AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782366298833
300 pages
Éditeur : Editions ActuSF (03/05/2018)
3.86/5   28 notes
Résumé :
Retour dans la cité de Jarta. La ville est en pleine ébullition. Les manifestations des opposants à la visite de l'ambassadrice d'un Empire fermé et agressif provoquent de sérieux remous. Dans le même temps, tous les sorciers de la ville sont réquisitionnés pour combattre un démon qui a dévoré deux personnes.Résultat, les forces de l'ordre confient deux nouvelles enquêtes aux sorcières Tanit et Padmé, et notamment le vol d'un antique échiquier en jade que la ville c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 28 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Dionysos89
  27 janvier 2020
Après Sorcières associées, les éditions ActuSF continuent de republier les romans d'Alex Evans déjà parus chez Walrus en numérique ou bien en autoédition et qui se déroulent dans un univers commun : L'Échiquier de Jade reprend le décor et les personnages de Sorcières associées pour une nouvelle enquête au coeur de la ville de Jarta !
Duo de choc
Le cabinet de sorcières enquêtrices reste le même depuis le roman Sorcières associées : on retrouve Padmé et Tanit (la bourgeoise et l'ancienne soldate), l'une est fan de thés, l'autre d'armes à feu, mais tous deux partagent un cabinet en sorcellerie et servent régulièrement de consultantes en magie auprès des dirigeants de la ville de Jarta, grand port franc qui vit de commerces en tout genre. La première doit penser à sa famille en recomposition, l'autre doit apprendre à séparer le professionnel et le privé, mais toutes deux réussissent tout de même à trouver du temps pour leur bonheur sentimental, et les ruelles de Jarta grouillent de prétendants attirés par ces deux sorcières. C'est donc l'occasion de voir l'une et l'autre encore s'améliorer dans le contrôle de leur magie et dans la gestion de leur petite affaire qui ne demande qu'à se développer.
Enquête échevelée
Dans L'Échiquier de jade, Padmé et Tanit participent à une chasse aux démons, alors même que le gouvernement de Jarta s'intéresse de plus en plus à la communauté des magiciens. Ceux-ci sont sollicités de toute part pour tantôt servir d'escortes à des dirigeants en représentation, tantôt pour sécuriser certains lieux ou objets sensibles. Concrètement, elles sont réquisitionnées pour retrouver un objet magique d'une grande valeur magique, commerciale et surtout diplomatique, objet qui donne son nom à l'ouvrage. Toutefois, cela survient dans un contexte troublé où les événements s'entremêlent. Ainsi, cette aventure est l'occasion de courses-poursuites dans les bas-fonds de la ville, de moments de détente dans des lieux très olé-olé (sans rapport avec la corrida pourtant), de conflits diplomatiques plus ou moins ouverts avec le peuple voisin des Yartégiens dont les affres politiques imprègnent Jarta, ce pays s'ouvrant aux relations commerciales, ce qui intéresse cette ville portuaire, mais s'adonnant également à une répression virulente de ses opposants politiques, ce qui mène à l'exil de certains de ses sujets. Padmé et Tanit naviguent donc totalement à vue dans cette histoire, découvrant pas à pas l'opposition magique qu'elles affrontent.
Ambiance détendue
Au vu de l'enchaînement des petites enquêtes réalisées par les deux magiciennes, il y a déjà matière à tisser un rythme propre à mettre une bonne ambiance, mais l'autrice agrémente cela d'un ton toujours aussi léger. Aussi, une certaine connivence est désormais installée entre les deux héroïnes et le lecteur : chacune a son caractère bien trempé et, même si leurs interventions peuvent parfois se ressembler, Tanit joue davantage sur son phrasé et son vocabulaire pour détendre l'atmosphère. Malgré la très grande dangerosité des phénomènes rencontrés, la lecture prête plutôt à sourire, car les dirigeants sont souvent ridiculisés, les endroits visités sont parfois loufoques (la petite visite dans l'antichambre des Enfers notamment) et la composition même de la ville de Jarta encourage ce mélange des genres : elle semble être l'équivalent architectural de Singapour à un moment où l'industrialisation s'installe, mêlée en plus à plein de technologies à base de magie, et elle réunit de faire, en tant que port franc, une multitude de nationalités et d'espèces venues le plus souvent chercher refuge en cette ville toute tournée vers le négoce et l'argent.
L'Échiquier de jade est donc une enquête efficace, certaines ficelles sont un peu grosses, mais l'ensemble se lit avec une grande fluidité et quelques moments décalés viennent agrémenter ce récit enjoué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
AmeliaChatterton
  24 janvier 2020
Suite directe de Sorcières Associées du même auteur, L'échiquier de Jade a longtemps attendu dans ma PAL avant de trouver pour moi la bonne occasion de le lire. C'est dans le cadre du mini-challenge de Noël organisé par le PLIB que j'ai pu le ressortir, afin d'en apprécier toute sa saveur en cette période de fêtes. Voici venir une nouvelle aventure de Tanit et Padmé, sorcières à Jarta, la Cité où l'argent règne en maître et où la magie est imprévisible...
Où l'on en apprend plus sur nos sorcières préférées
Alex Evans profite de ce deuxième tome pour approfondir la psychologie de ses personnages et nous présenter, grâce à quelques chapitres, des événements de leur passé.
On découvre alors une histoire où la jeune Tanit, tumultueuse espionne, est propulsée dans une île dangereuse auprès de militaires. Quant à Padmé, enfant sage terrorisée par ses pouvoirs incontrôlables, elle est envoyée en pension chez une tante folle par sa riche famille.
Par ailleurs, ces épisodes participent à faire avancer l'intrigue et à comprendre les réactions des deux sorcières dans le présent : Tanit tient en haute estime l'honneur des espions et a développé un fort caractère après un passage dans l'armée et une enfance d'étrangère mal intégrée. de son côté, Padmé se méfie de la politique et cherche à protéger son statut de magicienne en créant une ligue, après son séjour chez sa tante.
Sur ce tome, il m'a semblé que les deux personnages principaux prenaient plus de relief et, contrairement au premier tome ( Sorcières Associées), faisaient entendre leurs voix de manière distincte.
Une enquête aux multiples rebondissements
L'auteure alterne les points de vue d'un chapitre à un autre, ce qui permet à la fois de rythmer le récit, mais aussi d'inviter le lecteur à participer à l'enquête. Celui-ci récupère les indices par les deux magiciennes, qui elles, n'ont pas forcément le temps de se voir pour faire des mises au point.
Cette enquête est plus complexe dans le précédent roman. J'ai trouvé que cela lui apportait du sérieux, pour un récit qui se veut au départ léger et amusant.
L'auteure nous ballade pas mal entre plusieurs intrigues, mais ce n'est jamais sans raison. Tout finira par se rejoindre, même si trouver le coupable dès le début n'est pas gagné.
Pour vous donner une idée de la multitude des rebondissements, j'ai compté une apparition de monstre,  un vol d'objet précieux, une escroquerie liée à la voyance, le retour d'une secte intégriste anti-magie, et la création d'un service de protection rapprochée afin de lutter contre les attentats magiques.
J'ai ressenti une réelle évolution du style de l'auteure dans ce second tome au niveau du genre policier, et cela a été très plaisant à découvrir.
Une réflexion sur la magie alliée à la politique
La principale intrigue, le vol d'un échiquier de Jade, mêle les sorcières à un enjeu politique avec la venue d'une ambassadrice étrangère. L'échiquier est un cadeau destiné à celle-ci en vue d'accords commerciaux. Tout tourne autour de cet enjeu politique qui met la police et les autorités sur les dents. Avec l'attentat du début,  Padmé est plusieurs fois réticente à travailler pour eux gratuitement, même si elle a le souci de protéger la cité. Comme elle le dit : "travailler gratuitement dans une cité où le dieu fondateur est l'argent équivaut à une insulte".
La manière dont la police traite les magiciens est très démonstrative du comportement de la population à leur égard : ils sont très utiles quand il y a besoin, mais restent craints ou mal-vus. Face à la magie, les policiers sont désarçonnés et n'ont aucun outil pour la comprendre. Cependant, comme elle existe, il faut bien essayer de trouver une solution et donc de trouver des gens compétents pour régler les problèmes qu'elle cause.
La volonté de créer une ligue ou une confrérie de magie pour donner du poids au statut de sorcier prend alors tout son sens. Mais cela s'avère un enjeu complexe car les concernés sont très centrés sur leurs besoins personnels et peu soucieux d'aider les autres.
L'épisode avec la tante de Padmé rappelle les réquisitions de scientifiques par les militaires en vue de développer des projets destinés à une guerre en cours.
De là considérer les sorciers comme des anciens scientifiques, il n'y a qu'un pas...
Pour lire la suite, rendez-vous sur :
Lien : https://lestribulationsdemis..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ibidou
  28 janvier 2020
Nous retrouvons dans ce second tome tous les ingrédients que j'avais tant aimé dans le premier. le roman est divertissant, prenant, original, construit de manière à ce qu'il n'y ait aucun temps mort. Les rebondissements s'enchainent à toute vitesse, nos deux héroïnes n'ont pas le temps de souffler !
Dans L'échiquier de jade, Padmé et Tanit se trouvent confrontés à un enchaînement d'événements étranges, de coïncidences qui n'en sont pas vraiment. Un démon apparait dans le quartier des Sept Cadrans, un échiquier est volé, une ambassadrice Yartégienne arrive en ville, le principal opposant à son régime est retrouvé dans un état… intéressant. Les deux sorcières et leurs collègues sont sommés de protéger la ville, le Consul, et bien sûr l'ambassadrice, tout en participant activement à l'enquête pour retrouver l'échiquier volé avant les adorateurs de Nalit, un culte depuis longtemps interdit mais qui semble revenir au goût du jour…
Le rythme soutenu n'enlève rien à la qualité du récit. Alex Evans développe un peu plus son univers et ses personnages, ce qui est un gros point positif pour moi. J'avais trouvé certains éléments trop survolés dans le premier tome, et j'ai trouvé très intéressant le fait d'en découvrir ici encore un peu plus sur le passé de Padmé et Tanit. Je n'ai plus du tout l'impression qu'elles sont la même personne, l'autrice marque très bien leurs (nombreuses) différences dans cette nouvelle aventure. Les deux femmes sont toujours aussi attachantes, on prend vraiment beaucoup de plaisir à les suivre dans leurs missions (mais pas que !).
L'univers se révèle toujours plus impressionnant au fil des pages. J'avoue que, là encore, même si on en apprend plus, j'aurais aimé plus de détails. Mais peut-être suis-je trop gourmande ? Les descriptions de Jarta sont incroyables, cette ville regorge d'inventions, de personnalités fascinantes. On a envie d'en découvrir chaque recoin ! Je trouve l'aspect mythologique très intéressant aussi, bien qu'on s'y perde parfois un peu entre les différentes divinités. Les notions de magie et de Pouvoir sont également un peu plus développées dans ce tome. Il y a cependant encore beaucoup de mystères (il faut bien garder quelque chose pour la suite, non ? Héhé).
En résumé, L'échiquier de jade est un très bon roman de fantasy. J'ai personnellement passé un excellent moment de lecture. Alex Evans nous offre un deuxième tome bourré d'action, tout aussi original que le premier, et en profite pour développer un peu plus son univers et ses personnages de sa jolie plume. Que demander de plus ? Mis à part quelques descriptions supplémentaires (parce que je suis la reine des casse-pieds), rien du tout !
Lien : https://ibidouu.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sandinae
  19 avril 2020
Un roman que j'ai dévoré. L'histoire commence rapidement, ce qui n'est pas pour me déplaire. Je ne vous parlerai même pas de la couverture que j'ai trouvé juste sublime tout comme l'était celle du tome précédent. J'ai suivi l'enquête des Sorcières Associées que forment Tanit et Padmé avec beaucoup d'intérêt.
Au début rien ne prédestinait les deux jeunes femmes à travailler ensemble puisque leur pays respectif se faisaient la guerre. Tanit faisait partie d'un corps d'élite de l'armée de son pays alors que Padmé, qui est Docteur, soignait, ou plutôt, tentait de rafistoler les siens. Des moments difficiles qui auront poussé, je pense, les deux femmes à choisir Jarta comme lieu de résidence. D'autant que Padmé élève seule sa fille de 13 ans.
Jarta est une ville intéressante. Pluriculturelle, elle est terre de liberté et de paix. La seule chose qui soit sacrée semble être tout ce qui touche à l'argent.
Les deux héroïnes ont un tempérament diamétralement opposé. Padmé, issue d'une famille de la noblesse est posée, réfléchie, a des goûts raffinés et donne de sa personne sans compter. Tanit, quant à elle, a besoin d'action, elle sait se battre et se servir d'armes. Elle agit et n'est pas patiente. Elle jure beaucoup et aime l'argent. Pourtant, le duo fonctionne et j'ai envie de dire que cela aurait été moins intéressant si cela avait été différent. Elles sont complémentaires.
Si dans cet opus on ne nous dévoile pas leur rencontre (et je n'arrive pas à me souvenir si cela a été le cas dans le premier) l'auteur fait une petite parenthèse pour nous raconter comment le Pouvoir (la magie) s'est révélé à elles. J'imagine qu'à chaque roman nous en apprendrons un peu plus sur chacune des deux sorcières.
Du côté de l'histoire, un démon, qui n'a rien à faire là, apparaît et évidemment sème le trouble dans les rues de Jarta. Les Sorcières sont donc appelées à la rescousse. Elles seront également engagées pour retrouver un objet particulier, l'échiquier de Jade, dont je ne peux pas vous dévoiler ici les caractéristiques ;)
Chacune de leur côté elles mèneront leur enquête, parfois secondées par d'autres sorciers et parfois même par d'autres connaissances :
- pour Tanit : un sicaire (=tueur à gage) surnommé le Frelon qui semble de surcroît attirer la sorcière,
- pour Padmé : un Pirate, rencontré dans le Tome précédent et qui est tombé sous le charme de la jeune femme.
Dans ce roman j'ai retrouvé du suspense, de la magie et des animaux/créatures fantastiques, de l'action et quelques notes de romance. Une lecture qui ne laisse pas la place au temps mort. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et je dirai même que je l'ai préféré au premier. J'attends donc la suite avec impatience.
Lien : http://lesvoyagesdemaplume.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
JessieL
  10 juin 2018
Emballées par l'imaginaire steampunk et foisonnant d'Alex Evans, les éditions ActuSF lui ont réitéré leur confiance en éditant le second volet de Sorcières associées.

Bien que partageant un univers et des héros communs avec le premier tome, L'échiquier de jade peut se lire de manière indépendante sans pour autant en affecter la compréhension. Chaque roman possède sa propre intrigue qui prend la forme d'une nouvelle enquête menée par nos deux héroïnes.
En pleine campagne électorale, la cité de Jarta est en ébullition avec la venue d'une ambassadrice de Yartège (empire autocratique voisin). Comme si cela n'était déjà pas assez suffisant pour mettre le consulat à cran, il faut qu'un démon vienne semer la zizanie dans le quartier des Sept Cadrans, qu'un échiquier en jade destiné en cadeau diplomatique à l'ambassadrice soit volé, sans parler des actions violentes menées par la ligue antimagie. C'en est trop pour le Consul qui fait appel au binôme de Sorcières associées pour régler tous ces incidents magiques. Cette multitude d'investigations, en apparence sans rapport, va mener Tanit et Padmé à enquêter dans les coulisses du gouvernement, nécessitant doigté et diplomatie. Or, au vu du caractère bien trempé de Tanit, il est difficile de promettre que cela se passera sans bavures.
L'échiquier de jade signe une enquête musclée menée par un duo de charme et de choc.
Alex Evans réussit le tour de force de faire revivre le passé tout en dotant son récit de notes avant-gardistes. le tout formant un univers cohérent et dépaysant. N'étant pas moi-même spécialement fascinée par le courant steampunk, je reste bluffée devant la facilité avec laquelle cette autrice me fait adhérer à son histoire.

Avec ce second tome, les éditions ActuSF ne font que nous confirmer qu'il serait dommage de passer à côté de ce talent.... plus d'infos sur Fantasy à la carte.


Lien : https://fantasyalacarte.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   03 avril 2020
Une seule de ces figures aurait coûté l’équivalent de l’une de ces villas luxueuses au bord du Lac des Trois Licornes. En tant qu’ancienne voleuse, j’en savais quelque chose. Mon intérêt s’éveilla. Un intérêt purement professionnel, bien entendu.
Commenter  J’apprécie          80
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   19 mai 2018
La jeune fille, objet des attentions du gandin, se leva et me fit une petite révérence. Une bouffée d'odeur de violettes m'inonda les naseaux et je faillis éternuer. Elle avait un visage ovale et fade, une chevelure blonde filasse et des yeux d'un bleu délavé dont le regard perdu évoquait le veau cherchant sa mère. La seule chose qui donnait un peu de relief à son physique étaient ses dents irrégulières.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   19 mai 2018
Je me servis un autre café. Je voyais le tableau : les femmes nordistes cultivaient la stupidité comme d'autres cultivaient les roses. Elles en étaient très fières, car cette pureté d'esprit leur promettait de trouver facilement la Voie dans l'autre monde. Cela les rendait incapables d'exercer tout métier lucratif. Certes, il y avait des exceptions comme Cassa, notre secrétaire, mais elle ne faisait que justifier la règle. Et plus ces femmes avaient des familles riches, moins elles en savaient. Cela en faisaient les pigeonnes rêvées. C'était sans doute pour ça qu'il leur était interdit de sortir seules. La journée s'alourdissait de minute en minute. J'allais être à la bourre au cabinet, mais les priorités avaient changé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
HelloHiseHelloHise   15 décembre 2018
Nous autres, sorciers modernes, étions des gens sérieux. Les temps où ceux qui pratiquaient notre art s'exhibaient dans des accoutrements extravagants et lançaient des sortilèges spectaculaires pour épater le chaland étaient révolus.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1802 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..