AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00PKOYZ3O
Éditeur : (12/11/2014)

Note moyenne : 4.29/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Véronique, une salariée surexploitée et prise pour une imbécile depuis des années par son supérieur, finit par faire un « burn-out » et pète littéralement les plombs sur son lieu de travail. Étage par étage, et jusqu'au grand patron, elle règle alors ses comptes en tuant et massacrant la plupart de ses responsables et collègues de travail de manière de plus en plus stupéfiante et inventive au fil de sa progression. Et les rares qui échapperont au carnage ne s'en sor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
llena
  25 juin 2017
Un très méchant pétage de plomb narré par un commissaire à l'humour très noir. C'est sanglant, cinglant et drôle.
En quelques pages, et de façon directe, l'auteur met en évidence les problèmes de discrimination, harcèlement de toutes sortes et d'épuisement au travail.
Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          191
Exuline
  09 avril 2018
Décapant !
Stéphane Fatrov nous présente une nouvelle à l'humour corrosif. Si vous aimez les blagues grivoises et donc très lourdes, dans le style pompier à 4h du mat qui répond : "C'est pas le trou, mais le Tampax !" (merci Vincent, celle-là, je ne m'en suis jamais remise) vous serez servi.
Humour décalé et gras, surement !! mais d'actualité : les thèmes récurrents de ces dernières années qui conduisent au burn-out ne sont pas oubliés : pression psychologique, harcèlement sexuel, égalité homme-femme et sans oublier la pénibilité car oui, tuer l'ensemble ou presque des salariés de sa société à coups de hache, c'est tout de même extrêmement pénible, et les TMS (troubles musculo-squelettiques) que va avoir cette femme, ne doivent pas être traités sans conséquence.
Ces sujets, ne sont pas exposés par dessus la jambe mais au contraire entre les jambes pour plusieurs collaborateurs.
le petit plus de l'histoire qui est, une fois de plus, pas du tout crédible mais j'ai trouvé cela plutôt drôle, c'est la narration. le commissaire Orsi va raconter l'horrible carnage à l'époux de la serial-killeuse en n'omettant aucun détail, l'apostrophant souvent pour lui demander son avis. Jamais nous n'avons l'histoire de son côté, mais je ne peux m'empêcher de me dire, s'il ne croit pas que c'est une vaste fumisterie.
Ame sensible s'abstenir, c'est trash, cru, lourd mais aussi surprenant que ça puisse paraître, ça m'a oxygéné de changer de style et je vous assure, quand je croise un(e) collègue dans le couloir, aujourd'hui je le(a) regarde d'un autre oeil.

Lien : http://exulire.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pit31
  17 février 2019
Une bonne histoire ou une femme a pété les plombs. de plus, quand la police arrive sur les lieux et qu'elle doit faire un compte rendu, ce n'est pas plaisant. Prévenir la famille et les collègues de travail. Mais le commissaire a beaucoup d'humour, cela devrait bien passer.
Commenter  J’apprécie          00
MinieHouselook
  12 février 2017
Salariée ou exploitée, c'est du pareil au même pour Véronique. Elle subit cette situation depuis bien trop longtemps dans son entreprise et récupère les pires dossiers. Un jour, elle oublie de prendre ses antidépresseurs. Il n'y a alors plus rien qui l'inhibe, la retient. Véronique découvre beaucoup de manières originales et surtout meurtrières de faire payer à ses collègues et ses supérieures.
Stéphane Fatrov joue sur tous les types d'humour afin de faire comprendre aux lecteurs qu'un pétage de plomb n'est pas un acte anodin. Il ne suffit de continuer à essayer d'aller plus loin, de résister mais d'agir pour soi et pour les autres. L'auteur vous transfert des images choquantes afin de vous alerter, bien plus que tente de le faire l'Etat à propos de l'alcool et le tabac.
Lien : https://miniehouselook.wordp..
Commenter  J’apprécie          10
JasonTorn
  20 avril 2018
Court, gore et drôle dans sa narration. J'ai adoré et me suis laissé emporter le temps de ces quelques pages.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
llenallena   25 juin 2017
Le petit hic, c'est que votre femme ne s'est pas arrêtée là, elle s'est aussitot dit: "Il y a beaucoup trop d'enfoirés dans cette boite, alors quitte à faire le ménage autant y aller à fond ! La chasse aux cons est ouverte."
Commenter  J’apprécie          90
pit31pit31   17 février 2019
» Pardon ?... Pas tout à fait monsieur Péret, pas tout à fait terminé. Leur parcours est presque terminé, presque. Car vous ne croyez tout de même pas qu’elles allaient changer leurs bonnes vieilles habitudes, non ? Après la pause-café de tout à l’heure, la pause-déjeuner s’est tout naturellement imposée d’elle-même… Après avoir buté tout le monde, elles ont tranquillement été se faire un petit gueuleton. Buter du con ça creuse, forcément.
» Au lieu de dire forcément, je devrais plutôt dire malheureusement, malheureusement pour le cuisinier, lui s’en souvient encore de leur arrivée fracassante à la cantine ! Parce que bien évidemment elles ont profité de leur petite pause-déjeuner pour dire deux mots au cuistot. Oh pas sur la qualité de la nourriture non, mais plutôt sur la fâcheuse tendance qu’il avait à avoir les mains baladeuses. Il aimait bien, de temps en temps, mettre une main au cul. Rien de bien méchant par le temps qui court… Mais comme actuellement les temps sont durs, il ne le fera plus ! Pour lui c’est réglé aussi… Elles se sont jetées sur lui, puis ont commencé à lui scotcher les mains avec un gros rouleau d’adhésif. Super, une petite séance sadomaso ! s’est-il dit en voyant deux femmes penchées sur lui. En tout cas c’est ce qu’il s’est dit au début, c’est-à-dire avant qu’il ne découvre avec inquiétude qu’en fait elles lui scotchaient les deux mains à l’intérieur du grille-pain pour qu’il ne puisse pas les retirer et qu’elles restent bien coincées à l’intérieur… Inutile de vous dire monsieur Péret, qu’au niveau de la chaleur, ce n’est pas du Moulinex, non, là c’est du gros grille-pain industriel !... Avant de brancher le courant, elles l’ont passé à la questionnette lui aussi : “ Puisque selon vous les filles d’ici ont toutes chaud au cul, que se passe-t-il quand un homme met une main au cul à une fille qui a chaud au cul ?... Vous ne savez pas ?... eh ben il a chaud à la main, C.Q.F.D. ! Et on va tout de suite te le prouver connard ! Puissance maximum, 4 600 watts pendant dix minutes !! ”
» Là, monsieur Péret, ces dix minutes ont sûrement été pour lui les dix minutes les plus longues de sa vie, j’en mettrais ma main au feu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : humour noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Stéphane Fatrov (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14980 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre