AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782367951096
300 pages
Éditeur : Chèvre-feuille étoilée (08/04/2016)
3.83/5   6 notes
Résumé :
Le portrait de Julie Duvidal de Montferrier, comtesse Hugo, ingénieusement campé par Caroline Fabre-Rousseau, est celui d’une femme accomplie dans sa plénitude d’artiste et sa plénitude de femme.

L’auteure ressuscite non seulement l’art d’une peintre authentique, l’histoire de sa famille originaire du Languedoc et ruinée par la Révolution, mais aussi l’ambiance artistique, politique et sociale de la riche période romantique du XIXe siècle. Les pages d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
lyoko
  05 juin 2016
Ce roman est la biographie romancée de Julie Duvival de Montferrier. Une artiste peintre de l'époque, mais également la belle soeur de Victor Hugo.
Ce roman est très bien fait. D'une part par ses recherches historiques mais également parce que l'auteure réussi a intéresser le lecteur par sa façon d'écrire. Entre réçits et lettres fictives ou non, elle arrive a garder le lecteur intéressé sans l'ennuyer une seconde. (ce qui est parfois le cas de roman trop "historique").
Elle nous fait voyager en véritable immersion dans le monde artistique du XIXème siècle, qui en plus a une histoire politique assez riche et pleine de rebondissements .
J'en ai appris beaucoup sur ce siècle en lisant ce roman et entre autre sur la condition des femmes artistes... et sur l'opinion que Victor Hugo pouvait avoir d'elle.
Quand je disais que ce roman était bien fait c'est également par le fait qu'il renferme de nombreuses copies de peintures ou de portraits fait par Julie. de même qu'un autoportait qui nous montre une jeune fille très jolie, pétillante et avec un certain charme. L'écriture de l'auteure a correspond parfaitement avec l'idée que je me faisais de cette artiste.
Je tenais a remercier chaudement babelio et les éditions Chèvre-feuille étoilée pour cette très belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
MllePeregrine
  30 juin 2016
Je remercie vivement les Editions Chèvre-feuille étoilée pour l'envoi de cet ouvrage que j'ai adoré! En fait lorsque j'avais sélectionné ce livre dans la liste proposée par Masse Critique, ce qui m'avait attiré avant tout dans le titre c'est le "Victor H", plus que le reste. Oui, je voue une passion à cet homme...c'est grave croyez-vous?
J'ai ainsi pu découvrir la vie de sa belle-soeur, Julie Duvidal de Montferrier, peintre romantique, épouse du frère aîné Abel. J'avoue que je ne la connaissais pas et pourtant sa carrière fut belle et riche!
Caroline Fabre-Rousseau maîtrise parfaitement son sujet, elle s'est documentée, son livre est riche en informations sur ce siècle . On pénètre avec Julie les milieux de la noblesse, les salons, les milieux artistiques, dans lesquels les femmes n'étaient pas si bien admises! A cette époque, les femmes artistes avaient une réputation qui les précédait, celle de femme de mauvaise vie...et Victor Hugo n'était pas le dernier à le penser.Mais Julie s'est battue pour toujours rester intègre et sage...Il lui a pourtant fallu résister aux avances du poète, pour enfin épouser celui qui la rendra heureuse, le bon Abel.
Ce livre est intéressant aussi parce que justement, il dresse un portrait de cet homme peut-être un peu oublié. Il faut dire qu'il avait un frère plutôt...imposant?
Enfin, la présence des tableaux de Julie au coeur de l'ouvrage contribue à enrichir celui-ci. Ils illustrent parfaitement les propos de l'auteur et incitent le lecteur - moi en tout cas-, à se pencher peut-être un peu plus sur l'oeuvre de cette belle personne qu'elle était.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
DOMS
  27 juin 2016
Cette biographie présente deux intérêts principaux, nous faire découvrir une femme peintre, il y en très peu de connues, en dehors peut-être de madame Vigiée Lebrun, et présenter de façon romanesque une vie et une époque, la fin d'un règne, l'époque de Napoléon et la période si romantique du XIXe entre autre. Julie, artiste peintre à une époque où les femmes s'accomplissaient en tenant le foyer de leur époux, fait figure d'avant-gardiste, en plus d'être une artiste déjà reconnue de son temps.
Julie Duvival de Montferrier sera Elève de Gérard et David, puis copiste de grands peintres, d'Ingres à Delacroix, comme cela se faisait beaucoup à cette époque et même bien avant. C'est également une artiste reconnue pour son succès et qui sera capable de faire vivre sa famille avec ses revenus. Du premier salon auquel elle participe, elle dont le tableau est immédiatement acheté par le roi, à ses commandes de portraits, puis à son succès non démenti tout au long de sa vie, elle aura su vivre de sa passion et de son talent.
Elevée à l'école de la légion d'honneur, où l'on avait à coeur de permettre à ces jeunes filles de pouvoir s'en sortir si un revers de fortune venait à frapper les familles, Julie sait vivre quel que soit le train de vie des siens. Décidée, volontaire, faisant preuve de beaucoup d'audace et de courage, elle saura tracer son chemin d'artiste accomplie. Elle sera le professeur de dessin d'Adèle, future femme de Victor Hugo. Puis épousera Abel, frère de Victor. Celui qui a eu du mal à reconnaitre qu'une femme pouvait être une artiste sans être une catin reconnaitra son talent sur le tard. La biographie de Julie nous dévoile également quelques pans de la vie de Victor, de sa femme et de son grand frère Abel.
Rendue vivante par la correspondance de Julie, par les exemples et les situations divers quelle a eu à affronter pendant sa vie, cette biographie se lit réellement comme un roman. Elle m'a donné envie de retourner voir la maison de Victor Hugo, place des Vosges - visitée il y a bien longtemps, elle mérite une nouvelle visite - et bien sûr refaire une visite du musée Fabre de Montpellier, superbe musée qui présente de nouveau les tableaux de Julie Duvidal de Montferrier.

Lien : https://domiclire.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Cha971
  14 octobre 2016
La belle soeur de Victor H n'est autre que l'histoire de Julie Duvidal de Montferrier, belle soeur de Victor Hugo. Biographie romancée et racontée par Caroline Fabre-Rousseau comme un conte, c'est avec brio qu'elle retrace la vie de cette femme et artiste peintre originaire du Languedoc. le parcours de Julie nous fait voyager dans un 19e siècle prônant le renouveau et le romantique. L'ambiance et le cadre sont posés.
Mais ce qui nous enchante le plus, c'est qu'une femme proche d'un grand auteur du 19e ait pu elle aussi avoir sa biographie. À travers ce livre nous apprenons évidemment son lien avec Victor Hugo mais n'est-pas un détail comparé au reste. Il est aussi essentiel de dévoiler le parcours initiatique de la jeune fille devenue femme, de la dessinatrice devenue peintre incontesté.
Par le biais de cette biographie, Caroline Fabre-Rousseau communique ses recherches méticuleuses sur le siècle romantique, sur les problèmes politiques, sur une famille de notre région et surtout sur la condition des femmes artistes dans un temps qui joue en leur défaveur. Dans la pensée commune – partagée aussi par Victor Hugo – une femme artiste est catégorisée au rang de catin. Julie s'est battue pour passer outre ces jugements sans fondements et a réussi à s'imposer en tant qu'artiste et femme accomplie.
Et, derrière l'écriture d'un tel personnage féminin se cache une auteure qui a su retranscrire le parcours d'une femme, dessiner le romantisme d'un siècle, dénoncer les jugements de la pensée sociale, dépeindre une politique des plus complexe. Sous une plume fluide et agréable à la lecture, Caroline Fabre-Rousseau mêle présent, passé et futur ; écriture narrative et lettres retranscrites donnant à la biographie un ton léger, comme un conte féérique/fantastique que l'on nous raconterait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MllePeregrineMllePeregrine   11 juin 2016
_ Je me moque bien des artistes et de la peinture! Que vais-je devenir seule, loin de vous? Qui me bordera le soir dans mon lit? Qui m'embrassera le matin pour me réveiller? et qui jouera avec Zoé?
_ Ma chère Julie, tu n'es plus une enfant, tu as dix ans à présent. Il te faut une solide éducation, qui te mette à l'abri des surprises de l'Histoire.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Caroline Fabre-Rousseau (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Caroline Fabre-Rousseau

Caroline Fabre-Rousseau - C'était malgré nous
www.passion-bouquins.com Blog littéraire alternatif 23e salon du livre de Colmar 2012 Entretien avec Caroline Fabre-Rousseau qui nous parle de son roman C'était malgré nous.
autres livres classés : biographie romancéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Sa majesté des mouches

Quand-a-été écrit le roman Sa majesté des mouches?

1987
1954
1930
2000

20 questions
247 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre