AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081354005
388 pages
Éditeur : Flammarion Jeunesse (02/03/2016)
3.68/5   39 notes
Résumé :
Enael est différente. Des visions l'obsèdent et elle développe de mystérieux pouvoirs. Quand elle apprend qu'elle est en réalité la fille d'une fée, elle décide de partir à la recherche de ses origines dans le pays de l'éternelle jeunesse. Commence alors pour elle un étrange voyage au pays des elfes et des maléfices où l'amour semble être le plus attirant des poisons? « L'eau était gelée. Les aubépines qui flottaient à la surface embaumaient : une odeur sucrée qui m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 39 notes

maevedefrance
  05 mars 2016
Traduit par Marie Hermet
Enael vit dans un village de l'ouest de l'Irlande, dans la région du Connaught. Elle est une adolescente comme les autres (du moins le croit-elle), qui va au lycée, envoie des textos en rafale à ses copines, avec qui elle parle fringues et garçons. Un jour, elle découvre derrière un muret de pierres sèches un médaillon dans lequel elle se reconnaît bébé. Sur ce médaillon est gravé le prénom "Eva". C'est le prénom qu'il y a sur son état civil même si tout le monde l'a toujours appelée "Enael". Elle est d'autant plus intriguée que toutes les photos de famille avec elle ont été perdues lors du déménagement de Dublin pour venir s'installer ici, à la campagne. Elle essaie le médaillon et a une vision d'elle avec sa meilleure amie, Carla, quand elles étaient enfants, jouant à suivre le chemin des fées, "une bande étroite où l'herbe était plus pâle" qui commence exactement de l'endroit où se trouve Enaël.
Un jour où elle se rend avec Carla à l'anniversaire d'une copine de bahut, Enael aperçoit "une petite silhouette qui déval[e] la colline". Puis plus rien. "Mais bientôt la petite silhouette réappar[ai]t. Arrivée en bas de la côte, elle travers[e] la tourbière pour se diriger vers la route, non sans difficultés." Très vite, Enael est persuadée qu'il s'agit d'une petite fille et qu'elle est en danger. Elle se lance à son secours, convaincue qu'elle s'est réfugiée sous un bosquet d'aubépines...
Tout le monde se moquera d'elle parce qu'elle reviendra bredouille, écorchée et trempée de s'être jetée dans la mare naturelle cachée sous les aubépines... On lui dit qu'elle croit aux lutins, ce genre de choses...
Enael, s'aperçoit qu'elle développe des pouvoirs. Une nuit, elle est "réveillée par des petits doigts glacés sur son poignet"... le début d'une aventure incroyable, dont son seul confident sera Shay Foley, le garçon taiseux par qui elle est attirée.
Deux gamins pas tout à fait comme les autres qui vont vous entraîner dans le monde de Tir na Nog : la terre de la Jeunesse Eternelle, l'un des Autres Mondes de la mythologie irlandaise.
Il y en a en effet plusieurs : "Sous l'océan, vers l'Ouest, se trouvent les îles saintes. Sous le Munster c'est la terre des morts. Mais sous le Mayo et le reste du Connaught, il y a la terre de la Jeunesse éternelle, Tir na Nog et c'est là que sont allées les fées". Et Lebor Gabala Erenn, le livre qui raconte les conquêtes d'Irlande est celui de la légende des fées d'Irlande.
Je ne vais pas y aller par quatre chemins : j'ai absolument adoré ce roman fantasy, mais version fantasy intelligente, c'est-à-dire très bien documenté, tiré du vrai folklore irlandais et de la mythologie du pays tout en étant très divertissant et aussi très imaginatif.
Helen Falconer éblouit le lecteur par l'univers de couleurs, les personnages et créatures du monde de Tir na Nog. Elle envoûte avec un bon suspense, une pincée de romance sans faire dans le débile mais dans l'humour (le baiser qui fait décoller, ah! ah !). Elle ajoute un soupçon de mystère identitaire. Et nous voilà piégé jusqu'à la fin de l'histoire !
En même temps, nous sommes dans une Irlande réaliste et contemporaine : de quoi se méfier la prochaine fois qu'on se balade à la campagne... Selon votre vraie identité, il y a encore des passages accessibles pour rejoindre Tir na Nog, sachez-le !
Un roman qui familiarise avec la mythologie et le folklore irlandais. Et apprend quelques superstitions irlandaises aussi :
"Quand il était petit, sa grand-mère avait insisté pour qu'on accroche le tisonnier au-dessus de son berceau. Il fallait empêcher les fées de venir le voler, en y déposant à la place l'un des leurs, un changeling", un enfant-fée.
Les fées emmènent les enfants et ils deviennent des sheogs dans Tir na Nog. Ces fées sont malfaisantes, ce sont les fameuses banshees qui "viennent des collines sacrées, (...) volent les nourrissons pour les vendre au diable, et elles laissent des bébés de l'enfer à la place. On les reconnaît très bien : ils sont roux comme l'incendie et ils ont le coeur mauvais".
A Tir na Nog, les banshees adorent les sheogs : "de temps en temps, on en voit toute une charrette : ils vont se promener" :)
Vous croiserez aussi des lenanshees, les fées de l'amour, qui tuent à petit feu ceux qui ont un faible pour elles...
Le roman s'ouvre d'ailleurs sur la légende d'Oisin, et les personnages en parlent eux-mêmes : "Enael, tu te souviens de la légende d'Oisin ? C'était un héros de Fianna. Il a suivi la fée Niamh dans le Royaume de la Jeunesse Eternelle. Il pensait qu'il s'était absenté trois ans, mais quand il est revenu, des centaines d'années s'étaient écoulées." Un beau clin d'oeil !
Une manière originale d'aborder la quête d'identité, les secrets de famille, la perte d'un enfant, l'amour, qui sont aussi les thématiques sous-jacentes de l'intrigue.
Un livre magique et envoûtant dont j'attends la suite avec impatience ! Un roman qui plaira aux fans de l'Irlande, entre autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Liphe
  25 avril 2016
Merci aux éditions Flammarion Jeunesse et à Babelio de m'avoir permis de recevoir ce livre à travers une opération Masse Critique.
Résumé : À quinze ans, Enael découverte qu'elle est la fille de fées et non pas de ceux qu'elle pensait ses parents. Elle est en fait un changeling. À quatre ans, les fées l'ont échangée contre un shoeg, un enfant humain qu'elles ont gardé. Des visions s'emparent d'elle et elle découvre ses mystérieux pouvoirs. Elle décide alors de partir à la recherche de ses origines dans le pays de l'éternelle jeunesse.
Je l'ai lu en trois soirées. L'écriture est très fluide ce qui fait que les pages se tournent toutes seules et que je suis arrivée à la fin du roman sans m'en rendre compte.
J'ai bien aimé les personnages d'Enael et de Shay (et j'adore leur prénom). Ils sont attachants et j'ai réussir à m'inquièter et à être contrariée ou contente pour eux. À partir de là, tout est gagné. En plus, leur relation est plutôt mignonne et les deux amoureux ne m'ont pas tapé sur les nerfs comme dans d'autres romans pour adolescents.
L'histoire est très intéressante. le thème est assez original, change des vampires et des sorcières et a été plutôt bien exploité. L'univers magique est plutôt bien inventé, mais j'aurais aimé qu'il soit développé un peu plus. Pas dans les descriptions des lieux, mais plutôt dans les différents personnages, le fonctionnement et les conditions d'accès.
Je pense que ce roman a un gros potentiel. Il pourrait plaire à beaucoup de monde et se développer jusqu'à devenir un best seller pour adolescents. Mais ce n'est que mon avis.
De plus, le livre en lui-même est très beau. J'aime beaucoup la couverture et les effets de reflets au début de chaque chapitre.
C'est le premier tome d'une trilogie. Si l'occasion se présente à moi de lire les suivants, je le ferais avec plaisir.
En résumé, c'est une belle découverte qui m'a beaucoup plue et que je vous conseille vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
pititecali
  08 mars 2016
Une lecture mignonne mais avec un côté trop ado qui m'a un peu embêtée.
Vous qui me suivez, vous le savez depuis le temps, j'aime beaucoup la littérature jeunesse, celle qui me ramène en enfance et sait me faire rêver (encore faut-il qu'elle soit bonne !) Et s'il peut y avoir de la féérie, des légendes magiques, et tout le tatouin, ça n'en est que mieux en ce qui me concerne !
Aussi, quand Flammarion m'a proposé cette lecture, je n'ai pas hésité une seconde, c'est totalement mon univers, pile poil dans le domaine que je chéris le plus.
Je ne vais pas vous faire languir plus longtemps, j'ai bien aimé cette lecture. Je ne l'ai pas forcément dévorée, mais j'y ai néanmoins passé un moment agréable. Et pourquoi donc, que tu ne l'as pas dévorée ta lecture, Cali, puisqu'elle possède tout ce que tu aimes ?
Eh bien, dans la lecture jeunesse, il y a (pour moi) le bon et le mauvais côté. le bon côté, c'est quand il s'agit d'enfants. Une histoire avec des enfants qui arrive à me faire rêver a tout gagné. le mauvais, c'est quand ça tire sur l'adolescence. L'école, les premiers émois amoureux, la quasi inévitable crise de rebellion, etc. Là j'ai beaucoup plus de mal et je suis incapable de m'approprier les personnages. C'est assez bizarre.
Il se trouve qu'Enael tire de ce mauvais côté de la balance. C'est ballot. Ca ne m'a pas pourri ma lecture attention, mais j'aurais sûrement été beaucoup plus enthousiaste et prise par l'histoire si les personnages avaient été plus jeunes ou alors carrément adultes. D'ailleurs, quand Eva, 4 ans, arrive, ça m'a tout de suite paru beaucoup plus prenant.
Du haut de mes 36 ans, pour vraiment m'embarquer (toujours dans l'hypothèse où c'est très bien écrit, original et très bien raconté,bien sûr) il me faut soit des personnages adultes, qui vivent des choses d'adultes (ou pas d'ailleurs) soit de très jeunes protagonistes, qui n'en sont pas encore arrivés au stade Arg-un-bouton-sur-mon-nez-que-vais-je-bien-pouvoir-devenir-est-ce-qu-il-m-a-regardée-fait-chier-le-cours-de-chimie-mon-père-est-nuuuuuul. Vous voyez où je veux en venir ? Leurs préoccupations ne m'intéressent tout bonnement pas.
Bref. (comment vous perdre totalement en digressions diverses et variées n'ayant un rapport que très lointain avec la choucroute qui nous occupe lol)
Hormis cette particularité d'être menée par des ados, et qui me déplaît un peu mais ça n'engage que moi, je dois dire qu'Enael est une histoire très sympathique. du mythe irlandais, de la légende, de la magie, bonne et mauvaise, du chagrin, de la joie, et de gentils petits adolescents pas comme les autres au milieu. Je dirais que si toute l'histoire n'est pas au top - il faut avouer qu'on rencontre certaines longueurs parfois, ou des scènes assez peu importantes semblent s'étirer, et que d'autres moments sont expédiés un peu vite - la globalité du roman, surtout pour un premier tome, est assez prenante, et riche en révélations et rebondissements. Au point même que je me demande ce qu'on va bien pouvoir raconter dans le second tome ! du coup, ça me donne vachement envie de savoir, tu vois ? Sont malins les éditeurs quand même :D
Grosso modo, l'histoire de ce premier tome est la suivante : Enael est une gentille ado, très aimée de son papa et de sa maman, qu'elle aime aussi très fort en retour. Elle a une meilleure amie depuis toujours, Carla, avec qui elle a fait les 400 coups, notamment galoper pieds nus et en riant sur le "chemin des fées", pas loin de la maison d'Enael. le roman débute sur leur petite vie d'ados bien normales (la partie qui m'a le plus pompé l'air, soyons francs). Lors d'une sortie scolaire, Enael pense apercevoir sur la route un enfant. A partir de ce moment, elle n'aura de cesse que de découvrir les secrets qui semblent subitement l'entourer, ainsi que toutes les personnes qui comptent pour elle. Elle va alors découvrir les coulisses d'un autre monde, paradisiaque au premier abord, mais qui va s'avérer beaucoup plus cruel qu'on ne pourrait le penser.
Sheogs, banshees et autres créatures mythiques, bonnes ou mauvaises, peuplent ce roman, et on prend beaucoup de plaisir à les découvrir (je ne les connaissais pas toutes, loin de là). Certaines ficelles tirées par l'auteure sont un peu grosses, et on ne peut pas dire que le déroulé de l'histoire m'ait énormément surprise, mais je me suis laissée porter par tout ça assez facilement, finalement.
Niveau émotion, malheureusement, ce côté ado dont je vous parlais m'a un peu gardée à distance je pense de ce que voulait faire passer l'auteure. Il en ira peut-être différemment pour vous, à chaque lecteur sa lecture, n'est-ce pas. Toutefois, le dernier chapitre ne m'a pas laissée de glace, et j'ai senti ma gorge se serrer lors de certaines retrouvailles. Sans doute la maman en moi qui s'est réveillée à ce moment-là :)
Pour conclure, je dirais que ce fut une lecture bien sympa, toute mignonne avec malheureusement des préoccupations adolescentes qui m'ont un peu fait lever les yeux au ciel, mais qui tendent à laisser la place à des émotions plus personnelles et plus profondes en avançant dans la lecture. La fin m'aurait presque fait oublier le début, quoi :)
Je suis restée trop en retrait du coup pour mettre une meilleure note, mais si le côté ado ne vous rebute pas, vous devriez vraiment passer un excellent moment, parce que l'histoire en elle-même, même si parfois un peu facile, est prenante et le mythe étudié des bashees et des sheogs m'a paru intéressant à découvrir.
Je vous conseille donc cette lecture, avec un "bonus point" pour l'envie qui est donnée de connaître la suite, sans l'énorme frustration d'un gros cliffhanger. Ce tome pourrait se suffire à lui-même, et ça donne même limite encore plus envie de lire le 2, tellement on se demande à quelle sauce on va être mangé ! Va-t-on poursuivre l'histoire d'Enael et Eva ? Si oui dans quelle mesure l'auteure arrivera à rebondir sur cette fin de tome ? Découvrir carrément un autre mythe et d'autres personnages ? Bref, je suis impatiente :)
Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
manchip68
  16 août 2016
Un livre très sympathique pour les amateurs de "conte de fées", car l'histoire tourne autour d'un jeune fille de 15ans qui découvre qu'elle a des pouvoirs. Accompagnée de son nouvel ami Shay, elle découvre la véritable histoire de sa vie au cours d'un voyage des plus extraordinaires! Cet exemplaire s'adresse surtout aux jeunes lecteurs niveau collège-lycée, mais peut tout à fait être adéquate pour des lecteurs plus âgées qui voudraient retourner en enfance ;) Très bonne lecture.
Commenter  J’apprécie          110
Selvegem
  22 janvier 2017
Enael mène la vie d'une adolescente ordinaire, partagée entre sa famille, ses amis et le lycée. Mais le jour d'une sortie, où elle remarque une petite fille perdue dans la lande, elle se met à développer d'étranges pouvoirs. Après un moment où elle se croyait folle, elle convainc ses parents de lui dire la vérité. Enael apprend qu'elle est l'enfant des fées, et qu'elle a été échangée avec la véritable fille de ses parents.
Choquée, désorientée, elle raconte son histoire à Shay, un garçon de l'école, et le seul à la croire. Ils décident de rejoindre le pays des fées, où Enael est bien décidée à récupérer Eva, la fille de ses parents. Un voyage qui sera pour le moins perturbant et empli de nouveautés !
En commençant Enael, j'ai été particulièrement attirée par le fait que cela se passe avec des fées, car ce n'est pas les créatures magiques que je connais le mieux, et que j'avais envie de rencontrer davantage. L'héroïne est (une nouvelle fois) une personne qui se retrouve projetée dans ce monde sans l'avoir voulu. On lui a caché son identité toute sa vie (qui l'aurait cru en même temps ?) et elle n'est pas du tout préparée à ce qui va lui arriver. On va être dans le flou, on va tâtonner en même temps qu'Enael : à qui faire confiance, comment on apprendre davantage sur ce monde et ses habitants, essayer de savoir qui elle est véritablement, accepter le fait qu'elle ne soit pas la fille de ses parents... Beaucoup de choses à encaisser pour une adolescente ! le monde présenté par Helen Falconer est bien traité, j'ai particulièrement aimé toute la mythologie et les différentes espèces magiques présentées. Par contre, j'aurais appréciée des personnages un peu plus étoffés, notamment du côté d'Enael, à laquelle j'ai eu énormément de mal à m'attacher... Par contre, Shay est beaucoup plus intéressant à suivre, c'est vraiment lui l'excellente surprise de ce premier tome ! On a également droit au début d'une petite romance entre ces deux personnages, que je ne trouvais pas forcément nécessaire...
Donc, du bien et du un peu moins bien dans ce premier tome d'Enael...
Lien : http://chezlechatducheshire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
LipheLiphe   25 avril 2016
(Enael à Shay au téléphone)

- Je ne t'entends pas !
- Oh, alors écoute !
- Ce n'est pas ma faute, tu ne parles pas assez fort.
- Bon d'accord. Très bien. Parfait. JE T'AIME, ENAEL O'CONNOR !
Et dans le brouhaha des voix aussi éméchées que réjouies, il ajouta :
- Alors, là, tu as entendu ?
Commenter  J’apprécie          80
Enya75Enya75   06 janvier 2019
Il y a des milliers d'années, dans l'ouest de l'Irlande...
Il avait dix-sept ans quand il la surprit, occupée à laver ses cheveux d'or rouge dans l'eau douce d'un petit lac. Des aubépines poussaient sur les berges. Il avait la beauté de son âge. Elle lui jeta un regard et sourit, tout en tordant sa chevelure mouillée. Il ne lui en fallut pas plus, il oublia sa mère, son père, ses frères et soeurs, ses devoirs de jeune guerrier fenian. Quand la jeune fille se laissa glisser dans l'eau profonde, il se défit de son manteau, de son épée et la suivit. L'eau glacée lui recouvrit d'abord les genoux, puis la poitrine et très rapidement les épaules. Les pétales d'aubépine flottant à la surface dégageaient une odeur sucrée qui montait à la tête. La jeune fille lui adressa un nouveau sourire. Ses cheveux s'étalaient autour d'elle comme une auréole d'or. Il lui tendit la main, mais elle fit un pas vers le centre du lac, et l'eau glacée se referma au-dessus de sa tête. Un instant plus tard, le jeune homme disparaissait à sa suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
manchip68manchip68   16 août 2016
L'eau était gelée. Les aubépines qui flottaient à la surface embaumaient: une odeur sucrée qui montait à la tête. Ses longs cheveux s'étalaient autour d'elle comme une auréole d'or. Elle avança vers le centre du lac, et l'eau glacée se referma sur elle...
Commenter  J’apprécie          60
maevedefrancemaevedefrance   27 février 2016
Quand il était petit, sa grand-mère avait insisté pour qu'on accroche le tisonnier au-dessus de son berceau. Il fallait empêcher les fées de venir le voler, en déposant à la place l'un des leurs, un changeling.
Commenter  J’apprécie          50
maevedefrancemaevedefrance   27 février 2016
Enael, tu te souviens de la légende d'Osin ? C'était le héros de Fianna. Il a suivi la fée Niamh dans le royaume de la jeunesse éternelle. Il pensait qu'il s'était absenté trois ans, mais quand il est revenu, des centaines d'années s'étaient écoulées.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : irlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1873 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre