujours geindre dans sa tête.
Mais rapidement, il évolue pour assumer de plus en plus ses désirs, et là, moi, je lui ai trouvé une personnalité de plus en plus charismatique. Il reste incertain, la honte continue de le tarauder, mais il est touchant, ses réflexions sont justes, et si Trent, celui qui le « torture » et le pousse dans ses retranchements, considère qu'il n'est coupable de rien dans le fait que l'existence de Matt tout entière est en train de tomber en ruine, moi j'étais complètement en accord avec Matt, avec son point de vue, ses émotions (et son envie de lui casser la gueule, à cet enfoiré de Trent ;-) ). Et c'est avec lui qu'on ressent, qu'on vibre, qu'on aime et qu'on déteste, qu'on prend un plaisir intense, interdit, entre les murs du Dark Skies. Je ne me suis pas identifiée à lui, mais je l'ai peu à peu apprivoisé, en même temps que lui s'apprivoisait, au fond.
Petit point dommage, j'aurais aimé que Bianca, sa fiancée, soit plus présente, notamment lors d'une scène capitale qui est racontée comme un retour en arrière, sans dialogue, donc en effaçant toute réalité à cette pauvre femme. Quelque part, en y repensant, c'est bien amené, parce que oui, au fur et à mesure que Matt s'accepte, Bianca disparait, devient plus irréelle, même dans sa propre vie, dans sa propre tête. Et je dois dire que même si Bianca, dans ce passage, s'est faite aussi fuyante que l'eau d'un ruisseau, ce moment du récit est un des plus forts de tous. J'ai énormément vibré à la répétition, encore et encore, de trois simples mots qui m'ont percutée et m'ont remplie autant qu'ils remplissent Matt à cet instant-là.
Je pourrais parler des autres personnages, notamment Trent, Connor, et « Lui », mais ce serait trop compliqué de vous les décrire sans risquer de spoiler l'histoire. Je dirais donc simplement un mot sur la relation Trent/Matt, tendue, difficile, complexe, que j'ai détestée autant qu'adorée. Parfois j'en ai ri, parfois j'avais envie de frapper Trent aussi intensément que Matt en avait le désir. Parfois, Trent m'a fascinée comme il a pu fasciner Matt. Compliqué de cerner cet homme à l'éternel sourire moqueur, aux paroles directes et souvent violentes, à l'esprit pervers et au physique de rêve.
En ouvrant Dark Skies, j'avais prévu de passer un bon moment de lecture. En fait, j'ai chaviré avec Matt dans une histoire aussi sombre que pimentée, aussi émouvante que rude. J'ai vibré. J'ai souri. J'ai parfois presque eu les larmes aux yeux, aussi. Et si la conclusion m'a un peu frustrée dans ma vision de l'amour et de la relation, elle ne m'en a pas moins touchée énormément. Une belle plongée dans un univers très nuancé, dans un enfer qui pourrait peut-être s'ouvrir… sur une nouvelle vie.
Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict
Lien : http://amabooksaddict.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FollowtheReader
  29 octobre 2017
Chronique de Qhuay :
Alors on parle de cette couverture ou pas ?? Je pense que c'est ce qui a le plus attiré mon attention. Je comptais lire ce livre quelque soit son contenu. Alors quand F.V. Estyer avait lancé une campagne de SP j'avais sauté sur l'occasion en ne sachant pas du tout de quoi il allait être question. Ma seule certitude était que j'allais le lire. L'auteur avait généreusement accepté de nous confier cet SP (Merci Fred) et c'est à ce moment là que je me suis rendu compte de quoi il allait être question.
Je dois vous avouer que quand l'auteur m'avait dit : attention, il va être question de ça et de ça et de ça, j'ai dit : okayyyyyyyyyyyyy mais esasy, je gère ! Je ne gérais pas du tout. J'étais tombée amoureuse de la couverture et je voulais que ça me plaise. Je crois que je me suis mise la pression toute seule lol
Puis j'ai commencé. Si quelqu'un me disait : alors ça parle de quoi ? je dirais qu'il s'agit d'un chemin initiatique, d'une quête de soi, d'une réconciliation avec soi-même.
Matthew est un garçon tout ce qu'il y a de plus banal, un gars sans histoires, métro, boulot, dodo. Il travaille et rentre chez lui pour retrouver sa compagne. Rien de bien palpitant. Une vie monotone rythmée par une routine qui ne semblait pas sur le point de changer.
Puis un jour, Trent débarque ! Trent est fougueux, malin, effronté et Matthew lui voue tout de suite une haine sans nom. Trent est un rouleau compresseur, il ne recule devant rien et décide de prendre Matt pour cible de ses envies, de ses fantasmes et toutes ses excentricités.
Les deux entrent tout de suite en conflit. Matt ne l'aime et Trent s'en fiche, il a décidé de le torturer au sens propre comme au figuré. Matthew malgré tout le dégoût que le monde de luxure dans lequel Trent a fini par l'entraîner, n'arrive pas à être en phase avec lui-même, il ne s'aime pas, il se dégoûte d'aimer ce que le club Dark Skies lui permet d'expérimenter. Mais nuit après nuit, il pénètre cet univers de délices et de luxure dont il sort chaque nuit les sens comblés mais l'âme pleine d'amertume.
L'auteur ne parle pas de romance, car il n'est pas vraiment question d'amour, mais juste une explosion de sens. L'auteur n'a à aucun moment montré une volonté affichée de mener tous nos protagonistes (et ils sont nombreux !!!) vers un dénouement romantique. Mais au fil des pages et si on est attentifs, on commence à percevoir un changement de comportements de parts et d'autres. Toute l'arrogance de Trent trouve un sens, et la peur de Matt est expliquée au fil des pages.
Quand j'ai tourné la dernière page, j'avais l'impression d'avoir vécu avec eux chaque éclosion de sentiment, positif ou négatif. J'avais des fois envie de hurler à Matt : mais mec tu ne vois pas qu'il en pince pour toi ? Et à Trent : gars, tu t'y prends comme un pied si tu crois que c'est comme ça que tu vas le gagner à ta cause.
Je suis une fleur bleue et j'aime l'amour et les livres qui parlent d'amour et même si dans ce livre, l'amour n'est pas la finalité, une fois qu'il est là, il est tellement beau que je n'aurais pas dit non à une autre centaine de pages de ce livre. (Tu m'entends l'auteur ??? C'était encore trop court même si tu as mieux travaillé cette fois sur la longueur 😀 )
Et que dire des scènes torrides !!! Mes aïeux !! C'est que cette dame est douée. Les scènes sont excellemment bien écrits, ils sont authentiques et sans artifices. Je n'aime pas les livres où il y a beaucoup de sexe mais dans celui là, elles étaient juste géniales.
Le style de l'auteur est comme d'habitude, facile, direct et fluide et rend l'expérience de lecture très agréable.
Si je devais reprocher quelque chose à ce livre c'est que je suis restée un peu sur ma faim. J'aurais adoré en savoir plus sur notre couple et tous ceux qui gravitaient autour d'eux. Principalement Connor. Comment cela s'est-il terminé pour lui et quels rapports ont-ils désormais, lui et Matt.
Pour conclure, c'était une très belle lecture que j'ai adorée !! Qui parlait de rencontre de soi, de l'autre de l'amour, de l'acceptation de soi et de l'autre. Alors, vous savez ce qui vous reste à faire ! Hop hop hop !
Lien : https://followthereader2016...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WolfieHerondale
  20 octobre 2017
Alors, alors...
Déjà, la première chose qui m'a attiré c'est le résumé. Quand j'ai voulu l'acheté à la Y/con l'auteure m'a mise en garde. C'est un roman très explicite, où les scènes "d'amour" sont très détaillées. Un roman érotique MxM. Les scènes peuvent être à deux, à trois ou à cinq "c'est la folie" m'a dit l'auteure.
Ayant déjà lu des histoires de ce genre, je confirme quand même mon choix, et repart avec le livre dédicacé.
Je l'ai lu en une journée, m'octroyant quelques poses pour analyser ce que je venais de lire.
C'est un livre, certes, érotique, mais également sur l'histoire d'un homme qui se perd pour se retrouver. C'est un récit tortueux mais qui nous embarque dans la tête d'un homme prisonnier, prisonnier de lui même. Un homme en cage, qui va découvrir que la seule personne à pouvoir l'en sortir c'est lui même (avec un peu d'aide, évidemment). Toutes le scènes lui apportent quelque chose et c'est ce qui est plaisant. Ce n'est pas juste des scènes érotiques, c'est à chaque fois un passage important pour faire avancer Matt.
Les réflexions de Matt sur lui même m'ont pas mal "dérangées" au début, cette façon d'être en permanence en opposition sur ce qu'il ressent. Mais au fil de l'histoire, on apprend pourquoi il en est là et j'ai fini par comprendre ce pauvre homme, à imaginer ce qu'il pouvait ressentir et s'est en réalité bouleversant.
une écriture plaisante qui me laisse me demander si je vais me laisser tenté par d'autre de ses écrits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VirtuellementVotre
  22 octobre 2017
Je n'ai jamais lu une histoire pareille ! Voici mon ressenti à chaud sur cette lecture grisante et bouleversante au possible. F. V Estyer nous offre un texte vivant, vibrant, bourré d'émotions contradictoires qui se ressentent dans chacune de ses pages. Cependant, attention, Dark Skies est un livre qui regorge de scènes explicites et explore les fantasmes les plus secrets de son héros. Il n'est donc pas à mettre entre toutes les mains. Toutefois si vous avez l'esprit ouvert, que vous avez envie de prendre part à la prise de conscience d'un homme au bord gouffre, n'hésitez plus et laissez-vous entraîner dans sa chute.
Ce qui m'a tout d'abord interpellé ce sont les peurs et les doutes qui assaillent Matthew. Tout au long de sa narration, on découvre l'ampleur de ses tourments, les dégâts qu'engendre cette bataille intérieure quotidienne. Cet homme est pris entre deux mondes tiraillés par ses envies inassouvies et ce qu'il a construit jusqu'ici. Il utilise un journal de bord pour tenter d'y voir plus clair, pour mettre des mots sur ses pensées et ses états d'âme espérant ainsi faire le tri dans sa vie. Mais ces pages sont surtout le reflet de son mal-être face à la situation et nous permettent à nous en tant que lecteur d'en mesurer la gravité. Matthew m'a terriblement touchée dans sa perdition. J'ai souffert pour lui et me suis relevée à ses côtés. Son récit est terriblement poignant.
Ses premières incursions au Dark Skies vont l'initier à un univers dont il refusait d'entendre parler. Les provocations de Trent, bouc émissaire idéal de sa déchéance, l'exploration de sa sexualité sous les assauts de son amant de l'ombre vont considérablement ébranler ses certitudes. Est-il vraiment celui qui se laisse aller derrière les murs de ce lieu de débauche ? Peut-il continuer à vivre de la sorte ? le risque en vaut-il la chandelle ?
Comme je vous le disais quelques lignes plus haut, ce roman met en scène les désirs inavoués de Matthew. Il recèle d'ébats passionnés, enflammés voir carrément bestiaux. Il décuple les sens, prolonge indéfiniment le plaisir, accroît la jouissance au-delà du supportable. Sans jamais devenir vulgaire, l'auteure retranscrit à merveille les rapports entre ses personnages. Je pouvais entendre chaque halètement, chaque claquement de peau, chaque cri. L'érotisme qui se dégage de ce livre est tout simplement époustouflant.
Dark Skies est une histoire incroyable ! Jamais je n'aurai pu imaginer un texte de ce genre. Je ne m'attendais pas à cette profondeur, à cette intensité, à la facilité avec laquelle je me suis laissée emporter. Je me suis délectée de chaque instant, appréciant la complexité de ce personnage qui cherche à comprendre sa véritable nature et à se défaire de l'image qu'il s'est construite. Ce roman est celui de l'acceptation, de la compréhension et du renouveau.
Lien : http://www.voluptueusementvo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AHurricaneOfBooks
  07 novembre 2017
Je remercie l'auteure pour le service presse et sa confiance.

