AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782755692594
Hugo et Compagnie (04/11/2021)
3.44/5   39 notes
Résumé :
Bienvenue à Roslazny, un petit village assoupi de Sibérie, enseveli sous la neige, engourdi par le froid.

Olga Pushkin est la garde-barrière du village. C’est elle, notamment, qui veille au bon déroulement du passage du majestueux Transsibérien, depuis la petite maison où elle vit seule avec son hérisson et son amour de la littérature. Car la littérature, c’est la grande affaire de la vie d’Olga ; ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
3,44

sur 39 notes

mcd30
  18 octobre 2021
Bye-bye cup of tea, bonjour vodka et samovar. Nous voici partis pour un уютная тайна (cosy mystery) en Sibérie et pour «Une enquête d'Olga Pushkin»
J'ai beaucoup aimée notre héroïne, Olga Pushkin, qui rêve de devenir écrivain, en attendant, elle garde la voie ferrée. Elle s'occupe de sa famille, de ses amis, de son hérisson, avec gentillesse et bienveillance. Elle a une vie bien remplie et est toujours prête à aider les autres.
Lorsqu'un meurtre est commis dans le transsibérien et que la victime lui tombe dessus, Olga va partir à la chasse au tueur en série. Par chance son frère est de retour limogé par l'armée et le policier en charge de l'enquête est un ami d'enfance, ayant un coeur de saint bernard, elle va aider une de ses amies et ses enfants à en finir avec un mauvais mariage. Mais pas de panique, Olga est pleine de ressources et est aidée par son entourage. Tout sera résolu à temps même si la fin n'est pas celle escomptée.
C.J. Farrington emploie beaucoup de termes et d'expressions russes, toutes expliquées en bas de page.
L'intrigue est plaisante, prenante avec quelques rebondissements. le seul bémol mais ce n'est que mon avis, je n'ai pas eu l'impression d'être en Sibérie malgré une forte absorption de vodka de la part des héros mais je réembarquerai avec plaisir pour de nouvelles aventures car Olga est un personnage attachant.
Si vous en avez assez de la campagne anglaise n'hésitez
pas.
Ce livre sort le 04 novembre 2021
Un grand merci à Hugo Thriller
#Meurtre sur le transsibérien#NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          468
LePamplemousse
  12 novembre 2021
Dans les romans policiers, les personnes qui mènent des enquêtent sont généralement policiers, gendarmes ou détectives, mais il arrive de plus en plus souvent que de gentils citoyens anonymes se mêlent de ce qui ne les regardent pas et s'autoproclament enquêteurs amateurs, à leurs risques et périls.
La particularité de ce roman c'est non seulement qu'il se passe en Sibérie, dans une région au climat plus qu'hostile, mais qu'en plus, l'héroïne est une technicienne ferroviaire, ou dit plus simplement, une cheminote, comme elle le dit elle-même.
Alors qu'elle était partie faire une réparation sur les voies, Olga Pouchkine se retrouve assommée par un cadavre jeté du transsibérien.
Elle va aussitôt décider de faire la lumière sur cet évènement.
J'ai beaucoup aimé l'ambiance si particulière du lieu, le froid, les conditions de vie difficiles, les rapports entre Olga et les autres habitants du village, car Olga rêve de devenir écrivain et toute expérience nouvelle pourrait lui servir de matière pour son futur roman, qui sera un succès phénoménal, elle en est convaincue.
Bien sûr comme l'enquête a lieu en Sibérie, les habitants ont une certaine tendance à lever le coude et la corruption est partout.
Un roman très agréable, qui change un peu, et avec une héroïne déterminée et gentille, bien qu'elle paraisse assez éloignée des réalités parfois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
Zazaboum
  29 octobre 2021
Un polar proche du cozy mystery, peu banal avec lequel je me suis régalée ! Et pourtant il fait très très froid, tout est très très sale, les habitants très très alcoolisés et les hommes de pouvoirs, à n'importe quel niveau, très très corrompus !
Olga est technicienne de maintenance ferroviaire de troisième catégorie, près du village de Roslazny en Sibérie occidentale ; garde barrière d'un passage à niveau qui n'a jamais vu le jour ! Mais Olga a avant tout une âme d'écrivaine et épargne depuis des années pour pouvoir aller étudier à l'université !
Elle vit avec son père, invalide des Chemins de fer, veuf, alcoolique, méchant qui ne l'a jamais aimé et surtout jamais rêvé d'avenir pour elle ! Entre deux passages de trains, elle s'occupe du hérisson qu'elle héberge dans sa cabane et rédige son premier livre “Trouver le bon aiguillage : cent leçons de vie inspirées par le Transsibérien” !
Un touriste américain égorgé lui tombe dessus lors du passage du Transsibérien et la corruption étant ce qu'elle est, elle se met à enquêter ne serait-ce déjà que pour prouver que l'inspecteur Vassily Marushkin n'est pas coupable. Des rumeurs de sorcières, des vols étranges, des morts encore plus étranges...
Pas le temps de s'ennuyer entre congères, vodka et morts violentes ! J'adore le personnage d'Olga qui sans être trop émancipée, réfléchit et se donne les moyens pour sortir des ornières réservées aux femmes ! J'espère qu'il y aura d'autres tomes des aventures d'Olga et Vassily au milieu de la population défavorisée de l'après URSS !
#MortsurleTranssibérien #NetGalleyFrance
Challenge MAUVAIS GENRE 2021
Lecture THEMATIQUE octobre 2021 : Cap au nord !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Cath_perrin
  02 décembre 2021
Alors qu'Olga Pouchkine, cheminote, retourne à sa cabane après avoir réparé un aiguillage, un voyageur est éjecté du Transsibérien. Il a été assassiné et sa bouche est remplie de pièces d'or. Qui a tué ce jeune Américain et pourquoi ?
Lire Mort sur le transsibérien, c'est l'occasion de prendre le Transsibérien, tout en étant confortablement installé dans son fauteuil, loin de la température glaciale.
Il y a plusieurs autres intrigues, qui se dénouent les unes après les autres (sauf une). J'aurais aimé qu'il y en ait moins et que le livre soit plus ramassé, il est long et laisse le lecteur anticiper facilement la suite, ou oublier certains détails.
La fin donne à penser qu'il y aura de nouvelles aventures d'Olga et c'est avec grand plaisir que je retournerai en Sibérie avec elle.
Merci à Net Galley et Hugo et Compagnie pour cette lecture.

Lien : https://dequoilire.com/mort-..
Commenter  J’apprécie          350
sylvaine
  03 octobre 2021
Mort sur le Transibérien est , je cite les propos de l'éditeur Hugo Publishing" le premier roman de CJ Farrington. Il est publié en Angleterre par Constable, l'éditeur de la série Agatha Raisin, référence incontournable du " cozy mystery ". Les aventures d'Olga Pushkin lui ont été inspirées par ses différents voyages avec le Transsibérien ou le long de la Route de la Soie. C'est le premier titre d'une nouvelle série : les aventures d'Olga Pushkin, cette garde-barrière rêveuse, débonnaire, gaffeuse et maline à la fois ; un personnage irrésistiblement attachant qui rêve secrètement de devenir écrivain (et de trouver l'amour) et va se retrouver confrontée à une série de meurtres qu'elle va bien sûr contribuer à résoudre malgré sa maladresse."
Ceci dit j'ai passé un excellent moment de lecture. La compagnie de Olga Pouchkine, employée des chemins de fer russes, chargée de l'entretien des voies ferrées non loin de Roslazny le village de Sibérie où elle habite, est un vrai plaisir. Olga rêve de devenir écrivain er d'aller à l'université de lettres de Tomsk mais en attendant il lui faut économiser... Et puis lorsqu'elle est percutée par un corps lancé du Transsibérien sa vie s'accélère ..
L'auteur connait fort bien ce petit coin de Sibérie, il nous ouvre les portes des maisons de ce village déserté par les jeunes générations. Un mort puis un second, une campagne électorale, des ripoux, des mafieux mais Olga s''implique et quand Olga s'implique rien ne saurait lui résister.
Un roman à découvrir c'est certain, à vrai dire plus pour son ambiance que pour son intrigue policière.
Un grand merci aux éditions Hugo Publishing pour ce partage via Netgalley
#MortsurleTranssibérien #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
Cath_perrinCath_perrin   02 décembre 2021
Elle se demanda comment elle avait pu ne pas remarquer à quel point il faisait froid en se rendant au travail ce matin. Fragilisées par les conditions extrêmes, les plantes qui poussaient au bord des rails émettaient des craquements de brindilles au moindre contact. Le souffle d’Olga marquait l’air comme la traînée d’un avion dans le ciel, et elle sentait que ses cils commençaient à givrer — ce qui ne lui était guère arrivé plus de trois ou quatre fois au cours de sa vie. La neige gelée rendait la progression difficile et ses doigts de pied étaient déjà à demi engourdis. Dans des moments pareils, Olga se disait que le froid était bien plus qu’une absence de chaleur. Ça ressemblait plutôt à une force entière, une puissance maléfique, un esprit hostile et cinglant qui imprégnait l’air figé comme la malveillance de l’auteur de cette lettre anonyme ou d’une sorcière cachée au fond des bois, dans une cabane en rondins juchée sur des pattes de poulet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
mcd30mcd30   06 septembre 2021
C'était comme si la pointe d'un simple stylo à bille avait percé ses défenses - comme si elle n'avait pas seulement creusé un sillon rageur dans le papier, mais aussi en elle, trouant une fine couche de protection pour venir la poignarder à l'endroit ou elle était la plus vulnérable : cette terreur, désormais exprimée noir sur blanc, qu'elle ne serait jamais rien d'autre qu'une technicienne de maintenance ferroviaire de troisième catégorie dans une petite cahute le long de la voie ferrée, près du village de Roslazny.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mcd30mcd30   25 septembre 2021
_ Oh, Pasha, dit Olga, la main sur la bouche. Qu'est-ce qui a bien pu t'arriver ?
_ Olga, Olgakin... La moindre de tes paroles trahit ta bonté. Certains me demanderaient : « Qu'est-ce que tu as bien pu faire ? » Mais toi, tu me demandes ce qui m'est arrivé.
_ Ce n'est pas de la bonté, répondit-elle. Je sais simplement que mon frère ne pourrait jamais commettre une mauvaise action.
Commenter  J’apprécie          150
TempsdelectureTempsdelecture   23 août 2021
Qu'est-ce qui avait bien pu pousser les premiers habitants de cette région à s'installer ici, au milieu de la forêt glacée, alors qu'ils ne pouvaient ignorer qu'il existait, plus au sud, des terres ou il faisait moins froid ? se demanda-t-elle. Pourquoi vouloir endurer l'hostilité d'un éternel hiver et renoncer aux caresses du soleil, aux vergers de citronniers et d'oliviers qu'ils auraient pu atteindre en quelques mois de marche ?

De telles pensées étaient certes distrayantes, mais aussi dangereuses, parce qu'elles pouvaient engendrer de l'insatisfaction dans le cœur d'une technicienne de maintenance ferroviaire. Elles pouvaient l'amener à se demander pourquoi elle, Olga Pouchkine, ne fuyait pas cette contrée inhospitalière pour entamer une vie nouvelle dans quelque lieu de plaisir européen. Parfois, lorsqu'elle avait du mal à trouver le sommeil, elle lisait des romans à l'eau de rose dans lesquels des femmes menaient une vie insouciante sur des îles ensoleillées de la Méditerranée, ou se lançaient dans une nouvelle et brillante carrière, puis rencontraient l'homme de leurs rêves, tout ça dans la même semaine ; des histoires d'existence mornes qui basculaient en quelques jours dans le bonheur parfait. Et parfois, elle posait son roman sur son ventre et s'imaginait dans la peau d'une des héroïnes : voilà que dans la pénombre de sa chambre elle était Lara Bellagio, serveuse devenue actrice et coqueluche de Monte-Carlo, ou alors Odette de la Tour, héritière richissime et créatrice de chaussures de luxe installée dans un lointain pays appelé Maurice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mcd30mcd30   16 septembre 2021
Dans la région, une blague disait qu'on pouvait répérer les chauffeurs saouls au fait qu'ils roulaient bien droit ; ceux qui étaient sobres zigzaguaient sur la route pour éviter les nids de poule.
Commenter  J’apprécie          190

autres livres classés : sibérieVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2236 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..