AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Caran


Caran
  04 avril 2019
Le coup de coeur est purement mérité alors que pourtant, j'étais mal barré. A l'heure où je rédige ces quelques lignes, je suis encore sur le cul. J'ai failli pleurer à deux reprises à sa fin, preuve que ce livre m'a touché beaucoup plus que je le voulais. Toutefois, comme si j'ai bien su le dire, j'étais vraiment mal barré pour lui attribuer la note maximale mais à partir du moment où les drames ont filé pour laisser la place à la véritable romance, là, je me suis laissé embarqué. Les personnages sont terriblement attachants et Eden, c'est un petit gars vraiment courageux. Il sera d'ailleurs l'un de mes points positifs, tout comme son petit-ami, son meilleur ami et une bonne partie des personnes qui ont croisé son chemin. Lorsque j'ai tourné la dernière page, j'en voulais encore. Je sais par expérience combien c'est difficile d'écrire une suite. J'ai remporté un concours via l'un de mes textes et plusieurs de mes lecteurs m'ont demandé une suite. J'ai refusé. Trop peur de briser l'histoire en elle-même via de nombreux rebondissements donc, je peux comprendre que ces deux tomes réunis en un seul sont amplement suffisant.

Points négatifs :

- Ce livre en possède quelques-uns mais par la suite de l'histoire mais surtout sa fin, ils ont été balayé d'une seule traite, sans le moindre regret. Commençons tout d'abord par la jolie incohérence que j'ai relevé. Comment Eden a pu se rendre chez le garçon qui fait battre son coeur sachant que ce dernier ne lui a jamais communiqué son adresse de vive-voix ? Sur ce coup, je me suis montré perplexe.

- Quelques passages de scènes hétérosexuelles. Ce n'est pas ma drogue donc, forcément…

- La scène de viol. Là aussi, j'ai un peu dégusté car je sortais d'une lecture difficile où plusieurs chapitres étaient consacrés à ces moments, non merci.

- D'ailleurs, j'ai une question et je vais parler par connaissance de chose. Lorsque tu te fais violer, tu n'as pas envie de t'envoyer en l'air avec la première personne qui te passe sous la main. Au contraire, tu t'isoles à fond et là, tu t'enfonces.

Points positifs :

- Ben l'histoire. Certes, j'ai galéré au début à cause des quatre points négatifs mais la romance était magnifique, les rebondissements fortement intéressants, me faisant passer par une pléiade d'émotions contraires. Et le dénouement… Merci.

- La taille des chapitres. Aléatoire, ce que j'aime le plus.

- Eden. Un petit gars fortement courageux malgré tout ce qui lui arrive. Il se décrit comme faible alors que ce mec… je ne lui arrive pas à la cheville. Me connaissant, j'aurais déprimé comme pas possible et je n'ose imaginer ce que j'aurais été capable de me faire.

- Damien. Son petit-ami. Pour lui aussi, rien n'a été facile. Je ne peux en dire plus à son sujet car je serais obligé de vous spoiler une bonne partie de livre et ça, j'aime pas le faire. le respect entre lecteurs, vous connaissez ?

- Jules. le meilleur ami de Eden. Heureusement qu'il était là car franchement. Adorable comme tout ce joli cadeau du ciel. Par contre, contrairement à Eden, j'aurais rencontré mille et une difficulté pour garder une certaine distance avec lui. Sachant qu'en plus, les mecs hétéros sont mon terrain de chasse aussi bien sentimentalement que le reste.

- Il y a dans cette histoire, un personnage grandement détestable. J'ai failli le mettre dans les points négatifs car la relation qu'il a su proposer à Eden m'a donné envie de vomir, ce qui prouve que je l'ai trouvé déplacé. Toutefois, grâce à lui, il offre de multiples rebondissements à la fin du livre et surtout, des émotions.

- Lyle. Par son look, il aurait été un garçon que j'aurais aimé rencontré mais pas pour m'amuser sexuellement avec lui. Au contraire, j'avoue avoir ressenti un petit faible pour lui, même s'il est apparu très peu de temps.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox