AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2864249642
Éditeur : Métailié (18/09/2014)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :


Bagdad, 1930. Le jeune Anouar rêve de belles maisons, de voyages et peut-être un peu de la sœur de son ami juif. Il rêve de devenir quelqu'un, mais il n'est qu'un petit voleur dont le talent se résume à sa grande habileté à escalader les façades des maisons pour les dévaliser et voir la ville depuis leurs terrasses.

Pris dans le tourbillon du déclenchement de la guerre il tombe dans les réseaux de l'organisation des Chemises noires ir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
horline
  14 décembre 2014
L'autofiction, très peu pour Sherko Fatah. Place au roman d'aventure des années 30 qui promène Anouar et le lecteur de Bagdad sous protectorat britannique au front de l'Est aux côtés des nazis, en passant par les hôtels et diplomaties de Berlin.
Et pourtant rien ne prédestinait le jeune bagdadien fils d'ouvrier et dépourvu d'idéal politique à se retrouver au coeur des évènements qui agitent l'Histoire. Si ce n'est le goût de la découverte et la liberté que lui promettent les rencontres aussi hétéroclites que celles qui conduisent le jeune Anouar à fréquenter la jeunesse juive dorée, des malfrats, les milieux nationalistes et le Grand Mufti de Jérusalem prêts à s'engager auprès des nazis pour se débarrasser de l'empire britannique.
Le jeune gamin des rues saisit les opportunités à bras ouverts, voyant en chaque nouvelle amitié chaque nouvelle mission une promesse d'avenir, "une sorte de fenêtre donnant sur une route inconnue et magnifique". On pourrait le décrire comme arriviste puisque la route empruntée n'exclut pas les trahisons, les promesses avortées, les désillusions. Mais Anouar est surtout un jeune rêveur à l'infini qui se heurte où qu'il aille à ses limites. Mutique, discret, n'ayant jamais su déterminer les contours de ses rêves, il se laisse porté par le flot fiévreux des évènements même lorsque celui-ci le conduit vers un avenir trop grand pour lui.

Le roman de Sherko Fatah déploie la flamboyance et le rythme frénétique des romans d'aventure, on se laisse entraîner par un courant séduisant auquel il est difficile de se soustraire. Des revendications nationalistes au sein de l'Empire britannique aux alliances avec le nazisme, Un voleur de Bagdad s'inscrit au coeur de l'Histoire. Mais il y a également une belle histoire où l'espoir s'abandonne à d'improbables promesses, une plume habile et simple qui dessine des personnages qui n'ont rien du héros résolu et tranchant. Sherko Fatah a un goût certain pour des personnages dont la discrétion dissimule faiblesse et doute.
Roman convaincant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
traversay
  18 octobre 2014
Sans doute parce qu'il est lui-même né d'une mère allemande et d'un père kurde irakien, Sherko Fatah aime dans ses romans faire voyager ses personnages, tant physiquement que psychologiquement, en les confrontant à des situations dangereuses (doux euphémisme). Avec, pour toile de fond, le terrorisme dans le navire obscur et le nazisme dans Un voleur de Bagdad. Ce dernier livre est encore plus riche que le précédent de par sa trame historique très dense et captivante. On y découvre d'abord la capitale irakienne dans les années 30 à travers le destin d'un gamins des rues lequel, en fréquentant des milieux interlopes, se trouve mêlé aussi bien à la contestation communiste qu'à l'agitation des chemises noires, groupe proche des nazis, alors même que l'Irak reste encore sous la domination britannique. Pour faire bonne mesure, ce petit voleur de Bagdad fréquente aussi la communauté juive de la ville, encore puissante, et notamment une jeune femme, l'élue de son coeur. Les circonstances vont l'amener à partir pour Berlin avant de combattre dans les rangs de la légion musulmane de la Waffen SS, en Pologne et en Biélorussie. Un voleur de Bagdad est un roman d'aventures intelligemment construit mais qui est bien davantage en nous faisant découvrir notamment le Proche-Orient de ces années là, carrefour d'influences et en ébullition constante. Les romans de Sherko Fatah sont décidément passionnants avec une écriture à la fois vive et minutieuse qui prend le temps de l'analyse et ne confond jamais vitesse et précipitation.
Un grand merci à Babelio (Masse critique) et aux éd. Métailié dont la ligne éditoriale impressionne par sa qualité constante.
Lien : http://cin-phile-m-----tait-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
Patmarob
  24 octobre 2014
« Un voleur de Bagad » de Sherko Fatah relate l'histoire d'Anouar, jeune arabe de l'Irak britannique des années 1930, son engagement dans les troupes musulmanes de la Waffen SS sur le front russe pendant la seconde guerre mondiale et son retour en Irak dans les années 1940. le roman est captivant, l'intérêt du lecteur est tenu par le cadre historique : la montée du nationalisme arabe dans l'empire britannique des années 1930 (depuis 1930 l'Irak devient officiellement indépendant mais la présence des britanniques reste très forte), la confluence du monde arabe musulman avec l'arrivée des nazis en Allemagne ( les « Chemises noires » fascistes préparent un coup d'état) , et leur alliance avec le grand mufti de Jérusalem dans leur lutte contre les juifs qui veulent revenir en Palestine. La construction du roman sollicite le lecteur dès les premières pages : quelles relations ont tissé Anouar et ce médecin allemand qu'il reconnaît à l'hôpital de Bagdad (« Nous avons jadis été aussi proches que deux chiens apeurés et enfermés…nous étions un animal craintif à deux têtes ») ? Anouar livre son histoire personnelle dans le Bagdad cosmopolite du royaume irakien, il y fréquente la communauté juive, et son riche ami Ezra a une bien jolie soeur, Mirjam. Il est entraîné ( pour quelle raison précise ?) dans une bande de voleurs; le chef, Malik, lui apprend à escalader les murs à mains nues. Les évènements paraissent s'enchaîner malgré lui et ses décisions lui sont quasiment imposées par l'urgence de l'Histoire. Son intégration dans la communauté des Chemises Noires fascistes lui permet de s'instruire et d'approcher les puissants du moment. Il rentre au service du grand mufti de Jérusalem et le suit à Berlin en 1941. La description de la capitale nazie, en sa qualité d'étranger, apporte au récit des observations intéressantes. Mais c'est son récit de la guerre sur le front oriental qui demeure le plus poignant. Son incorporation dans les troupes musulmanes de la Waffen SS, chargées de la répression des résistants, l'entraîne dans l'horreur de la guerre. Il côtoie le froid, la mort… et subit une terrible blessure : il est défiguré. La composition du roman permet de cerner progressivement le personnage principal. Anouar acquiert la maturité au fil de ses rencontres et expériences…Son récit est présenté sur un mode factuel, il avoue : « j'ai toujours considéré ce qui m'est arrivé comme une affaire personnelle » , « il m'est difficile de tout me rappeler. Ma vie était faite de fragments. » La réussite du roman tient à cette distance entre la narration d' Anouar engagé dans l'armée allemande ( presque) malgré lui , ses remarques et réflexions qui se précisent au fil du roman , et la situation de guerre mondiale dans laquelle est entraîné un jeune irakien arabe et musulman. le rejet, en fin de roman, de la réponse à la question qui se pose au début n'est pas un procédé novateur. Toutefois une progression apparaît dans le style : à l'adolescence « naïve » d'Anouar correspond une première partie ( les belles maisons I) au style narratif, l'auteur présente une succession de péripéties alors que certaines situations paraissent « secondaires ». le style s'affirme dans les chapitres suivants, les descriptions des paysages hivernaux de l'Europe de l‘est se précisent, les personnages prennent davantage « d'étoffe » tandis qu'Anouar est rentré, à marche forcée, dans le monde adulte. « Un voleur de Bagdad » est un roman réussi qui capte l'intérêt du lecteur.
Merci à Babelio ( et son opération Masse Critique) et aux éditions Métaillé.




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
chriskorchi
  09 mars 2015
Coup de coeur pour ce roman émouvant et puissant, un roman qui restera longtemps dans mon esprit. Un roman d'aventure dans les années 30 on se trouve en Irak et on prend connaissance d'une histoire dans l'Histoire. Un pan que je connaissais assez mal en fait et que j'ai aimé découvrir. le nazisme en toile de fond, des personnages qui n'ont rien de héros mais qui sont emplit de doute et de peur et qui les rends attachants.
Une construction habile, une plume précise et belle , je ne ne connaissais pas cet auteur et j'ai adoré le découvrir. J'ai aimé suivre Anouar dans ses périples et découvrir comment ce jeune arabe irakien va se retrouver dans les troupe SS musulmane. C'est poignant car on à l'impression de vivre les événements de l'intérieur et à en mesurer toute l'horreur et la dureté de cette sombre période historique. Comme s'il n'avait pas vu et vécu assez d'horreur Anouar va être défiguré.
Un grand roman qui m'a captivé et qui m'a donné envie de lire les ouvrages précédents de l'auteur.
VERDICT
Un très beau roman qui gagne à être connu. N'hésitez pas à vous le procurer c'est un beau moment de lecture garanti
Lien : https://lilacgrace.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
montmartin
  08 mars 2015
Ce roman relate l'histoire d'Anouar, jeune arabe de l'Irak britannique des années 1930, mêlé aussi bien à la contestation communiste qu'à l'agitation des chemises noires, groupe proche des nazis, alors même que l'Irak reste encore sous la domination britannique. Il fréquente aussi la communauté juive de la ville, encore puissante et le Grand Mufti de Jérusalem prêt à s'engager auprès des nazis pour se débarrasser de l'empire britannique. Les circonstances vont l'amener à partir pour Berlin avant de combattre dans les rangs de la légion musulmane de la Waffen SS, en Pologne et en Biélorussie.
C'est un vrai roman d'aventure que nous propose l'auteur. le lecteur se laisse entraîner avec plaisir dans les péripéties du jeune Anouar. Mais le récit se confond avec l'Histoire et par son écriture vive et minutieuse, l'auteur nous fait vivre la montée du nationalisme arabe et de l'antisémitisme, les bombardements de Berlin , l'horreur de la répression des partisans sur le front de l'Est et à Varsovie. un roman réussi qui sait capter l'intérêt du lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Chro   09 décembre 2014
Un voleur de Bagdad possède du souffle, pour conter, mais également pour reprendre, posément, ces moments où nationalisme arabe et antisémitisme se nouent, ces perspectives brouillées qui conduisent un Grand Mufti vers une résidence berlinoise, ou l’improbable destin des unités SS musulmanes. Sherko Fatah raconte à la fois l’intime, le secret, et l’Histoire.
Lire la critique sur le site : Chro
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
fannyvincentfannyvincent   19 septembre 2014
Comme toujours, je me faufilais dans les ruelles obscures. Ne pas se faire remarquer, ça faisait partie de mon métier. Un messager est un moyen de transport. Ce qu’il propose, c’est la fiabilité. Même quand je ne suis pas en fonction et que je marche comme n’importe qui d’autre, je me comporte en cour­sier, je me presse, je suis consciencieux et pourtant retenu. Ce dont je suis fier est bien chétif.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Video de Sherko Fatah (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sherko Fatah
Anne-Marie Métailié - Rentrée littéraire .Anne-Marie Métailié vous présente sa rentrée littéraire : "Hérétiques" de Leonardo Padura Fuentes. http://www.mollat.com/livres/padura-fuentes-leonardo-heretiques-9782864249610.html "Topologie de l'amour" d'Emmanuel Arnaud. http://www.mollat.com/livres/arnaud-emmanuel-topologie-amour-9782864249627.html "Un voleur de Bagdad" de Sherko Fatah. http://www.mollat.com/livres/fatah-sherko-voleur-bagdad-9782864249641.html Notes de Musique : Cuban Cowboys/Live at WFMU on Transpacific Sound Paradise 1_23_10/01 Intro. Free Music Archive.
autres livres classés : irakVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
259 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre