AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782847206104
396 pages
Éditeur : Gaïa (03/06/2015)

Note moyenne : 3/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Maqil, connu aussi sous le nom de Mike, Mehmet, Mikhail, Miguel, est un charmeur et un charlatan. Habile arnaqueur, il s’invente des identités, abandonne femme, enfant, carrière derrière lui.
Dès sa naissance à Lahore, Pakistan, aux côtés de son jumeau mort-né, il a démontré quel battant il serait.
Il vole d’une vie à l’autre, vers Le Caire ou Paris, Londres ou Hong Kong, mais finit seul dans un hôtel miteux de Biarritz quelque quatre-vingts ans plus t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
chriskorchi
  18 août 2015
Le héros nous entraîne au Pakistan, aux Etats-Unis, en France, en Angleterre… et nous le suivons dans ses aventures, ses galères avec un tel plaisir que les pages se tournent toutes seules. J'ai aimé l'écriture et le choix de ce personnage instable et narcissique qui change du héros habituel. Au fur et à mesure, on se demande pourquoi ses victimes tombent dans le panneau. On le retrouve à 80 ans en France et on remonte le temps avec lui .
Mais après la dolce vita, retour à la vraie vie son passé refait surface et les problèmes aussi. Comment va-t-il s'en sortir ? Ca je vous le laisse découvrir, tout ce que je peux vous dire c'est que c'est un livre qui nous fait voyager d'un pays à l'autre mais aussi au coeur de la psychologie et des méthodes d'un pervers narcissique.
Un livre bien écrit et très sympa à lire.
VERDICT
Un super roman où se mèle aventure, voyage et psychologie. Ne passez pas à coté c'est un bon moment de lecture
Lien : https://revezlivres.wordpres..
Commenter  J’apprécie          30
lamadone
  09 août 2016
Roopa Farooki a le don de nous rendre attachantes des personnes bourrées de défauts, terriblement humaines....
Commenter  J’apprécie          10
tantquilyauradeslivres
  12 septembre 2015
Rien. Il ne s'est rien passé avec ce livre. Je ne suis pas rentrée dans l'histoire, je ne me suis pas attachée aux personnages, je n'ai rien ressenti du tout. Si ce n'est un profond ennui. Pourtant l'écriture est agréable, l'histoire bien construite, le personnage principal égoïste, menteur, joueur et manipulateur pourrait être passionnant. Dommage, mais ça n'a pas pris avec moi.
Lien : http://tantquilyauradeslivre..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   29 août 2015
Elle était issue d’une famille musulmane nantie du Pendjab. Elle ne pouvait espérer devenir médecin ou ingénieur comme ses frères, elle ne pouvait espérer jouer de la musique, écrire de la littérature, de la poésie que dans le cadre frustrant du cercle privé. Elle ne pouvait espérer chanter, jouer au théâtre ou dans des films, car chanteuses et actrices étaient des prostituées sans condition. Ses divers talents furent nourris par une famille à la fois aimante et réaliste, qui lui ouvrit l’esprit par l’entremise de précepteurs enthousiastes et par un libre accès aux grands romans, avant de refermer la porte avec toute la fermeté parentale. Une seule voie s’ouvrait devant elle, un seul emploi auquel aspirer : devenir une épouse aimée et une mère aimante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   29 août 2015
Le soupir d’une épouse patiente qui s’accommode d’un mari irascible qu’elle doit conduire à travers les marécages confus de la vie, en le guidant avec douceur par mille petites attentions quotidiennes lorsqu’elle va faire les courses à l’épicerie, paie les factures et remplit leurs obligations mondaines. Leur vie ensemble est foncièrement ordinaire, exempte de tout drame et de toute tragédie ; elle n’est pas sa Cléopâtre, il n’est pas son César ; elle n’est pas Aliénor d’Aquitaine ni lui Henri II. Elle est Bernadette Finnegan Lee, manifestement dépourvue de cette agressive vitalité, et même du côté garce/mijaurée/pimbêche que les hommes comme Richie prétendaient admirer chez les héroïnes romantiques, et elle s’efforce de ne pas laisser paraître son impatience lorsqu’elle demande à son mari bien plus âgé qu’elle :
« Alors, tu es prêt ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   29 août 2015
Jamais il n’a été si conscient de son amour : celui-ci est certes aussi problématique et souillé qu’ils l’étaient déjà tous les deux, mais il n’en demeure pas moins de l’amour, malgré tout. Qu’hommes et femmes soient liés de façon si comique, qu’ils partagent ainsi leur sang et leur respiration, expriment et réitèrent leur amour par ces actes physiques insignifiants, la mollesse d’une langue dans la bouche, la dureté d’une verge cherchant à s’introduire, à donner la vie, à fonder une dynastie… Que leur amour puisse laisser un héritage éternel sur la terre ou simplement une tache sur les draps… Quelle merveille ! Quelle absurdité !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   29 août 2015
Les rois s’amusent toujours plus en exil ...
Combien ils aimaient se faire payer du champagne, perdre aux tables de jeux, la mine sombre, leur chemise armoriée et faire la fête sur de grands yachts blancs, en compagnie de sublimes actrices ! Il était tellement évident que cette vie valait mieux que de couper des rubans devant des hôpitaux, que les visites aux armées en temps de guerre et aux usines en temps de paix qu’il était surpris que quiconque puisse se laisser prendre à leur air étudié de mélancolie et leur alcoolisme gentillet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   29 août 2015
Ils ont besoin de gens comme lui ; ils ont besoin d’un gros gagnant de temps en temps pour donner de l’espoir à tous les perdants de la salle, pour les garder autour des tables, à s’imaginer qu’au prochain lancer, au prochain tour ou à la prochaine donne, la chance pourrait bien tomber sur eux, que ce pourrait bien être leur tour de se trouver dans la lumière. Les casinos ont besoin que les gens croient en la démocratie de la chance, accessible à tous, à un moment ou à un autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : littérature pakistanaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

14-14

Quel est le personnage qui vit en 1914 ?

Adrien
Hadrien
Jean-Jacques
Barthélemy

10 questions
249 lecteurs ont répondu
Thème : 14 - 14 de Paul BeornCréer un quiz sur ce livre