C'est le premier roman que je lis de F.V Estyer, je peux déjà dire que j'aime beaucoup sa plume très légère avec sa pincée de piment parfaite.

Premièrement, le roman a des contenus très explicite basés sur du BDSM soft. J'en lis très rarement voire même carrément pas, surtout en roman en fait. Quand FV Estyer a proposé des SP de Dark Skies, j'ai un peu hésité de peur de tomber sur une lecture trop « dure » on va dire . Puis j'ai écouté mon instinct, je me suis laissée tenter et résultat : je n'ai pas été déçue !


Cela fut une belle découverte de ce côté de l'univers BDSM soft. le niveau des scènes explicites est plutôt respectable de ce que je lis habituellement. C'était chaudement croustillant !!

Matt, fiancé à une femme, ne vit pas dans un monde de bisounours. Dès qu'il découvre le sexe gay, il y prend du plaisir. Il aime ça, il profite de chaque moment passé au club Dark Skies, malheureusement le regret lui revient en plein face chaque fois qu'il quitte le club. La tromperie lui laisse un goût amer, il se sent sale, très écoeuré par son comportement.
Sa vie a réellement basculé le jour où son patron Connor lui présente Trent, un membre du Dark Skies.

Les choses entre eux sont très tendues. Trent l'agace, il est froid, crâneur, et parfois lui mettre un poing dans la gueule le démange vraiment. Matt résiste à Trent au début quand ce dernier tente de le séduire puis il baisse petit à petit, malgré lui, ses défenses. Il ressent de l'excitation quand celui-ci le touche, le frôle… Et c'est là que Trent l'embarque dans le monde de Dark Skies. Malgré le regret, le dégoût qu'il ressent pour le mal qu'il fait dans le dos de sa fiancée, il n'arrive pas à résister.

Concernant les scènes érotiques nous sommes servis sur un plateau d'argent. Sans déconner, je ne vous raconte pas le nombre de fois où j'ai eu du mal à rester assise sans bouger XD. Quand c'est chaud…ça ne l'est pas à moitié. Les scènes sont un peu détaillées sans que cela soit « trop sale, trop hard, dégoûtant quoi », donc ça m'a plu. Dans ce bouquin, on ne manque de rien il y a de la romance, de l'intrigue, du sexe évidemment x). Enfin bref, FV Estyer m'a bien conquise avec Dark Skies. Je suis ressortie très satisfaite du roman, une très belle fin comme elle se mérite ;).


Dès que j'ai un moment, je vous promets d'aller découvrir les autres romans de miss FV Estyer !

Merci encore une fois à l'auteure pour sa petite plume et ses petites merveilles :).
Lien : https://chrobookscoffee.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WolfieHerondaleWolfieHerondale   20 octobre 2017
Pour le coup, j'ai eu tout le temps de réfléchir. De peser le pour et le contre. De me demander si tout ça valait la peine. Que je risque de me caser la gueule. Que je risque d'avoir mal. Est-ce vraiment une bonne idée ? De m'attendre à ce que Trent vienne à moi pour... Quoi au juste ? Prendre du bon temps ? Baiser ? A-t-il vraiment besoin de ça ? A-t-il vraiment besoin de moi . Et après ? J'avais besoin de Bianca pour me garder dans le droit chemin, pour me donner l'illusion d'avoir une vie normale. Et Voilà comment ça se fini. Dans la peine et le ressentiment. Et je n'ai plus envie de ça. Je n'ai plus envie d'une vie ou l'on est ensemble par dépit, par facilité. Je veux chérir et aimer. Je veux que chaque jour ne ressemble à aucun autre. Je veux quelqu'un qui puisse me comprendre, qui puisse m'accepter. Je veux ça et tellement d'autre choses encore. C'est complètement dingue. Jamais je n'aurais pensé avoir de si hautes aspirations. Pourtant, est-ce trop demander ? De rêver d'un quotidien fait d'amour et de rires, de soupirs de plaisir et de baisers dans le cou. De souhaiter me réveiller chaque matin un sourire aux lèvres en découvrant la personne allongé près de moi, le visage chiffonné par le sommeil. Je veux pouvoir profiter de chaque instant, partager mes joies et mes peines, mes désirs et mes craintes.
Je veux aimer, tout simplement. Pour de vrai. Je veux pouvoir être moi, sans concession, sans faux semblants. Toutes ses années gâchées que je retrouverai jamais, je veux les combler en vivant deux fois plus vite, deux fois plus fort. Et quand je songe à la personne avec qui je veux partager tout ça, un seul nom résonne, encore et encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KateLineKateLine   24 octobre 2017
Il semble toiser la foule en disant « vous n’êtes rien. Vous n’avez aucun impact sur moi. Je me fous de votre avis, de vos regards, de votre haine. Je crache sur votre mépris et votre dégoût ». Il dégage ce charisme, cette assurance.  
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : érotiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
293 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre
.. ..