AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258095441
Éditeur : Les Presses De La Cite (14/02/2013)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 45 notes)
Résumé :
A vingt-deux ans, Eleanor Bee a trois buts dans la vie : déménager à Londres pour faire carrière dans l’édition, avoir les moyens de s’offrir un café et un croissant tous les matins, et ne jamais tomber amoureuse – après avoir tiré les conclusions du divorce de ses parents, elle ne croit plus au prince charmant. Quand enfin elle arrive dans la capitale, rien ne se passe comme prévu. Elle accumule les gaffes, trouve que sa carrière ne décolle pas et, pire que tout : ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  14 mars 2018
J'ai été attirée par le titre de ce livre, me disant si Ellie vécut heureuse, c'est qu'elle doit d'abord affronter l'impossible pour arriver à vivre heureuse, hé bien, s'il y a une chose qu'Ellie doit avant tout affronter ce sont ses peurs. Peur de tomber amoureuse et de partager sa vie avec un homme, alors que cette vie s'était soldée par un échec pour ses parents. Peur de ne pas exceller dans son travail. Ellie se fabrique une ligne de conduite pour pouvoir se sentir toujours heureuse mais les choses ne sont pas toujours ce que nous voulons qu'elles soient...sa philosophie va s'effriter un peu au fur et à mesure...se croyant capable de changer les choses, finalement Ellie ne changera rien, tout reste stagner, cloitrer, les choses se répètent...
Ca a été une bonne détente, surtout que l'auteure a su nous plonger astucieusement dans l'univers de la littérature!
Commenter  J’apprécie          160
thisou08
  02 juin 2018
Ce livre est d'une banalité affligeante, bourré de clichés.
Exemple : « Libby et Rory formaient un couple d'éditeurs parfait. Tout s'expliquait quand on les voyait ensemble. Leur conversation ne tournait qu'autour des potins du milieu : qui couchait avec qui, pourquoi l'auteur X avait quitté l'éditeur Y ou l'agent Z, qui avait payé des millions pour un livre qui avait fait un flop, ce que A avait dit à B à la soirée de lancement de C... Ils semblaient avoir oublié qu'ils s'étaient trahis mutuellement - au fond, peut-être la réciprocité annulait-elle tout. »
Alors, pourquoi ai-je lu ce livre de 495 pages, moi qui abandonne au bout de 50 pages un livre qui ne me plait pas ?
Je me le demande encore.
Peut-être parce que l'histoire parlait de livres ( même si la plupart des auteurs m'étaient inconnus ), de maisons d'édition, de librairies ?
Peut-être parce qu'il était reposant après Tardi et sa guerre des tranchées ?
Je ne sais pas, mais il faut que j'y aille, là.
J'ai 6 livres à lire avant le 8 juin.
Impossible ? Certainement, à moins de lire jour et nuit, nuit et jour...
Impossible aussi ?
Bon, je verrai avec Anne, ma bibliothécaire préférée, si elle ne peut pas prolonger la durée du prêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
lumina01
  30 décembre 2013
Pour ce roman en particulier, le résumé ne m'avait vraiment pas donné envie. D'ailleurs, il est rangé dans la section chick-lit et ce n'est pas un genre qui m'attirait ces derniers temps.
En pauvre faible que je suis, je lui ai laissé sa chance.
Résumé : Depuis le divorce de ses parents, Ellie ne croit plus au prince charmant… Tomber amoureuse ? Son cauchemar ! Ce dont rêve plutôt la jeune femme : s'installer à Londres pour faire carrière dans l'édition. A vingt-deux ans, le coeur plein d'espoir, elle emménage enfin dans la capitale. Mais rien ne se passe comme prévu ! Elle accumule les gaffes, sa carrière ne décolle pas assez à son goût et, ô malheur, elle a un coup de foudre. C'est alors su' Ellie se voit offrir un poste à New York. Mais elle a beau fuir, le passé a toujours une étrange manière de vous rattraper…
Voilà texto le résumé présent sur la quatrième de couverture et, laissez moi vous dire, qu'il est totalement erroné ! Certes, la jeune femme tombe amoureuse mais il ne s'agit pas du tout d'un coup de foudre, au contraire ! Et cette histoire de passé qui la rattrape ? On laisse supposer qu'il s'agit de sa vie amoureuse quand c'est surtout vis à vis de sa famille que son passé va la suivre jusqu'à New York. Bref, le résumé donne une image assez tronquée du roman et la couverture des éditions Piment ne rattrape pas grand chose. Elle est franchement quelconque ! Elle n'attire pas le regard, le titre se perd dans la multitude des petits dessins, la couleur des lettres ne ressort pas assez et l'image générale pourrait convenir à n'importe quel roman se situant en Angleterre. En clair, elle ne souligne pas le roman en particulier. On a l'impression que l'éditeur n'a pas voulu se fouler et que l'illustrateur a passé 15 mn top chrono sur photoshop. Pfff

Il est rare que je sois aussi dure envers une édition, mais j'ai vraiment été choquée par le peu d'effort offert à ce roman. Au prix du livre de nos jours (pour celui-ci 9,90€ donc 10€ quoi, soit 60 balles), les éditeurs pourraient faire l'effort de soigner l'objet ! Passons.
Alors venons-en enfin à la critique. J'ai été plus que mitigée face à cette lecture. Tout d'abord, j'ai mis un temps fou à rentrer dans l'histoire, entre 100 et 150 pages, ce qui, pour un livre Piment, est énorme !! Mais rien à faire, je n'arrivais pas à accrocher à l'histoire parce que je n'arrivais pas à aimer Ellie. En effet, il s'agit typiquement du genre de personnage féminin qui me fait grincer des dents : geignarde, naïve, gaffeuse et nombriliste. le genre de personnage qui veut changer de vie, passe son temps à se plaindre mais au final, se tire elle même des balles dans le pied ! Exemple ? Alors qu'elle travaille déjà depuis quelques mois pour la maison d'édition Bluebird, et qu'elle se plaint beaucoup qu'on ne lui laisse pas la chance de faire ses preuves, son souhait se réalise et Rory (le fils de la patronne) lui confie ENFIN un manuscrit à lire pour qu'elle lui fasse un compte rendu complet pour lundi.
C'est donc sa chance ! Et que fait la demoiselle ? Elle sort tout le week end, boit à en avoir une gueule de bois carabinée et se rend compte le lundi matin qu'elle n'a pas fini la manuscrit et n'a donc pas préparée son compte rendu. Elle a oublié ! OUBLIE ! Après avoir bassiner son peuple, elle oublie la chance qui lui ait donnée. Et bien c'est typiquement le genre de comportement qui m'agace au plus haut point ! Et ça va pas aller en s'améliorant.
En réalité, la seule raison qui m'a poussé à continuer la lecture c'est le travail d'Ellie. J'ai adoré découvrir un bout du monde de l'édition ! de plus, le roman cite de nombreux auteurs et romans, notamment sentimentaux, qui m'ont donné des idées et des envies lectures. Chaque début de chapitre offre d'ailleurs un extrait de roman et ça aussi j'ai beaucoup aimé.

Je suis finalement rentrée dans l'histoire au milieu du roman grâce à la tournure plus complexe que prend l'intrigue (je vous laissez découvrir sans spoiler) et du coup j'ai plutôt été surprise du changement. le résumé et le début de l'histoire me promettaient une chick lit toute simple mais j'ai finalement découvert un roman plus fouillé.
Ce n'est pas un coup de coeur, comme vous l'aurez compris, mais je l'ai tout de même finit avec plaisir. Je ne le recommande pas particulièrement mais si le roman vous passe entre les mains, et bien, n'hésitez pas.

Enjoy …
Lien : http://lcritique.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
MissJZB
  22 février 2013
Et Ellie vécut heureuse est un roman dans lequel je suis entrée lentement, mais qui au final m'a fait passer un bon moment de lecture, d'autant que mon intérêt est allé en grandissant au fur et à mesure que l'héroïne mûrissait.
Je n'ai pas lu les livres Bridget Jones, mais je suis une inconditionnelle des films, et j'ai parfois eu l'impression (surtout en début) que l'auteure avait voulu surfer sur la vague de la jeune femme complexée et maladroite au possible, qui cherche le prince charmant sans se l'avouer, et qui se tourne inconsciemment vers les vilains crapauds. Malheureusement, les touches d'humour étaient plutôt rares, et les situations cocasses ne faisaient pas autant mouche que celles vécues par l'impayable Bridget Jones.
En dehors de ces aspects négatifs, j'ai beaucoup apprécié que l'histoire se développe dans le milieu de l'édition, avec cet éternel combat entre ce que devrait être la littérature : divertissante ou instructive ? À noter que les titres contemporains cités de façon récurrente par Ellie ne nous parlent pas forcément, ce qui est vraiment dommage. Grâce à cet aspect professionnalisé du récit, on ne tombe pas dans la banale recherche de l'amour, et ma foi, c'était plutôt sympathique de connaître les potins de bureau quand on ne les vivait pas au travers de l'héroïne.
Ce qui est plutôt réussi dans ce roman, c'est le basculement du léger vers le sérieux, qu'on ne voit pas vraiment venir, notamment avec le sujet sensible de l'alcoolisme bien amené ici. Vers la moitié du livre, on en vient à plus apprécier Ellie qu'on suit tout de même sur une période de dix ans habilement découpée en fonction d'événements marquants. Elle mûrit et arrive à analyser sa famille et les problèmes qu'elle a un peu ignorés par lâcheté. On comprend enfin le pourquoi de son comportement, et cela lui confère une plus grande profondeur tout en facilitant l'identification.
Côté relations amoureuses et dépaysement, on est bien servis, car entre un Londres familier et cosy et un New York pimpant et revigorant, on peut dire qu'Ellie fait toutes sortes d'expériences. C'est une jeune femme qui se métamorphose progressivement sous nos yeux, qui s'affirme et développe ses goûts en matière d'hommes. Il y a un côté mauvais timing dans l'une de ses relations en particulier qui nous agace car dans la vraie vie, on pourrait s'y retrouver confronté, mais heureusement, les horloges des deux protagonistes finissent par s'accorder, et on a notre happy end.
Voici un pur livre chick lit qui commence de manière légère en se focalisant sur les débuts professionnels et amoureux très chaotiques de l'héroïne, pour finalement nous la rendre plus attachante en cours de route. L'univers de l'édition devrait ravir bon nombre de lecteurs qui apprécieront d'entendre parler boutique.
Lien : http://truebloodaddict.net/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Loucy
  23 mai 2013
J'ai pris Et Ellie vécut heureuse, parce qu'après des livres sur l'Irak, j'avais besoin de me vider la tête, de prendre quelque chose de plus léger, de plus joyeux, de plus terre à terre, de plus merveilleux …
Et Ellie vécut heureuse m'a donc un peu attirée, avant de lire la 4e de couv. Chouette, un livre sur le milieu de l'édition, allons-y.
Bon pour commencer, c'est moins léger qu'il n'y paraît, la vie d'Ellie n'est pas toute rose : entre des parents qui se sont déchirés, des secrets de famille qui explosent et la difficulté du milieu de l'édition, sans compter la difficulté de trouver chaussure à son pied ! Cela dit, on prend cette jeune femme en compassion, j'ai beaucoup aimé son esprit, ses réactions … On la suit depuis les années 1990 jusqu'environ 2006 (je n'ai plus l'année exacte en tête !) et du coup on voit à la fois les évolutions dans sa vie mais aussi les évolutions de la société en général (il y a un passage mignon sur les téléphones portables « mais comment faisions-nous avant ? »), l'arrivée du livre numérique etc.
J'ai beaucoup aimé ce livre que j'ai lu assez vite, et qui m'a fait du bien (avant de renchaîner sur un livre sur l'Irak !). Suivre l'évolution de la jeune fille très timide qui change et qui devient cygne, même si on se doute de la fin, c'est très agréable.
Pour ces journées enneigées, découvrez ce livre sympathique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
nini1975nini1975   29 septembre 2014
Et Ellie vécut heureuse est un livre que j'ai dévoré. Je suis rentrée lentement dans l'histoire mais une fois que l'on accroche avec le personnage d'Ellie, on a qu'une envie, savoir ce qu'elle va devenir ! Une histoire similaire avec Briget Jones. Ce livre nous fait passé un moment très agréable
Commenter  J’apprécie          70
sld09sld09   04 septembre 2017
– Dites-moi, Ellie, que lisez-vous en ce moment ?
Ellie avait les paumes collées au cuir du fauteuil. Si elle bougeait, cela ferait un bruit de succion affreux.
– Moi ? Oh...Elle s'interrompit et essaya de détacher doucement une main, en vain.
– Je ne sais pas ...euh...Elle se creusa la cervelle pour retrouver les "phrases accrocheuses" qu'elle avait répétées ce matin avec Karen, dans la petite cuisine de son amie. Karen les avait écrites sur des post-it.
Phrase accrocheuse. Phrase accrocheuse. Oh, mon Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
thisou08thisou08   02 juin 2018
Elle avait un rhume, de ces rhumes qui vous enveloppent le cerveau de sorte qu'on a l'impression que tout se passe au ralenti et que tout est hors de portée.
Commenter  J’apprécie          10
rama71rama71   05 mars 2014
Parfois, les choses de la vie n'arrivent pas dans le bon ordre. Ou toutes en même temps. On s'énerve mais c'est comme çà.
Commenter  J’apprécie          10
rama71rama71   05 mars 2014
Se connaître, c'est savoir d'où l'on vient.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Harriet Evans (3) Voir plus




Quiz Voir plus

La Chick lit vous a-t-elle séduit?

Que signifie le terme de "chick lit" ?

littérature de jeunettes
littérature de femmelettes
littérature de poulettes
littérature de belettes

12 questions
138 lecteurs ont répondu
Thèmes : chick litCréer un quiz sur ce livre