AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070362868
Éditeur : Gallimard (19/12/1972)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 45 notes)
Résumé :

Dans son arrière-boutique, la fleuriste cultivait des arrière-pensées

.Et le soleil d'avril étalait tous les diamants de la couronne sur la verrière du marché couvert.

Le poussin favori de la garde-barrière mourut de peur à la vue du train de 15 h 27.

Dans son arrière-boutique, folle d'amour, la fleuriste effeuillait toutes les marguerites.

Et le soleil d'avril semait du blanc d'argent sur les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Marcellina
  26 février 2017
Une lecture charmante, pleine d'humour et de poésie.
Un hymne à l'amour et à la liberté.
Une douce mélodie rythmée par le temps qui passe, par le temps qu'il fait.
Un chant d'espoir pour la jeunesse et ses rêves les plus fous.
Un intermède naïf pour les amoureux des fourmis, des escargots, des pissenlits et de la rosée du matin.
Un clin d'oeil narquois au monde bêtement matérialiste.
Une médaille pour les habitants du village de Saint-Flebène.
Une apologie de la paresse gourmande, philosophique, constructive et somnolente.
Une symphonie tonitruante pour un match de coupe de France.
Un sourire à la vie sans souci…
Une plume merveilleuse, qui se lit comme un poème, qui se boit comme un chocolat chaud, qui se déguste comme une dame blanche, qui donne chaud au coeur et fait sourire et rire et sourire encore.
Une histoire sans prétention, d'un jeune homme sans prétention, d'un rêve, eh bien, qui n'est pas le mien mais qui passe bien car les mots pour le dire sont tellement beaux que le sujet devient finalement secondaire.
Un auteur oublié qui mérite le détour ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lecassin
  06 novembre 2011
Si le film a passablement vieilli, le roman lui est d'une fraîcheur à toute épreuve. Poétique, drôle, truculent, il se savoure sans peine et se relit avec plaisir. Un roman bien de chez nous, qui passe tout seul et vous laisse un goût d'anisette...
Commenter  J’apprécie          60
LesLecturesDeRudy
  22 août 2018
Un pur moment de poésie , de douce folie et de rêveries sans fin . Un hymne à l'utopie également que ce road trip avant la lettre . Ce roman n'a pas pris une ride depuis sa création et l'écriture de Fallet ne sonne pas démodée . Un classique que je relis toujours avec plaisir .
Commenter  J’apprécie          40
Corail54
  25 octobre 2016
J'ai bien cru que ce livre allait avoir une saveur de "madeleine de Proust"... Ce ne fut hélas pas le cas! Je n'y ai pas retrouvé l'humour du film regardé dans mon enfance aux côtés de mes frères et soeur (ou nous passions l'après-midi à ressasser les répliques cultes) et encore moins la poésie de ma première lecture du roman...
Commenter  J’apprécie          00
Tomplar
  05 février 2015
Du voyage come on l'aime
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   05 octobre 2012
Qui donc, après quelque dispute mémorable avec l'un ou l'autre auteur de ses jours, n'a juré au moins une fois de fuir vers de nouveaux rivages mais est resté au port faute de moyen de locomotion ? Par une heureuse conjoncture, Antoine Peyralout trouve l'engin idéal pour garçon de dix-neuf ans riche de muscle et pauvre d'argent à l'heure même où il décide de planter là son quincaillier de père et ses clous pour aller encourager au nom de son club le grand Dabek Sariéloubal, idole des jeunes footballeurs et gardien de but du du RC Pommard qui doit disputer la finale de la coupe de France avec le CM Haut-Médoc, au stade de Colombes.
Il y a loin de Vauxbrelles-en-Bourgogne à Paris et Antoine possède pour tout viatique un sac de flageolets, mais il a cet engin rafistolé par les copains : Augustine, le Triporteur.
Pas d'argent ? Il se fera berger pour gagner son pain et le prix du billet d'entrée au stade - vaillante résolution que met en déroute le troupeau Barquignat. Renfloué grâce au défunt vélocipédiste Polbaron, dépouillé par un cheminot cynique, il parvient à Saint-Flebène pauvre comme Job.
Comment Antoine obtient le précieux billet et ce qu'il advient de lui avant et après la fameuse finale, c'est ce que conte avec verve cette joyeuse odyssée bourguignonne pétillante de gaieté, éclatante de jeunesse.
(quatrième de couverture de l'édition de poche parue en 1970)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PegLutinePegLutine   12 avril 2016
Cette nuit du premier au deux mai méritait bien son nom: elle était la clé des songes fourrée dans la serrure du printemps. Elle bruissait d'aveux câlins, d'eau sous les ponts de bois, de murmures de fleurs rêveuses et tous les grillons de la terre se frottaient en musique les mains, tout fiers d'avoir choisi pour vivre la plus belle des saisons.
Commenter  J’apprécie          60
MarcellinaMarcellina   26 février 2017
Oh ce baiser… Il était de ceux que l'on raconte sur son lit de mort en murmurant : « Ça valait le coup de vivre et de s'ennuyer soixante ans ».
Commenter  J’apprécie          50
LesLecturesDeRudyLesLecturesDeRudy   12 août 2018
Enfin ,Jojo revint avec le broc et le pastis coula comme seuls savent couler les fleuves de l'Amérique du sud et le pastis.
Commenter  J’apprécie          60
lecassinlecassin   06 novembre 2011
Dans son arrière-boutique, la fleuriste cultivait des arrière-pensées.
Commenter  J’apprécie          100
Videos de René Fallet (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Fallet
Petite promenade avec René Fallet à Jaligny - - réal. Patrick clémence (4.47)
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

René Fallet

Dans "La Soupe aux choux", qui est la Denrée?

Une jeune femme
Le percepteur
Le Premier Ministre
Un extraterrestre

10 questions
29 lecteurs ont répondu
Thème : René FalletCréer un quiz sur ce livre