AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253079446
384 pages
Le Livre de Poche (29/09/2021)
4.1/5   546 notes
Résumé :
Cette nuit-là, dans la banlieue chic de Bordeaux, Cécile, 44 ans, est réveillée par une voix familière : « Debout, il faut qu’on parle. » Quelques instants après, elle est précipitée dans l’escalier de marbre de sa maison et tuée sur le coup.

Aux origines du meurtre, la police le comprend très vite, il y a la liaison passionnée entre le mari de Cécile et son assistante, Raphaëlle. Liaison pour laquelle Raphaëlle a tout quitté, y compris ses enfants, ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (159) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 546 notes

Addictif, haletant, efficace, immersif, excellent et j'en passe pour le dernier thriller de Jacques Expert qui est sorti ce 7 octobre.

Un coup de foudre, Raphaëlle, assistante de direction et son boss Patrick, un homme au charme fou, coup de foudre, coup de folie, coup de maître que cette histoire d'amour fou qui nous tient en haleine de la première à la dernière page.

Quand l'amour pousse la jeune Raphaëlle à tout quitter jusqu'à abandonner ses enfants pour l'homme qu'elle aime, on pourrait y voir une naïveté indécente. C'est sans compter la plume de l'auteur qui autopsie l'amour et la manipulation passionnelle jusque dans ses moindres recoins. Je suis restée bouche bée devant les degrés de persuasion, de folie de ce couple adultérin. Raphaëlle vit son rêve bleu comme toute femme passionnée, Patrick allume le feu page après page jusqu'au drame et au piège final.

Ce thriller est une bombe impossible à lâcher.

Autopsie de l'amour.

D'un crime passionnel.

Manipulation jusqu'à l'extrême.

Jusqu'à se retrouver piégés dans ce livre auprès de ces personnages qu'on a envie de bousculer, de gifler, de conscientiser. Mais nous ne sommes pas les maîtres du jeu, Jacques Expert se joue de nous jusqu'à la dernière page.

À dévorer de toute urgence.

Commenter  J’apprécie          11112

J'ai , comme beaucoup d'entre vous certainement , lu plusieurs romans de Jacques Expert , et j'avoue que celui ci ne dérogera pas à la règle , à savoir que ce monsieur a du talent , un véritable EXPERT en matière de suspense ( oui , elle est facile celle - là, mais , en même temps , on est dimanche ....) .

Pas le temps de s' échauffer , ça part au quart de tour . Deux pages et Cécile git ," écrabouillée" au pied de l'escalier qui mène à sa chambre qu'elle partage avec son mari Patrick .....sorti ce soir là faire la fête avec ses copains .Pauvre Cécile, poussée par " une voix familière " .

Bon , on va vite le comprendre ( et le constater ) , le Patrick , il " tire" sur tout ce qui bouge , surtout si la dame a des atouts ....Et c'est le cas de Raphaëlle , sa secrétaire, hélas, mariée mais ça , hein , ça doit pouvoir s'arranger .... Bon , vous êtes à la page 10 et vous savez tout , enfin , comme la police , vous avez tout compris ...Et ben , mes amis et amies , vous avez tout juste ...la moyenne .

Oui , mais c'est qui l'auteur ( du roman , pas du crime ) ? Expert ? Bien , vous suivez et vous vous doutez bien que ce n'est pas tout . Oh , non , pas d'autres victimes physiques dans ce roman mais un sacré jeu entre les protagonistes ....Et ça , c'est incroyablement addictif . Peu d'actions , non , mais un extraordinaire duo face à ce qui semble devoir être " le crime parfait ". .Jacques Expert ne perd jamais la main , le récit est limpide comme l'eau claire d'une fontaine , c'est bien écrit, facile à lire et l'ambiguïté des personnages ( peu nombreux mais impliqués ) nous promène , nous balade à sa guise ....Mais quand même, il va pas nous la faire , hein , " on n'est pas des perdreaux de l'année" , ces histoires là, on connaît.

Oui , on sait qui a tué, on connaît les tenants et aboutissants , la fin semble prévisible et , pourtant , il règne dans ce roman , une ambiance et un climat délétères .On imagine la fin mais on ne peut pas l'accepter , on se débat pour sortir de cette nasse nauséabonde car , au - delà de faits plutôt courants ( l'adultère , ben oui , les stats le prouvent ...) , c'est un drame qui se joue sous nos yeux , un drame qui s'appuie sur la perversité, le mensonge . Ça paraît léger, facile , mais c'est tordu , retors , pervers et ça marche .

Il y aurait beaucoup à dire sur TOUS les personnages , je l'ai mentionné , peu nombreux mais ce serait trop en divulguer et gâcher le plaisir qui sera vôtre en lisant ( si ce n'est déjà fait ) ce roman .Pas une once de violence physique en dehors des premières pages mais que de violence psychologique par la suite et cette violence - là, hélas, elle vaut bien la première.

J'ai passé, une fois de plus , un très bon moment grâce à Jacques Expert . J'espère que ceux ou celles qui adhèrent à ce genre de roman y trouveront autant de plaisir que moi .

Un roman à vous faire passer l'envie de retrouver votre amant ou votre maîtresse dès lundi matin ...... Baisse des statistiques ?

" PLUS FORT QU'ELLE "? . Macho , ce titre , mais ...bon , à voir .

Commenter  J’apprécie          851

On en parle, du côté addictif de ce livre ?!

J avais aimé "La femme du monstre" de cet auteur, mais celui ci, je le place en numéro 1 des livres que j ai découverts depuis quelques semaines.

Cécile est assassinée pendant la nuit. Elle a été poussée dans les escaliers et visiblement frappée à la tête juste avant.

On suspecte son mari, ou la maîtresse de ce dernier.

On alterne les dépositions, les points de vue. Aux alentours des 80 pages on comprend... Et c est horrible, parce qu on ne peut pas avertir les personnages et intervenir.

J ai été happée. Je l ai commencé aujourd'hui et je viens de le finir sans avoir pu faire quoi que ce soit d autre. Même manger me semblait secondaire face à cette lecture.

Typiquement le style de roman que j adore, que je voudrais pouvoir écrire et qui m a fait penser à "Ce que tu as fait de moi" de Giebel.

Je recommande. Si vous cherchez un style agréable, limpide, sans fioriture, des personnages complets, énervants, calculateurs et fous... Vous avez sonné à la bonne porte !

Commenter  J’apprécie          649

C'est toujours aussi plaisant de retrouver la plume de Jacques Expert !

Dans ce thriller psychologique, on est directement plongé au coeur d'un assassinat.

Reste à déterminer qui a tué Cécile, l'épouse de Patrick.

Est-ce le mari lui-même pour des raisons d'argent ? Est-ce Raphaëlle, sa maîtresse qui l'aurait tuée par jalousie ? Ou peut-être les deux amants, afin de pouvoir vivre librement leur grand amour ?

L'auteur nous entraîne tout au long du roman dans un jeu de manipulation extrêmement bien ficelé.

On découvre assez rapidement qui est le meurtrier, mais c'est une volonté de la part de l'auteur. En effet, Jacques Expert met plutôt en avant le plan perfide orchestré par l'un de ses personnages.

On cherche alors à savoir si la victime de cette manipulation va s'en sortir ou sombrer complètement et si le coupable va être découvert.

La fin est assez surprenante et l'on constate que chaque détail à été étudié.

J'ai beaucoup aimé la première partie du roman qui est axée sur l'aspect psychologique, notamment sur le développement du phénomène d'emprise.

La suite est plutôt orientée vers l'aspect juridique de par les interrogatoires, l'enquête, la préparation du procès etc.

Même si le jeu de manipulation est toujours présent, j'aurais aimé que la relation entre Raphaëlle et Patrick soit davantage développée en même temps que la recherche de la vérité.

Par contre, j'ai trouvé judicieux le fait de glisser de temps à autre des extraits de procès-verbaux car ils apportent un dynamisme à la narration.

Comme toujours, l'écriture de l'auteur est captivante jusqu'au bout. Il est donc difficile de lâcher ce livre avant de l'avoir terminé !

Commenter  J’apprécie          580

L'histoire est plutôt simple à la base. On a Cécile la femme, Patrick son mari et Raphaëlle l'assistante de Patrick et accessoirement sa maitresse. Cécile chute dans l'escalier de sa maison, elle est tuée sur le coup. Il ne s'agit pas d'un accident mais d'un meurtre. Qui est le coupable ? le mari ? La maitresse ? Les deux ?

Quand on lit un résumé comme celui-ci on se dit, histoire banale, je vais m'ennuyer. C'est là que l'on voit tout le talent de l'auteur Jacques Expert. D'un classique, il arrive à en faire une histoire grandiose, glaçante, effrayante, oppressante. Quelques mots peuvent résumer ce livre : manipulation, plan machiavélique, mensonges, amour irraisonné, piège imparable. En refermant le livre je me suis dit, mince tout tourne autour des mécanismes de la manipulation et de la dépendance affective et on en oublie la victime Cécile, incroyable ! Il se lit vraiment d'une traite, une bonne dynamique grâce aux chapitres courts et aux extraits de procès verbaux de l'enquête. Un coup de coeur pour ma part.

Commenter  J’apprécie          490

Citations et extraits (63) Voir plus Ajouter une citation

L’ambition, le fric et le besoin de changer de condition sociale sont les moteurs de sa vie. Elle a tué un peu par amour et beaucoup par appât du gain. N’oublie pas, Marco, que Maisonnave est le principal bénéficiaire de la fortune de son épouse en cas de décès. Constantino ne pouvait l’ignorer.

Les enquêteurs ont fouillé cette piste, confirmée par Aurélie Mai, une amie du couple Constantino :

« Raphaëlle n’assumait pas. Elle avait honte de son mari, qu’elle trouvait trop lisse ; sans dimension. Elle s’est prise pour Madame Bovary, alors qu’elle n’était que Mme Constantino ! » (Extrait procès-verbal d’Aurélie Mai)

Quelques personnes, en dépit de l’image peu flatteuse de Raphaëlle relayée dans les journaux, sont pourtant venues dire qu’elles gardent un bon souvenir de Raphaëlle, celui d’une fille « honnête, courageuse et bien ». Ces témoignages ont été écartés sous prétexte que « ces gens-là se sont fait balader par une jeune femme calculatrice et retorse ».

Commenter  J’apprécie          20

Castaneda fulmine :

- Trahi par ses chaussures... J'ai toujours su qu'il fallait se méfier des mecs qui cirent leurs pompes ! Ce sont des pervers et des assassins en puissance.

Marc Rignault regarde les pieds du commandant :

- Toi, en revanche, tu es un mec au-dessus de tout soupçon !

Commenter  J’apprécie          60

Par exemple, il y a deux sortes d'ndividus dont il se méfie par principe : ceux qui s'entraînent pour le marathon : 《 Ces malades qui avalent du kilomètre avec leur montre connectée au poignet. 》

Mais aussi ceux dont les chaussures sont parfaitement cirées en toutes circonstances: 《 Ce sont des maniaques des cheveux aux orteils, affirme-t-il sans rire. Un maniaque, c'est le début d'un pervers. Et un pervers est un assassin en puissance ! 》

Commenter  J’apprécie          30

Le b.a-ba du crime passionnel. L'amant et la maîtresse ont éliminé l'épouse encombrante. En plus, c'est elle qui avait le pognon, elle tenait son mari par les couilles. Ils devaient la liquider. Maintenant, il faut s'attendre à ce qu'ils se tirent dans les pattes. Ce sera chacun pour soi !

Commenter  J’apprécie          50

- qu'est ce qui t'arrive ?

- Je suis partie de chez moi. Comme tu le voulais, mon amour. Samedi, j'ai tout abandonné pour toi. J'ai laissé mon mari, mes gosses, et tu veux que je te dise : je suis tellement heureuse.... Je suis libre, totalement libre, mon amour. Je suis à toi.

Il doit la faire répéter. Au fond, il ne la croyait pas capable d'aller aussi loin, en dépit de son insistance régulière...................

Il ajoute :

- tu as fait le beau geste d'amour, ma chérie. Bientôt, très bientôt, je te le jure ce sera à mon tour. Nous serons réunis. Promis, promis, promis...

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jacques Expert (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Expert
LES COUPS DE CŒUR DES LIBRAIRES - 25-02-2022
autres livres classés : manipulationVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus