AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Adele Faber (Autre)Elaine Mazlish (Autre)Roseline Roy (Traducteur)
EAN : 9782290223284
384 pages
Éditeur : J'ai Lu (15/01/2020)
3.9/5   5 notes
Résumé :
Tous les parents rêvent d'un quotidien paisible où l'enfant comprend les règles et y obéit. En réalité, nous finissons souvent par répéter voire crier pour nous faire entendre, créant un climat tendu à la maison. Adele Faber et Elaine Mazlish livrent ici leur propre expérience et celles de nombreux parents qu'elles ont accueillis dans leurs ateliers. Dans la première partie, elles nous montrent l'importance des mots. On y apprend à les utiliser pour transmettre nos ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
MademoiselleBergamote
  27 juillet 2020
*Ouvrage reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique - Merci à la maison d'édition et à Babelio*
J'étais ravie de pouvoir découvrir cet ouvrage fondateur, car j'avais dévoré et adoré « Parler pour que les tout-petits écoutent », écrit par les filles respectives d'Adele Faber et Elaine Mazlich.
J'ai retrouvé dans « Parents épanouis, enfants épanouis » l'esprit bienveillant que j'avais tant apprécié dans l'ouvrage des filles Faber et Mazlich : des conseils ancrés dans le quotidien, facilement applicables et en relation directe avec les émotions des enfants ET des parents (il me semble primordial d'accorder autant d'importance au bien-être des petits comme des adultes, approche qui fait parfois défaut aux ouvrages de parentalité bienveillante/positive actuels, à mon sens).
Il est toutefois important de bien garder en tête la préface qui rappelle que cet ouvrage a été initialement publié en 1974 : si l'on y retrouve foule d'alternatives facilement applicables à notre quotidien, certains passages restent imprégnés de la société de l'époque.
Je pense me procurer rapidement « Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent », qui se veut davantage un recueil de conseils et d'astuces, et voir si les deux ouvrages sont complémentaires ou si l'un des deux s'avère plus percutant. En effet, dans « Parents épanouis, enfants épanouis », une partie importante des chapitres est consacrée aux sessions avec le psychologue Haim Ginott et au débriefing de situations rencontrées par les parents participants : ces passages représentent un certain intérêt, car ils permettent d'avoir un retour d'expérience sur l'application pratique des conseils proposés et de prendre du recul, mais ils pourront ne pas satisfaire les lectrices et lecteurs à la recherche de conseils pratiques uniquement.
Le seul bémol que je mets à l'ouvrage est lié à la traduction : Roseline Roy, la traductrice, a fait un formidable travail pour faire connaître Adele Faber et Elaine Mazlish ainsi que leurs ouvrages et ateliers au public francophone, mais la traduction semble datée (ou alors est-ce liée au fait qu'il s'agisse d'une francophone canadienne ?) et la lecture s'en trouve considérablement alourdie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Felina
  31 juillet 2020
Étrangement, chaque été, je me retrouve à lire l'un des ouvrages d'Adèle Faber et Elaine Mazlich. J'avais ainsi beaucoup apprécié "Frères et soeurs sans rivalité". Grâce à Masse Critique, Babelio m'a offert la possibilité de découvrir "Parents épanouis, enfants épanouis", qui est l'un des premiers ouvrages publié par le duo en 1974 (!). Adèle Faber et Elaine Mazlich sont toutes les deux des autrices, qui ont suivi les ateliers de psychologue et psychothérapeute Haim Ginott.
C'est avec plaisir que le parent (re)plonge dans cet esprit bienveillant et respectueux envers chacun. A travers des retours sur expériences, les autrices délivrent des conseils plein de bon sens, que l'on aimerait savoir appliquer immédiatement pour vivre dans une maison de paix et d'amour. Mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Les habitudes ont la vie dure et les réflexes sont solides. La volonté est mise à rude épreuve, mais progressivement quelques changements affleurent.
Au fil des pages, l'accent va être mis sur le bien-être de l'enfant. Dans la seconde partie, l'intérêt se porte sur le parent, qui réalise progressivement qu'il est une personne à part entière et qu'il ne doit pas se sacrifier sur l'autel de sa parentalité. Son enfant n'a pas les pleins pouvoirs et droit de vie et de mort sur lui. le parent doit apprendre à penser à lui parfois même pour protéger l'équilibre familial de l'implosion.
Le lecteur aguerri retrouve un peu le même ordre de conseils que dans les autres opus. L'ouvrage, publié en 1974, reflète par certains aspects, l'esprit de la société à cette époque, mais cela n'entrave en rien la mise en pratique et l'efficacité des conseils donnés. Par contre, il manque vraiment une mise en page plus visuelle des conseils proposés, comme dans d'autres de leurs ouvrages - tel "Parler pour que les enfants écoutent..." pour ne citer que celui-ci... - mais celui-ci étant l'un des premiers publié, le modèle n'était pas encore mis en place.
Je remercie Babelio ainsi que les Éditions J'ai lu de leur confiance. Cette lecture, qui se fait avec le crayon à la main, est davantage complémentaire qu'essentielle. Elle marque les prémisses de l'éducation positive. Elle est intéressante mais je conseillerai plus "Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent", qui est vraiment un best seller dans le domaine, avec des conseils plein de bon sens. J'aimerai d'ailleurs beaucoup le relire, voire le conserver en livre de chevet et le feuilleter en cas d'urgence familiale. ^^
Lien : http://lillyterrature.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
chichinette3
  14 juillet 2020
Je remercie tout d'abord babelio et les éditions j'ai lu pour l'envoi de ce livre dans le cadre de la masse critique.
J'ai souvent entendu parler de Adèle faber sans avoir jamais eu l'occasion de lire ses ouvrages. J'ai fait une réservation à la bibliothèque que j'attends donc ce livre est vraiment le bienvenu ! D'autant plus que je suis jeune maman et preneuse de conseils pour améliorer la communication bienveillante avec mon enfant.
Cet ouvrage est une véritable mine d'or et de conseils accessibles et bienveillants pour mieux parler avec ses enfants sans passer par les crises et les punitions. J'y ai découvert plein d'alternatives à ma manière de faire, des témoignages qui rassurent et qui montrent qu'on est pas seule dans ces situations parfois délicates !
Inspiré de la psychologie de haim ginott, le livre propose des voies bienveillante pour mieux comprendre les émotions et les sentiments de nos enfants pour leur répondre au mieux.
Seul bémol, la traduction un peu désuète qui rend la lecture un peu lourde
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
indramandarine
  22 juillet 2020
Sur le sujet parentalité, c'est une lecture très enrichissante et intéressant mais plutôt complémentaire qu'essentielle.
Écrit en 1974, on sent les débuts du concept d'éducation positive/bienveillante mais ce n'est pas aussi franc et affirmé que dans les travaux du Dr Thomas Gordon (1970 / Parents efficaces).
On y trouve quand même beaucoup plus de cas pratiques, via un certains nombres de témoignages, qui permettent de lier la ”méthode” avec la réalité du quotidien.
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : éducation positiveVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
220 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre