AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Père des mensonges (5)

Aproposdelivres
Aproposdelivres   03 avril 2010
Antécédents

Lorsque je l'ai rencontré, Eldon Fochs était un comptable de trente-huit ans, exerçant également la fonction de doyen laïc au sein de la Corporation du Sang de l'Agneau (les Sanguistes), secte religieuse fortement conservatrice. Il était rasé de près, de teint pâle, habillé convenablement d'un costume sombre solide, d'une chemise blanche et d'une cravate classique, selon le code vestimentaire adopté par les chefs ecclésiastiques. Lors de nos entretiens, il n'a jamais fait d'entorse à ce style vestimentaire. C'était un homme corpulent, à la voix douce, légèrement embarrasssé par son corps mais jouissant cependant d'une certaine décontraction dans son comportement. Il commençait une thérapie à la demande de son épouse, qui s'inquiétait de modifications récentes dans ses habitudes de sommeil, modifications qui comprenaient le fait de « parler dans son sommeil avec la voix de quelqu'un d'autre », des accès de somnambulisme, et de brefs épisodes violents à l'encontre de sa femme lorsqu'elle le réveillait (épisodes dont il n'avait pas le souvenir). Fochs estimait que sa femme exagérait, mais il avait néanmoins choisi de venir me trouver pour deux raisons : premièrement, pour apaiser son épouse, deuxièmement, parce qu'au cours de l'année passée il avait eu « des pensées et rêves perturbants » dont il « voulait se libérer ».

Lors de notre premier entretien, Fochs a précisé qu'il préférait être appelé « frère Fochs », « doyen Fochs » ou simplement « Fochs » plutôt que par son prénom, Eldon. Il a rechigné tout d'abord à évoquer son histoire familiale. Les pensées et rêves perturbants n'avaient, selon lui, « rien à voir avec le passé », puisqu'ils n'avaient débuté qu'un an plus tôt. En insistant, toutefois, j'ai découvert qu'il était l'aîné de deux enfants, le plus jeune étant mort à la naissance. Il a été « élevé dans la foi » au sein d'une famille sanguiste de la classe moyenne, dans un quartier à dominante sanguiste. L'enterrement de son frère, présidé par son père, un doyen de l'Église, compte parmi ses premiers souvenirs. Il se rappelle également sa mère l'aidant à apprendre à lire dans l'organe officiel des enfants sanguistes, Viens à moi, lorsqu'il avait cinq ans, et l'absence fréquente de son père dans sa jeunesse à cause de ses responsabilités au sein de l'Église.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Mia
Mia   07 avril 2010
(Citation en exergue : )
Pour les hommes raides dans leurs costumes sombres,
bien repassés et prêts pour leur enterrement.

(Incipit, page suivante : )
Rentre chez toi et observe les recommandations suivantes.
D'abord, ne dis à personne que tu es un homme sans âme.
Ensuite, quand tu arrives chez toi, empare-toi de l'enfant
que tu chéris le plus, perce une des veines de son cou,
bois tout son sang jusqu'à ce que son corps soit complètement sec,
fais cuire le corps, mange la chair.
[Ngugi Wa Thiong'o, Le Diable sur la croix]
Commenter  J’apprécie          40
myriampele
myriampele   12 février 2013
Je réfléchis. Si je continue à parler dans mon sommeil, je vais révéler suffisamment de la vérité pour qu'il lui devienne difficile de l'ignorer.
- Fais-le pour moi, chéri, dit ma femme.
- D'accord, je ferai n'importe quoi pour toi.
Commenter  J’apprécie          30


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox





    Quiz Voir plus

    Jésus qui est-il ?

    Jésus était-il Juif ?

    Oui
    Non
    Plutôt Zen
    Catholique

    10 questions
    1180 lecteurs ont répondu
    Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre