AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de AMOURETTI


Fanette cherche à aider sa mère, plongée dans une profonde hébétude, depuis septembre 2010. Elle fouille avec délicatesse dans la jeunesse tumultueuse de sa mère, en Angleterre et en Ecosse, dans les années 1969-1972.
A 40 ans, elle découvre l'existence d'un secret puissamment gardé par son entourage. La fin du récit est tragique, Fanette n'acceptant pas les non-dits de sa famille.
J'ai aimé le roman, car il repose sur une abondante littérature anglaise, socle de la relation entre Pauline et son mari, Stephen Balmer, ainsi que sur la musique "Seasons in the sun" (Brel-Mc Huen), de 1974.

Le 2ème récit est l'histoire de Louise, divorcée, ses grands enfants ayant quitté la maison et un peu isolée. Ses parents, sa soeur et son frère sont partis d'eux-mêmes, semble-t-il.
Elle retrouve "par hasard", à Barcelonnette, le médecin qui a soigné son frère, Didier, à la fin de sa vie. Elle l'invite à ses 52 ans, avec ses "amis".
Le roman finit sur une lueur d'espoir, d'une relation naissante entre Louise et Baiersky (d'origine ukrainienne).
J'ai aimé ce livre qui, malgré l'amertume de la vie qui passe, reste tourné vers un avenir à deux. le récit s'appuie sur de nombreuses références littéraires, musicales, picturales et géographiques (Les Alpes de Haute-Provence).
Juin 2020
Commenter  J’apprécie          30







{* *}