AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Renée Tesnière (Traducteur)
EAN : 9782869304369
206 pages
Payot et Rivages (01/03/1991)
3.5/5   23 notes
Résumé :
"Tout commença un jour de mars, par un triste après-midi pluvieux : il se produisit je ne sais quelle perturbation dans l'installation électrique de l'immeuble, et toutes les lumières s'éteignirent. Nous étions là, en plein vingtième siècle, mais aussi désemparés, aussi isolés que le fut jamais l'homme au commencement du monde." Ainsi débute un récit ("une parabole sur la chasse aux sorcières", dit Howard Fast) qui "laisse au lecteur, une fois le livre refermé, le s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ecceom
  09 janvier 2022
En faisant de " L'Ange déchu", le 1er numéro de leur collection " le Miroir obscur", Police Espionnage Suspense, les défuntes éditions NEO avaient démarré leur parcours de façon magistrale.
La phrase qui allait servir d'emblème à cette collection provenait d'ailleurs de ce roman : "Je vivais dans un monde où tout était normal, ordinaire, stable. Mais quand on présentait devant ce monde un genre particulier de miroir, l'image n'était plus normale, ni ordinaire, ni stable".
L'histoire débute par une brusque panne d'électricité à New York dans les années cinquante. Cette plongée dans les ténèbres est aussi celle de David Stillmann, qui vient de perdre la mémoire.
Pendant quelques jours, cet homme sans passé, va tenter d'échapper à des tueurs qui le traquent.
Chef-d'oeuvre de suspense, remarquablement écrit par le grand Howard Fast en 1952, cette parabole de la chasse aux sorcières (l'écrivain savait de quoi il parlait !) est une telle réussite qu'on se demande bien comment Hitchcock a pu passer à côté d'un scénario qui réunit Une mort aux trousses (urbaine), l'Homme qui en savait trop et La maison du Docteur Edwardes ?
L'histoire a toutefois été adaptée au cinéma par Eward Dmytryk. Rebaptisée "Mirage", elle a sans doute permis au réalisateur marqué lui aussi par le Maccarthysme, de payer quelques dettes. N'ayant jamais vu le film, je ne pourrais pas en dire plus, Dmytryk étant de toute façon , totalement imprévisible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
paulotlet
  14 novembre 2014
Je connaissais Howard Fast pour ses romans historiques et pour son engagement social. Pour moi, il était avant tout l'auteur de Spartacus, de Silas Timberman ou des Héros désespérés; un géant de la littérature américaine contemporaine.
C'est un peu par hasard que je suis tombé sur Mirage, un vieux poche paru aux Presses de la Cité en 1965 dont les pages s'étaient désolidarisées avec le temps. Je l'ai lu comme un document. Dans ses policiers, écrits pour des raisons purement alimentaires, allais-je retrouver le talent d'Howard Fast?
Mirage est un thriller assez classique et plutôt bien mené. David se trouve mêlé à une affaire de meurtre à laquelle il ne comprend rien. Rapidement, il prend conscience du fait que sa mémoire est presqu'effacée et que ses souvenirs de la veille semblent incohérents. S'ensuit une chasse à l'homme, dont il ignore les raisons. Pour compléter le tout et rester fidèle aux poncifs du genre, David rencontre une mystérieuse femme, la jolie Shela.
Je n'ai pu m'empêcher, en lisant ce polar somme toute assez banal, de penser à la répression dont Fast fut victime lors du Mac Carthysme. David est en butte à l''agressivité de tous ceux qu'il croise, même l'environnement dont il ne reconnaît plus tous les détails lui est hostile. Il est seul, clame sa bonne fois sans résultat. Ceux qui lui tendent la main finissent par le payer très cher. Il est, comme les accusés de la chasse aux sorcières, confronté à un système face auquel il est inutile de tenter d'en appeler à la raison. Il est désespérément seul, empêtré dans une toile, à attendre que les événements décident pour lui.
Ce roman bien fichu, angoissant et rondement mené est tout empreint de la paranoïa qui plombait le moral des Américains durant la guerre froide.
Mirage a été adapté au cinéma par Eward Dmytryk, avec Grégory Peck dans le rôle de David, en 1965
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lehibook
  25 mai 2019
Le propre d'un grand romancier c'est de vous emmener dans des situations totalement invraisemblables en court-circuitant par son écriture votre sens critique . Ici l'angoisse d'un homme atteint d'amnésie qui se retrouve en butte à des tentatives de meurtres et rebondit comme une bille de flipper entre des personnes qui détiennent des fragments du passé qui lui a été retiré. Incontestablement Fast est un grand romancier…
Commenter  J’apprécie          40
viduite
  17 juillet 2019
Éloge de l'étrangeté au sein de la normalité, portrait d'une Amérique amnésique, criminelle. L'ange déchu est un de ces polars où l'atmosphère, la solitude des sensations du personnage persécuté, un narrateur exemplairement peu fiable, priment sur une intrigue où s'impose néanmoins la vision d'Howard Fast. Un roman malin, haletant.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
krzysvancokrzysvanco   19 avril 2021
Nous étions un homme et une femme, réunis, dans une parfaite harmonie et nous possédions en commun un peu d’amour, un peu de pitié, un peu de bonne volonté, pour nous, c’est énorme. Nous avions émergé de quelque horrible et inhumaine contrée, où des êtres humains vivaient, s’agitaient, commettaient d’horribles forfaits; même si nous n’étions qu’en sursis, nous pouvions du moins goûter au paradis, un paradis bien modeste, bien humble, mais qui nous suffisait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
paulotletpaulotlet   05 novembre 2014
Par tout les diables de l'enfer, je vous répète que je ne me souviens de rien! Je n'ai pas d'existence... savez-vous ce que cela signifie? Savez-vous ce que cela signifie de ne pas savoir qui l'on est, ce qu'on est, ce qu'on a pu faire, quels faits terribles, monstrueux recèle peut-être votre passé, quelle femme vous a aimé, quels enfants vous avez pu avoir? Savez-vous ce que cela signifie? Savez-vous ce que cela signifie, que d'être à la fois mort et vivant, oui, les deux ensemble, mort et vivant!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lehibooklehibook   28 octobre 2019
En cet instant ,je ressentis pour lui de l'admiration et de la tendresse :derrière les yeux bleus , le visage de boy-scout,je découvrais l'énergie , l'intrépidité,- et tout cela, malgré la peur; car je savais , sans discerner d'où me venait cette certitude ,que le rouquin allait nous tuer.
Commenter  J’apprécie          10
paulotletpaulotlet   10 novembre 2014
La femme portait son deuil sous forme de déshabillé noir sur de transparentes lingeries noires; ses pieds étaient chaussés de mules de satin noir, un mouchoir noir flottait au bout de ses doigts.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Howard Fast (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Howard Fast
Bref extrait de Spartacus, de Stanley Kubrick, d'après le livre de Howard Fast
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2236 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre