AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2752905459
Éditeur : Phébus (07/04/2011)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Quand un homme a le sang chaud, peu importe son âge, l'aventure viendra le chercher. Le Malouin Thomas Trublet n'a peur que de l'ennui ? Parce qu'il aime la mer, les femmes, les tavernes et l'odeur de la poudre, parce qu'il tue les ennemis comme ceux qui croient lui dicter sa route, le tout jeune capitaine de la Belle Hermine doit un jour cingler vers l'île de la Tortue, l'exil, la vie fragile et les proscrits de toutes sortes. Premières prises et premières querelle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gill
  05 septembre 2015
"Thomas l'Agnelet" est un récit maritime passionnant.
C'est un des livres les plus réputés d'un auteur autrefois très estimé.
L'ouvrage est aujourd'hui dans l'angle par lequel, souvent, le lecteur pénètre, pour la première fois, dans l’œuvre foisonnante et riche de Claude Farrère.
"La Grande Tiphaine" a tapé dans un failli chien de hollandais.
La frégate corsaire, pourtant victorieuse, en est revenue à demi crevée, hachée et déchiquetée.
Son état-major a été décimé
Thomas Trublet, qui n'était même pas inscrit sur le rôle de l'équipage comme lieutenant, est le nouveau capitaine qui l'a ramenée au port de Saint-Malo...
Pour fêter ses cinquante ans de passion du livre, la librairie "L'ancre de miséricorde" de Carnac m'a offert, avec cette superbe édition de "Libretto", un de ces petits marque-pages qui font la fierté d'un livre.
Le hasard a bien fait les choses lorsqu'il m'a dirigé vers la porte de cette boutique.
Il m'a offert, pour quelques euros, un bon livre, une jolie balade au soleil et une belle rencontre ...
Car la mère de Thomas l'Agnelet, Perrine, native de Saint-Vaast, est normande.
Thomas n'est breton que de moitié et "sainvatais" pour l'autre ! Thomas est un "pays" !
Il se voit offrir, par Gautier Danycan, un des plus hardis armateurs de Saint-Malo, le commandement de "La Belle Hermine".
Seulement, il doit avoir appareillé, dans les quatre jours et dans le plus grand secret, vers l'île de la Tortue.
Pourtant la veille de son départ, un serment, fait sur l'honneur à Vincent Kerconduff mourant, va lier le jeune homme indomptable à une jeune femme qu'insouciant, il a cru aimer et pouvoir abandonner ...
"Thomas l'Agnelet" est un récit classique, fortement charpenté.
Il est l'oeuvre d'un grand écrivain mais aussi d'un fin marin.
Les descriptions sont précises, courtes, peintes plutôt qu'écrites.
C'est un récit empreint de l'âme malouine dont la devise est :
"Quic en groigne, ainsi sera ; c'est mon bon plaisir !"
Claude Farrère est aussi à l'aise sur le pont d'une frégate légère que dans les rues de la vieille cité aujourd'hui disparue.
En fin homme de lettres, il cite même malicieusement, pour lui rendre hommage, "l'autre", c'est à dire Molière qui n'est encore, à l'heure du récit, qu'un auteur du siècle.
Claude Farrère nous offre là un classique fondateur du genre.
Quant à l'édition de "Libretto", elle semble être l'écrin dans lequel, depuis 1921, Thomas Trublet attendait de voir publier le récit passionnant de ses aventures ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Ys
  02 juin 2016
Ouh, qu'elle a fini par me devenir pénible, cette lecture ! Il y avait pourtant plein d'ingrédients pour me plaire : le siècle de Louis XIV, Saint-Malo, l'univers des corsaires et de la flibuste, des batailles navales, une grande amitié virile et même cette histoire d'amour destructrice qui possédait un certain potentiel. Hélas, impossible d'accrocher au potentiel tragique de toute l'affaire.
Impossible d'éprouver grand intérêt pour le destin de personnages qu'un travail psychologique plus poussé aurait pu rendre passionnants, mais qui ne dépassent guère le stéréotype sans profondeur : Thomas, qu'on tente de nous faire passer pour un brave garçon dévoyé mais qui ressemble surtout à une brute doublée d'un abruti ; Louis, d'un angélisme fade, incolore, inodore et sans saveur ; Juana, aussi fatale et vicieuse que se doit de l'être toute femme fatale digne du nom.
Bon. Tout ceci aurait encore pu passer si l'écriture avait su faire du stéréotype un symbole, pointer le nez vers la légende. L'intention de l'auteur est sans doute là, mais son style - irréprochable d'un point de vue académique - est trop classique, manque de nerf, de folie, de puissance, pour donner l'élan, la fougue, la démesure que cette histoire aurait mérité, sans compter que beaucoup de choix narratifs m'ont frustrée de ce que j'avais envie de voir raconté.
Mais le pire, c'est encore l'esprit du roman, l'esprit de l'auteur, terriblement daté - dans le genre morale catholique petitbourgeoise étriquée du début du XXe siècle. On a droit à tous les clichés : la bonne Bretagne pieuse, les bons fils d'autrefois comme n'en fait plus ce siècle tant il est corrompu, les femmes curieuses comme le sont toutes les femmes et dangereuses catins dès qu'elles suivent leurs sens, sans compter le sempiternel nègre ou indien qui finit par trahir son camp parce qu'il a les foies face à l'ennemi (l'espagnol, lui, bien sûr, meurt toujours fièrement). Ce n'est pas grand chose, d'abord, une petite remarque agaçante, un soupir, après tout, ça ne colle pas si mal avec l'esprit de l'époque évoquée, puis à la longue l'agacement l'emporte et n'aide guère à rester concentré.
Reste un tableau assez intéressant du monde de la flibuste, de ce moment charnière où la paix vient mettre un terme malencontreux à la grande heure des corsaires, et finit par lancer les plus aventureux d'entre eux sur les chemins de la piraterie pure et simple. Bien documenté, le roman est au moins assez instructif (quoique parfois un peu trop ouvertement pédagogue), et il faut lui reconnaitre des scènes réussies. Mais il gâche beaucoup de ses potentiels, et ne dépasse pas assez les modes de pensée de son temps pour atteindre à l'intemporel des vrais grands romans : à en juger par ce seul texte, l'injuste oubli dont est victime aujourd'hui l'auteur, académicien en 1935, ne me semble pas si injustifié !
Lien : http://ys-melmoth.livejourna..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
airess600
  20 juin 2015
Encore une fois un livre tiré de l'oubli par Libretto . Vous avez aimé suivre les aventures d' Hornblower Bolitho Jack Aubrey , vous aimerez ce livre.
Les trajectoires de Thomas et Louis ,son ami intime , entre Saint-Malo et les Caraïbes , leur parcours plein de fureur et de sang m'ont emporté dans leur monde.
Les descriptions psychologiques des personnages et le récit de ces Malouins versant dans la flibuste sur l'île de la tortue se mélangent harmonieusement pour nous distraire . Ce n'est pas une mince ambition par les temps qui courent .
Bref un excellent roman d'aventures maritimes.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   05 septembre 2015
Comme tintait l'angélus de midi, un coup de canon tonna, lointain, sur la mer.
Et les guetteurs de la tour Notre-Dame signalèrent qu'une frégate corsaire était en vue, dans le nord-ouest, faisant route pour entrer en rade ...
Commenter  J’apprécie          92
airess600airess600   20 juin 2015

Riant toujours, du même rire atroce,Thomas- l'Agnelet- ouvrit la main droite et la tendit vers les flibustiers, comme afin d'accepter le surnom.
-l'Agnelet? Soit ! Dit-il. L'Agnelet serais-je donc désormais ....
Allons porter la laine de ĺ´Agnelet aux louveteaux de la Ciudad-Real !
Commenter  J’apprécie          10
Video de Claude Farrère (1) Voir plusAjouter une vidéo

Claude Farrère : La maison des hommes vivants
Olivier BARROT, installé dans une chambre, présente une réédition de "La maison des hommes vivants" en poche Librio ; une histoire fantastique écrite par Claude FARRERE, auteur populaire, élu à l'Académie française.
autres livres classés : navigationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A l'abordage : la mer et la littérature

Qui est l'auteur du célèbre roman "Le vieil homme et la mer" ?

William Faulkner
John Irving
Ernest Hemingway
John Steinbeck

10 questions
255 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , mer , océansCréer un quiz sur ce livre