AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330036805
15 pages
Éditeur : Actes Sud (05/11/2014)
3.87/5   95 notes
Résumé :
Le prince Panthère, dandy, charmeur, vient réconforter la jeune Christine, dans sa chambre, après la mort de son petit chat. Commence un étrange jeu de séduction entre le félin et sa proie.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
3,87

sur 95 notes
5
9 avis
4
7 avis
3
4 avis
2
1 avis
1
0 avis

Myriam3
  16 décembre 2014
Waouh! Que dire? Je n'ai jamais, jamais, lu de bande dessinée comme ça auparavant! Quel ovni, j'en ai le souffle coupé!
Panthère. Sur la couverture, éclatante de couleurs et de motifs enfantins, une longue et grande panthère à petits points, la langue tirée, tourne autour d'une petite fille passivement assise... cette petite fille, c'est Christine, vivant seule avec son père depuis que sa mère est partie en menaçant de se suicider.
Christine perd son chat et, seule et triste, fait la connaissance de Panthère qui vit à Panthésia, un royaume dont il apparaît en sortant du tiroir de la commode de sa chambre.
Panthère change constamment de visage, de couleur, de forme, tantôt peluche, tantôt royal, drôle, fantaisiste ou... féroce. Il - Panthère - lui raconte ce qu'elle veut entendre, des histoires dont elle ne veut pas avoir peur, rassurantes, amusantes, des histoires de son âge, et Panthère s'adapte, affectueux. le soir, elle s'endort dans ses bras, tout contre lui, sous sa protection. Dans l'ombre, il veille sur elle...
Et pourtant, cette chambre qui valse sans cesse d'une forme à l'autre, ces oscillements de couleurs, de motifs, les regards de Panthère, son comportement félin, tout concourt à créer un sentiment de malaise, et on est soulagés lorsque, le matin, Christine retrouve un rythme normal auprès de son père, affectueux et présent. Un soir, celui de l'anniversaire de Christine, la peur secrète et lancinante que l'on ressent comme elle trouve une raison d'être, tout bascule...
Brecht Evens, le jeune auteur prodige de Panthère, sait parfaitement évoquer ces peurs enfantines, ces sursauts face à une chose inconnue, mystérieuse, et ce riche monde intérieur qui gouverne l'enfance.
Côté illustrations et mise en page, c'est incroyable de richesse, de détails, tout à la fois psychédélique, onirique et cauchemardesque. Les double-pages évoquant la nuit en particulier sont foisonnantes de motifs qui s'entremêlent, colorés et étranges.
Malgré les apparences, ce n'est absolument pas un livre à laisser entre les mains des enfants. A n'en pas douter, Brecht Evens, qui s'est déjà fait un nom auprès des professionnels, va sans doute très vite percer auprès des BDphiles et amateurs de nouveautés. Si vous faites partie des curieux, ne laissez pas filer cet album, c'est une vraie révélation!
ps: le hasard des lectures fait souvent bien les choses, voici aujourd'hui ma deuxième lecture tournant autour de la relation père-petite fille seuls, avec Panthère et Catherine certitude de Modiano...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
orbe
  22 mars 2015
Une enfant solitaire voit apparaître dans sa chambre, suite au décès de son chat, une panthère imaginaire.
C'est le début d'une longue et lente dévoration. le corps, l'enfance, la silhouette sombre et inquiétante du père, tout ceci concourt à former une danse fascinante et terrifiante à la fois.
Le lecteur attiré par la qualité des illustrations, par la beauté des couleurs se transforme en voyeur et témoin de scènes étouffantes.
Entrons en Panthésia...
Commenter  J’apprécie          140
ClaireDoc
  22 février 2015
Un livre très beau, au dessin travaillé et coloré. C'est une oeuvre inquiétante, qui met mal à l'aise : la panthère ne contrarie jamais la petite fille, mais progressivement se l'attache...On ne connait pas ses véritables intentions. La dernière partie confirme nos pires craintes. A lire absolument avant d'offrir ou de recommander.
Commenter  J’apprécie          130
VanessaV
  29 janvier 2016
Christine rentre de l'école et son papa vient de la prévenir que Patchouli, son chat, est mort. Elle se précipite dans sa chambre pour pleurer. du tiroir de la commode elle entend du bruit et une énooorme panthère en sort.
Panthère est coloré, plein de taches, immense. Il est aussi prince héritier de son royaume. Il connait l'enfant, elle non. Il vient juste à côté d'elle sur son lit et lui décrit son monde. Est-ce une peluche qui, en rêve, prend vie, comme son chien en peluche Bonzo? le félin lui change les idées, elle ne pleure plus, elle est curieuse et rit même. Panthère devient un confident, un ami.
Leurs rendez-vous sont secrets. Elle rit, danse, propose un tea time, se fait chatouiller. Entre les jeux, quelques détails perturbent. Les gestes sont tendres, amicaux, mais aussi sensuels et passionnés. Il l'a mordu là, non? Et puis Panthère a tendance à changer son histoire en cours en fonction des avis de la fillette. Moui. Ils s'apprivoisent. Peut-être.
"Panthère" de Brecht EVENS est un huit-clos sur l'enfance. Panthère console et offre des récits, de l'imaginaire. C'est merveilleux. A travers lui, l'enfant découvre une autre forme d'amitié, pas simplement une relation d'une fillette à un animal de compagnie (non, non, décidément il ne l'est pas!). Mais Panthère est entreprenant et majestueux. Il amadoue Christine, il la manipule peut-être aussi. D'un magnifique rêve de fillette, plein d'émerveillements et de partages, la relation va devenir un petit cauchemar. le danger guette, il est tapi dans le tiroir de la commode. Bonzo prend même vie pour lui dire de se méfier. Aurait-elle perdu toute vigilance? Serait-elle moins innocente? Panthère a de grandes dents, une grande langue. Et puis il ne mange pas que des brocolis ou mentirait-il un peu? Sur tout. Sur le principal.
Ce roman graphique parle de cette confiance que l'enfant peut accorder sans jugement. le papa, débordé par les événements et par l'âge de sa fille, est presque absent. Il ne reste que Panthère et les convives qu'il invite.
Il est aussi question de pudeur et d'émois, d'une forme d'apprentissage de la séduction mais aussi de culpabilité et de réconfort, de prises de conscience.
Panthère est polymorphe, superbement multicolore et diablement séducteur. Brecht EVENS nous le propose en interaction perpétuelle avec Christine, d'une proximité chaleureuse, étouffante. Et puis il est autant panthère, que chien, que viande décharnée, que serpent, que dragon. Il est réalsite puis symbolique, texturée ou translucide, malin toujours.
Le père n'est qu'une silhouette à côté. La maison une boite colorée avec des pièces comme des tapisseries, aux formes imbriquées, géométriques, sans ombre ou justement dans la pénombre.
Une merveille de roman graphique pour jeunes, accompagnés, et pour plus vieux!
Lien : http://1pageluechaquesoir.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lagagne
  15 octobre 2015
Je ressors de cette lecture avec un grand malaise. Les illustrations sont envoûtantes, colorées, animales. On s'y jette sans soucis. Mais cette relation entre la panthère et la petite fille est d'un glauque ! J'étais très mal à l'aise, et de plus en plus au fil de ma lecture. Je suis allée jusqu'au bout en me disant qu'il y aurait de la lumière, du positif au bout. Mais..non.
Un sentiment presque de trahison à cette lecture, qui ne laisse pas indifférent, c'est le moins que l'on puisse dire.
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (4)
Liberation   02 février 2015
On pensait lire un joli conte, on découvre que, même dans son lit, une petite fille n’est pas forcément en sécurité. Le sentiment est terrible.
Lire la critique sur le site : Liberation
Culturebox   29 décembre 2014
"Panthère" est la projection des rêves, angoisses et fantasmes d’une gamine solitaire confrontée à l’épreuve de la mort. Autant de sentiments entremêlés dont les éblouissants dessins à l’encre de Brecht Evens rendent compte dans cette BD où l’atmosphère est tour à tour mélancolique, amusante et noire.
Lire la critique sur le site : Culturebox
LeMonde   08 décembre 2014
Dans cet album aux multiples influences, de « Calvin et Hobbes » à l'art persan, une enfant s'attache à un fauve princier doté de sombres pulsions. Une fable dérangeante, brossée dans la douleur par son auteur.
Lire la critique sur le site : LeMonde
BoDoi   26 novembre 2014
L’esthétique léchée est splendide et puissante, ménageant une belle alchimie des contraires. Dommage que le texte vienne parfois alourdir ce que le dessin suffit seul à exprimer. Sans être le chef-d’œuvre qu’on attendait peut-être, le troublant Panthère n’en reste pas moins une très belle BD.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Myriam3Myriam3   16 décembre 2014
-Et des chevaux! Vous avez des chevaux?
-Bien sûr des chevaux... Nous jouons aux échecs avec!
-Aux échecs?
-Oui Christine. Entre nous, les chevaux jouent très mal aux échecs. Alors nous, Panthères, nous gagnons toujours.
-Les chevaux ne sont pas bêtes!
-Oh non non non... tu as raison. Les chevaux excellent en géographie et en philologie. Mais sais-tu qui sont vraiment bêtes?
-Les chiens!
-Oui, les chiens! Oh oh, nous, Panthères, nous avons une petite blague. Nous faisons semblant de jeter un bâton... mais il n'y a pas de bâton! et ces chiens ils courent, 'où est le bâton? où est le bâton? "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
VanessaVVanessaV   29 janvier 2016
- Ah oui, on façonne des joyaux de chocolat. Et on mange les lingots d'or, pour faire briller notre fourrure.
- Ouais! Et les gâteaux à la cerise?
- Munitions parfaites pour les batailles de nourriture. POUF!
- Ah oui!
Commenter  J’apprécie          50
CS_ConstantCS_Constant   29 juin 2016
- Est-ce que les panthères mangent les gens ?
- Seulement les imbéciles. Mais plus que tout, nous, Panthères, nous aimons les brocolis !
- Tu mens !
- Nous, Panthères, nous ne mentons jamais.
- Prouve-le !
- Regardons dans le grand livre des Panthères; Tout est écrit là noir sur blanc. Alors voyons... page... 572... Ah oui. Les brocolis. Et les pommes frites !
Commenter  J’apprécie          20
CS_ConstantCS_Constant   29 juin 2016
- Panthésia, mon pays, se situe juste après le soleil, sur la gauche.
- Et tu es le prince héritier ?
- Pour vous servir !
- Alors pourquoi tu portes pas de couronne ?
- Les couronnes, ça gratte. On reconnait un prince Panthère à son allure. Et puis, un prince Panthère a des taches supplémentaires sur sa fourrure, tu vois ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Brecht Evens (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brecht Evens
Sur les traces de Marona, une jeune chienne à la truffe en coeur... Avec nous elle rembobine le fil de sa vie, d'une quête du bonheur qui pour les humains prend une forme inverse à celle qu'elle a pour les hommes. "L'Extraordinaire voyage de Marona" faisait partie de la sélection du Festival d'Annecy en 2019, film d'animation initiative pour lequel Anca Damian, réalisatrice, a collaboré, entre autres, avec le dessinateur de bandes dessinées Brecht Evens. Elle parle avec nous de son rêve d'enfant : être peintre - qui se retrouve dans l'univers visuel de son cinéma. "L'extraordinaire voyage de Marona" en salles le 8 janvier 2020.
La Grande table Culture de Raphaël Bourgois – émission du 7 janvier 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-1ere-partie/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤17Brecht Evens7¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les romans graphiques incontournables

Quel héros de bande dessinée commence ses aventures par une ballade en mer salée?

Tintin
Corto Maltese
Mortimer
Peter Pan

7 questions
78 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphiqueCréer un quiz sur ce livre

.. ..