AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Chiwi


Chiwi
  12 janvier 2015
Spartacus est un personnage de l'histoire romaine dont l'image a traversé les époques. le roman d'Howard Fast permet de revenir sur cette icône utilisée régulièrement dans les luttes contre les oppressions.

Le roman alterne deux points de vue : celui des Romains riches ou militaires qui on été au contact de Spartacus et celui de Spartacus. Quand on a fini la lecture, on se rend compte que les parties où Spartacus est en scène sont assez limitées et les états d'âme des Romains sont trop présents.

Bien qu'il ait la volonté d'éclairer le lecteur sur un personnage historique, Howard Fast n'évite pas de faire de Spartacus un personnage romantique. Spartacus bien qu'il soit esclave, donc à peine mieux qu'un animal, a plus de moralité que les Romains qui sont censés représenter la Civilisation par excellence.

J'ai trouvé qu'Howard Fast aimait trop Spartacus quand il en parlait et que donc il n'était plus assez objectif pour en parler. C'est à cause de cette subjectivité que le roman historique devient presque un livre politique. Quand on lit ces lignes qui terminent le roman : » Et tant que des hommes trimeraient pour que d'autres puissent profiter de la sueur de ceux qui travaillent, le nom de Spartacus demeurerait dans toutes les mémoires, murmuré parfois et d'autres fois clamé à voix haute et claire », on comprend pourquoi Howard Fast n'a pas trouvé d'éditeur pour le publier et pourquoi il a été inquiété par le maccarthysme . Spartacus devient le porte-étendard de la lutte des classes , à son corps défendant.

Si on met de côté l'aspect historique peut-être manipulé, c'est un roman qui se laisse facilement lire et qui contient de nombreux détails et références sur la vie quotidienne dans la Rome antique.
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus