AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782851812933
60 pages
Éditeur : L'Arche (13/06/1997)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Une femme d’un certain âge, rondelette et maternelle, tombe amoureuse d’un Maghrébin. Salem, lui, cherche en elle l’affection qui lui fait défaut dans un environnement froid et hostile. Le ménage s’installe, mais la vie douce et paisible, cette lueur d’espoir dont ils rêvent tous les deux, est exposée à un danger mortel : le regard des autres, qui font de ce faux ménage l’objet de tous les fantasmes. Sous ce regard, le couple est en danger, il risque de se désagrége... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
blanchenoir
  04 février 2014
Une pièce formidable sur le destin de deux êtres que tout sépare.... Adapté au cinéma par Fassbinder lui-même sous le titre "Tous les autres s'appellent Ali", le film est, comme le livre, incontournable....
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
blanchenoirblanchenoir   02 février 2014
Emmi : J'étais aussi au parti. A vrai dire tout le monde était au parti. Ou presque. Mais malgré cela je me suis bien entendu avec Franticek. C'est comme ça qu'il s'appelait, mon mari : Fraticek. Mais bientôt il a été malade du foie. Il a toujours trop bu. Mais il était toujours gai. Toujours gai, il était. Et puis il est mort à cinquante ans. Et oui. Encore un ?
Commenter  J’apprécie          50
blanchenoirblanchenoir   31 janvier 2014
Mme Karges : Imaginez-vous : la Kurowski est avec un étranger.
Mme Ellis : Quoi ?
Mme Karges : Oui. Un noir !
Mme Ellis : Un nègre ?
Mme Karges : C'est-à-dire, pas complètement noir. Mais il est quand même assez noir.
Mme Ellis : Mais elle n'est elle-même pas une vraie allemande. Kurowski, qui porte déjà un nom pareil ?
Mme Karges : Justement. Ce sont des mœurs je vous dis ! Qu'est-ce qu'elle peut bien lui vouloir à celui-là ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43
blanchenoirblanchenoir   02 février 2014
Salem prend deux billets de cent marks dans la poche de son pantalon. Ali apporter argent.
Emmi : Non !
Salem : Pourquoi non ? Ali toujours manger et boire. Toujours toi qui payes. Pas juste.
Emmi : Mais je le fais par plaisir - puisque je gagne assez. Et l'argent... l'argent brise n'importe quelle amitié.
Commenter  J’apprécie          20
blanchenoirblanchenoir   31 janvier 2014
Le bonheur n'est pas toujours joyeux.
Commenter  J’apprécie          40
Immortale_peruvianaImmortale_peruviana   20 mars 2016
« Ce qu'on est incapable de changer, il faut au moins le décrire. »
Commenter  J’apprécie          10

Video de Rainer Werner Fassbinder (1) Voir plusAjouter une vidéo

Les Larmes amères de Petra von Kant
Affiche et photos de la pièce "Les Larmes amères de Petra von Kant" de Rainer Werner FASSBINDER, jouée au Théâtre National de Chaillot dans le cadre du Festival d'Automne de Paris.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

H20-Quizz

Dans la saison 1, comment s'appelle la brune ?

Cléo
Bella
Rikki
Emma

20 questions
7 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre