AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791035600068
Éditeur : Le Serpent à plumes (01/03/2018)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Au Sénégal, trois familles modestes partagent une cour. Cet espace commun est un petit paradis où ils se retrouvent pour cuisiner, pour dîner, parler, évoquer des souvenirs, pour grandir ensemble. Puis vient le temps où la misère frappe ces familles comme la foudre et chacun de s'éloigner pour survivre. Il faudra que leurs enfants, bien plus tard, se retrouvent pour que soit recréé l'Eden miraculeux de la cour, lieu éternel d'espoir.
Par cette histoire, l'imm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Bookycooky
  25 avril 2018
Un livre d'une romancière sénégalaise qui écrit en français.
Les premières pages, un repas, une famille, tout semble parfait, dans un style scénario, chargé de métaphores..... une mise en scène théâtrale, qui d'emblée m'a un peu rebutée. Ce style trouve vite son explication par la révélation de l'origine du titre, "L'Empire du Mensonge", nom choisi par Borso, l'un des personnages féminins, pour désigner l'espace aménagé chez elle, destiné à accueillir des représentations théâtrales. Dans une société pourrie par la corruption et le mensonge, où à force de jouer des rôles, on oublie vite d'être soi, d'être vrai, l'écrivaine insère une histoire profondément humaine, celle de Sada Wada, de sa famille et de ses amis, des démunis qui partagent même ce qu'ils n'ont pas.....
Un petit conte sur l'importance de l'éducation, la fraternité, le partage,la chaleur et surtout de la dignité humaine. Une histoire qui fait rêver et fait du bien, un rayon de soleil dans un monde où le mal est monnaie courante. Aller à la rencontre de Sada, Taaw et Mapaté sous son fameux Tamarinier et apprendre quelques mots en wolof ne peut que vous enchanter.
“L'essentiel est que, jamais, vous n'oubliiez d'où vous venez.”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          826
aouatef79
  22 mai 2019
"L 'Empire du mensonge" est un livre de la grande écrivaine sénégalaise, Aminata Sow Fall . Cette dernière est une femme de Lettres , pétrie d 'humanisme et d 'une grande sagesse .Son roman fut publié en 2017 .Il s'agit d 'un plaidoyer en faveur de l'éducation sous toutes ses formes .Le roman retrace le parcours de "petits gens" .Sada ,est un enfant dont les parents sont des villageois installés en ville pour fuir la sécheresse . Ces derniers vivent d 'abord dans un quartier populeux ,où il n 'y a ni électricité ,ni eau .Les inondations poussent le père de Sada ,Mapaté , un boudjou ( appellation péjorative d 'un fouilleur d 'ordures ) à se déplacer vers une décharge où il implante son taudis .Cette petite famille naufragée tente se construire une nouvelle vie dans une société dominée par l 'argent : une société mercantile .
l''Empire du mensonge permet à la romancière de relever les tares de la société sénégalaise voire du monde :"l'argent, le maître absolu aujourd'hui ".Elle stigmatise aussi "la paresse ,la tendance ici "," le manque d 'estime de soi ".
Aminata Sow Fall met généralement en scène des personnages engagés dans une quête
permanente de l 'ascension éthique et morale .La romancière pointe du doigt le manque d 'éducation ,la corruption ,...etc .
" La faute revient à nous tous qui n 'éduquons plus nos enfants ,occupés que nous sommes à courir derrière les
honneurs" , à tout prix . Aminata indique que
"L 'éducation n 'est pas simplement ,le fait de l 'école "et
rappelle qu 'elle est surtout façonnée à partir de la maison .Elle invite" à se ressaisir , et à bannir la haine , le mépris ,
l'injustice , les cruautés incroyables " .
Un très beau roman et une grande femme de Lettres et pourquoi pas une icone !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4513
Jeannepe
  12 août 2018
Au Sénégal, trois familles partageaient une cour, un havre de paix où la cuisine, les souvenirs et l'amitié régnaient. Mais à force de misère, chacune est partie de son côté. Ce n'est que bien plus tard que les enfants se retrouvent, par un savant mélange de hasard et de volonté. Ainsi se recrée ce petit paradis où l'intelligence, l'amour et l'espoir vont à nouveau pouvoir s'épanouir.
Dans un monde pourtant difficile et violent, Aminata Sow Fall nous conte l'histoire de ces êtres bons. Elle multiplie les phrases nominales qui nous frappent en plein coeur par leur limpidité. Pas de circonvolutions dans cet Empire du mensonge qui paraît parfois être le royaume du silence, presque un temple de la dignité. Car ses personnages sont tout en droiture et en réflexion. Pas de préceptes ici, seulement des lignes de vie qui s'efforcent d'être les plus pures possibles. C'est un roman doux en forme de sourire et d'avenir.
Lien : https://auxlivresdemesruches..
Commenter  J’apprécie          170
miriam
  26 avril 2018
Je suis partie pour une petite virée au Sénégal, courte (121 pages) lues d'un trait. J'ai retrouvé l'ambiance, la chaleur, la cuisine sénégalaise qui font chaud au coeur. Je me suis un peu perdue au début dans les personnages, les familles africaines sont nombreuses, surtout quand elles sont élargies sur plusieurs générations et qu'elles adoptent facilement d'autres frères ou tontons qui se présentent en cours de route. Cousinages à plaisanterie. de beaux-frères et belles-soeurs.  Les amis aussi font partie de la famille, si bien que cela fait beaucoup de monde au repas de famille du dimanche...

J'ai retrouvé aussi le ton, le style oral si particulier aux Africains attentifs à la parole:
"Les mots pèsent. Exact! Peser et soupeser le sens des mots. - Tonton, quelle est l'unité de mesure pour peser le sens des mots?"
Style vivant, mêlant parfois quelques mots de wolof, des proverbes ou expressions africaines.
C'est aussi une jolie histoire, l'histoire d'une famille (élargie) histoire qui commence à la décharge où l'on récupère les ferrailles pour confectionner de jolis objets et qui aboutira à une belle concession avec un commerce prospère, des plantations de filaos, trois maisonnettes...et toute cette prospérité grâce à la ténacité, l'opiniâtreté des fils élevés dans une haute opinion de la dignité et de l'éducation.
"Ceux qui veulent nous faire croire que la pauvreté est notre territoire sans issue sont des charlatans d'un type nouveau. Ils se gavent de la détresse des gens démunis. Il ne faut pas confondre manque de moyens matériels et pauvreté...."
"le monde marche....le monde a de longues jambes. Savoir d'où on vient et qui on est : voie royale pour forger une conscience d'appartenance à l'Humanité en ce qu'elle a de plus valorisant. Sans cesse cultiver le jardin de nos mythes, idéaux et utopies sur le socle de l'édifice sacralisé de nos valeurs."
Et le mensonge dans tout cela?
"Elle (Borso) avait eu l'idée d'aménager dans la cour de sa maison un espace de débats et de lecture. Un beau jour, elle avait décidé de le baptiser "l'Empire du Mensonge"
"Oui, l'Art dans toutes ses expressions est mensonge! Mensonge sublime qui nous sauve"
Voici donc un livre qui rend optimiste!
"tout cela dans un but unique : l'autonomisation des populations, leur liberté, leur dignité. En même temps, elles ont bénéficié d'une formation technique et d'un programme de sensibilisation intense sur l'obligation de résultats de leur part. Chacun, en ce qui le concerne, devant assumer ses responsabilités. 
Objectif : autofinancement. Rien n'est facile...."
Aminata Sow Fall a écrit de nombreux romans et j'ai préféré La Grève des Battus et l'Appel des Arênes, ce dernier est mon préféré. 
Lien : http://miriampanigel.blog.le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
VivianeB
  01 avril 2018
Découverte de cette auteure, un livre intéressant et sympathique. L'on découvre la sage de trois amis qui vont réussir vies personnelles et vies professionnelles tout en conservant vertu, dignité, amitié et solidarité. Un bon livre.
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
BookycookyBookycooky   25 avril 2018
......l’imaginaire est mille et mille fois plus vaste que tous les livres de sciences et mathématiques. Deux et deux font quatre : pas d’autre issue possible.
Nous parlions « Mensonge ! » Oui, l’Art dans toutes ses expressions est mensonge ! Mensonge sublime, qui nous sauve.
Arrêtez donc de nous abreuver de ce slogan du tout mathématiques, tout science, tout économie. D’ailleurs, le tout économie a rendu le monde fou, fou, fou !
L’Art est mensonge, oui ! Le seul mensonge qui peut nous guérir, un puissant neutralisant contre les haines, les hostilités, la crétinisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
JeannepeJeannepe   12 août 2018
Diéry est surpris. Toute l’assistance a compris que la question de Diéry est innocente, dans le cadre des discussions, chahuts ou interrogations auxquels sont père l’a habitué, souvent en présence et avec la participation du groupe. Ils aiment cela et peuvent se livrer à une bataille grammaticale bruyante sur la juste place d’une virgule dans une phrase ou l’emploi du pronom relatif « dont » de plus en plus « massacré » au grand malheur des puristes, ou sur la capacité des nègres à philosopher. Une manière pour eux de jouer ; aucune prétention de faire étalage d’érudition. Un moyen aussi, entre autres, pour Sada, de construire entre son fils et lui une relation de confiance, de tendresse et d’émouvante complexité. Il pensait pouvoir ainsi développer ses capacités de réflexion et d’analyse l’amenant à comprendre les enjeux de notre monde et à choisir sa voie, en toute liberté, dans la dignité. Et en parfaite compatibilité avec les normes de respect, de retenue et de sociabilité. L’intelligence précoce de Diéry l’y encourageait. Et aussi, cette exquise civilité qui forçait l’admiration et la sympathie, alors que le garçon n’avait pas bouclé ses dix-sept ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
aouatef79aouatef79   22 mai 2019
Mapaté ! Que Dieu bénisse ton chemin .Reviens-nous plus solide , plus costaud ,la tête pleine .Et n 'oublie pas d 'où tu
viens .
Commenter  J’apprécie          140
LalitoteLalitote   05 septembre 2018
Cette modeste cabane a changé sa vie parce qu’il y a rencontré l’amour et la générosité qui - en eux-même - ont la vertu de réactiver l’âme dormante des damnés.
Commenter  J’apprécie          40
everrandorianoeverrandoriano   23 février 2019
Chacun s'abreuve à la source d'un patrimoine caché depuis la nuit des temps dans les entrailles de la terre.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : littérature sénégalaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
264 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre