AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Emmanuel Chastellière (Traducteur)
EAN : 9782265090811
298 pages
Éditeur : Fleuve Editions (09/06/2011)
3/5   2 notes
Résumé :
À la tête de son nouveau régiment des Elfes de Fer, Konowa part en quête de la Bibliothèque Perdue de Kaman Rhal dans le désert de l'Hasshugeb. Mais là aussi, la révolte contre l'Empire gronde chaque jour davantage. Konowa et ses compagnons s'enfoncent au coeur des sables, affligés d'une nouvelle malédiction: les morts marchent dans leurs pas... Et si la Souveraine des Ombres n'était pas la seule adversaire à prendre en compte ? Et si Konowa allait devoir, une fois ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Alfaric
  23 octobre 2019
Chris Evans a affiné sa formule depuis le tome 1 en expurgeant 150 pages de tirage à la ligne :
- les méchants caricaturaux se font moins caricaturaux et surtout beaucoup plus discrets
- les concepts clés sont moins flous (les ryk faur, les sarka har, le serment, les elfes fous, la magie de Rallie…), à part celui des Étoiles qui lui reste vraiment très nébuleux
- exit la romance à 2 sous entre Konowa et Visyna
- c'est plus court, mieux écrit et mieux construit
- et les twists se devinent moins aisément !
Mais ce n'est qu'une version 1.1 du 1er tome et cela ne décolle toujours pas :
- 100 pages de blabla, 100 pages de péripéties secondaires pour faire du teasing
- plusieurs factions en route pour retrouver une étoile et l'escouade de Yimt qui part en éclaireur
(encore que la notion d'expédition soit galvaudée car met plus de temps à sortir de la ville qu'à traverser un immense désert et retrouver une cité perdue depuis des millénaires)
- on troque la jungle contre le désert mais ce n'est pas exploité et on n'évite aucun cliché
- la bataille finale est encore une fois un gros bordel avec tous ses rebondissements grosbills

Il y a bien quelques thèmes intéressants (impérialisme, colonialisme, esclavagisme; écologie), mais c'est à peine évoqué au détour de quelques dialogues qui ne vont pas très loin. A 30 pages de la fin l'auteur nous explique que le temps des intrigues est fini. C'est gentil parce qu'avec les mini-mystères, cela n'intriguait vraiment pas des masses…
Je m'attendais à de la Flintlock Fantasy de bon aloi et à au gros revival napoléonien mentionné par certains spécialistes, et je me suis retrouvé avec un remake assez moyen de "La Momie" de Stephen Sommers et ce n'est pas les gros clins d'oeil à "Indiana Jones et les Aventuriers de l'Arche Perdue"qui vont amoindrir ma déception. Quand à l'évolution du personnage d'Alwyn, cela relève quand même du gros WTF !
Lien : http://www.portesdumultivers..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
nymeria
  12 septembre 2011
Si le premier tome m'avait laissée quelques doutes quand au développement de l'intrigue qui pouvait sembler un peu convenue, ce deuxième tome tient, quant à lui, toutes ses promesses.
 
  de nouveaux enjeux voient le jour, ainsi que de nouveaux ennemis, et les liens entre les personnages se resserrent et se développent astucieusement dans ce second tome. Nous avions quitté les elfes de fer en mauvaise posture, le serment les liant au-delà de la mort. L'intrigue de ce second tome débute à peine quelques semaines plus tard, et de nombreuses tensions et rivalités voient le jour. Il est intéressant de remarquer que Chris Evans a d'ailleurs privilégié les relations entre les personnages, là où dans le premier tome, il privilégiait l'aspect militaire de l'intrigue. Si les combats sont toujours présents, ils sont beaucoup plus discrets et servent plutôt de support à l'avancée de l'intrigue.
...la suite sur mon blog !
Lien : http://avideslectures.over-b..
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Elbakin.net   06 juillet 2011
Chris Evans n’est pas là pour révolutionner ce sous-genre de la Fantasy. Est-ce un mal ? Non, pas vraiment. Si le roman est accessible et s’adresse dès lors au plus grand nombre, il n’en demeure pas moins exécuté avec talent et passion. Ni plus, ni moins. Mais c’est déjà beaucoup.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   22 octobre 2019
On retrouvait au pouvoir des parvenus au détriment des personnes réellement compétentes.
Commenter  J’apprécie          150
AlfaricAlfaric   20 janvier 2014
Il avait été arrogant dans la vie et n’était guère plus humble dans la mort.
Commenter  J’apprécie          70
AlfaricAlfaric   20 janvier 2014
Beaucoup de peuples ont souffert de la venue de l’Empire censé nous apporter les lumières de la civilisation.
Commenter  J’apprécie          30
AlfaricAlfaric   21 janvier 2014
Il vaut mieux d’abord jeter la vipère hors de sa maison et ensuite se soucier de la voir dans son jardin.
Commenter  J’apprécie          30
AlfaricAlfaric   21 janvier 2014
Soyez ferme. Soyez juste. Et ne leur demandez pas de faire ce que vous ne feriez pas vous-même. Et alors ils vous suivront.
Commenter  J’apprécie          20

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2408 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre