AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Moins qu'hier (plus que demain) (46)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
TerrainsVagues
  10 février 2019
Moins qu'hier, plus que demain, voilà enfin la vérité révélée sur la légende des rimes à deux balles du genre, amour toujours.

Ami babélioteur, si tu as croisé ne serait ce qu'une seule fois une femme, tu te sentiras concerné par cet album. Si tu as partagé ta vie, voir que tu continues, avec une femme, tu te sentiras con cerné aussi et bien cerné par Fabcaro. Tu revivras ces doux moments où il te faut trouver un truc intelligent à dire dans la seconde et où tu te rends compte que tu n'as pas l'équipement requis pour. Ou bien ces rares instants où il te faut trouver une justification qui tienne la route pour nier une seconde d'égarement au pays de la mauvaise foi (ton coté féminin qui ressort).
Et puis ce don que tu as pour faire le compliment qui tue, pour choisir le moment propice pour sortir ta blague graveleuse. Et puis cette qualité d'écoute masculine, tu l'as forcément utilisé pour la rassurer avec des « oui » et des « mais non », à n'en plus finir… de savoir à quoi ils correspondent depuis le temps que tu as décroché et que tu as voyagé entre le PSG, la paella de la cantine à midi et le décolleté de la nouvelle de la compta.
Toi qui naturellement est naïf comme l'agneau qui vient de naître, tu revivras ces heures où tu n'as rien vu venir alors que l'orage menaçait depuis longtemps. Ta bonté instinctive te permet même au milieu de l'ouragan, de continuer à croire que t'as pas un cheveux qu'a bougé malgré que tu ais oublié de mettre du gel. T'es le seul à croire que si tu sais pas encore marcher sur l'eau, tu passeras quand même entre les gouttes de la tempête.
Toi, l'homme de la maison, l'étoile polaire de ta progéniture, si l'exemplarité est ton p'tit surnom, alors tu te reconnaîtras… forcément.
Toi ami babélioteur qui porte sur les épaules les fondations du couple, de la famille, toi, le roc qui assume en toute circonstance… oh putain, tu vas morfler si tu plonges dans cet album mais tu vas te marrer, c'est garanti.

Ô Toi Amie Babélioteuse, je ne parle pas ta langue ( j'ai pris anglais et espagnol, je ne savais pas à l'époque que « femme » ça aurait été plus utile) mais si tu n'as aucun tout petit coté ( vraiment infime) chieuse, si tu n'as jamais l'impression de nous faire devenir chèvre en nous demandant par exemple d'être « responsable » avant de nous reprocher d'être trop sérieux pour finir, dans la même phrase, par dire qu'avec nous vous avez un troisième ado à la maison, si tu ne te prends jamais la tête avec des questions existentielles du genre de qui de la poule ou de l'oeuf ou bien sur les différences entre les maternités de la mouflonne du Turkménistan et celle de Lozère, si ton mari, amant, compagnon, concubin, ne te déçoit jamais, alors cet album n'est pas pour toi car il semblerait que la forme d'humour présente dans ses pages ne soit pas de ton niveau. Sinon, dans tous les autres cas, si tu n'es pas parfaite et que t'as rien qu'une petite névrose, alors fonces. Tu vas te marrer aussi.

J'ai l'impression qu'avec Fabcaro, tant qu'on a des albums en réserve on risque de s'emmerder moins qu'hier et plus que demain. Vivement le prochain (vu que c'est mon premier, l'avenir s'annonce souriant).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6923
Crossroads
  02 décembre 2018
Fabcaro, il est rigolo.

Le couple, cet univers binaire, dans sa grande majorité, tout aussi fascinant que déroutant.
Fabcaro en a fait son nouveau terrain de jeu.
Après avoir brillamment démonté les complots sournois ourdis en loucedé par les grandes surfaces et leurs cartes de fidélité piégées dans Zaï, zaï, zaï, il dénonce, ici, les pièges grossiers d'une telle cohabitation flirtant parfois avec l'incongru le plus complet.

Une situation par page, il n'en faut pas plus pour dérider le chaland.
Ce qu'il y a de bien, avec Fabcaro, c'est cette faculté à séduire avec très peu de mots tout en pratiquant un humour polymorphe.
Qu'il soit irrévérencieux, de répétition, de situation, voire totalement absurde, le bonhomme dézingue à tout va avec un taux de lol xptdr sur l'échelle de moi-même frôlant quasiment la perfection.

Incontournable, encore...
Commenter  J’apprécie          614
marina53
  07 novembre 2018
Géraldine et Fabien, Flore et Jérémy, Vanessa et Gilles, Magali et Olivier... et tant d'autres encore qui, sous nos yeux ébahis, vont vivre une journée particulièrement savoureuse (ou pas).
Fabien, lui, attend impatiemment sa femme qui est partie chercher les croissants dès potron-minet... Pour cela, elle a pris une valise. À croire qu'elle a un appétit féroce...
Jérémy, lui, embrasse, comme tous les matins, sa femme avant de quitter la maison et aller travailler. Sauf qu'il a l'air d'avoir oublier qu'il a été viré...
Louise et Florian, eux, vont trouver n'importe quoi pour éviter une invitation à diner d'Isabelle...

Du matin au soir, Fabcaro met en scène des dizaines de couples dans leur quotidien ordinaire. Soixante
saynètes, une par page, et autant de chutes. Qu'il soit question d'amour, de vie de couple, d'amitié, de quotidien, le ton est pertinent, absurde et cynique. Il tourne en dérision une situation somme toute banale pour notre plus grand plaisir. Graphiquement, le trait est reconnaissable, sans chichis d'autant que certaines cases sont quasiment identiques.
Un album décalé, original et savoureux !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          600
Ziliz
  08 septembre 2018
Un homme, une femme. Différents pour chaque strip d'une page - sauf Géraldine & Fabien, personnages récurrents.
En vrac : première rencontre, bilan d'une relation, scènes de la vie conjugale...

J'ai savouré l'album, pour l'humour de Fabcaro, du même genre que dans 'Zaï zaï zaï zaï' : à la fois loufoque, grinçant, bien vu, noir, politiquement incorrect.
Et parce que, comme avec la série TV des années 2000 'Un gars, une fille', on trouve des échos avec les côtés pas réjouissants de sa propre vie de couple, forcément : doute, mauvaise humeur, mesquinerie, agacement, mauvaise foi, manque de tact masculin et susceptibilité féminine et autres divergences hommes/femmes (je pense que ce n'est pas uniquement une construction sociale)...

Pas de couple homosexuel dans cet album. Dommage : je me demande parfois si ça fonctionne mieux, s'il y a moins de malentendus et de sujets de discorde au quotidien entre deux personnes de même sexe...

Dans ce style, en plus convenu : 'Du moment qu'on s'aime', album d'Antoine Chéreau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
Under_The_Moon
  20 février 2019
Moins qu'hier (plus que demain) ou comment le dessinateur Fabcaro capture des instants sur 24h dans la vie de plusieurs couples dysfonctionnels ... mais si totalement lambda !

Fabcaro réussit à capturer les travers de beaucoup de couples et tord le coup aux beaux discours amoureux, bienveillant, et autres foutaises.

Alors oui c'est bien vu, mais cette lecture ne me laissera pas un souvenir impérissable.
Sitôt lu, sitôt oublié...
Commenter  J’apprécie          170
blandine5674
  01 novembre 2018
La patte de Fabcaro que l'on reconnaît bien avec ces histoires de couples. Pour une bonne partie de rigolade. Dans le style 'd'un garçon, une fille' et de 'Du moment qu'on s'aime' de Chéreau. Surtout ne pas s'en priver.

Commenter  J’apprécie          160
myriampele
  13 octobre 2018
Un excellent moment passé seul- mais c'est encore mieux à plusieurs!- pour savourer ce livre qui parle de la vie de couple... C'est vraiment de l'humour décapant mais d'une grande finesse. Merci Fabcaro, on en redemande!
Commenter  J’apprécie          130
MonsieurHyacinthe
  17 mai 2018
Hibou sans aigrettes ! Revoilà notre Fabcaro préféré, dans sa veine absurde et loufoque, sauce "Zaï zaï zaï zaï", piquante et cynique, décalée à souhait. Ici, le couple est de nouveau au centre de la dissection. Scalpels et couteaux déchiquettent le contrat de mariage, détachent les chairs de l'union. Fabcaro triture tout ça jusqu'à l'os, et l'on attend notre pitance, en bons vautours de l'amour.

Mais contrairement à "Et si l'amour c'était aimer", nous n'avons pas affaire ici à un récit continu, lié, avançant vers son terme, mais des situations éparses, hilarantes et autonomes. Tout fonctionne à merveille, on ne se lasse de rien. L'homogénéité de l'ensemble est pourtant bien présente, de façon thématique cette fois, et l'on voudrait l'exercice de style interminable, tant on se régale de cet humour bien à lui.

Un très bon cru, une cure de vitamines. Avec deux Fabcaro (dont "Jean-Louis") et un Jonathan Munoz ("Mauvaises mines"), la nouvelle collection "GlénAAARG !" pose parfaitement les bases de son ambition.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
remygrenier
  15 mars 2019
Mes dix mots inspirés par cette lecture : Hilarant - Cynique - Jubilatoire - Décalé - Contemporain - Facétieux - Atypique - Pessimiste - Féministe - Machiste
Commenter  J’apprécie          110
nathalie_MarketMarcel
  23 janvier 2019
Fabcaro explore ici la vie de couple hétérosexuels trentenaires. Ils sont conformistes, rêvent plus ou moins d'amour, ne sont pas très épanouis et la vie de couple ne répond ni aux modèles des grands romans d'amour ni aux injonctions des magazines. On a des illusions, on sait que l'on sera déçu, mais on se lance quand même... Et beaucoup de rigolade pour le lecteur. Quelques cases, où les personnages, impénétrables, ne changent presque pas de position. Et des dialogues… caustiques et croustillants.
Cet album donne dans le portrait de société. le ton est moins loufoque que dans Zaï x 4 mais il est très réussi. le mieux est encore de lire ces scénettes à voix haute, comme autant de sketch.
Remarque d'une amie : les albums de Fabcaro ont un lettrage très serré qui ne facilite pas la lecture des yeux fatigués.
Lien : https://chezmarketmarcel.blo..
Commenter  J’apprécie          110


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14698 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre