AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,69

sur 48 notes
5
5 avis
4
8 avis
3
6 avis
2
1 avis
1
0 avis
La France doit retrouver sa grandeur d'Antan et figurer en bonne place au niveau mondial. Elle est prête à utiliser tous les moyens dont elle dispose pour fabriquer une fusée qui emmènera de valeureux spationautes sur Mars. Les moyens français ? Il faut y croire : la fusée est donc montée avec un moteur de Twingo, les héros s'y installent, la France entière est devant son téléviseur, les généraux, les ingénieurs, les techniciens retiennent leur souffle et la fusée … ne décolle pas… Faut dire que le joint de culasse est mort, il va falloir réparer !!!
heureusement, le mécano propose ses services pour aller en quincaillerie trouver la pièce, ouf ! On est presque tirés d'affaire. Les spationautes, eux, essaient de faire passer le temps en attendant d'arriver sur Mars, mais ces imprudents refusent de répondre au téléphone de peur de se retrouver en communication avec un démarcheur.
Ben zut ! Comment les informer qu'ils n'ont pas décollé ? La France s'impatiente, le monde entier s'esclaffe, il faut trouver une solution…

Déjanté hein, mon petit résumé ! Ben oui mais je ne peux pas faire autrement, et puis, foi de Ptitgateau, mon discours est très sensé à côté de la prose de Fabcaro!

Une BD Hilarante digne de la série « Y a-t-il un pilote dans l'avion » avec des gags toutes les trois vignettes, des personnages aux idées saugrenues à souhait, des personne qui surgissent de nulle part, une dérision certaine à l'égard des idées reçues, et cela ne fait pas de doute, une dénonciation du bidonnage, pratique relativement courante dans le monde du journalisme.

Je continue à collectionner les écrits de fabcaro, collection intéressante car elle peut être lue et relue et me fera toujours exploser de rire.
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
Commenter  J’apprécie          622
« Un petit pas pour l'homme, un pas de géant pour l'humanité. » *
Le 20 juillet 1969, voilà tout pile cinquante ans, l'astronaute américain Neil Armstrong était le premier homme à poser le pied sur la Lune, devant 600 millions de téléspectateurs.
Après avoir lu cet album, j'en serais presque à me dire, comme 16 % des Français (sondage Ifop, 2018) : Et si c'était pas vrai ?

Dans cette histoire loufoque imaginée par Fabcaro et Fabrice Erre, la mission pour Mars a été préparée de manière très approximative et avec un budget minimaliste - astronautes branques, fusée équipée d'un moteur de Twingo, grosses ficelles pour assurer la comm' malgré tout (avec un couple à la Bidochon derrière l'écran, ça semble plutôt bien fonctionner), et maintenir ainsi la cote de popularité du Président.

Un peu moins savoureuse que 'Zaï zaï zaï', cette BD fait quand même passer un bon moment tout en sourires, et se classe au-dessus du lot des autres 'vieux' albums de Fabcaro réédités récemment. On retrouve avec délice son humour tour à tour absurde, potache, et grinçant, ses coups de griffe sur la connerie humaine et télévisuelle, sur les magouilles de nos dirigeants sans scrupules, sur la société marketing, etc.
___

* « That’s one small step for (a ?) man, one giant leap for mankind. »
Commenter  J’apprécie          380
Même si je n'ai pas (volontairement) voulu passer 3 heures de mon temps avec les héros de la conquête spatiale d'Interstellar, j'ai quand même eu en cette fin d'année ma petite dose de voyage spatio temporel grâce à Babelio et son opération Masse critique spéciale BD qui a sélectionné pour moi (après un choix que j'avais opéré d'une vingtaine de titres, tout me faisait envie ou presque dans cette dernière sélection) Mars, une BD sur la conquête spatiale mais publié chez Fluide Glacial, donc, initule de vous préciser que le sérieux sera moins au rendez vous que chez les protagonistes du film de Nolan ( enfin je l'ai pas vu certes, mais j'ai pas l'impression qu'on se tape les genoux par terre de rire, n'est ce pas?)

Dans cette Bande dessinée Mars, on est bien en France et non pas au USA, mais une France qui part encore plus à vau l'eau que dans la réalité (si si je vous assure ) avec des individus, des plus hauts placés jusqu' à la France d'en bas, tous complètement bras cassés et dotés de QI proche de zéro. Et lorsque ce gouvernement (qui ressemble pas mal à celui actuel, vu la tête du président et son goût pour le scooter au détour d'un strip hilarant) décide d'envoyer l'élite (enfin élite, façon de parler) de ses cosmonautes sur la planète rouge, l'événement va être retransmis sur toutes les télés du territoire.

Sauf que, munie de moteurs de Twingo, la fusée ne décollera jamais. L'équipage n'est pas au courant, persuadé d'être dans l'espace. le président décide de fournir aux chaînes de télévisions de fausses images à base d'effets spéciaux bricolés avec du sotch, en espérant voir sa cote de popularité grimper.

Pendant ce temps, la femme de ménage de la capsule aura du mal à bosser vu qu'on la prend pour un alien, le centre de commandement tente de se mettre d'accord sur les pizzas à commander, autrement dit on aura droit à 50 pages d'un délire total, une vision de l'espace plein d'humour et complètement déjantée, et à vrai dire certainement la seule que je supporte largement (j'avoue, j'aimais bien aussi la vision romantique de l'espace du Solaris de Soderbergh).

Je connaissais déjà l'univers de Fabrice Erre, l'illustrateur qui nous avait offert une année au lycée, dans lequel il présentait son quotidien de professeur. Ici, il se montre tout aussi à l'aise dans un univers bien plus déjanté et surréaliste, bien aidé par l'experimenté Fabcarro au scénario

Bref, voilà Une bande dessinée décapante , hilarante et complètement délirante qui permet de passer un excellent moment de détente, bref une lecture idéale pour cette période de fête.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          210
4, 3, 2, 1, partez !

Non, ce n'est pas le compte à rebours d'une compétition d'athlétisme, mais celui d'une course à la conquête de l'espace.
La France a décidé d'envoyer des hommes sur la planète Mars, et le grand jour est arrivé.
Mais les choses ne se déroulent pas comme prévu : le moteur de la fusée connaît une panne d'allumage (bizarre s'agissant d'un moteur de Twingo, la mienne n'a jamais eu de problème de joint de culasse…), et les astronautes décident d'ignorer les appels téléphoniques passés par la base spatiale, croyant qu'il s'agit encore de pubs...
Pour nos trois 'héros' en herbe, rien ne permet de savoir qu'ils sont restés sur le plancher des vaches. Par contre, pour les téléspectateurs, l'échec est évident. Et ça retombe sur le Président français : sa cote de popularité dégringole. Il doit faire diversion, ou trouver une solution rapidement.

Cette bande dessinée est d'actualité, en ces jours de commémoration des premiers pas de Neil Armstrong et de Buzz Aldrin sur le plus gros satellite naturel de la terre.
Mais plus qu'un hommage à ce lointain événement, l'album est l'occasion de se moquer du chauvinisme français.
On s'amuse beaucoup à la lecture de cette histoire loufoque, à l'image de celle de l'excellent 'Zaï, zaï, zaï, zaï' du même auteur, même si 'Mars !' n'atteint pas la même hauteur…
Commenter  J’apprécie          171
La mission sur Mars la plus foireuse de tous les temps, cocorico, elle est française. J'en ai pleuré de rire !
Commenter  J’apprécie          120
Merci à Babelio, son opération masse-critique et aux éditions fluide glacial.

Les personnages sont rigolos, non sans rappeler les pieds nickelés en plus stupides.
On se moque de tout : l'armée, le pouvoir politique, la télé, le sexe, la France et les Français.
Mais si les plaisanteries sont sans trop d'épaisseur, on éveille le jeune adulte – car je pense que cet opus leur est destiné – au fait, beaucoup plus sérieux, que nous pourrions être tous manipulés par le pouvoir politique. Dans quel but ? Je les laisse deviner.
Bref. C'est rigolo, sympa, gai, sans prétention ; on passe un bon petit moment avec cette BD qui ne fera sans doute jamais partie d'une anthologie, mais est-ce bien grave ?
Un truc épatant et sans risque à offrir pour le nouvel an…Il est encore temps.
Commenter  J’apprécie          110
Trois astronautes fraîchement rebaptisé pour faire plus anglo-saxon doivent bientôt s'envoler pour
rejoindre Mars mais tout ne se passe pas comme prévu et bien qu'ils pensent être en chemin, la fusée n'a jamais décollée.
S'en suit une avalanche d'avaries plus maladroites les unes que les autres.
Une critique sociale derrière la dérision et l'humour.
Commenter  J’apprécie          100
La conquête spatiale vue par Fabcaro, auteur du scénario, Fabrice Erre, le dessinateur et Sandrine Greff pour la mise en couleurs, ne manque pas de piquant. « Un petit pas pour l'homme, une belle entorse pour l'humanité », le slogan de la page de couverture donne déjà le ton.
Le coup de crayon de Fabrice Erre est jouissif avec ces sortes de Pieds Nickelés, André, José et Jean-Michel… pardon… rebaptisés aussi sec par le grand général en chef aux moustaches conquérantes : Jim, Mike et John… Cela fait bien plus sérieux pour partir dans l'espace !
Dans une fusée, petite soeur de celle dessinée par Hergé pour l'ami Tintin, les problèmes ne manquent pas et le Président de ce pays qui ressemble étrangement au nôtre, ne digère pas ce qui arrive : « L'opposition va profiter de cet échec pour me ridiculiser ! Sans compter que ma cote de popularité va s'effondrer… » Et son conseiller de lui répondre : « Faites comme d'habitude : mettez en avant les aspects positifs ! »
En parallèle au décollage rocambolesque de nos trois héros… un couple de téléspectateurs revient régulièrement et leurs réflexions ne manquent pas de sel car il vaut mieux en rire... N'oublions pas la journaliste blonde qui présente le JT. Elle a du mal à suivre les événements et son humour est catastrophique.
La lecture de "Mars !" permet de passer un excellent moment, de sourire très souvent et même de rire franchement. Cette BD éditée dans un format un peu réduit est d'excellente qualité et elle nous a permis de retrouver Fabrice Erre, sympathique professeur d'histoire-géo qui enseigne dans un lycée proche de Montpellier. Je l'avais découvert, en 2011, grâce à sa BD, "La mécanique de l'angoisse", parue aux éditions 6 Pieds sous terre.
Lien : http://notre-jardin-des-livr..
Commenter  J’apprécie          70
Je n'ai pas voulu volontairement lire cette bande-dessinée, mais malgré tout j'ai réussi à la lire assez rapidemment. Elle était globalement facile même si la police d'écriture était particulière par moment. Je n'ai pas trop apprécié l'histoire même si parfois des scènes m'ont faite rire. L'humour était pour ma part trop enfantin et pas très fluide. On passait de scène en scène sans coupure bien organisée. Fabrice ERRE nous montre bien le fait que la société d'aujourd'hui est assez naïve et sans aucune perception de la vérité. Les dessins étaient plutôt bien réalisés mais j'ai trouvé que les couleurs n'étaient parfois pas appropriées au thème. Contrairement à l'histoire en elle-même j'ai bien aimé certaines moqueries sarcastiques sur les personnages.

Chloé R.

Pour ma part, cette BD m'a attirée car sa couverture est très coloré et on y voit que ça va critiquer la société de nos jours par l'humour. Les dessins sont bien faits mais ils ne sont pas travaillés, il manque des détails qui peuvent finaliser les dessins. Les couleurs sont très vives. Personnellement, j'apprécie tous ce qui tourne autour de l'astronomie donc les astronautes. Pour être plus dans la société, Fabrice Erre a mis des marques comme "Coca-Cola", "Ikea", et "Mars".
Le livre est facile à lire car il est très court.
2.2 Feyza Meline
Commenter  J’apprécie          60
C'est la première fois que je lis une bd où Fabcaro est au scénario sans être dessinateur. C'est plutôt une sensation agréable même si son trait si caractéristique manque un peu. Je constate qu'il n'est pas en manque d'idées. Il confirme tout son talent à devenir le maître incontesté de la bd d'humour.

Nous suivons en l'occurrence une bande d'astronautes français un peu bêtes avec un président qui souhaite gagner des points de sondage. Toute ressemblance avec un personnage politique connu serait purement fortuite.

La conquête de la planète Mars n'est pas prête d'arriver avec une fusée qui ne décollera point. L'inventivité est de trouver des gags sur 3 cases qui fusent... On ne s'ennuiera pas.

C'est assez loufoque et désopilant dans l'ensemble mais c'est bon.
Commenter  J’apprécie          50





Lecteurs (83) Voir plus



Quiz Voir plus

Zaï Zaï Zaï Zaï, la BD, le Film, La Chanson...

Pour quelle raison Fabrice s'est il mis au ban de la société ?

Il a grillé un feu rouge
Il conduisait avec plus de 0,50 g
Il a oublié sa carte de fidélité
Il a volé des fraises Tagada au LIDL
Il a voulu payer ses courses en liquide

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thème : Zaï zaï zaï zaï de FabcaroCréer un quiz sur ce livre

{* *}