AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070403645
Éditeur : Gallimard (25/11/1998)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 19 notes)
Résumé :
1967. À l'époque, le « Secret Défense » fonctionnait encore, si bien que vous ignorez tout de cette fantastique histoire.
J'étais jeune et riche, « Cravache d'Or » et crack-jockey des courses d'obstacles. Une vie de rêve. Et puis je l'ai vu, un matin : un grand cheval appelé « Hard to beat ». En une seconde, j'ai compris deux choses : primo, que ce cheval serait le plus grand champion de tous les temps... secundo, que les ennuis allaient commencer.
<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Ambages
  26 novembre 2017
Un tour sur sur la piste de l'hippodrome d'Auteuil, volant sur le dos de « Hard to Beat », je sentais sa nuque chaude et sa respiration sereine, il allait l'emporter. J'allongeai le bras juste ce qu'il faut pour lui caresser l'encolure, lui et moi ne formions qu'un. le monde des courses est passionnant. Puis je remarquais que des cracks tombaient, des jockeys aussi tout comme des mercenaires, des tireurs d'élites. Les balles et les explosions soufflaient tout. Allait-il m'arriver la même chose ? Mais j'étais jeune. Aujourd'hui j'ai trente ans de plus et je vais vous raconter mon histoire. Des rencontres allaient tout changer dans ma vie. Une femme, des hommes, un vieux monsieur et des tordus de fachos allaient faire de moi un crack-jockey.
Je découvre Frédéric H. Fajardie avec ce roman. J'aime son écriture et son humour. La construction du roman est très amusante également, tout comme les personnages. Il y a de l'humanisme dans cet écrivain.
Commenter  J’apprécie          253
doublepage
  23 octobre 2016
Il se passe de drôles de choses "Sous le regard des élégantes".
Désireux de se faire un nom dans le monde des courses, un vieux Lord anglais, nazillon à ses heures, décide de faire de son cheval CINCINATUS le plus grand champion de tous les temps.
Cette reconnaissance passe par un grand chelem sur les 3 plus grandes courses de haies du monde.
Ce chemin vers la gloire va être contrarié par un autre cheval HARD TO BEAT, français celui là.
Propriété d'un riche banquier, rescapé de nombreux pogroms et monté par un crack jockey vedette, il va s'efforcer de relever ce triple défi.
Ce roman raconte par le détail ces 3 duels que se livrèrent nos 2 chevaux et qui virent à chaque fois le cheval français damner le pion à son concurrent britannique.
J'ai aimé cette confrontation entre le bien et le mal. On a d'un côté ce lord anglais froid et sans états d'âme, prêt à tout pour réaliser son rêve et de l'autre ce banquier passionné, un poil paternaliste, mais amoureux fous de ses chevaux.
Histoire simpliste me direz vous, peut être, mais pas que... Nous sommes en 1967, quelques semaines avant la guerre des 6 jours. Au travers cette confrontation à laquelle les services Israéliens seront mêlés, Frédéric Fajardie nous fait passer un message, devant un danger comme le nazisme, un seul mot d'ordre, ne jamais céder, NO SURRENDER, NEVER.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Contributeur
  28 septembre 2016
Fajardie fut le meilleur dans les romans au lance-roquette. le style plus sentimental lui va plutôt mal.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
PecosaPecosa   27 janvier 2019
Comme disait à peu près Staline qui en connaissait un bout sur la question: "Passé un certain niveau, ce n'est plus du fait divers, mais de la statistique."
Commenter  J’apprécie          231
AmbagesAmbages   25 novembre 2017
Quand il s'agit de pognon, les bouches savent se fermer. Ils affichèrent un air franc – ah, les faux culs ! - et un regard serein, un peu à la façon de Sœur Sourire, religieuse et vedette de music-hall aujourd'hui bien oubliée malgré un tube qui annonçait les temps nouveaux et les banlieues difficiles : « Dominique-nique-nique »...
Commenter  J’apprécie          50
doublepagedoublepage   22 octobre 2016
"Hard to Beat", c'est pour moi comme un frère. Un petit frère d'armes. Les émotions, la peur, l'effort, peut-être la panique et même la griserie de la victoire : on a tout partagé. Alors puisque vous me le donnez, bien sûr j'accepte avec joie. Mais après le Grand Steeple-chase de Paris, il prendra sa retraite. Et moi avec. Il faut que ce soit notre dernière course. Si nous avions la chance de vous offrir la plus grande triple victoire de l'histoire des courses.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AmbagesAmbages   25 novembre 2017
A dix-huit ans, en 1965, j'avais décroché le bac philo promis à mes parents tandis que le conseil de révision me trouvait « inapte au service » en raison d'un « souffle au cœur » - par quoi je comprenais, moi, une évidente propension à tomber amoureux mais il est vrai que je n'entends rien à la médecine.
Commenter  J’apprécie          40
patatarte2001patatarte2001   23 novembre 2018
A dix-huit ans, en 1965, j'avais décroché le bac philo promis à mes parents tandis que le conseil de révision me trouvait "inapte au service" en raison d'un "souffle au cœur" - par quoi je comprenais, moi, une évidente propension à tomber amoureux mais il est vrai que je n'entends rien à la médecine.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Frédéric H. Fajardie (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric H. Fajardie
Mes classiques à moi - La tour des demoiselles et La lanterne des morts - Frédéric H. Fajardie
autres livres classés : mouvement hippieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1681 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre