AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782907572149
270 pages
Éditeur : Palémon (07/04/2003)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 60 notes)
Résumé :
Après " Les bruines de Lanester " et " Les diamants de l'archiduc ", voici une troisième enquête de Mary Lester en Cornouaille. Cette fois, son patron lui confie une enquête de routine, un accident de chasse où un industriel a trouvé la mort. Il y a des témoins dignes de foi, des notables qui ont assisté au drame… Un fusil qui explose, ça arrive et le commissaire principal est tranquille : cette fois, tout ce que pourra faire l'inspecteur Lester, c'est de rempli les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
beauscoop
  08 août 2020
3e opus de cet auteur Jean Failler que j'ai découvert il y a 3 ans. Les couvertures des livres m'ont plu énormément, reprenant un style de vieux livres trouvés chez ma grand mère à l'adolescence. L'auteur a une bouille très sympathique reflétant le vrai, le naturel tout comme ses romans. La mort au bord de l'étang est un excellent roman policier, non seulement par le scénario et la talentueuse et gentille enquêtrice Mary Lester mais aussi par l'ambiance et le cadre des événements. Ayant côtoyé certains genres de personnages en scène je reconnais l'exactitude des gentes masculine et féminine décrites, snobs, imbus d'eux mêmes, non respectueux des personnes simples mais vraies ayant les pieds sur terre. Les descriptions et techniques de la chasse sont exposées avec précision. le roman terminé il y a de bonnes suites en perspective dans ma réserve. Un auteur à conseiller pour les amateurs de romans policiers, très réalistes. Les caractères sont dépeints avec précision, tout comme le mode de vie provincial avec les nantis dédaigneux et les vrais personnes simples et honnêtes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
KiriHara
  07 juin 2020
« La mort au bord de l'étang » est la troisième enquête de Mary Lester, de Jean Failler.
Jean Failler est un auteur breton né en 1940 et qui utilise sa région comme scène de jeu pour son personnage.
Dans le premier épisode, Mary Lester, tout juste en poste, avait dû arrêter un collègue pour assassinat. de suite mutée, dans le second, en attendant son chef, qui était en vacance, elle écoutait les confessions d'un SDF à propos d'un casse de bijouterie et de meurtres.
Et voilà que son commissaire revient de ses vacances et lui confie une affaire déjà résolue : un accident de chasse mortel.
Mary Lester une jeune femme flic dans un monde d'hommes machistes, se voit confier une simple enquête puisqu'il s'agit d'un terrible accident de chasse.
Juste à confirmer l'enquête préliminaire de la gendarmerie, pas grand-chose à faire, d'ailleurs, puisque l'accident a eu des témoins fiables.
Mais Mary Lester va vite découvrir des indices troublants laissant à penser que l'accident a été provoqué volontairement.
Et puis, son suspect est tellement détestable, imbu de sa position sociale et de son prestige qu'il serait si plaisant de lui rabaisser son caquet...
Après deux épisodes plaisants à lire, avec un personnage qui devenait peu à peu attachant, un style qui s'affirmait lentement et une certaine atmosphère intéressante qui se mettait en place, voilà que je commence ce troisième épisode avec moins d'enthousiasme.
La faute est à mettre entièrement sur la scène d'introduction qui s'éternise, scène présentant, en prenant, son temps les différents protagonistes de cette chasse tragique.
Si cette longue présentation est nécessaire à l'affaire et à l'atmosphère, permettant de comprendre les tenants et les aboutissants, d'anticiper les différents caractères, elle s'étend un peu trop, notamment sur les moments de chasse, au point que la mort, en question, n'intervient qu'au bout d'un long tiers du roman et que l'héroïne, elle, attend encore plusieurs pages avant de pointer son nez.
Alors, les amateurs de chasse apprécieront cette longue introduction, la trouvant probablement bien sentie et rendant parfaitement l'atmosphère de ces moments.
Pour les autres, ils apprendront quelques détails sur la chasse qu'ils ignoraient sûrement.
Mais ces derniers attendant avec impatience l'arrivée de Mary Lester vont devoir prendre leur mal en patience.
Et je fus dans ce cas.
Je n'ai jamais chassé, n'ai jamais eu envie de chasser, et ne m'intéresse pas au monde de la chasse.
Aussi, même si j'ai apprécié le rendu de l'atmosphère, même si je reconnais que certains éléments de cette introduction sont nécessaires à rendre l'ambiance de l'enquête à suivre, je dois avouer que ce préambule a failli avoir raison de mon impatience (au point d'arrêter, pour des raisons extralittéraires, ma lecture en cours de chasse et de tarder plusieurs semaines avant de m'y replonger et après avoir changé de lecture, ce qui ne m'arrive jamais).
Mais, comme je voulais réellement avoir confirmation ou infirmation de ce que je pensais des deux premiers épisodes, j'ai persisté et j'ai bien fait.
Effectivement, une fois que Mary Lester débarque, tout change.
J'ai alors retrouvé le même plaisir à suivre son enquête, la même plume agréable de l'auteur, cette ambiance que je comparais (toute proportion gardée) à celle que conférait Georges Simenon aux enquêtes de son commissaire Maigret.
D'ailleurs, on retrouve ici cette lutte de classe, si chère à Simenon. Lutte de classe qui débute dès la partie de chasse entre le vieux Boulois, un homme de la terre, mais également témoin de l'accident, un homme sage, respectueux et connaisseur, qui chasse pour le plaisir de l'ambiance et non pour faire un carton et ces parvenus, ces hommes de la haute qui ne sont là que pour se pavaner et abattre tout ce qui peut se tirer.
Puis il y a le personnage lien. Celui qui connaît la chasse, techniquement parlant, qui pourrait, en cela, avoir le respect du vieux Boulois, mais qui s'avère être un homme détestable, hautain, arriviste... le suspect, bien évidemment.
Et c'est avec un réel plaisir que l'on va suivre l'enquête de Mary Lester qui va s'attacher à découvrir de quelle façon cet être intelligent et hautain est parvenu à commettre un crime en faisant passer cela pour un simple accident de chasse.
Car, le lecteur n'a aucun doute sur l'identité du coupable dès le début et l'enquête de la policière ne consistera pas vraiment à découvrir le nom de celui-ci.
On suit alors avec plaisir le cheminement de pensée et la façon que va utiliser Mary pour faire tomber le suspect de son piédestal.
Au final, après un premier tiers un peu long (pour un roman policier) le roman policier démarre enfin et l'arrivée de Mary Lester lance une enquête assez savoureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Phoenicia
  12 février 2020
3e aventure de Mary Lester. Il m'aura fallu un challenge Babelio pour m'y remettre tant j'avais été déçue par le tome 2. En l'occurrence, si il ne s'agit pas d'un emballement généralisé, cette aventure se lit pourtant bien.
J'apprécie toujours autant cette France rurale de nos parents, avant l'ere d'Internet et de monde ultra-connecté. Ca a un côté nostalgique que j'apprécie. de même, j'aime beaucoup la narration et cette jeune inspectrice au flair infaillible qui rêve d'en découdre dans un monde si masculin. Pour la présente aventure, nous savons très vite, du moins nous en avons de forts soupçons, qui est le meurtrier. L'objet n'est pas tant qui, ni pourquoi, mais comment? Et surtout comment Mary va le coincer! En cela, on en a pour notre compte. Je regrette juste un point : l'histoire est longue à se mettre en place. L'auteur prend du temps pour nous présenter son groupe de chasseurs snobinards et Mary n'intervient qu'au bout d'un tiers de l'aventure.
Challenge Trivial Reading V
Challenge Mauvais Genres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
zembla
  01 mars 2012
Un accident de chasse banal. du moins c'est ce que tout le monde pense, même la police. Plus qu'a faire une enquête de routine et classer l'affaire. Sauf que c'est Mary Lester que l'on charge de cette enquête de routine et qu'elle ne connaît pas la routine.

C'est ma première enquête de Mary Lester que je lis. Pourtant un auteur breton dont l'héroïne mène ses enquêtes a travers toute la Bretagne, cela aurait dû titiller ma curiosité plus tôt . Mais voila, une certaine réticence (ridicule) a lire un auteur local m'a faire reculer plusieurs fois et il a fallu qu'une personne me propose de me prêter quelques livres de cette série pour que je saute le pas. Et tout de suite j'ai compris que mes réticences n'avait vraiment pas lieu d'être. J'ai trouvé ce roman extrêmement bien construit et écrit. L'enquête en elle même est ce que j'appellerai classique dans le genre des "columbo". Pas de coupable a trouver, on sait qui est le meurtrier, l'intérêt réside dans le cheminement de l'enquête de Mary Lester pour démontrer que cet accident de chasse est un meurtre déguisé. Pas de retournement de situation, pas de final inattendu ou abracadabrant. Non, du classique et un personnage de Mary Lester pugnace et têtue (normal, elle est bretonne) auquel on s'intéresse et qui sonne juste. J'ai beaucoup aimé le portrait de ces notables de province que dépeint l'auteur, ils sont criant de vérité.
Un roman qui m'a donné envie de poursuivre cette série a travers la Bretagne. Ma note 7/10.
Merci a Florence pour le prêt.
Lien : http://desgoutsetdeslivres.o..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Pchabannes
  15 octobre 2012
Mary Lester, une stagiaire qui, à Lorient,"a fait arrêter un inspecteur, l'inspecteur qui prend la fuite après avoir assommé un agent, puis qui se suicide, ça ne risque pas de passer inaperçu."
Voici la troisième aventure de l'héroïne de Jean Failler écrite il y a 20 ans. J'adore ! Découvert il y a deux ans lors de congés à Cancale, je reste un inconditionnel de Jean Failler, de son parcours, de son courage et surtout de sa plume. En effet chez Mary Lester, il y a du Fantomette ou du Club des 5. Vocabulaire, situation et personnages, Jean Failler écrit du policier pour lecteurs de 10 à 90 ans.
Un accident de chasse au bord d'un étang. Derrière une belle érudition cynégétique se cache un mystère. Pauvre commissaire Fabien. Il confie à la stagiaire tout juste mutée de Lorient le soin de faire les constations d'usage et de classer cette affaires d'accident de chasse. Il faut dire que cela se passe parmi les notables. Et Mary Lester de constater tant et si bien que Mary ou le Lecteur n'ignorent plus rien des différences entre les Purdey et les Barnes, les cartouches de 4 ou de 9 et tant d'autres détails qui laisse à penser que ….

Bref le pov'commissaire va devoir se faire un deuil de sa tranquillité.

Lien : http://quidhodieagisti.kazeo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
beauscoopbeauscoop   08 août 2020
Savez-vous comment on chasse maintenant mademoiselle ?
... — Eh bien ! Je vais vous le dire, moi ! On lâche le samedi soir le gibier que l’on va tirer le dimanche ! Voilà comment ça se passe ! Seul importe aux « nouveaux chasseurs », le nombre de pièces qu’il y aura au tableau le soir. Faisans de poulailler canards de basse-cour ! Qu’est-ce que c’est que ces chasseurs ? La moitié d’entre eux n’avait jamais touché un fusil !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
beauscoopbeauscoop   07 août 2020
Les pommes de pin craquaient comme quand on les met au four pour les faire s’ouvrir, et leur odeur balsamique mêlée à celle des foins cuits au soleil fit un instant croire au vieil homme qu’il était au paradis.
Commenter  J’apprécie          70
PchabannesPchabannes   15 octobre 2012
Mary Lester, une stagiaire qui, à Lorient,"a fait arrêter un inspecteur, l’inspecteur qui prend la fuite après avoir assommé un agent, puis qui se suicide, ça ne risque pas de passer inaperçu."
Commenter  J’apprécie          30

Video de Jean Failler (1) Voir plusAjouter une vidéo

"Poissonnier écrivain à Quimper" - Interview de Jean Failler
Rencontre avec Jean FAILLER qui alterne entre son métier de poissonier et celui d'écrivain. Il parle de la difficulté d'être édité et de son choix pour le roman noir. Christian Rolland est allé rencontrer ses clients à la poissonnerie.
autres livres classés : bretagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2371 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre