AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Aline1102


Aline1102
  12 août 2011
"La Mano de Fatima" est un roman historique dont l'action se déroule près de 60 ans après la Reconquista de l'Andalousie par les Rois Catholiques, Ferdinand et Isabelle.
Ce qui marque surtout le lecteur dans ce récit, c'est la révolte des musulmans, reflétée dans le titre français du roman ("Les Révoltés de Cordoue").
Après "La Catedral del Mar", Ildefonso Falcones nous livre donc une fois encore un récit passionnant, émouvant et parfois cruel aussi. La vie de ses héros n'est, en effet, pas simple et l'auteur ne se prive pas pour nous le faire remarquer.

Les musulmans, humiliés par les chrétiens, ont toutes les bonnes raisons du monde pour se révolter. Mais, ensuite, cette révolte tourne au fiasco, certains dirigeants menant une vie trop dissolue pour être pris au sérieux, non seulement par les armées catholiques, mais aussi par les musulmans eux-mêmes. Et les musulmans deviennent, dans leur vengeance, vite aussi féroces que les chrétiens. Les massacres se multiplient, dans un camp comme dans l'autre. Hernando, notre héros, en fera les frais...

Les grandes victimes de ces événements étaient les gens qui, comme Hernando, étaient issus de relations mixtes, consenties ou non. A cheval entre deux cultures et deux religions, trouvant des inconvénients et des avantages dans ces deux pans de sa vie, Hernando se fait le "porte-parole" de ces gens qui avaient les yeux assez ouverts pour constater qu'aucun des deux camps qui s'opposaient dans cette lutte n'était exempt de vices. Bien souvent, Hernando réfléchit à ce que la religion catholique lui a appris et à ce qu'il sait de l'Islam. Et, parfois, il remet ces enseignements en question, lorsque les comportements qu'il observe chez des personnes se réclamant de l'une de ces deux religions ne lui semblent pas dignes d'un chrétien ou d'un musulman.

Les femmes ont également souffert de cette révolte. Entièrement soumises à la volonté d'un mari qui était leur maître, les femmes musulmanes ne pouvaient que lui obéir en silence, même si elles n'approuvaient pas les décisions prises par leur époux. Premières victimes des armées chrétiennes, elles étaient, lorsqu'elles tombaient entre leurs mains, exécutées ou vendues comme esclaves. Et le sort des femmes chrétiennes capturées par les musulmans était le même...

Ildefonso Falcones ne prend pas parti, laissant à ses lecteurs le soin de réfléchir eux-mêmes et de se forger leur propre opinion sur cette véritable lutte religieuse.

Très beau roman, La Mano de Fatima nous emmène donc sur les pas des héritiers d'Al-Andalus, ce fabuleux royaume; mais n'en porte pas moins un regard lucide sur de bien triste événements. Superbement documenté, c'est un récit à découvrir absolument!
Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (11)voir plus