AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Serge Quadruppani (Traducteur)
EAN : 9782266095532
280 pages
Éditeur : Pocket (17/05/2000)
3.69/5   40 notes
Résumé :
Le Sherlock Holmes de la Sainte Inquisition est de retour : l'impitoyable Nicolas Eymerich, terrible destructeur des infidèles, s'attaque à un nouveau mystère dans ce troisième roman consacré à ses aventures.
Cette fois, l'enquête d'Eymerich le conduit en France en 1358, à Castres, où le Grand Inquisiteur devra combattre le règne de terreur des " Masc ", une secte aux rites impies et sanglants.

Mais les conséquences de son intervention dans l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
maltese
  09 février 2011
Valerio Evangelisti se joue une fois de plus de l'histoire et alterne deux intrigues qui se déroulent à des années de distance.
D'une part, il met en scène, de 1958 à un futur apocalyptique proche, en passant par les lendemains de la Guerre d'Algérie ou encore le massacre de la secte de Jim Jones, Lycurgus Pinks, véritable ange de la mort, sorte de savant fou à la solde de la CIA qui va oeuvrer à grand coup d'épidémies d'anémie falciforme.
D'autre part, on retrouve notre inquisiteur, Nicolas Eymerich, envoyé à Castres en cette année 1358, afin d'éradiquer une secte d'hérétiques buveurs de sang, les masc.
Evangelisti parvient sans aucun temps mort, en allant à l'essentiel, à tenir son lecteur avec cette histoire assez démente, revisitant au passage en partie le mythe du vampire et créant un monstre immonde sous les traits d'une jeune fille.
Il en profite également pour rendre hommage, lors du dernier chapitre, à Poe et sa nouvelle "Le masque de la Mort Rouge".
Et puis il y a cette figure de l'inquisiteur, personnage détestable qui marque bien toute la folie de cette période.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mauriceandre
  27 mars 2021
Salut les Babelionautes
Contrairement a mon habitude j'ai abandonné ma lecture de ce troisième tome de Nicolas Eymerich, inquisiteur de Valerio Evangelisti.
Pourtant malgré que j'avais écris que je m'arrêtai au tome précédant, j'ai fais l'effort d'ouvrir le Corps et le sang d'Eymerich.
Mais il n'y a rien a faire! Je n'adhère pas du tout a ce style d'écriture, je vais quand même lire le fantôme d'Eymerich que j'ai reçus en Masse Crtique tout en sachant que se sera plus une corvée qu'un réel plaisir de lecture.
Merci tout de même à Serge Quadruppani qui a assuré la traduction des cinq premier tomes.
Commenter  J’apprécie          30
Philemont
  18 décembre 2012
La troisième aventure de Nicolas Eymerich met en parallèle une enquête de l'inquisiteur à Castres au milieu du XIVème siècle, quelques années en amont de celle qui était racontée dans le deuxième volume, et les sordides agissements d'un scientifique raciste et fanatique dans la deuxième moitié du XXème siècle.
Le résultat est conforme à celui des deux premiers tomes de la série, et adopte même la même structure que dans Les chaînes d'Eymerich. En d'autres termes, le corps et le sang d'Eymerich est un roman divertissant dont la précision historique se marie parfaitement bien à l'imaginaire de Valerio EVANGELISTI.
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2
  31 décembre 2015
Des bûchers de Castres en 1358 aux lointaines menées du Ku Klux Klan, l'horreur se met en place.
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2015/12/31/note-de-lecture-le-corps-et-le-sang-deymerich-eymerich-3-valerio-evangelisti/

Lien : http://charybde2.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   31 décembre 2015
Parvenu presque au terme de la galerie, le père de Sancy s’arrêta :
– Nous allons entrer dans un lieu bondé, mais je vous assure qu’on y pratique constamment des fumigations.
– Pourquoi me dites-vous cela ? demanda Eymerich, méfiant. Il y a encore des cas de mort noire ?
– Oui, malheureusement. Peu fréquents, mais il y en a.
Le père de Sancy n’ajouta rien, et franchit le seuil de la porte qui fermait le couloir.
La fumée des torches, les effluves nauséabonds et la cacophonie des voix de la petite foule qui se trouvait dans la salle donnèrent à Eymerich la sensation d’étouffer. Ils se trouvaient dans une salle circulaire, au plafond très haut, qui occupait un étage entier de la Tour de la Justice. Une lumière avare tombait de trois étroites fenêtres, enfoncées dans de profondes niches flanquées de bancs de pierre. Sur ces derniers se tenaient des individus de conditions disparates : paysans aux grossières tuniques de toile, marchands au turban brodé tombant sur le côté, avocaillons vêtus de noir, des rouleaux de parchemin sur les genoux.
Mais le gros de la cohue se concentrait au milieu de la pièce, et se pressait autour des petites tables encombrées de papiers derrière lesquelles siégeaient de jeunes dominicains à l’air affairé. Des dizaines d’hommes et de femmes cherchaient à leur arracher des nouvelles sur quelque détenu, à apprendre les causes de leur propre convocation, à obtenir un entretien urgent avec tel ou tel inquisiteur. Le plus souvent, ils recevaient des réponses vagues et ennuyées. Quand la pression devenait excessive, deux hommes d’armes s’employaient à la réduire en repoussant brutalement les postulants des premiers rangs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Charybde2Charybde2   31 décembre 2015
Cette nuit-là, Perkins dormit peu et mal. Le lendemain matin, il appela Duke au saut du lit et lui demanda un rendez-vous. Ils se virent à onze heures, au Smith Palace, où un avocat complaisant mettait son cabinet à leur disposition, pour leurs rencontres clandestines.
– Ça m’a tout l’air d’une histoire absurde, commenta le procureur, un homme jeune et vigoureux, aux manières franches, après que Perkins l’eut mis au courant. Et pourtant, cela correspond au personnage. Si ce n’était pas un raciste fanatique, aujourd’hui, Pinks serait probablement un jeune scientifique jouissant de l’estime générale.
Perkins réfléchit un instant, les yeux mi-clos à cause du soleil qui entrait à flots par la baie vitrée en demi-lune.
– Tu connais les raisons exactes de son expulsion du California Institute of Technology ?
– Plus ou moins. Son chef, le professeur Pauling, a découvert que Pinks contaminait volontairement le sang des patients de couleur. Il l’a chassé, et a aussi tenté de le faire poursuivre, mais à ce stade un organisme gouvernemental est intervenu ; ne me demande pas lequel. Ils s’intéressaient aux expériences de Pinks et ont fait en sorte que la plainte n’ait pas de suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Charybde2Charybde2   31 décembre 2015
Du reste, pourquoi donc des soldats se seraient-ils donné la peine de disposer leurs victimes sur une paillasse ? Non, ce crime devait cacher quelque rituel sinistre. Les yeux écarquillés en fournissaient une preuve supplémentaire : les cinq paysans avaient éprouvé une terreur bouleversante.
Pendant un instant, Eymerich sentit venir la chair de poule, qu’il réprima aussitôt grâce à sa rigide capacité d’autodiscipline. Il avait envoyé au bûcher des sorciers et des sorcières de toute sorte, et dispersé des sectes hérétiques en apparence invincibles. Quelque menace que fît peser l’ennemi, l’inquisiteur emportait avec lui toute la puissance d’un appareil séculaire, pourvu de moyens terribles et universellement redoutés. Jusqu’à preuve du contraire, la force était de son côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Valerio Evangelisti (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valerio Evangelisti
Lets PlayThe Inquisitor Book I The Plague German Part XVI DEMETER Finale
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Romans, contes, nouvelles (653)
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3736 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre