AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B001842YJW
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  03 juin 2015
Plus qu'un récit fantastique, "la ronde des fantômes", parue en 1930, est une curieuse parabole à la fois philosophique, métaphysique et religieuse.
Malgré quelques longueurs, c'est un roman moderne, original et passionnant.
Il s'ouvre sur un cri de Mariette, la vieille et fidèle servante :
"pauvre monsieur, il a passé !"
Car après une lutte de plusieurs jours contre les fourriers de la mort, Jean Martin a franchi le seuil de la mort et la sourde porte de bronze s'est refermée derrière lui.
Jean Martin avait 70 ans. Il était un brave homme.
Chef de bureau au ministère du Tournerond, il avait toujours vécu dans la compagnie des livres et des oeuvres d'art.
Il était ce que l'on pourrait appeler un idéaliste, un épicurien.
Il ne croyait pas en l'au-delà que précisent les religions.
A l'instant de sa mort, il perdit pied dans de lourdes ténèbres douloureuses avant qu'une sensation de lumière lui rende une partie de sa lucidité.
Il avait cessé de vivre et, délivré de la pesanteur, il flottait au dessus de son propre lit.
Témoin de sa propre mort, il assistait à sa veillée funèbre ...
"La ronde des fantômes" raconte l'aventure "post-mortem" de Jean Martin.
L'au-delà est vraiment un étrange pays !
Jean Martin, errant comme une âme en peine, cherchant un chemin vers l'absolu, vers la connaissance, va rencontrer Quoy, un personnage, intransigeant et violent, qui sur terre, au nom de Dieu anathémisait les hommes.
Il va rencontrer Dorval, le prince des humoriste, prisonnier de ses passions humaines.
De leurs discussions et de leur errance commune, de leur compréhension de ce monde étrange va naître, dans leurs esprits devenus immatériels, la théorie des peines et des récompenses :
"Il y a dans l'au-delà des peines, non pas comme l'entendent les religions, mais d'autre manière.
L'Enfer, le Purgatoire et le Paradis n'y sont simplement que les résultantes automatiques des vices, des passions et des qualités de l'homme".
L'auteur, Jean Faber, dont le vrai nom est peut-être Eugène Lefebvre, aurait été commissaire de police à Paris et dans la région parisienne.
Le personnage de Quoy est certainement inspiré par la silhouette de l'écrivain Léon Bloy dont la violence et l'intransigeance religieuse firent un paria des lettres.
"La ronde des fantômes" est un livre intrigant et intelligent.
Il est écrit dans un style élégant.
Il ne peut laisser indifférent. Son propos est de provoquer une profonde réflexion.
Il est articulé autour de trois parties :
- la porte d'ombre
- au dessus des maisons sans toits
- la randonnée vertigineuse
Ce vénérable et vieux livre, paru aux éditions de "la nouvelle revue critique", se révèle, aujourd'hui, comme un roman étonnant de modernité.
Seul son rythme un peu lent accuse son âge ...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
gillgill   03 juin 2015
Il n'était sorti du mystère, par la porte de la mort, que pour entrer dans un autre mystère, plus inexplicable encore.
Chacun des désincarnés était-il donc condamné à errer seul dans l'immense univers ?
Hypothèse absurde.
Fallait-il admettre plutôt que la faculté qui lui appartenait de rester dans le voisinage des gens qu'il avait connu lui était personnelle ?
Supposition plus invraisemblable encore.
Ce qui était possible pour lui, devait l'être pour d'autres.
Sans doute lui manquait-il encore une faculté qu'il acquerrait par la suite, quand devenu plus qu'humain, il connaîtrait ce qu'il n'avait pu savoir étant homme et ne percevait pas encore ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gillgill   02 juin 2015
- Première partie - La porte d'ombre -
... Nous sommes plongés dans une mer d'énigmes et de choses incompréhensibles et, au fond, nous ne comprenons directement ni les choses ni nous mêmes.
- Schopenhauer -
Commenter  J’apprécie          30
gillgill   02 juin 2015
A minuit quarante-cinq, après une lutte de plusieurs jours contre les fourriers de la mort, Jean Martin entra en agonie.
Un hallucinant cauchemar avait possédé ses dernières heures et achevé l'oeuvre de la fièvre.
A une allure de galop ivre, tout son passé avait défilé sur l'écran hypersensible de son esprit : dernières années d'autant plus douces que la sérénité habitait sa pensée et que ses instincts ne le tourmentaient plus ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : randonnéesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
404 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre