AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782745972477
384 pages
Éditeur : Milan (04/02/2015)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Un virus a décimé 40% de la population, transformant les humains en animaux. Un mur sépare désormais l’ouest de l’est des Etats-Unis. L’ouest de la zone est saine, l’est la zone sauvage, où vivent ceux qui sont contaminés: les férals. Passer d’une zone à l’autre est illégal, dangereux, complètement fou. Lane vit dans la zone ouest mais pour sauver son père, elle va devoir franchir la ligne et tenter de rester humaine.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  05 mai 2016
Ce premier tome d'"Inhuman" m'a fait de la peine... Quand je regarde la couverture, je ressens tant de regrets... POURQUOI LA SUITE N'EST-ELLE PAS ENCORE PUBLIÉE EN FRANCE ? Je souhaiterais tellement ne pas avoir fini cet ouvrage, ni avoir quitté cet univers ou abandonné les protagonistes ! C'était vraiment une lecture young adult passionnante. Avec cette histoire de mur, je m'attendais à quelque chose de réchauffé, du déjà-vu. D'autant plus que j'avais vu le tag "zombies" sur Babelio et pensais que, derrière ce mur immense, il y avait des revenants et non des créatures animales... Finalement, j'ai été agréablement surprise et emmenais partout mon livre juste pour lire une ou deux pages lorsque j'avais quelques instants... Ces 450 pages, je les ai parcourues avec enthousiasme et passion. C'était une vraie perle ! Vous l'aurez compris : j'ai été totalement séduite par ce premier volume addictif et souhaite mettre la main sur la suite au plus vite ! Hélas, d'après ce que j'ai lu dans les autres critiques, il faudra attendre un peu...
L'univers est vraiment passionnant, c'est l'un des points forts de ce récit. Effectivement, il y a un mur comme dans la plupart des dystopies, cependant cet obstacle est rapidement franchi en une trentaine de pages. Delaney alias "Lane", l'héroïne, va découvrir que son père est un récupérateur et qu'il traverse régulièrement le mur pour aller chercher des oeuvres d'art illégalement. La police sanitaire, qui cherche à mettre la main sur son géniteur, va arrêter l'adolescente en espérant l'interroger. Malheureusement, Lane ne sait rien et va devoir aller chercher son père au-delà du mur...
C'est à partir de ce moment-là que l'héroïne et le lecteur vont découvrir ce qu'il se cache derrière cette immense paroi : le virus ferae avec de nombreux infectés... Attention, bien que la transmission de la maladie se fasse par le sang ou avec une morsure, les contaminés ne sont pas des zombies... Ce sont des animaux ! En effet, les personnes malades peuvent devenir des hommes-bêtes qui, progressivement, perdent peu à peu leur humanité jusqu'à devenir des hybrides déments, agressifs et inhumains... Incubation, mutation et psychoses, trois étapes qui prennent un temps variable selon l'animal contaminé. Il existe une quarantaine de souches de ce virus à transduction virale... Ce qui offre un beau bestiaire qui va certainement continuer d'être exploité dans le second tome.
J'ai trouvé le principe très sympathique, tout comme les mélanges de créatures ! Les infectés peuvent se reproduire, tout comme certaines bêtes, ce qui permet à des êtres étranges de voir le jour. Il y a plusieurs générations d'hybrides... Enfin, je n'en dis pas plus, mais vous voyez l'idée ! A mon sens, cela offre un véritable "plus" par rapport à une histoire de mutation classique. Bien que les noms de certaines bestioles laissent à désirer (exemples : fénard (mi-chat-mi-renard), hysangles (mi-hyènes mi-sangliers), etc.), j'ai pris plaisir à découvrir l'univers riche que proposait Kat Falls.
En second point fort, je dirais l'action. Ce premier volume est vraiment sans temps morts ! Il se passe toujours quelque chose. Rebondissements, révélations (plus ou moins attendues...), combats/attaques d'infectés, survie, retournements de situation, morts, confrontation à des hybrides, ... Grâce à ce joli cocktail et à la plume rythmée de l'auteure, les pages ne laissent jamais place à l'ennui. C'est donc un très bon page-turner. Pour ma part, je n'avais pas envie d'interrompre ma lecture... C'était vraiment prenant ! D'autant plus que certaines rencontres font froid dans le dos. Je pense notamment au Chimpacabra ainsi qu'au Roi de Chicago dont je ne dévoilerais pas l'identité car cela a été une vraie surprise pour moi... Avec du recul, c'était logique que ce soit "lui", mais sur le coup, je me suis vraiment laissée portée par le récit au point de ne pas avoir envisagé cette évidence...
Côté personnages, il y a du bon comme du mauvais. Il y a d'abord Lane dont le caractère m'a surprise. Bien qu'elle ne se laisse pas faire et soit en même temps "trop bonne, trop c**ne" (parfois, c'est plus que de la naïveté ou de la gentillesse...), elle a un tempérament qui me plaît. de plus, la demoiselle a du répondant. Je ne compte plus les sourires que j'ai esquissé lorsque j'assistais aux piques qu'elle échangeait avec Rafe ! A la fois dégourdie, dynamique, naïve et trop loyale, Lane est un personnage intéressant.
Dans son aventure au delà du mur, deux garçons vont l'accompagner : Rafe et Everson. Petit défaut : malgré le fait qu'ils soient hors de la ville, parfois livrés à eux-mêmes, ce sont deux beaux gosses au corps d'Apollon... Je veux bien qu'ils soient mignons... Mais là, Lane a tiré le jackpot : ce sont deux bellâtres avec des tablettes de chocolat qui n'ont d'yeux que pour elle ! Bon sang, c'est d'un cliché... Et je ne parle pas du faux triangle amoureux dont la finalité se savait depuis le début du livre... C'est un peu dommage... Personnellement, je n'ai pas accroché à Everson, le gentil garçon un peu coincé un peu trop parfait. J'ai préféré Rafe, ce jeune homme qui a vécu plus ou moins seul et qui s'est débrouillé comme il a pu parmi les manimaux (personnes contaminées qui n'ont pas encore atteint la démence) ou les férals (dernier stade du virus). Légèrement bourru, franc au point d'être blessant, parfois bad-boy, il a surtout un caractère aussi développé qu'intéressant qui, contrairement à son rival amoureux, va évoluer au fil du récit. Comme Lane, on va apprendre à s'attacher à lui petit à petit...
Enfin, même s'il ne sert pas à grand chose, j'ai apprécié Cosmo , un enfant-singe qui n'apparaît que tardivement dans l'intrigue. Ce petit bout est touchant. C'est un personnage au passé sinistre à qui il va arriver bien des péripéties... On s'attache aisément à lui... Ce qui n'est pas le cas des autres personnages secondaires. Il y en a beaucoup et, malheureusement, ils seront très peu exploités/développés. J'espère que le second volume corrigera ce défaut...
Malgré quelques éléments décevants, j'ai adoré "Inhuman". C'est un très bon ouvrage young-adult qui plaira certainement autant aux grands ados qu'aux adultes. Je ne connaissais pas l'auteure avant d'aller sur Babelio. C'est en lisant les suggestions puis les critiques que je me suis décidée à acheter ce premier tome... Et je ne suis absolument pas déçue ! Merci à ceux et celles qui, sans le savoir, m'ont permis de passer un excellent moment en compagnie de Lane et ses compagnons. E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
orbe
  09 mars 2015
Lane se sent prisonnière dans sa ville protégée de tout virus par un mur infranchissable. Arrêtée par la police sanitaire, elle devient instantanément une paria.
C'est alors qu'on lui apprend que son père n'est pas un marchand d'art mais un récupérateur. Un deal lui est proposé : soit Lane contacte sont père pour qu'il se rende à Chicago retrouver une photo soit il sera arrêté et exécuté dès son retour. Elle a sept jours pour remplir le contrat.
C'est donc une jeune fille hyper protégée qui se voit du soudainement plongée dans un monde sauvage, imprévisible et dangereux. Les hommes rejetés et oubliés de l'autre côté du rempart, tentent de juguler la maladie qui les ronge. Une milice les empêche de trop se rapprocher.
Il existe plus de cinquante souches différentes en fonction de l'animal qui a mordu chaque personne. Dès lors les mutations sont variées. Aux divers stades correspondent des pathologies différentes.
Dès lors, comment Lane peut-elle s'en sortir ? Quel est son atout ? Les histoires que son père lui racontait le soir et qui se révèle une transposition assez fidèle de la réalité au-delà du mur. Elle croisera les hommes contaminés, mi-hommes mi-animaux et devra trouver très vite son chemin !
Un roman qui mélange avec succès dimension scientifique, avec recherche d'un vaccin, et course pour la survie. Les personnages imaginés qui peuplent le livre répondent chacun à une logique propre. Mon préféré étant Cosmos... que je vous laisse découvrir !
L'héroïne sera aidée dans son périple par deux jeunes hommes. L'un issu tout droit de l'élite et qui cherche à participer à la recherche d'un remède et l'autre, originaire du monde sauvage, rusé et guerrier. Ce qui les lie ? Aider Lane !

Ce premier tome ne conclue pas l'histoire mais il apporte un premier dénouement. A lire !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
MesNouvellesLectures
  11 juillet 2015
Dans un monde ravagé par un virus qui a décimé la population en les rendant à moitié fou et surtout très agressifs, une ville a érigé un mur entre le monde sain et le monde infecté. Un mur de 200m de haut qu'il est interdit de franchir. Dans cette ville nous rencontrons Delaney, dit Lana, une jeune fille de seize ans, qui a vécu toute sa vie derrière ce mur et qui ne connait pas le monde d'avant.
Dans cette nouvelle société tout le monde est un peu, voir beaucoup devenu parano avec les bactéries et les virus. Pas mal de choses se font virtuellement dont les cours par exemple. Ils n'ont pas tellement l'occasion de rencontrer des personnes en chair et en os. Alors que pour une fois Lane était à une fête non virtuelle, elle va avoir l'occasion de voir sa curiosité, sur ce qu'il y a derrière le mur, largement dépassée, ça va même être effrayant pour elle.
Car elle ne va pas avoir le choix, car si elle veut sauver son père d'une exécution, elle va devoir aller de l'autre côté du mur, dans l'espoir de réussir à remplir une requête pour lui sauver la vie. Mais Lane est loin de se douter de ce qu'elle va découvrir, certes elle a entendu des rumeurs comme quoi le virus transforme les humains, les change en animaux, mais ça ne peut pas être possible, si ?
Grâce à ses nouvelles aventures, elle va avoir l'occasion de faire de nombreuses rencontres et de découvrir la vérité sur ce fameux virus, car même si ils en ont beaucoup parlé pendant ses cours elle va se rendre compte qu'on lui a caché pas mal de choses. Pendant son voyage elle va surtout faire la rencontre de deux jeunes hommes bien différents qui vont chacun lui faire découvrir pas mal de choses et qui auront un rôle dans sa mission. Et dans ce monde hostile, malgré l'absence de son père, celui-ci lui sera d'une grande aide, grâce à tout ce qu'il a fait et dit depuis que Lane est petite.
Une fois plongée dans ce livre, je n'ai pas vu le temps passer, j'étais très pressée de découvrir ce qu'il allait arriver à Lane et comment tout cela allait se terminer. J'ai trouvé que l'histoire était pleine d'actions et de suspense, avec une petite pointe de romantisme. Il se passe toujours des choses ainsi que des révélations et des explications. Je ne me suis pas du tout ennuyée.
J'ai bien aimé le personnage de Lane, elle est très débrouillarde et n'en fait un peu qu'a sa tête, même si parfois après elle le regrette, mais sa fait partie de sa personnalité attachante. On l'a voit en train d'essayer de comprendre ce nouveau monde qui s'ouvre à elle, et c'est très loin de tout ce qu'elle avait pu s'imaginer. Mais heureusement pour elle, elle est très débrouillarde et assez ingénieuse, elle n'a pas eu le choix à cause de son père. Et on se rend compte que malgré sa peur, elle est prête à tout pour sauver son père, la seule famille qui lui reste.
Sur son chemin, Lane va croiser la route d'un garde un peu étrange qui va lui venir en aide et il faut dire que celui-ci ne laisse pas Lane de marbre. Mais ce garde a un comportement différent des autres, Lane va découvrir pourquoi lors de son aventure et elle pourra compter sur son aide. Elle va aussi rencontrer un autre jeune homme, qui lui vit de l'autre côté du mur depuis qu'il est né, dans la zone infestée. Il apparaît assez imbu de lui-même, audacieux, et très débrouillard surtout vu son métier et lui aussi cache des choses. C'est un genre de personne que Lane n'avait jamais rencontré. Au final, grâce à ces deux jeunes hommes, Lane va éprouver des sentiments assez inédits, en même temps c'est normal car elle n'a pas tout le temps l'occasion de voir deux beaux jeunes hommes en vrai et encore moins d'aussi près.
La mission de Lane va être très mouvementée, elle va devoir parcourir des kilomètres dans une zone hostile, dans un temps limité, alors qu'un tueur en série rode dans les parages. Heureusement pour elle, Lane va se faire des alliés sur son chemin, et rencontrer des alliés de son père, ce qui va un peu lui faciliter la tâche. Dans ce territoire inconnu le danger rode partout, et elle est loin de se douter de quoi elle doit se méfier, car les règles ici ne sont pas les mêmes que de là d'où elle vient.
J'ai vraiment apprécié l'originalité des conséquences du virus, imaginer tout ces différents personnages a été sympa même si je dois avouer que parfois je me demandais bien à quoi ils pouvaient bien ressembler au final, vous comprendrez de quoi je parle plus précisément quand vous aurez lu ce livre.
L'intrigue a un très bon rythme, je n'ai pas vu le temps passer, et j'ai adoré me retrouver plongée dans cet univers. Par contre je dois avouer que là je n'ai plus qu'une hâte : découvrir la suite car l'histoire ne peut pas se finir comme ça, je pense que pas mal de surprises peuvent nous attendre.
Ce fut donc une très bonne lecture, j'ai vraiment aimé ce premier tome. Il y a tout les éléments pour passer un très bon moment : une héroïne attachante et qui ne veut pas baisser les bras, des alliés très différents mais tous sympathiques, une course poursuite contre la montre, pleins de secrets, des révélations, un grand méchant (dans un certains sens). Notre héroïne, Lane, va devoir faire les bons choix et choisir à qui faire confiance dans un monde où ce qu'elle a l'habitude de connaître, est remis en question. Au final, c'est un très bon premier tome, j'ai hâte que la suite sorte !
Lien : http://mesnouvelleslectures...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Sourisetdeslivres
  26 avril 2015
Un synopsis alléchant, un monde post-apocalyptique, une couverture magnifique, il ne m'en fallait pas plus pour plonger dans ce roman.
Je peux vous assurer qu'une fois commencé c'est difficile de le poser, ce livre est un véritable page turner, j'ai adoré ma lecture et je n'attends qu'une chose la sortie VF du second tome (il nous faudra patienter, la sortie vo est annoncée pour septembre 2015, sortie VF annoncée pour le printemps 2016).
L'Amérique est divisée en 2 depuis 18 ans par un haut mur infranchissable ; à l'Ouest, les hommes qui ont pu échapper à la contamination, qui vivent tranquillement ; à l'Est, la poignée d'hommes qui ont survécu aux virus et qui combattent chaque jour pour leur survie.
Jusqu'à ce que son père disparaisse, Delaney (Lane, son diminutif) mène une vie tout à fait normale, des préoccupations des jeunes de son âge tout en se questionnant sur ce qu'il y a de l'autre côté de ce mur bien gardé.
Son père disparut, elle se retrouve, malgré elle, propulsée à l'Est.
Nous suivons donc Lane, si au début du livre elle est plus « timorée », qui pourrait d'ailleurs lui reprocher, elle qui a toujours vécu dans la zone privilégiée, elle évolue tout au long du roman pour devenir une héroïne volontaire, qui va au bout de ses choix, un peu tête brûlée et à la fois naïve, elle n'a pas sa langue dans sa poche. Une héroïne comme je les aime.
Les 2 garçons qui vont croiser sa route, Rafe et Everson, s'en rendront bien vite compte, celui qui dira quoi faire à Lane n'est pas encore né, elle a une mission, elle fera tout pour l'accomplir.
Rafe et Everson sont 2 héros très différents.
Le premier vit de l'autre côté du mur, dans la zone dangereuse, un garçon solitaire, qui prend tout à la légère, un garçon habitué à vivre pour survivre, un héros qui a du « piquant », le second, Everson, est un soldat chargé de protéger le mur, il a le caractère du soldat obéissant, il a aussi un côté crédule sur le bien-fondé de sa mission, c'est un jeune homme très gentil et généreux. Ces 2 garçons évolueront eux aussi tout au long du livre.
Qui dit 2 héros, une héroïne dit souvent triangle amoureux, mais ne vous laisser pas prendre au piège, si le début du roman le laisse présager ce triangle prend une voie différente et est de plus, pas du tout au premier plan. C'est surtout un jeu entre les garçons, à savoir qui sera le plus fort.
Je me suis vraiment prise d'amitié pour Rafe même si Everson est un héros très sympathique.
Nos 3 personnages se retrouvent à affronter tous les dangers qui se cachent derrière le mur et croyez-moi l'auteure, n'épargne ni ses protagonistes ni ses lecteurs.
C'est aussi pour ça que le roman m'a autant plu, l'univers est parfaitement décrit, tellement bien décrit qu'on y évolue nous aussi dans cette moitié d'Amérique ravagée par des virus, où les hommes se transforment en animaux, où les animaux mutent.
Certains m'ont vraiment fait peur, je me suis attachée à d'autres, en particulier à Cosmo.
Un suspens omniprésent, on suit nos personnages à travers leur (s) quêtes (s), on craint pour eux, on s'y attache terriblement vite ; une lecture haletante qui m'aura à la fois fait « peur » et tiré des larmes.
Plus on avance dans le livre, mieux on comprend ce que ces virus ont provoqué derrière ce mur, on croise tout un tas d'êtres étrange, certains ont muté, mais ont gardé une part d'humanité d'autres sont devenus des véritables machines à tuer.
L'auteure ne nous épargne aucun détail, elle nous plonge au coeur de son intrigue, de l'univers qu'elle a créé et ça fonctionne à merveille.
Pour un premier tome, on situe très bien l'intrigue de la saga, chaque aspect nous est bien narré, Kate Falls n'a rien laissé au hasard.
S'il y a une intrigue principale, d'autres éléments vont rentrer en compte dans ce premier opus, malgré la foule de nouveaux éléments, les nombreux obstacles que nos héros vont rencontrer on ne se perd à aucun instant.
L'auteure vous plonge dès le début du roman dans la quête de Lane, du début à la fin elle va côtoyer des dangers, les rebondissements sont nombreux, l'auteure ménage les révélations, 443 pages que je n'ai pas vues défiler !
Une lecture fluide, un univers parfaitement construit, fouillé et recherché, un monde captivant, des héros qui ne vous laisseront pas de marbre.
Du suspens, des moments de violence, mais aussi des passages vraiment attendrissants, une fin que je ne voulais pas voir arriver et à laquelle je ne m'y attendais pas (et que je ne voulais pas), un final qui nous laisse présager un bon second tome, j'ai vraiment hâte de retrouver l'univers et ses protagonistes.
Un autre point positif, s'il vous en faut encore un, c'est un premier tome, mais on ne s'arrête pas sur un cliffhanger, l'auteure boucle à merveille ce premier opus tout en nous titillant assez pour que l'on trépigne d'avoir le tome 2 entre nos mains.
Une dystopie que j'ai adorée, un véritable coup de coeur pour cette nouvelle saga.

Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Megworld
  18 mars 2015
Inhuman est le nouveau roman post-apocalyptique des éditions Milan. Kat Falls image un futur proche où la planète a été touchée par un virus qui a éliminé une grande partie de la population et provoqué des mutations chez de nombreux autres. Encore une histoire de zombies, pensez-vous ? Que nenni ! Inhuman est doté d'un univers et d'une mythologie très recherchés. Une vrai bouffée d'originalité pour un style très exploité par les nombreux éditeurs jeunesse.

Delaney Park, surnommée Lane vit à l'ouest, bien en sécurité, avec son père. Elle n'a aucune idée de ce qu'il se passe derrière l'énorme mur. le jour où elle est arrêtée par l'agence de lutte contre les risques bio-sanitaires, Lane découvre que son père, soit-disant marchant d'art, est en réalité un récupérateur c'est à dire un homme chargé de se rendre dans la zone contaminée pour y trouver des objets. Un métier interdit, qui pourrait lui coûter la vie si Lane refuse le marché qu'on lui propose : se rendre à son tour de l'autre côté du mur et retrouver un objet précieux pour la directrice de l'agence. Lane a suivi des cours d'auto-défense mais elle n'a rien d'une survivante. C'est une simple adolescente, qui adore les animaux et qui n'est jamais sortie de chez elle.
Lane va se retrouver seule et sans défense. Son but ? Retrouver son père. le problème ? C'est qu'elle ignore tout de la zone sauvage. En arrivant là-bas, elle va d'abord paniquer puis se souvenir des histoires que lui racontait son père quand elle était petite. Des contes qui étaient en rélité, inspirés de ses séjours en zone contaminée.
Le gros point fort de ce roman, c'est sa mythologie très originale et bien développée. Kat Falls nous surprend de page en page. On s'attend à du grand classique (zombies... mutants) mais l'auteure a préféré créer ses propres créatures. Lane va croiser des créatures inoffensives et d'autres horriblement dangereuses : les manimaux et les férals. Je ne vous en dirais pas plus, à vous de les découvrir en lisant cette histoire pas comme les autres!

Lane est une héroïne qui va évoluer énormément en quelques jours, au contact des habitants de la zone sauvage. L'adolescente va laisser place à la survivante aux côtés de Rafe et de Everson. Lane a toujours vécu loin du danger mais en le côtoyant, elle va en apprendre plus sur elle-même et sur ce dont elle est capable. C'est un personnage que j'ai adoré suivre car en plus d'être courageuse, elle a un grand coeur et respecte profondément chaque vie, humaine ou non. On sent que l'auteure, a travers son héroïne, veut faire passer un message. Au cours de l'histoire, nous allons assister à beaucoup de haine. Les hommes craignent la différence et ceux qu'ils ne comprennent pas. Contrairement à Rafe, Lane n'a pas été élevé dans ce monde et ainsi, elle va agir différemment avec ses habitants.
Rafe m'a fait passer par tous les sentiments. Je l'ai d'abord trouvé cruel, égoïste et arrogant puis, au fur et à mesure, en apprenant son passé, j'ai compris toute la complexité du personnage. J'ai vu un jeune homme qui a du affronter des épreuves et qui s'est juré de ne plus souffrir. J'ai vu au delà des sarcasmes, même si je dois avouer que son humour et son franc-parler apporte une touche de légèreté vraiment agréable!
Everson est un peu plus lisse. L'auteure nous dévoile aussi ses secrets, en commençant par son identité. Je me suis attachée à lui car c'est un homme droit, juste et intelligent. Contrairement à Lane, il garde son sang-froid, en toute circonstance et place le bien commun avant sa propre vie. Néanmoins, j'ai préféré Rafe et sa relation avec Lane, plus explosive et plus touchante aussi.

On retrouve effectivement un triangle amoureux mais il est assez secondaire. L'auteure se concentre en priorité sur l'histoire, l'évolution des protagonistes et bien sûr, l'univers. Bien que le roman soit assez épais (et écrit petit), je l'ai trouvé riche en action. Kat Falls alterne rebondissements et émotions. Elle n'hésite pas à nous briser le coeur en nous rappelant que dans la zone sauvage, tout est question de survie et que la vie ne tient qu'à un fil. Sa plume nous envoûte et l'histoire, menée tambour battant nous prend aux tripes!

Pour conclure, Inhuman est un roman post-apocalyptique particulier, qui se démarque par une mythologie fouillée & une héroïne pleine de bonté à laquelle on s'identifie sans peine. J'ai adoré, j'en redemande, je veux la suite!

Lien : http://www.megworld.fr/2015/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
LaChroniquedesPassionsLaChroniquedesPassions   06 novembre 2015
– Et si on trouvait un compromis ? Vous, vous prenez la fille. Celui-là a du potentiel, a-t-il déclaré en montrant Rafe.
La reine s’est agacée :
– Tu as assez de dresseurs. Et les gens de la Cour m’ennuient. Ils sont si assommants ! Et puis, regarde-les tous les deux, c’est un couple, ça se voit.
Elle a tendu vers nous un doigt couvert de bagues, avant de nous demander confirmation :
– Vous êtes ensemble, pas vrai ?
J’ai acquiescé, glissant ma main dans celle de Rafe. J’ai senti que son pouls battait à tout rompre. Quel bon comédien ! Jusqu’à cet instant, j’étais persuadée qu’il n’avait rien perdu de son sang-froid.
– Ils se sépareront sans problème, a répliqué Omar d’un ton sec.
– Pas du tout, a lancé Rafe en le regardant droit dans les yeux. Mon cœur s’est emballé. Qu’est-ce qu’il racontait ?
– Tu l’auras oubliée en moins d’une semaine, a fait le maître dresseur.
– Non, c’est impossible. Je l’aime depuis que j’ai dix ans. Je ne l’avais même pas encore rencontrée.
La reine s’est approchée :
– On ne peut pas aimer quelqu’un qu’on ne connaît pas !
– Mais je la connaissais.
Son aisance habituelle s’était envolée et il semblait tout à coup à fleur de peau.
– À travers les histoires que son père me racontait. Il aime bien se vanter parce qu’il est très fier d’elle.
Le besoin de revoir mon père m’a rattrapée une fois de plus ; j’avais les larmes aux yeux.
– Je buvais chacune de ses paroles, a repris Rafe sans me jeter le moindre coup d’œil. Parce que s’il existait vraiment une petite fille qui s’occupait des animaux errants, je me disais qu’elle finirait par me trouver. Et c’est ce qu’elle a fait.
J’étais si surprise que j’ai failli lui lâcher la main. Heureusement qu’il a resserré sa poigne.
– Alors si t’essaies de me l’enlever, a poursuivi Rafe sur un ton léger alors que ses yeux affichaient un éclat menaçant, j’enfonce ma lame dans le bide de ta bien-aimée et je lui arrache les boyaux.
Ses paroles ont été suivies d’un silence abasourdi.
– Eh bien ! s’est exclamée la reine Cindy, mettant fin à la tension ambiante. Je crois que je ne vais pas m’ennuyer avec ces deux-là !


http://lachroniquedespassions.blogspot.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   05 mai 2016
Pourquoi des images d'œuvres d'art me venaient-elles à l'esprit dès que je voyais Rafe torse nu ? Quand je l'avais rencontré pour la première fois, j'avais pensé à un archange et, à présent, Rafe me rappelait le David de Michel-Ange. Il ne lui manquait qu'une pierre dans la main et une fronde glissée à l'épaule. Plus jeune, j'avais passé beaucoup trop de temps à contempler une photo de David dans un des livres d'art de mon père. 'Interprétation de l'idéal masculin sous la Haute Renaissance', disait la légende, et j'étais entièrement d'accord. David avait été la première célébrité pour laquelle j'avais craqué. J'étais la fille d'un amateur d'art, pas de doute là-dessus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
SaiwhisperSaiwhisper   04 mai 2016
- Il ne s'est rien passé.
- Bien sûr que non, a-t-il rétorqué, narquois. Deux satinés ensemble... Difficile d'avoir un peu d'action !
Il m'horripilait mais je ne voulais pas me laisser entraîner sur le sujet.
- Non pas que je m'intéresse à ce que vous fabriquez tous les deux, remarque, a poursuivi Rafe en s'adossant au comptoir. Maintenant que je sais qui tu es, je me suis retiré du triangle.
- Quel triangle ?
- Arrête ! Une fille, deux mecs - à ton avis ? Oh, il est si intelligent et si fort, s'est-il exclamé avec une voix de fausser, en posant les deux mains contre une de ses joues. Oui, mais l'autre est si sexy ! Oh là là...
J'ai croisé les bras.
- Et tu penses être lequel des deux ?
- T'as raison, je pourrais être l'un ou l'autre ! Ce que je dis, c'est que tu peux craquer pour le gros coincé autant que tu veux. Ça ne me concerne pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SaiwhisperSaiwhisper   03 mai 2016
Un Combi a ouvert la portière arrière de la camionnette et m'a projetée devant lui. Mais j'avais les pieds cloués au sol. Je ne pouvais pas monter dans ce véhicule. Je ne connaissais pas ces hommes.
- Avance ! a exigé l'agent.
J'ai serré les dents et j'ai obéi. De toute évidence, la règle selon laquelle on ne devait jamais monter dans le véhicule d'un inconnu ne s'appliquait pas aux agents du gouvernement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
SaiwhisperSaiwhisper   03 mai 2016
- Eh bien, Mack n'exagérait pas. Tu es aussi costaud qu'un chaton à qui on a arraché les griffes.
- Tais-toi !
- Bravo, tu as laissé tomber le "s'il te plaît". On progresse !
Je n'ai pas relevé. Rafe s'est installé à côté de moi sur un coin du pare-chocs.
- Tu veux savoir ce qu'il a dit d'autre ? m'a-t-il susurré à l'oreille. Qu'avec le bon mec, on ne te tiendrait plus !
Je l'ai poussé d'un geste brusque. Il a éclaté de rire avant même de toucher le sol. J'ai bondi sur mes pieds en le foudroyant du regard.
- Tu es ignoble !
Il s'est redressé, un sourire aux lèvres, et s'est mis à frotter son pantalon pour en ôter la poussière.
- J'ai réussi à te faire lever !
Je le détestais. Ce gars était un obsédé et il était odieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Kat Falls (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kat Falls
Va chercher bonheur plus bas :D - La vidéo en HD c'est encore mieux.
-----------------------------------------------------------
Les livres cités : *Amoureuse et un peu plus de Pamela Morsi : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/04/amoureuse-et-un-peu-plus.html *Blackmoore de Julianne Donaldson : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/10/blackmoore.html *Le goût de la vie d'Anouska Kniight : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/05/le-gout-de-la-vie.html
*In the after de Demitria Lunetta : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/06/in-after-tome-1.html *In the end de Demitria Lunetta : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/07/in-after-tome-2-in-end.html *Une braise sous le cendre, tome 1 de Sabaa Tahir : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/10/une-braise-sous-la-cendre-tome-1.html *Inhuman, tome 1 de Kat Falls : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/02/inhuman-tome-1.html *Mercy Thompson, tome 8 : La faille de la nuit de Patricia Briggs : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/08/mercy-thompson-tome-8-la-faille-de-la.html *L'héritière, tome 1 : Melinda Salisbury : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/09/lheritiere-tome-1.html *The book of Ivy, tome 1 d'Amy Engel : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/03/the-book-of-ivy-tome-1.html *Fille des cauchemars, tome 1 : Anna de Kendare Blake : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/11/filles-de-cauchemars-tome-1-anna.html *Le joyau, tome 1 d'Amy Ewing : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/08/le-joyau-tome-1.html *Le joyau, tome 2 : La rose blanche d'Amy Ewing : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/10/le-joyau-tome-2-la-rose-blanche.html *Vieux, râleur et suicidaire - La vie selon Ove de Fredrick Backman : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/06/vieux-raleur-et-suicidaire-la-vie-selon.html *Red Queen, tome 1 de Victoria Aveyard : http://bloggalleane.blogspot.fr/2015/03/red-queen-tome-1.html
-----------------------------------------------------------
Mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/ Ma page FB : https://www.facebook.com/pages/Le-blog-de-Galleane/137798319627169?ref=hl Twitter : https://twitter.com/GalleaneL Instagram : http://instagram.com/galleane
----------------------------------------­­-------------------
Ma wish-list (aucune adresse n'y est associée) : http://www.amazon.fr/registry/wishlist/I3EDLGFMHCOZ Ma wish list sur LA : http://www.livraddict.com/profil/galleane/?goto=wishlist
----------------------------------------­­-------------------
Musique d'introduction : Reflection (Mulan)
+ Lire la suite
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3089 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..