AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2321007486
Éditeur : Le Robert (18/05/2017)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Comment vivaient les Parisiens au XVIIIe siècle ? Comment se logeaient-ils, s'habillaient-ils, se nourrissaient-ils, se divertissaient-ils, loin des fastes de la vie de cour ? Et quel français, au juste, parlaient-ils ?

Grâce à cette nouvelle façon d'écrire l'histoire, dans un style baigné des odeurs, des bruits et des couleurs de la vie populaire de l'époque, Arlette Farge nous transporte dans un Paris méconnu. Ici, une lavandière des bords de Seine ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
licorne85
  09 juin 2017
Les livres d 'histoire ! ... cela ne fait pas toujours l'unanimité. On imagine aussitôt des livres à l'allure scolaires et rébarbatifs, mais avec ce genre de petit ouvrage, c'est fini, n'est-il pas mimi ?
Ce recueil est déjà en soi, un très bel objet, j'ai pris la peine de faire quelques photos pour vous le montrer, (vous les verrez en allant sur mon blog.) On trouve des pages avec un bon grain de papier, celui qui boit bien et qui donne de la densité au support, les couleurs sont parfois éclatantes, parfois douces et s'accordent bien, un peu de fioritures, juste ce qu'il faut et des illustrations qui mettent en relief le ton de la page !
A côté de la forme, le contenu est là ! il est passionnant ! et l'ensemble se lit très vite.

L'auteure, historienne de renom a su allier avec simplicité son travail de recherche et des sujets qui passionnent. le fait de puiser dans les archives de la police municipale de l'époque est une excellente idée, par ce biais, elle nous rapprochent du "petit" peuple et de ses préoccupations du moment. Quant on va sciemment déposer une plainte, ce n'est jamais par plaisir, elle donne donc aussi à voir plutôt le côté glauque et dure de la vie quotidienne dans les quartiers de Paris. On voit déjà se dessiner les types de quartiers et le genre d'individus qui y réside, les quartiers populaires se dessinent plus vite par la masse de gens qui s'agglutinent, venant de province, ils cherchent tous le travail qui leur permettra de vivre, voire de survivre pour certains.

Les chapitres sont regroupés en 4 parties - Paris comme décor, le quotidien des parisiens, la vie en société et, parler et se parler. On y trouve pleins de sujets intéressants, comme se loger à Paris, qui reste toujours d'actualité et n'est pas non plus une sinécure à l'époque, travailler ou encore se soigner, on apprend ainsi que les trois hôpitaux parisiens Bicêtre, la Salpètrière et l'Hôtel-Dieu existent toujours et heureusement pour nous ont bien évolués car à l'époque ils ressemblaient plutôt à des mouroirs et des lieux de contamination parfait si l'on en croit les témoignages de l'époque !
Nous découvrons aussi l'art de la toilette, les lieux de promenades, comment converser, se réunir ou encore jouer ! mais je vous laisse découvrir ces aspects grâce à des anecdotes parfois sacrément croustillantes et toujours vraies puisque tirées des journaux de bord de la police.
Il faut aussi noter que cet ouvrage survole rapidement les sujets, nous n'entrons pas dans le détail et seuls quelques angles sont abordés. Pour peu qu'on s'intéresse à l'histoire en général, il n'y aura pas de grosses surprises car nous avons tous déjà une idée assez précise de ce que pouvait être la vie dans une grande ville à ces époques. Ce n'était guère reluisant ! Je vous assure. Même si l'ambiance peut faire rêver, la vie quotidienne ne devra pas être de tout repos, et l'hygiène exécrable devrait contribuer à rendre notre magnifique capitale actuelle, pire qu'un bouge infâme ! A découvrir !
Lien : http://fanfanlatulipe85.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Kurel
  27 juin 2017
Les bâtiments racontent L Histoire avec un grand H, mais ils ne racontent pas toujours les moeurs des personnes qui ont vécus dans leurs murs.
J'étais donc très curieuse à propos de ce livre. Merci à Babelio et les éditions Le Robert pour ce partenariat. J'ai découvert un livre très intéressant à parcourir !
Arlette Farge a réussi à nous faire sentir la vie, les relations et les us et coutumes des gens du XVIIIème siècle.
Le livre en lui même est très beau et attire l'oeil. Les illustrations ... illustrent très bien les propos. La mise en couleur des titres et de certains passages est superbe.
Ce livre est très instructif. Chaque aspect (la ville de Paris, quotidien des parisiens, vie en société, le parler de l'époque), est minutieusement documenté, ce qui est souvent le cas quand une historienne reconnue s'attaque à un sujet. Les procès verbaux sont une source très intéressante à laquelle je n'aurais pas pensé.
En revanche, j'aurais aimé que les sujets soient davantage développés. On survole pour la plupart. Les paragraphes sont courts. de même j'aurai aimé quelques phrases représentatives du parler patois d'alors.
En résumé, c'est un livre très sympathique et agréable à lire. C'est une très bonne entrée en matière pour tous les petits curieux du siècle des Lumières !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Biancabiblio
  22 juin 2017
Vous connaissez mon amour pour le siècle des Lumières, ce tout nouveau livre signé Arlette Farge ne pouvait que m'intéresser et je remercie Babelio et les éditions Le Robert pour m'avoir permis de le lire.
Arlette Farge est une historienne spécialisée dans l'étude du XVIIIe siècle, directrice de recherche au CNRS, autant dire qu'elle connaît le siècle des Lumières comme personne et plus particulièrement la vie du petit peuple et celle de la capitale ainsi que les rapports hommes-femmes sous l'Ancien Régime.
Autant dire que lire un ouvrage d'Arlette Farge c'est l'assurance de lire quelque chose de très documenté, fiable et sérieux. J'avais déjà lu sa plume il y a fort longtemps avec Vivre dans la rue à Paris au XVIIIe siècle que je vous recommande au passage si le sujet vous intéresse tout comme je vous invite à lire Paris au siècle des Lumières, un livre passionnant et surtout à la portée de tous.
Arlette Farge a beau être une historienne très sérieuse, ses essais ne sont pas assommants pour autant bien au contraire, elle fait revivre à la perfection le Paris de Louis XV et Louis XVI en s'appuyant sur les archives, la presse et les écrits de l'époque, le tout abondamment illustré, et le tout concourt à rendre notre lecture facilitée et très vivante !
A travers toutes ces bribes du passé, on a l'impression de vivre à Paris au 18è le temps de notre lecture. Arlette Farge nous transporte dans un Paris oublié agrémenté de nombreux témoignages : ici, une lavandière des bords de Seine frappe son linge avec un battoir, là un cabaretier propose une chopine de vin pour trois sols…
Une plongée réussie dans le dédale des rues de la capitale, ses lieux de vie bruyants, encombrés et envahis par les animaux, entrecoupés de majestueuses promenades : le Palais-Royal, les Tuileries, les Champs-Élysées, où se croisent alors toutes les classes sociales.
Le livre est découpé en quatre parties (Paris comme décor, le quotidien des parisiens, La vie en société, Parler et se parler) et aborde dans l'ordre suivant : la nature omniprésente, les bords de Seine, un déluge d'animaux battant le pavé, migrer, se loger, se nourrir, travailler, s'unir, avoir des enfants, s'informer, montrer sa dévotion, être malade et se soigner, surveiller et punir, s'habiller ou l'art de la toilette, se promener, badiner, se réunir et converser, jouer, boire et s'amuser au cabaret, assister à des spectacles, le langage de la rue et celui des salons, le mélange des patois.
A travers tous ces points présentés de façon synthétique, Arlette Farge nous offre un beau panorama de ce qu'était la vie au sein de la capitale d'autant qu'elle brasse toutes les couches sociales, des plus démunis aux plus riches et nous livre une vision intime et humaine du XVIIIe siècle.
Lire la suite...
Lien : https://deslivresdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LecturesGourmandes
  28 juin 2017
Saviez-vous qu'en cas d'accident dans la Seine, les bateliers ne repêchaient les noyés qu'une fois morts puisque, dans ce cas, ils recevaient une récompense ? Ou encore qu'il existait au temps des Lumières des « regrattiers », personnes dont le métier était de revendre les restes de nourriture, mais aussi des « gazetins de police », des mouchards envoyés dans les cabarets et autres places pour écouter ce qu'il s'y disait du Roi ?
Tant d'informations que l'on découvre au fil de cet ouvrage dans lequel le lecteur se retrouve plongé. Immergé dans une période qu'il connaît bien (celle des Lumières) tout en étant captivé par la multitude de nouvelles informations qu'il y découvre ! En effet, nous connaissons à peu près tous ce siècle de contestation politique qui prônait la raison, mais qu'en savons-nous vraiment ?
A travers quatre grands thèmes que sont « Paris comme décor », « le quotidien des parisiens », « La vie en société » et « Parler et se parler », Arlette Farge nous transmet un tourbillon d'informations et d'anecdotes, ceci en nous immergeant au coeur d'une époque où l'intimité n'existait pas, et en nous délivrant tous les visages de ce Paris, entre promiscuité et porosité.
Le lecteur apprend alors l'existence d'une émeute (en 1750) lors de laquelle des enfants sont enlevés et d'autres arrêtés, mais aussi les conditions de vie et le manque d'hygiène au sein de la Salpêtrière, un hôpital qui se voyait être réservé aux femmes… Tout en découvrant les définitions et historiques de certains mots comme « intimité », « restaurant », « séduction »… Une richesse de savoirs et une mise en contexte plus qu'enrichissantes !
Lien : https://lecturesgourmandeswe..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Brize
  03 novembre 2017
Je ne sais pas pour vous, mais moi j'aimerais bien disposer d'une machine à voyager dans le temps et hop, un petit saut à telle ou telle époque, je débarque et j'hume l'air du temps (pas forcément une odeur agréable), j'écoute les bruits de la rue, je déambule et je découvre. Comme ladite machine, à ma connaissance, n'est pas encore sur le marché, j'ai opté pour le petit ouvrage de l'historienne Arlette Farge afin d'aller faire une incursion dans « Paris au siècle des Lumières ».
L'auteur s'est plongée dans les archives de la police, une mine d'informations concernant la vie de tout le petit peuple parisien. Au fil de chapitres thématiques composés de diverses petites notes, elle brosse un tableau détaillé de la capitale, couvrant aussi bien la géographie des lieux que les moeurs de la population. Se dessinent ainsi les contours d'un Paris bruyant et odorant, où la Seine joue un rôle majeur, on a peine à imaginer la densité du trafic sur ses eaux. On y équarrit sur ses berges, on s'y prostitue dans les fourrés adjacents car la nature reste partout présente, les animaux aussi (y compris les chats, pas encore domestiques et qui ont fort à faire avec les milliers de rats). Pour travailler, nombreux sont ceux, hommes et femmes, qui arpentent la ville le jour durant, allant d'un petit métier à un autre et ils sont heureux d'avoir trouvé de quoi subsister, quand 20% de la population n'y parvient pas. Tout le monde n'a pas la chance d'occuper un emploi dans ces boutiques ou ateliers qui, sans vitrines, s'ouvrent directement sur la rue. Les apprentis, que leurs parents placent très jeunes, n'y sont pas toujours bien lotis, maltraités par les maîtres et leurs épouses, qui les jugent corvéables à merci.
Pour ce qui concerne les divertissements, les Parisiens raffolent des spectacles et sont des joueurs invétérés. Quant aux multiples cafés et tavernes qu'ils peuvent fréquenter, les esprits sont prompts à s'y échauffer, pendant qu'on discute plus raisonnablement dans les salons des hôtels particuliers.
« Paris au siècle des Lumières » est un petit ouvrage richement documenté et très agréablement mis en page (nombreuses illustrations) que j'ai lu in extenso (ce n'était pas gagné, me connaissant, car c'est le genre de livre que j'achète et suis susceptible de laisser traîner ensuite longtemps sur mes étagères). Bon, comme je suis une incorrigible amatrice d'histoires (davantage que d'Histoire), il m'a donné envie de lire à nouveau, un de ces jours, un roman se déroulant à cette époque pour retrouver cette ambiance en grandeur réelle, ou presque.

Lien : https://surmesbrizees.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
talou61talou61   02 juin 2017
Le cabaret appartient au peuple ; tout bonnement parce qu'il est le prolongement du boulevard, l'aboutis normal d'une vie menée dehors par toute une population où l'intime n'a pas de place reconnue. Des cabarets et des taverne, on en compte à peu près 2 000 à Paris. On y passe, on s'y arrête, on y revient, on y a même ses habitudes.
Commenter  J’apprécie          90
talou61talou61   20 août 2017
Au XVIIIe siècle, dans la rue, les carrefours, les marchés, les tavernes, sur les bords de Seine et près des ports, parler et se parler est une nécessité matérielle et économique pour ceux qui ne savent pas écrire, un échange permanent, mais aussi une forme de plaisir continu et bavard, même si les bouches, en ces temps, s'ouvrent bien souvent pour des cris, disputes et injures, attisés par l'ivresse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Arlette Farge (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arlette Farge
Arlette Farge - Il me faut te dire .Arlette Farge vous présente son ouvrage "Il me faut te dire" aux éditions du Sonneur. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/1934115/arlette-farge-il-me-faut-te-dire Notes de Musique : Free Music Archive: Endless Story About Sun and Moon Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : historiensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1664 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre