AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sophie Bajard (Traducteur)
EAN : 9782228892773
381 pages
Éditeur : Payot et Rivages (01/01/1945)

Note moyenne : 3.31/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Dans un XVIe siècle minutieusement restitué, où intriguent Rabelais, Catherine de Médicis, Henri II, Lorenzaccio, Benvenuto Cellini ou le pape Paul III, une épopée romanesque pleine de bruit et de fureur qui entraîne le lecteur d'Aix-en-Provence à Venise, sur les traces du plus célèbre des devins : Michel de Nostre-Dame, dit Nostradamus.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
latina
  03 octobre 2014
Je terminais le résumé du 1er tome en espérant que Nostradamus déploie toute son envergure dans ce tome-ci...eh bien, je le trouve franchement un peu trop précautionneux...Il m'énerve, en fait. Tout le monde lui dit qu'il devrait s'adonner à l'astrologie et aux prévisions, non pas celles à la petite semaine, celles des almanachs, mais les prévisions en quatrains qu'il a déjà osé livrer lors de transes mémorables. Eh bien non. Il préfère être un petit pharmacien concepteur de bonnes confitures et de pommades pour les belles.
Pourquoi sacrifie-t-il ainsi ses dons hors du commun ? Tout simplement parce qu'il a peur. Peur de l'Inquisition. Il va même faire partie de la croisade contre les vaudois, célèbre pour sa cruauté, quoique lui-même ne supporte pas de voir les tortures infligées par ses pairs aux pauvres gens. En voici d'ailleurs un petit aperçu : « Excitée par le vice-légat Trivulco et par Pietro Gelido, la horde s'était acharnée sur chaque être vivant, inventant les méthodes les plus atroces et les plus sauvages pour infliger la mort. Les jardins de Simiane avaient été le théâtre de l'épisode le plus terrible : le viol collectif de toutes les femmes capturées, à partir de neuf ans. Enivrées de force, contraintes de danser nues, elles avaient été tuées aussitôt après avoir été violentées. »
Bref, c'est après bien des années de veuvage et de remords qu'il se remarie avec une autre ancienne prostituée, pleine de vie et d'entrain. Il changera donc de comportement pour adopter une envie de vivre et surtout un désir de changer les terribles prédictions de son ancien maître Ulrich de Mayence. Ses talents de voyant se déploient, mais il veut transformer la haine en amour, c'est tout son programme. Et quel programme !
Parallèlement à l'évolution positive de Nostradamus, nous assistons aux nombreuses magouilles de l'Eglise catholique et aux coups bas politiques venant d'Italie et de France, par l'intermédiaire de Caterina, la duchesse ancienne comparse de Molinas, l'Inquisiteur. Celle-ci est utilisée comme un simple pion par les politiques et l'Eglise, qui, rappelons-le, considèrent les « femelles » comme « de petits animaux gracieux, incapables d'une quelconque pensée autre qu'élémentaire ». Et ce continuel va-et-vient entre Caterina et Nostradamus m'exaspère car je déteste la politique, même si elle est devenue historique. Caterina, signalons-le, qui ne veut rencontrer Nostradamus que pour lui demander un remède contre le vieillissement. Quel programme, également !
En conclusion, même si Evangelisti proclame ses sources et introduit par conséquent beaucoup de personnages connus, comme Michel Servet, le théologien espagnol exécuté par Calvin et condamné par l'Eglise catholique également, j'ai lu ce 2e tome avec une grande dose d'ennui. La narration trop classique, les nombreuses précisions politiques, le caractère pusillanime de Nostradamus ne m'ont guère plu.
Ah, si on m'avait prédit que je n'aimerais pas ce roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
latinalatina   02 octobre 2014
Les hommes sont doués d'infiniment moins de perspicacité que n'en témoigne d'ordinaire la gent féminine. Si une femme se montre intelligente, elle se fera dans le même temps renarde et lionne. C'est la raison pour laquelle les hommes tentent de nous emprisonner, voire même de nous assassiner. Ils craignent que nous ne récupérions la finesse du raisonnement qui est par nature la nôtre et que nous n'en usions sciemment.

(dixit la duchesse de Cybo-Varano)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162

Videos de Valerio Evangelisti (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valerio Evangelisti
Lets PlayThe Inquisitor Book I The Plague German Part XVI DEMETER Finale
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature italienne, roumaine et rhéto-romane>Romans, contes, nouvelles (653)
autres livres classés : VieillissementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2155 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre