AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782072947308
256 pages
Éditeur : Gallimard (03/06/2021)
3.45/5   19 notes
Résumé :
Il a surgi avec le virus. Le Professeur, le Marseillais, le druide, le Gaulois, le sauveur ou le gourou.

Génial pour les uns, charlatan pour les autres, connu dans toute l'Afrique, célèbre jusqu'en Amérique...

Avec sa chloroquine, Didier Raoult a déversé dans le chaudron de la crise sanitaire une potion explosive.

Qui est cet homme qui a déchiré la France en pleine pandémie ?

De Dakar à Marseille, des décom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
qmike549
  27 août 2021
Selon vous quel est le médecin qui a fait le plus de bruit durant cette pandémie Covid9 ?…Assurément chacun à la réponse…Le Pr Raoult…l'un des plus éminents spécialistes des maladies infectieuses… Les journalistes du Monde et du Magazine Elle, Ariane Chemin et Marie-France Etchegoin proposent aux lecteur un portrait constellé d'anecdotes du Professeur Raoult…..Un parcours de son enfance africaine à la pandémie de Covid-19….
« Raoult une folie française » est enquête : Marie-France Etchegoin et Ariane Chemin ont enquêté sur le très médiatique professeur Didier Raoult…..
« Raoult une folie française » est un quotient intellectuel hors normes….Un quotient intellectuel de 180 ! Imaginez !….Il parait que le QI standard tourne autour de 100…dire que le mien est de 15 !...Pour appartenir à la classe dite des « Génies »..il faut dépasser la barre des 140...Albert Einstein lui avait un QI de 160…Quant à Copernic…un petit 130…Amadeus Mozart….je l'aime bien lui…150….Je suis écoeuré…je suis en dessus de tous !....
« Raoult une folie française » est madeleine de Proust : Tout le monde a son petit secret…celui de Didier Raoul est une Antilope…Il avait une Antilope comme animal de compagnie…Avouez que ce n'est pas commun !....
« Raoult une folie française » est né le 13 mars 1952 dans le laboratoire de son père à Dakar…né dans un laboratoire en Afrique française…Oui…change tout….du coup…on comprend mieux l'Antilope !....
« Raoult une folie française » est scolarité difficile: L'élève Raoult est …d'abord…assez solitaire…Il fait des cocottes en papier…au fond de la classe…dort parait-il…près du radiateur…Se moque de redoubler sa cinquième…une seule activité l'intéresse…la bagarre !.... Ecoute dit-il à son père….je ne comprends rien à ce que je fais…je ne comprends pas les gens…je suis cinglé, ou décalé…Oh, laissez Didier a 180 de Q.I….Laissez faire !
« Raoult une français » est études de médecine : Des études entreprises sous injonction paternelle…..La seule matière…les seules études que son père accepte de financer….sans chipoter sur la dépense …sont les études de médecine ! Oh la chance !...D'abord…Il deviendra Docteur…oui mais….Docteur en quoi ?....Rien ne presse…Interminables sont les études de médecine…six ans !...c'est long !
« Raoult Une folie française » est IHU Méditerranée Infection : Dans le hall où doit être posée la plaque de marbre célébrant l'évènement…pas un membre du gouvernement n'est présent !....Seul le préfet est présent
Mais, dites-moi... mesdames les journalistes du Canard le Monde…le préfet n'est-il pas un représentant de l'état ?.....
Faut-il aussi vous rappeler que tous les présidents de la république ont honoré le professeur Raoult d'une médaille en remerciements de ses travaux…oui…tous les présidents de la république….sauf…un….osons donner le nom : Macron !
« Raoult une folie française » est pandémie : Trois chinois qui meurent…ça fait une alerte mondiale…L'OMS s'en mêle….Sauf que Mesdames les journalistes…vous omettez volontairement de préciser que Madame Buzin…alors ministre de la santé a balayé d'un revers de main…l'urgence sanitaire de ce début de pandémie !...un risque faible selon cette incompétente !
Le 11 février…l'OMS…baptise officiellement la pneumopathie chinoise en maladie à Coronavirus 2019….nous connaissons la suite…….
Marie-France Etchegoin et Ariane Chemin proposent aux lecteurs un récit... extrêmement documenté qui revient sur le parcours et la figure à la fois emblématique et controversée du professeur Raoult…… Je vais vous raconter une chose que je n'ai confiée à personne », lance Didier Raoult….Fin du suspense…l'histoire démarre…..
Je reconnais le travail des auteures…mais il est regrettable de constater que certains paragraphes sont plus orientés…En France, nous n'avons plus réellement de journalistes…nombreux militants politiques proche du pouvoir se déguisent en journalistes pour diffuser masse de propagande…c'est le cas sur les chaines d'information continue…des journaux papier …c'est désormais dans certain récit !
Continuons…les deux journalistes Marie-France Etchegoin et Ariane Chemin mettent tout en oeuvre…non pas…pour rendre hommage à cet éminent Professeur Raoult…mais pour le discréditer aux yeux du monde entier
Prenons quelques expressions usitées tout le long du récit…savons-tous que les mots utilisés ont un sens…et volonté de cachée ou/non de diffuser des messages…
Ces journalistes ont manoeuvré pour non pas faire passer Didier Raoult pour un génie mais pour un fou…un Professeur fou … le Philippulus de Hergé !....
Ainsi nous trouvons page 67 Un génie aliéné …ou encore Comment ça un buste ? oui….il a un buste dans sa salle à manger….Et alors ?...Un buste de lui…un fou narcissique….
Page 93- C'est tout juste s'il n'a pas dessiné les plans de son bureau ??...Sincèrement de qui se moquent ces deux allumés de journalistes ?...
Page 137 – Il porte une veste noire et un pantalon noir assorti…cela lui donne des airs d'Albus Dumbledore…le professeur de sorcellerie dans Harry Potter…
Sincèrement… Mesdames...vous auriez pu trouver des éléments plus plausibles pour discréditer le Professeur Raoult…La bêtise...voire…la perversité des écrivaillions du journal « le monde » ne connait aucune limite !.....
Page 187 – « Comme le pyromane oublie l'allumette qu'il a laissé sur le bois près à flamber….Didier Raoult feint de s'étonner de son succès » … Un pyromane ?...allumette ?...flamber ?....Voilà indirectement Didier Raoult transformé en Méphisto …
Tel le Docteur Faust ces deux journalistes invoque le Diable de l'enfer…le Professeur Raoult brûlant les concepts de la science !....Quel mépris pour cet imminent Professeur :…….
Ce récit est doté de nombreux exemples du même style…c'est dire le niveau littéraire de cette ouvrage !....
Vous l'avez bien compris cet ouvrage n'est pas un hymne aux travaux scientifiques de l'un des plus éminents spécialistes en maladie infectieuses mais un cahier à charge….écrit dans un style « Tabloïd » pour faire le Buzz…faire du People !.....en faisant passer le Professeur Raoult pour un cinglé…un détraqué…un dingo !...un récit de propagande !.....
Il est intéressant de rappeler que les journalistes du Journal «Le monde » soutiennent politiquement le pouvoir en place depuis plus de quatre ans…Tout est dit ! Ce récit propagandiste a été écrit…publié uniquement pour salir le scientifique le plus reconnu au monde !
« Quand on voit tous les ennemis de cet homme…on a franchement envie d'être son ami »….Michel Onfray !
Terminons par cette maxime : La Science n'est pas Science sans débats…Une Science sans aucun débat est une Religion !....

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12414
karmax211
  29 juin 2021
"Il n'appartient qu'aux grands hommes d'avoir de grands défauts", disait La Rochefoucauld.
Si cette assertion du chantre des maximes est vraie, alors Didier Raoult appartient à cette espèce.
Né en 1952 au Sénégal, l'homme cultive l'art du "grand", du très grand, voire du gigantisme.
Benjamin d'une famille de six enfants, il en est le plus grand : 1,90 m.
Il en est de très très loin le surdoué.
Là où le QI moyen des hommes de cette planète tourne autour de 100, que les génies se situent à 140 et un peu plus : 130 pour Copernic, 150 pour Mozart, 160 pour Einstein... Didier Raoult revendique un QI de 180 ( test effectué par un pédopsychiatre marseillais ).
L'homme a une généalogie à faire pâlir d'ébahissement le vicomte Philippe de Villiers connu pour sa personnalité "hors du temps et de l'espace", à la figure duquel il lance un jour un de ses aïeux, un meneur de chouans, un descendant de la Rochejacquelin, dont la devise était : " Si j'avance, suivez-moi ; si je meurs, vengez-moi ; si je recule, tuez-moi."
Fils d'un médecin militaire et d'une héroïne de guerre...elle serait "la Solange Dandillot", l'une des héroïnes du roman De Montherlant " Jeunes filles"... et celle qui fut la "vraie" fiancée du sulfureux écrivain mort par suicide en 1974.
Il détient le courrier échangé entre sa mère et l'auteur de la tétralogie intitulée " Les lépreuses".
De son grand-père maternel, Paul-Victor Legendre, ancien spahi qui dirigera à Marseille les Mouvements unis de la Résistance avant de rejoindre l'Orchestre rouge, il affirme avoir hérité le côté "psychopathe et rebelle " ( dixit DR).
Ses six premières années sont celles d'un enfant roi entre Dakar et le Cap Vert... un petit paradis ; il ne va pas à l'école.
Sa vie et celle de sa famille changent lorsque son père est muté en France.
C'est d'abord Paris et le rejet, puis Marseille et "l'acclimatation".
Rebelle, DR va l'être dès l'entrée à l'école où rien ne l'intéresse si ce n'est la lecture et la castagne.
Renvoyé tout au long de sa scolarité de plusieurs établissements, il passe un bac littéraire avant de disparaître pendant deux années. Deux années au cours desquelles, il semble avoir occupé son temps comme deckman ou GO sur un bateau de croisière.
Assagi, il rentre au bercail et finit par accepter ce qui a toujours été le souhait de son père : devenir médecin.
Ses études ne sont guère brillantes, et c'est presque les circonstances qui font de lui un microbiologiste, un spécialiste des maladies infectieuses.
Mais sa personnalité "flamboyante", son entregent vont faire le reste.
Remarié à Natacha Caïn, fille de psychiatres et qui à son tour va le devenir, il va très vite faire en somme de voler vers les cimes.
Il s'entoure d'une équipe, d'un "commando", fait une publication hebdomadaire dans les revues scientifiques internationales... ce qui lui attribue des points, les points de l'argent et le tout la renommée.
Je passe sur les luttes corporatistes intestines, les rivalités d'ego dont on a pu mesurer les effets dévastateurs lors de la pandémie... toujours en cours.
Didier Raoult, grâce à son habileté, à son intelligence (QI de 180) réussit à obtenir la création à Marseille d'un IHU ( Institut Hospitalo-Universitaire ), ces établissements de formation et de recherche médicale dont l'initiateur est Nicolas Sarkozy.
Naturellement, il en devient le Boss.
C'est la place qu'il occupe lorsque à Wuhan en 2019, surgi d'un laboratoire ou d'un marché... le saura-t-on jamais ?... apparaît celui que la planète entière va apprendre, à son corps mal défendant, à connaître sous le nom de Covid19...
Aussitôt DR fait un premier diagnostic : "une grippette... trois malheureux Chinois qui meurent, ça fait une alerte mondiale, l'OMS s'en mêle et ça passe à la radio et à la télévision. le monde est devenu complètement fou... Les gens n'ont pas de quoi s'occuper, alors ils vont chercher en Chine de quoi avoir peur ? Ce n'est pas sérieux... Moi, ce qu'il se passe, le fait que des gens soient morts de coronavirus en Chine, je ne me sens pas tellement concerné."
De plus, ajoute-t-il " des papés vont probablement mourir d'une pneumonie à cause de ce nouveau virus. J'ai soixante-sept ans et j'ose le dire : il faut bien mourir de quelque chose."
Par ailleurs, des fausses alertes, il en a connu... "rien que ces vingt dernières années : la crise de la vache folle en 1996... 177 morts au Royaume Uni et 27 en France....le Chikungunya en 2005... il a causé des douleurs, a atteint La Réunion mais n'a tué personne en France métropolitaine... Ebola... qu'on ressort des tiroirs tous les quatre ou cinq ans... la grippe aviaire... une épidémie pour oiseaux qui a déclenché une production de vaccins complètement inouïe pour une maladie qui n'est pas une maladie humaine..."
Pas de quoi donc fouetter un Raoult et encore moins l'impressionner.
Sauf que le virus continue à tuer... de plus en plus... au point que des millions de personnes sont confinées à Wuhan.
Le professeur, qui n'est pas encore "le druide", qui a passé sa vie à collectionner les diplômes, les honneurs, les récompenses... se rêve un destin.
Il vient de frapper à sa porte grâce à ce virus... qu'il affirme être l'épidémie la plus bête et la plus facile à soigner des maladies infectieuses appartenant ou ayant appartenu à l'histoire de l'humanité.
Ayant lu une "étude", une "note" venant des Chinois et révélant in vitro l'efficacité de la chloroquine sur le virus, DR fait la sienne (étude), à sa manière, selon ses règles sur quelques patients... sans groupe témoin... et en conclut que l'hydroxychloroquine savamment dosée et associée à l'azythromycine... est la panacée... la solution.
"Le Covid19, c'est l'infection la plus facile à traiter. Pas la peine de s'exciter pour trouver des vaccins dans dix ans !"
Il crée sa chaîne YouTube...et sur ladite chaîne, l'annonce qui dure une minute quarante-cinq secondes et dont le titre est : "Coronavirus : fin de partie !" crée le buzz sur les réseaux sociaux et devient un scoop mondial.
À partir de là naît le mythe Raoult.
Trump, sans le citer, vante les mérites de l'hydroxychloroquine... dont il prend un comprimé par jour en préventif... Bolsonaro embraye dans la foulée.
Le monde a la focale rivée sur ce vieux médicament devenu soudain pourvoyeur d'un nouveau miracle.
La France, elle, se déchire.
Il y a ceux qui voient en Raoult un futur prix Nobel, et les sceptiques... qui observent le peu de crédit et de fiabilité d'une étude faite maison sur une vingtaine de patients dont on ignore tout... et sans groupe témoin.
Il n'empêche : Raoult a la gloire qui manquait à son palmarès.
Le professeur devient une idole, une rockstar, un prophète, un demi-dieu.
Il côtoie Onfray... ils ont en commun la philosophie, Nietzsche et tous les deux sont "injustement" méprisés par certains de leurs contemporains.
Ils iront jusqu'à prévoir un grand show public ensemble à Marseille, avant que leurs egos ne soient rattrapés par la réalité, et qu'Onfray qui avait vilipendé dans un premier temps ceux qui s'en prenaient au génie Raoult, les Big Pharmas et leurs affidés... n'attrape à son tour le Covid et que s'étant vu proposer le traitement de Raoult ne s'écrie indigné : " je ne veux pas finir en martyr... Raoult s'est trompé... il devrait le reconnaître."
Il fréquente également BHL... lequel s'en prend à cette société hygiéniste.
De Villiers, que j'ai déjà cité et qui prépare un livre complètement "barré" et complotiste, dans lequel Raoult a une place de premier choix.
Des politiques... tel Mélenchon qui veut en savoir plus sur ce virus.
Emmanuel Macron et surtout son épouse Brigitte qui correspond avec l'illustre savant.
Pour DR, la fin du printemps marque la fin définitive de l'épidémie.
Il n'y aura pas de seconde vague.
On connaît la suite.
Petit à petit, au fur et à mesure que la réalité de la pandémie va prendre le dessus sur les prophéties erronées du professeur, que toutes les études de par le monde vont démontrer l'inefficacité de l'hydroxychloroquine, que le documentaire complotiste "Hold-up" va s'auto-caricaturer et rendre grotesques leurs intervenants, celui-ci va voir un nombre toujours croissant de ses fidèles s'éloigner de celui qui leur avait fait prendre le mur de la réalité pour une briquette ( à quelques lettres près, c'eut pu être l'anagramme de grippette (sourire).
Arianne Chemin et Marie-France Etchegoin ont scindé leur ouvrage en deux parties : la première est consacrée à la biographie de leur sujet, et la seconde à la pandémie et au rôle joué par DR dans celle-ci.
Ce n'est pas un livre à charge contrairement aux lecteurs raoultiens qui voient dans le titre du livre et dans le livre un parti pris.
Ces deux journalistes sont deux grands reporters de renom et ont fait un travail d'investigation qui repose sur des faits ( montrables, démontrables, avérés) et non sur des interprétations, des extrapolations ou des suppositions.
D'autres livres suivront, écrits par d'autres.
Aucun ne pourra jamais démontrer que la potion de DR était magique car elle ne l'était pas.
Aucun ne pourra réfuter, sous un quelconque prétexte, que les punchlines de DR n'ont pas été prononcées ou écrites par son auteur en personne.
Pas un ne pourra nier qu'il ne croyait pas aux masques, persuadé que la contamination se faisait par les mains...
Raoult a eu raison sur tout ce qui avait trait à la logistique, il a été le premier à tenter d'imposer les tests PCR et le fameux "tester, tracer, isoler". Dix-sept ans avant la pandémie, il alertait sur l'impréparation de la France dans le domaine des maladies infectieuses et tirait la sonnette d'alarme sur le risque de pandémies à prévoir.
Sauf que lorsque est apparue la pandémie en cours, il est soudainement devenu aveugle, sourd et s'est pris les pieds dans le tapis... COMME NOUS TOUS... mais il était le seul à avoir un QI de 180... !!!
Raoult a une immense culture, lit beaucoup "au moins 100 romans par an...", Voltaire ne l'a pas convaincu qui écrivait : "“Les hommes se trompent, les grands hommes avouent qu'ils se sont trompés.”
À moins que Voltaire n'appartienne pour lui à ceux qu'il qualifie de pétainistes... ( vous comprendrez en lisant le bouquin ).
Un livre facile à lire... une enquête journalistique sur une "affaire" qui fera longtemps encore couler beaucoup d'encre.
PS : un carton jaune à Gallimard pour un nombre de coquilles indignes à une maison d'édition de cette envergure.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          428
BurjBabil
  04 juin 2021
Petit livre d'actualité du Covid dédié à la moquerie du professeur Raoult. le titre du premier chapitre, une fois l'ouvrage terminé (au début, on ne s'en rend pas compte) prend tout son sens : « Médecine de Brousse ». Il est vrai que M. Raoult est originaire d'Afrique (il est né à Dakar) et l'allusion sonne bizarrement. Les journalistes accréditées pensée moderne vont ainsi marquer de leur condescendance tout ce livre dédié au personnage médiatique que chacun connaît hélas maintenant.
Je ne vais pas me lancer dans un jeu inutile de démêler le vrai du faux, le fake d'aujourd'hui versus le fake de demain, je n'en ai pas les compétences. Il faut juste savoir que cet ouvrage (exagéré, c'est de l'éditorial publié) ne cite aucune source, ne référence aucun lien pour vérification. Il est vrai que ce sont des journalistes donc on peut les croire ...
A part un chapitre assez difficilement compréhensible sur Natacha Caïn, sa femme où l'on fait allusion à une précédente union sans en parler (exercice ambigu), le reste se lit vite car nos rédactrices ont une plume acérée et se sont munies d'une multitude de guillemets tout aussi effilés.
Qu'en dire ? Que sous couvert de narration, le mépris est distillé à chaque chapitre et je vais me contenter de quelques exemples au hasard, c'est suffisant pour caractériser l'objet.
chap 1 : « Ainsi débute le roman de sa vie »,
chap 2 : "Car, ça y est, l'enfant roi de Dakar va enfin à l'école"
chap 4 : « En conséquence, le loup de mer prend, en 1972, la direction de la faculté de médecine, à deux pas – clin d'oeil de la géographie – de l'ancien asile d'aliénés, dit aussi l'« hôpital des insensés ». C'est peu dire qu'il n'a pas la vocation.
chap 8 : "se souvient avoir répondu le Cyrano de Marseille à l'organisation internationale qu'il tient déjà assez peu en estime."
chap 14 : « Il porte une veste noire sur un pantalon assorti, et cette tenue de ville lui donnerait presque des airs d'Albus Dumbledore, le professeur de sorcellerie dans Harry Potter »
chap 23 : « le professeur semble définitivement dévoré par son ego, comme si la chloroquine et la lutte contre le Covid n'étaient plus l'enjeu désormais »
chap 19 : "En ce mois de mars, tous les complotistes se penchent sur les conditions de vente de l'« HCQ », comme on écrit l'hydroxychloroquine sur les réseaux sociaux."
J'arrête sur ce dernier exemple qui interpelle sur la vision des Français qui ont cru (et peut être croient toujours) à l'hydroxychloroquine (et aux masques) qualifiés bien sûr de complotistes et m'interroge. Quel est l'intérêt de faire un si long éditorial en moquant le personnage et ceux qui ont écouté ses discours ? Si c'était une oeuvre de journalisme qui était prévue, pourquoi ne pas faire uniquement du factuel ?
Nos éditorialistes ont pris la fâcheuse habitude de ne plus faire de journalisme et de tout décrire par le prisme de leur bienpensance agréée et cet objet en fait une belle démonstration.
J'aurais aimé quant à moi un texte reprenant les informations compilées par les auteurs, les références à leurs sources en annexe, et pourquoi pas une prise de position par rapport à tout cela, mais en dehors du corpus d'enquête. Il y a sans doute pas mal de vérités dans ces lignes mais elles sont tellement biaisées par le parti-pris adopté qu'elles en deviennent suspectes.
Là, soyons clairs : les contempteurs de M. Raoult jubileront, ses laudateurs jetteront l'objet. Cet exercice est donc vain pour moi malgré des apports biographiques du professeur (à vérifier, non sourcées) prêtant à réflexion.
Rem : La description comparant la tenue de ville de M. Raoult à celle du célèbre Dumbledore cinématographique me paraît marquée par une méconnaissance coupable de cette série de films.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3919
petitours
  18 juillet 2021
L'enquête aura le malheur de déplaire aux soutiens acharnés du druide de la chloro et ce n'est pas le moindre de ses mérites. Une généalogie familiale mythifiée, des anecdotes croustillantes (le docteur n'a t'il pas un buste marbré à son effigie dans son salon), les journalistes dressent le portrait de cette folie française, de ce personnage porté aux nues par un magma effrayant de populisme anti système, de besoin de certitudes dans un contexte où l'inconnu dominait. Une boussole dont l'ego aura gonflé jusqu'à la cécité et qui persista à indiquer le sud. On mesure aussi mieux l'ampleur des réseaux d'influence qui se tissent autour de l'IHU marseillais, l'attachement aux médailles, légions d'honneur et autres hochets de la République par celui qui parle des Parisiens en se pinçant le nez. Mais c'est aussi l'histoire d'une descente aux enfers, comme le rappelle la devise latine à l'entrée de son bureau « Prends garde, consul ! Il n'y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne. ».
Commenter  J’apprécie          60
reve2003
  31 août 2021
J'ai découvert le professeur Raoult, comme beaucoup de gens, pendant le premier confinement. Il paraissait tenir le rôle de sauveur de l'humanité. Déjà, à cette époque, il y avait les "pour" et les "contre" qui s'exprimaient avec violence sur les réseaux sociaux. le personnage déchainait les passions et fascinait. J'ai même vu passer un "Raoult président". Comment les gens peuvent-ils être si sûrs d'eux dans leurs jugements ? Monsieur Raoult peut faire naitre l'espoir chez les gens, je le comprends très bien, mais il faut savoir raison garder. Dans cet ouvrage, nous découvrons un pan de vie du professeur. A-il été écrit à la charge de ce dernier ? Je ne sais pas trop, dans la mesure où le personnage est tout de même assez caricatural et mégalo. On peut d'ailleurs l'observer sur sa chaîne You Tube. Je pense aussi que certains passages de son enfance nous éclairent sur son comportement et ses ambitions.
Commenter  J’apprécie          61


critiques presse (1)
LaProvence   07 juin 2021
De son enfance sénégalaise à sa communication hystérisée pendant la crise, Ariane Chemin et Marie-France Etchegoin détricotent l'icône marseillaise.
Lire la critique sur le site : LaProvence
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BurjBabilBurjBabil   03 juin 2021
Le jour où il enregistre sa vidéo, la ministre Agnès Buzyn parle, comme lui mais en termes plus choisis, d’un risque « faible » d’introduction de l’épidémie « sur le territoire national ». Quant au numéro deux du ministère, Jérôme Salomon, il explique doctement, dès le lendemain 22 janvier, que tout est sous contrôle : « Nous avons l’habitude de ce type de virus, c’est vraiment le modèle de la grippe. » Le visage rond, chauve et souriant de ce professeur en infectiologie, descendant direct du capitaine Dreyfus, n’a pas encore pris les traits de ce porteur de mauvaises nouvelles qui va égrener le soir à la télévision les victimes françaises du Covid.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
NikozNikoz   16 août 2021
Le professeur avance sans se retourner.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Marie-France Etchegoin (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-France Etchegoin
C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite
— Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa —
Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5  | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/
Au programme : Édito de Patrick - Marseille, plan après plan Invité·es : Marie-France Etchegoin, journaliste, et Romain Capdepon, chef de rubrique police-justice à “La Provence” : Le grand plan d'urgence d'E. Macron pour Marseille E. Macron fait sa rentrée à Marseille Un milliard d'euros pour les écoles de Marseille La Story - Les rêves de Pauline Déroulède Invitée : Gaël Tchakaloff, romancière : Le livre dont l'Elysée ne voulait pas Dans l'intimité du couple Macron Brigitte Macron, épouse et conseillère Les Macron : un couple en conquête Le 5/5 de Matthieu Belliard : Faut-il s'inquiéter du nouveau variant Mu ? L'ombre du variant Delta sur la rentrée scolaire L'été des Français pourri par la « goutte froide » Quand les jeunes s'engagent derrière un candidat Invitée : Chloé Nabédian, journaliste météo sur France 2
+ Lire la suite
autres livres classés : covid-19Voir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
220 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre