AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782362313011
Éditeur : Castelmore (14/03/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 48 notes)
Résumé :
Le souvenir d'un amour est à jamais gravé dans le coeur...Depuis qu'Addison a subi un accident, elle a des trous de mémoire et elle parle à un garçon qu'elle est la seule à voir. Est-elle en train de devenir folle ? Addison décide de s'inscrire à un programme médical qui est censé lui permettre de récupérer la mémoire. Mais rapidement, elle découvre que ce n'est pas sa première visite à la clinique : elle y est déjà venue pour effacer certains de ses souvenirs...... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
Patience82
  24 avril 2018
Addison a 17 ans. Après un accident de bus, elle se met à voir un garçon qui n'est pas là. Fantôme ? Hallucination ? Elle va mener une petite enquête dans ses souvenirs et va découvrir un passé perturbant.
Ce livre n'est pas un coup de coeur, mais j'ai bien aimé. D'un chapitre à l'autre, on navigue entre le présent et le passé. C'est une construction que j'apprécie. Pour le coup, on devine assez rapidement qui est ce fameux garçon, l'histoire ne laisse pas beaucoup de place au suspens, du moins pour ce côté de l'histoire. D'ailleurs, la fin est plutôt prévisible, j'avoue que j'ai été un peu déçue. D'autant plus que cette petite romance d'ado prend le pas sur un sujet bien plus grave, qu'Addison découvre en plongeant plus loin dans son passé. Ça m'a dérangé.
Ça retenu bon roman de littérature adolescente, avec une plume sympathique, une réflexion sur ce qui fait que l'on est ce qu'on est.
Merci aux éditions Castelmore et à NetGalley pour cette découverte.
Lien : https://www.facebook.com/Les..
Commenter  J’apprécie          190
Lysette
  09 juin 2019
Décevant...
Oui décevant est bien le qualificatif que j'utilise pour ce livre, car je ressors de ma lecture déçue, frustrée et j'éprouve une vive incompréhension.
Forcément, dés sa sortie, ce livre me faisait de l'oeil. Avec sa couverture colorée mais mystérieuse, et surtout son résumé, bourré de questions, de mystère, de magie et d'amour...
Mais j'ai rapidement compris que ma lecture ne serait pas à la hauteur de mes attentes. Addie est une ado classique, avec une meilleure amie caricaturale et des parents tout aussi dans la caricature. Il faut au roman plus de 100 pages pour poser le décors, ce qui est long très long, trop long. D'ailleurs j'ai beaucoup ris en relisant le résumé notamment le "rapidement, elle découvre que ce n'est pas sa première visite à la clinique" parce qu'il faut attendre 170 pages avant que cela ne se produise, ce qui n'a rien de rapide à mon sens...

En bref, un livre qui avait du potentiel mais ne l'exploite pas de manière à me plaire. Dommage.
Bonne lecture à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LesFantasydAmanda
  30 juillet 2020
--- Ce chef-d'oeuvre insoupçonné… ---
Juste après avoir demandé ce roman en service de presse, j'ai regretté mon choix. En fait, je me demandais ce qui m'avait pris, car il s'agit d'une romance. Or, vous le savez, c'est un genre que je fuis habituellement. Alors, quand il est arrivé dans ma boîte aux lettres, je me suis dit qu'il valait mieux le lire rapidement. Ainsi, je pourrais passer à un autre livre qui me correspondrait davantage.
Et pourtant, je me trompais sur toute la ligne. Ce one-shot est tellement plus qu'une romance ! La fille sans passé est avant tout une histoire qui nous rappelle l'adolescent que nous étions autrefois, et les tragédies qui accompagnaient cette période. Un véritable coup de coeur pour ma part, certainement le plus inattendu de 2020.
Je remercie donc les éditions Castelmore pour l'envoi. D'ailleurs, petite anecdote : tous mes coups de coeur de cette année sont signés Bragelonne (groupe qui comprend également les éditions Castelmore). Si ça, ce n'est pas un signe…
--- Quand l'ordinaire suffit ---
J'ai choisi de ne pas relire le synopsis avant de débuter ma lecture, et ce fut une très bonne idée. En effet, il mentionne des événements qui surviennent un peu tardivement, même s'il en dévoile très peu, en fin de compte.
Quoi qu'il en soit, l'auteure m'a très vite attrapée dans ses filets. En construisant son récit sur une alternance entre passé et présent, elle nous offre un voyage inattendu. Certes, l'on connaît le dénouement, mais l'on ignore comment Addison a pu en arriver là, et c'est ce qui fait tout l'attrait de la fille sans passé.
Le pire – et le meilleur ! – de cette lecture, c'est que l'on sait qu'il s'est produit quelque chose, sûrement quelque chose de terrible. Pourtant, on espère quand même, on attend l'explication qui changera tout. Et c'est là où Sarah Everett démontre son génie ; plutôt que de proposer un scénario qui met en scène un amour impossible, comme c'est le cas dans de nombreux romans, elle nous offre une histoire qui sonne vrai, qui sonne juste. Une histoire qui aurait pu arriver à chacun de nous. C'est ce qui m'a permis de m'identifier à Addison, de partager ses émotions. Et, croyez-moi, elle en ressent énormément ! Comme elle, j'ai vécu des hauts et des bas, ai connu la joie et le bonheur, la colère et la tristesse. Un maelström de sentiments qui m'a emportée jusqu'à la dernière ligne !
Mais le plus incroyable, c'est bien cela : j'ai apprécié la romance ! Elle n'est ni niaise, ni too much, simplement belle, sans fioritures inutiles.
--- Une héroïne dans laquelle je me suis retrouvée ---
Le récit étant écrit à la première personne, le lecteur est directement plongé dans les pensées d'Addison, une adolescente somme toute banale qui m'a rappelé ces filles un peu transparentes, voire quasiment invisibles, à l'école. Et dont je faisais partie ! Pas étonnant que je me sois retrouvée en elle. Alors, certes, nous ne partageons pas la même passion (pour moi la lecture, pour elle la musique), mais elle aussi se sent différente. Par exemple, elle n'est pas attirée par les fêtes et, plus globalement, par toutes ces choses que les jeunes aiment, justement parce qu'ils sont jeunes. Pour autant, elle a envie de se faire des amis, de rencontrer des personnes qui parviendront à la toucher, de faire de nouvelles expériences. Comme moi autrefois !
Bref, j'aurais pu être elle à l'âge de 16 ans. Même si je l'ai parfois trouvée naïve et irréfléchie, je ne lui en tiens pas rigueur car, si je le pouvais, je remonterais le temps pour me secouer au moins plusieurs centaines de fois ! D'ailleurs, après avoir pris un tas de mauvaises décisions, elle m'a finalement impressionnée, preuve que l'on est capable d'apprendre de ses erreurs.
Concernant le garçon, celui qu'Addison est la seule à voir, je ne veux pas vous en dire trop. Ce serait vous gâcher la surprise ! Mais sachez qu'en dépit de ses faux pas, je l'ai apprécié parce qu'il m'a paru humain. Encore une fois, je ne peux que souligner le talent de Sarah Everett pour créer des personnages vraisemblables et attachants.
--- Un peu de science-fiction, mais pas trop ---
Si ce livre n'était pas catégorisé en SF, je ne l'aurais probablement jamais demandé en service de presse et serais passée à côté de cette pépite. Heureusement, non ! Néanmoins, je me dois de vous avertir : cet aspect est très peu présent. En vérité, l'auteure a tout simplement imaginé un procédé médical qui permet aux personnes victimes de traumatismes d'oublier leurs souvenirs douloureux pour réapprendre à vivre. Cela peut paraître extrême, mais je conçois tout à fait l'utilité d'une telle approche.
Cependant, Sarah Everett rappelle volontairement la complexité du cerveau humain et met en avant les failles de cette solution. L'esprit peut-il vraiment se reconstruire après cela ? N'y a-t-il pas d'effets secondaires ? Et si perdre la mémoire ne suffisait pas, au final ? Voici autant de questions qui m'ont accompagnée durant ma lecture et auxquelles j'ai apprécié trouver des réponses.
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
May_lis
  23 février 2019
C'est l'histoire d'Addison, une jeune fille qui depuis son accident de bus ne fait que de croiser sur son chemin un garçon bien mystérieux. le problème, eh bien c'est qu'Addison est la seule à le voir. Elle va donc se rendre à la clinique Overton où l'on peut effacer certains de ses souvenirs. Cependant, ce qu'elle ne sait pas c'est qu'elle s'est déjà rendue à Overton pour effacer des souvenirs notamment des souvenirs de ce même garçon.
Je n'ai pas mis beaucoup d'étoiles car j'ai vraiment été déçue. Pour commencer je pensais que j'aurais à faire à un livre du genre SF parce que quand même à moins que je sache, une clinique où l'on peut effacer des souvenirs sa n'existe pas. Sauf que dans l'histoire Addison et sa famille vivent dans le monde d' aujourd'hui et mènent une vie "banale". Deuxièmement, j'ai tout simplement été déçue par l'histoire. Je pensais qu'il y'aurait du suspense ,et que je ne sais pas moi, mais quelque chose de plus recherché. Finalement malgré des passages intéressants [ texte à masquer/ l'histoire avec Rory ]ce n'est pour moi qu'une romance un peu bébête [texte à masquer/ avec la fille qui se fait larguer et qui est trompé et le garçon qui sort avec elle juste pour oublier son ex].Pour finir,la façon d'écrire le livre avec des flash back ( Avant l'accident et après) était intéressante, car cela nous permettait de comprendre le livre mais vers la fin je trouvais que cela ne servait pas à grand chose à part à nous embrouiller . Les personnages quant à eux n'étaient pas méchants ni arrogants ( à part pour certains) mais Addison était selon moi un peu la fille clichée( je parle en terme de romance).

Bref, j'ai dis pas mal de choses négatives, car je pense que j'en attendais tellement que j'ai été vachement déçue. Rajouter que je l'ai lu juste après le tome 2 d'entre chiens et loups que j'avais dévoré et adoré je pense que ça à vraiment jouer sur ma lecture de ce livre.Mais je mets quand même 3 étoiles car je pense qu'il y'a pire et que tout n'était pas mauvais quand même.
PS: j'allais aussi oublier mais une des choses qui m'a aussi énormément agacée a été que dans le résumé de la 4 ème de couverture, on nous dit directement qu'Addison va aller à Overton et effacer ses souvenirs. Mais pour moi ce n'était pas une info importante sachant que dans le livre ( pour moi je répète ce n'est que mon avis) ce passage de l'histoire arrive un peu tard et que du coup l'intrigue était un peu trop dévoilé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sharon
  30 mai 2018
C'est avec curiosité que j'ai découvert ce titre, parce qu'il n'est pas a priori mon genre de prédilection. La littérature jeunesse, oui, la littérature young adult, moins. Bien que le livre soit imposant (476 pages), sa lecture est relativement facile parce que l'on a envie de savoir comme Addie, l'héroïne en est arrivée là. Les chapitres alternent entre deux sections, avant, et après, l'élément qui coupe en deux la vie d'Addie semble être ce violent accident de bus qui ont entraîné des hallucinations – pense-t-elle.
L'on bascule alors dans une inquiétante étrangeté. Sa meilleure amie semble s'inquiéter, puis s'éloigner, plus qu'il n'est nécessaire, à la fois protectrice et distante. Même la famille d'Addie est surprenante. Ses parents sont séparés, et si Addie est proche de sa mère, son père, pilote, n'a avec elle que les contacts strictement nécessaires. Quant à son frère, la communication est des plus limités avec elle, ce qui, de part ce que je vois tous les jours, n'est pas si étonnant.
Mais il y a cette clinique, qui se propose d'effacer les souvenirs – elle fait irruption au tiers du récit. Effacer le « souvenir » qui hante Addie est tentant pour elle mais, en retournant la proposition, en quoi effacer un souvenir, ou un problème – quel que soit le nom que l'on donne à cette irruption – peut résoudre ce problème ? Bien sûr, dans ce récit, l'on perd un peu pied avec notre réalité, pourtant ces hallucinations pourraient avoir des causes physiques, traumatiques, voir psychologiques et ma rationalité me pousserait plutôt à découvrir que j'en sois témoin ou victime, ce qui provoque ceci.
Un coup de théâtre de taille survient au beau milieu du roman. Il éclaircit certains faits, permet une meilleure compréhension de certains personnages, et surtout, ouvre une problématique déjà présente dans le titre : peut-on vivre sans passé, ou plutôt sans des éléments de son passé ? Si ceux qui éliment les souvenirs douloureux sont animés des meilleures intentions du monde – et l'ancrage historique, en parlant du syndrome de stress post-traumatique, donne de l'épaisseur à cette thématique – ceux qui souhaitent, comme Addie au début du récit, les supprimer sont dans un tel état qu'ils ne peuvent, selon moi, mesurer toutes les conséquences de l'après, sur eux, sur autrui. le cerveau n'a pas livré tous ses mystères, même pour les meilleurs neurologues. Pour moi, il vaut toujours mieux vivre avec, que vivre sans.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   29 avril 2018
Mes parents sont toujours un peu gênés quand on est en famille en public. Il y a quelque temps surtout – et encore parfois aujourd’hui –, des étrangers nous lançaient des regards bizarres, des connaissances nous dévisageaient un peu trop longtemps, serraient les épaules de ma mère en passant, ou bien posaient la main sur la tête de Caleb sans y être invités. Quand j’étais plus jeune, je me demandais si c’était parce que mon père est noir et ma mère blanche. Mais ce genre de choses arrivaient aussi quand mon père et ma mère n’étaient pas là – il m’arrivait d’avoir des regards bizarres de la part de parents d’élèves, et parfois un traitement de faveur de la part des professeurs, qui me regardaient avec sympathie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LysetteLysette   09 juin 2019
Mais pourquoi est-ce que je suis tout le temps en train d’espérer que quelqu'un me parle, si je n'ai absolument rien à dire quand c'est le cas ?
Commenter  J’apprécie          30
ebardinebardin   05 octobre 2018
"Tu l'as effacé. Le garçon du bus. Tu as choisi de le retirer. Comment as-tu pu faire ça? Pourquoi as-tu fait ça? [...] J'ai effacé mon frère, aussi." (p. 275)
"Quand mes parents se sont séparés, la musique est devenue mon "lieu sûr". L'endroit où je rangeais des morceaux de moi "(p.314)
"le plus grand des mensonges était de te faire croire qu'il y a des choses auxquelles on ne peut pas survivre. Qu'il y a des choses auxquelles ça ne vaut pas la peine de survivre." (p. 452)
"Comment ai-je pu croire un jour qu'oublier était le moyen d'avancer?" (p. 470)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 avril 2018
J’aime me perdre dans les sensations qui naissent quand je joue, j’aime cette impression de me sentir alors plus éveillée que jamais, et j’aime l’évasion et la stimulation que m’apporte la musique. Mais j’aimerais aimer autre chose avec la même intensité. Quelque chose qui ne fasse pas partie de mon histoire. Un nouvel endroit, un petit café au coin de la rue, un cours que j’aurais choisi par hasard à l’université, une personne nouvelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   29 avril 2018
— Eh bien, tu n’as qu’à écrire ta propre histoire, Sullivan !
Mais, pour écrire une histoire, il faut en avoir vécu une. On a besoin d’avoir connu des hauts et des bas, des sommets et des précipices, des crescendos et des decrescendos, des choses qui nous ont détruits et d’autres qui nous ont guéris. Et on ne peut pas dire que je sois une adolescente tourmentée, au contraire, j’ai eu une vie plutôt heureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4022 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..