AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782372605793
256 pages
Éditeur : Palémon éditions (20/05/2020)
3.9/5   5 notes
Résumé :
Tome 1
Rentrée d’une éprouvante enquête à Notre- Dame-des-Landes au cours de laquelle elle a brillamment confondu le coupable d’un assassinat, le commandant Lester n’entend pas se reposer sur ses lauriers.
En effet, Bertrand Ascenscio, ce promoteur qui a causé la déchéance entraînant la mort de Cathy Vilard, n’a pas été inquiété par la justice qui estime qu’il n’y a pas lieu de rouvrir ce dossier.
Pour Mary Lester, les autorités craignent simp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Coventgarden
  12 juillet 2020
Mon 56 et 57 fil rouge.
J'aime retrouver Mary Lester entre deux ,trois, dix autres lectures.
Elle m'est familière autant que son univers. C'est simple, on est vite happé par l'enquête et neuf pour découvrir voire se régaler d'un nouvel auteur.
Cette fois, notre commandant ressort affaibli de cette enquête qui confronte la police et la justice. Pour la citer " je préfère arrêter les voyous que les libérer".( réponse faite à un gendarme qui lui demandait pourquoi avoir choisi la police quand on a un diplôme d'avocat).
Il est vrai que l'exaspération doit être régulière quand tout est prouvé et que la justice libère parce que la pression gouvernementale ou ministérielle préfère éviter les vagues.
Heureusement que les journalistes toujours à l'affût d'un scoop peuvent aider la police comme dans ce roman.
Quoi qu'il en soit, Mary va encore payer de sa personne physiquement et moralement.
Arrivera t-elle à surmonter son désarroi ?
Attendons le 58.

Commenter  J’apprécie          84
frpreneau
  23 mai 2020
Deux tomes pour cette nouvelle livraison de Jean Failler. Et une belle réussite avec Mary Lester au mieux de sa forme. Metoo est passé par là
Un bon moment de lecture
Commenter  J’apprécie          30
Tyfee29
  25 août 2020
Retrouver Mary Lester, commandant de police / avocate, qui ne s'en laisse pas conter, est un plaisir.
Décidée à aller au bout de ses objectifs, bien entourée dans son équipe, peu lui chaut que les gendarmes du cru la méprisent ou lui mettent des bâtons dans les roues, Mary fonce......droit au but !!!!
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2
  16 juillet 2020
En suite immédiate de l'enquête précédente, Mary Lester revient sur l'ex-ZAD de Notre-Dame-des-Landes et s'échappe en région parisienne et à Port-Louis, pour traquer un riche et puissant particulièrement pourri.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2020/07/16/note-de-lecture-retour-au-pays-maudit-mary-lester-56-57-jean-failler/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   16 juillet 2020
En homme soigneux, le commissaire divisionnaire Fabien avait accroché sa gabardine de coton beige au perroquet de bois verni placé derrière son bureau. Avec ce vêtement et son Fléchet de feutre taupé, il faisait très flic de cinéma des années 1950. À la boutonnière de son veston sombre impeccablement repassé, la rosette de la Légion d’honneur rutilait comme une marme de sang.
Le divisionnaire Fabien n’était pas élégant uniquement dans sa tenue ; il l’était aussi dans chacune de ses attitudes.
Galamment, il présenta une chaise à Mary, attention qu’il n’aurait pas eue pour le capitaine Fortin qui, en toutes saisons, arborait un jean délavé, des baskets et un tee-shirt blanc sous un blouson de cuir fauve passablement râpé. Les jours de grande froidure, il enfilait tout de même un pull ras le cou de laine bleu marine entre le blouson et le tee-shirt.
En lui-même, le commissaire déplorait ce laisser-aller tout en reconnaissant que cette tenue était plus appropriée pour désamorcer un début d’émeute dans un quartier sensible qu’un complet trois-pièces. Il n’en appréciait pas moins l’élégance de bon aloi dont faisait preuve le commandant Lester en toutes circonstances.
– Eh bien, cette expédition dans le bocage ?
– Heureusement terminée ; voyez, je suis à peu près intacte.
Le commissaire fronça les sourcils :
– Pourquoi dites-vous cela ?
C’était demandé sur un ton de reproche.
– Parce que chaque fois que je m’éloigne de ma base, ma chère Amandine s’attend au pire. Remarquez, elle n’a pas tout à fait tort ! Brest… Roscoff… Douarnenez… Saint-Malo… J’en passe et des meilleures, on ne dira pas que je rechigne à payer de ma personne.
Le commissaire Fabien en convint volontiers, non sans céder à la tentation de lui balancer une petite pique.
– Je vous l’accorde ! Cependant, mais je me répète, on dirait que vous avez le chic pour plonger dans des situations impossibles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   16 juillet 2020
Le commissaire se redressa et plaqua ses mains à plat sur son sous-main :
– Vous ne lâchez donc jamais ?
– Pas quand le bon droit est de mon côté ! Pas quand il s’agit de rendre justice à une innocente qui a été abominablement torturée et assassinée !
– Vous avez sans doute des lumières à ce sujet ?
– Oui, patron. Au cours de mon séjour à Blain, j’ai rencontré des personnes qui ont connu et fréquenté cette jeune femme.
Le commissaire jeta avec mépris :
– Des zonardes, je suppose !
Elle secoua la tête :
– C’est un peu réducteur de les traiter de la sorte. Je dirais plutôt des pauvres humaines nées sous une mauvaise étoile et que la vie a broyées.
– Si je me souviens bien, ce n’était pas le cas de Cathy Vilard. Il me semble que son père était un éminent chirurgien…
– Il est mort quand elle était ado.
– Soit… C’est bien triste, mais ce sont des choses qui arrivent. Pour autant, elle n’était pas dans la misère, sa mère a fait un beau remariage. Avec cet Ascenscio justement…
– Beau pour qui, patron ? Il ne s’agit pas de misère matérielle, mais de détresse morale. Ce beau-père n’était pas si beau que ça. C’était un sale bonhomme, un pédophile…
– Oh, dit Fabien, comme vous y allez !
– Comment appelez-vous un individu qui a profité de sa situation dominante pour engrosser une adolescente qui aurait dû être sous sa protection ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jean Failler (1) Voir plusAjouter une vidéo

"Poissonnier écrivain à Quimper" - Interview de Jean Failler
Rencontre avec Jean FAILLER qui alterne entre son métier de poissonier et celui d'écrivain. Il parle de la difficulté d'être édité et de son choix pour le roman noir. Christian Rolland est allé rencontrer ses clients à la poissonnerie.
autres livres classés : policier régionalVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2185 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre