AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2896497412
Éditeur : VLB Editeur (24/04/2017)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Les Abdelnour ont passé près de quinze ans au Québec avant que le père ne les force à rentrer au pays natal, le Liban. Après quelques mois d'émerveillement devant le paysage lumineux de la côte, il leur faut bien s'installer dans leur nouvelle vie, apprendre les codes culturels, s'inventer un avenir. Pour la jeune Ikram, profondément attachée à l'indépendance et à la liberté dont elle jouissait en Amérique, l'épreuve est particulièrement ardue. Dans la chaleur entêt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
bilodoh
  20 novembre 2017
Retourner sous le grand soleil du Liban des années 60, après avoir vécu dans la liberté du froid et de la neige.
Des membres d'une famille libanaise sont de retour au pays après avoir résidé au Québec pendant plusieurs années. Tour à tour, ces « immigrants » racontent ce qu'ils vivent. Ils sont citoyens du pays, mais n'en partagent pas tout à fait l'identité. Ils apprécient la chaleur du climat, mais les plus jeunes ne parlent pas l'arabe et ont du mal à s'adapter aux coutumes et surtout aux interdits.
Il y a par exemple Ikram qui voulait continuer le métier de comédienne qu'elle avait exercé au Québec. Mais « Tu sais, ma fille, au Liban… », les actrices sont plus ou moins associées aux putains…
Il y a sa grande soeur, revenue depuis plus longtemps, pilier de la famille, raisonnable, elle n'en a pas moins des projets de mariage d'amour…
Un beau roman qui fait voyager au soleil et qui creuse la problématique de la recherche de l'identité lorsqu'on change de pays.
Commenter  J’apprécie          270
LesGoutersLitterairesdEmilie
  24 juillet 2017
Résumé : Une famille avec 6 enfants de tout âge décide de retourner vivre dans leur pays natal. Enfin, le père a décidé de rentrer au Liban. Les autres ont acquiescé ou ont du suivre le mouvement. Après plusieurs années passées à Montréal, ce livre montre l'adaptation nécessaire lors d'un retour au pays. À Montréal, quand tu arrives, tu dois t'habituer à l'hiver, au froid. Au Liban, tu dois t'habituer au soleil, avec tout ce que que cela implique culturellement. Ce livre est un témoignage féminin sur la culture humaine qu'on rencontre chez les libanais : la cool attitude, le "on verra demain", le côté gentil et serviable, mais aussi l'envers du décor, ces codes qui ne sont écrits nulle part mais que tout le monde connaît... sauf peut-être les nouveaux arrivés.
Ce que j'ai aimé et pourquoi je recommande ce livre :
Le choix narratif qui a été fait par l'auteure : Chaque chapitre a un narrateur et et donc un point de vue différent. Ça ajoute un certain dynamisme et et de l'interaction, une certaine analyse entre les personnages. On a ainsi accès à une multi-introspection que personnellement j'ai beaucoup aimé.
Les références linguistiques : on retrouve de nombreuses expressions arabes propres au Liban par exemple, mais aussi québécoises et ça fait plaisir de retrouver des petits bouts de la province québécoise sous le soleil de Méditerranée.
L'approche sociologique : Derrière l'histoire de cette famille, d'adolescents aux rêves peut-être trop fous, on aperçoit des traits de société dont on ne parle pas forcément et qui nous permet donc d'entrer un peu plus à l'intérieur de cette culture.
Le féminisme non révolutionnaire : Derrière ces faits culturels, on comprend aisément le désarroi de ces files qui découvrent des codes auxquels elles ne sont ps habitués. Les fréquentations avec les garçons, ce qu'on a le droit de faire quand on est une femme, ce qui ne se dit pas, etc. le soleil, il donne une excuse aux regards des hommes, un regard différent de celui d'Amérique du nord.
Lien : https://youtu.be/iGifNJ2MUZ4
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
LeJournaldeQuebec   12 juin 2017
On ouvre le roman et, d’un seul coup, dès le long premier paragraphe, c’est la vie qui jaillit, étourdissante, foisonnante. Comment ne pas être happé ?
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LeDevoir   04 mai 2017
La romancière poursuit sa quête d’une paix intérieure par l’assemblage des fragments identitaires qui l’habitent.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
bilodohbilodoh   20 novembre 2017
C’est ma hantise depuis toujours. Laisser passer ma vie. La gâcher par ma faute. Mourir sans avoir rien fait de ma vie.

(p.166)
Commenter  J’apprécie          190
bilodohbilodoh   17 novembre 2017
… je penserai à ce hors-temps vécu par notre famille et je me dirai que le bonheur avait la couleur du ciel et une odeur d’algues de soleil de mer du Milieu et le sourire de père et mère heureux.

(p.72)
Commenter  J’apprécie          90
ieo9ieo9   14 septembre 2017
Quand ils étaient fiers de leur fille Ikram, ils l'étaient vraiment, ils savent bien que ma soeur n'a pas changé, elle est la même, ce qu'elle aimait là-bas, elle l'aime ici, c'est le Liban qui a bouleversé leur entendement, qui les a mis au pied du mur.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : libanVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature québécoise

Quel est le titre du premier roman canadien-français?

Les anciens canadiens
La terre paternelle
Les rapaillages
L'influence d'un livre
Maria Chapdelaine

18 questions
126 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature québécoise , québec , québécoisCréer un quiz sur ce livre