AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226396233
Éditeur : Albin Michel (31/01/2018)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Chacun d’entre nous aspire à donner du sens à sa vie. Pour retrouver l’essentiel. Pour être heureux, tout simplement.
Un jour, Christophe Fauré a tout quitté pour se trouver. Il était psychiatre, il est devenu moine bouddhiste… avant de redevenir psychiatre, avec un autre regard, une autre vision sur sa vie et sur ce qu’il souhaitait en faire.
Fort de cette expérience qui l’a fait renaître au monde et à lui-même, il nous livre les enseignements de son... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
coincescheznous
  29 mars 2019
Pendant longtemps, j'ai refusé catégoriquement de lire tout ouvrage de développement personnel. Trop « facile », trop évident, trop niais et surtout trop « à la mode » (il fallait évidemment que je me différencie). Et puis, chemin faisant, j'ai remis en question mes certitudes, sûrement touchée par la grâce de la crise du milieu de vie 
J'ai souvent entendu Christophe Fauré sur France inter, tout comme j'ai souvent lu son nom dans Psychologies ou Sciences Humaines ; son ton flegmatique et amusé m'a convaincue de le lire « pour de vrai ». Christophe Fauré a écrit beaucoup d'ouvrages et il était dur de savoir lequel choisir : le deuil m'intéresse tout autant que le chemin spirituel (mais c'est très lié !). Finalement, j'ai choisi S'aimer enfin ! Un chemin initiatique pour retrouver l'essentiel car objectivement, ça ne pouvait pas faire de mal !
Cet ouvrage reprend la chronologie de Christophe Fauré, psychiatre parisien à la réputation et la notoriété bien installées, qui décide de tout plaquer pour devenir moine bouddhiste dans le Périgord Noir, à Dhagpo Kagyu Ling (depuis ce livre, je parle couramment tibétain). Ce départ n'est pas aussi irréfléchi que ma tournure laisse à penser. Après plusieurs années de mal-être incessant, et face à une quête spirituelle profonde, Christophe se laisse deux ans pour préparer son départ au monastère. Deux ans qu'il qualifiera à la fin d'indispensables, de bon mix entre liberté et sagesse. Sur place, il apprend énormément de choses, notamment le fameux « apprécier le moment présent », sans chercher ni à le contrôler, ni à la restreindre. C'est un conseil qui a été répété et répété sur je pense les ¾ des ouvrages et TEDex du monde entier, mais que dans le fond personne n'arrive à tenir. Ces deux années au monastère, comprenant un pèlerinage sur les 4 lieux emblématiques de Bouddha, vont marquer à jamais la vie du psychiatre sans pour autant la rendre plus facile, et c'est bien de cela dont il s'agit. Notez qu'après ces deux ans, Christophe Fauré est revenu à Paris, a repris sa place de psychiatre, mais d'une façon… autre.
Christophe Fauré va en fait trouver ce qui manquait à sa vie : la spiritualité. Difficile à définir car trop galvaudée, la spiritualité est ce qui donne le sens, l'injonction de notre vie. Elle peut passer par le bouddhisme ou par une religion, mais elle n'est certainement pas un dogme ni une certitude. Elle est ce à quoi on aspire, un ensemble de croyances et de pratiques qui concernent nos âmes, qui nous rapprochent de nous-mêmes. Être spirituel, c'est se détacher de la matière pour trouver ce qui nous anime intérieurement : aimer, donner, partager, comprendre, aider, écouter,… toutes ces choses qui nous font sentir à notre place. le postulat de l'auteur est que si vous trouvez votre spiritualité, alors vous trouvez, doucement mais sûrement, votre place dans ce monde.
Présentée comme un axe indispensable à notre développement, la spiritualité, comme la vie affective, la famille, le travail, est l'une des clefs de notre épanouissement. Elle n'est jamais acquise et demande sans cesse du travail, car aller vers ce qui nous semble bon, ce qui nous porte, demande du courage et de l'effort. Il est facile de se perdre dans les méandres de la vie matérielle. Méandres agréables, c'est certain et il ne s'agit pas de les renier, mais de réaliser qu'ils ne portent pas en eux les racines de l'épanouissement. Plus d'argent, plus de travail, plus de maisons, plus de vacances contribuent indéniablement au confort mais continuent de laisser le vide béant en chacun de nous. Comme le dit le psychiatre en reprenant une anecdote du roi Salomon, « Ceci aussi passera », le bonheur comme le malheur, tout n'est que passager et nous avons si peu de prise sur la vie.
La seule chose que nous avons pour nous, que personne ne peut nous enlever, c'est cette fameuse spiritualité. En faire l'économie, c'est à peu de choses près prendre le risque de se retrouver plein de regrets sur son lit de mort, déçus de ne pas avoir vécu la vie qu'on voulait vivre.
Il ne s'agit pas de tout envoyer valser (n'oubliez pas, liberté ne marche de pair qu'avec la sagesse) mais de savoir intimement ce qui fait « sens » pour vous. C'est quoi réussir votre vie, au-delà de l'aspect matériel ? Comment pouvez-vous y parvenir en faisant en sorte que cela influe positivement sur les autres ? Car oui, il est pour Christophe Fauré de notre responsabilité de prendre soin de nous comme des autres, pour arriver à ce qui nous transcende tous : le sentiment d'unité de l'humanité.
Pour conclure, le psychiatre nous dit qu'un travail thérapeutique, analytique, offre des clés énormes de compréhension sur notre fonctionnement, et nous permet un pas de côté. Mais il ne permet pas à lui seul de trouver ce qui fait sens pour nous, et pour nous seulement. Allié à une quête spirituelle – qui ne peut que s'avérer gagnante -, nous nous offrons la possibilité de vivre notre vie au plus juste.
Et, comme il dit, de nous aimer… enfin !

Jo la Frite

Lien : http://coincescheznous.unblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LivresBouddhistesZuiHo
  11 août 2018
Un témoignage parfois bouleversant d'une star devenue moine bouddhiste un moment

Lu en un weekend, j'ai été conquis par ce récit d'une vie de et par le Dr Christophe Fauré, « S'aimer enfin ! » En reposant l'ouvrage, j'étais réjouis. C'est un vrai coup de coeur pour moi. J'étais pourtant réticent, car, d'une, je n'aime pas vraiment les récits et témoignages, et de deux, cet auteur est médiatiquement très exposé.
Mais il ne faut jamais dire jamais : « S'aimer enfin ! Un chemin initiatique pour retrouver l'essentiel », est un bouquin vraiment sympathique, qui plusieurs fois, m'a mis carrément les larmes à l'oeil !
de plus, « s'aimer enfin » fut longtemps le thème principal de ma vie, car je n'avais jamais été aimé comme j'imagine que la plupart des gens le sont, et je n'ai jamais su m'aimer (je vous rassure, je sais désormais le faire). C'était mon plus grand koân.
« S'aimer enfin ! » est donc très bien écrit : simplement, avec modestie et humilité généralement, notamment quand Christophe Fauré parle de sa vie spirituelle (il l'est moins sur certains passages de sa vie professionnelle).
En tous cas, « S'aimer enfin ! » est plutôt bouleversant, car je crois que j'en suis au même point qu'a connu l'auteur à une certaine époque de sa vie. L'envie de tout plaquer pour me vivre pleinement, spirituellement. Mais je ne suis pas prêt à abandonner mes responsabilités pour le moment.
En effet, ce psychiatre reconnu surtout dans les domaines des soins palliatifs, du deuil, du suicide mais aussi de la solitude, du couple et de l'amour, nous conte ici, sans excès, une partie de son existence où il s'est trouvé mêlé au bouddhisme tibétain. Tout au long du livre, il va suivre son intuition.
Il s'y est confronté car il n'allait pas bien dans sa peau, bien que sa vie mondaine fut comblée. Or ce n'est pas ainsi que l'on gagne ou obtient le bonheur. Non, celui-ci est intérieur et est le fruit d'un travail d'alchimiste…
Christophe Fauré nous apprend ainsi qu'il fut résident puis moine du monastère de Dhagpo Kagyu Ling. Il nous décrit comment il a du tout abandonner afin de se dénuder entièrement à lui-même. Il nous expose, sans entrer non plus dans les détails (on reste sur sa faim) sa vie au monastère, nous contant quelques événements vécus foncièrement de l'intérieur.
Pourtant, lors d'un voyage en Inde avec sa Sangha, il rencontre le maître de sa tradition Kagyu, le Karmapa, qui lui recommande de reprendre sa vie de soignant et non de devenir un moine pleinement ordonné. L'expérience bouddhiste fut donc de courte durée : 2 ans, dont 1 comme moine. [Le Dr Fauré a toutefois poursuivi sa vie spirituelle en tant que bouddhiste en pratiquant régulièrement, quotidiennement à Paris, et en retournant à Dhagpo*].
Une chose que je reprocherais, c'est qu'il en dise finalement peu sur son vécu en tant que bouddhiste, car il est presque sur la réserve. Christophe Fauré est plus préoccupé par le fait de nous retracer simplement cette partie de sa vie qui rencontra le bouddhisme et qui ensuite s'en détacha.
Il faut souligner que les notions bouddhistes notamment distillées dans la dernière partie agissent comme un hameçon que l'on agiterait au-dessus du poisson, mais seulement pour le narguer, non pour le pécher – afin je crois, de ne pas offusquer le lecteur potentiel (car le Dr considère qu'il joue sa carrière en quelque sorte en nous racontant son expérience bouddhiste). Christophe Fauré agit ainsi car il n'est nullement un maître en matière de bouddhisme.
Seulement, justement, cette dernière partie intitulée « Ce que j'ai appris » est en fait, la plus intéressante pour moi dans ce livre.
Car Christophe Fauré nous explique concrètement ce qu'il a retiré de sa vie de moine bouddhiste et des enseignements reçus. Rien de très nouveau pour qui est habitué au Dharma du Bouddha, mais l'auteur en parle avec conviction et modestie, apportant une note rafraîchissante à ces connaissances et pour le coup, rattrapant ses quelques excès égotiques disséminés dans le livre.
Cette dernière partie est la valeur ajoutée du livre et en plus de la belle histoire de vie contée ici, les deux parties forment un ensemble savoureux, touchant, intéressant, intriguant même. Je n'ai pas regretté la lecture dans laquelle on est vite embarqué.
Je vous recommande donc l'achat de S'aimer enfin ! On en a tous besoin !
Bonne lecture !
Zui Ho.
j'ai rectifié cette partie à la demande de M. Fauré, car j'avais mal compris ce qu'il en était de sa vie de bouddhiste laïc depuis son départ de Dagpo comme moine.
Lien : https://livresbouddhistes.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BooksAllAround
  10 mai 2018
Voici un livre offert par ma maman, qui après l'avoir lu, a souhaité partager cette découverte. Il faut savoir que je lis très très peu ce type d'ouvrage mais je suis dans une période de remise en question et de recherche du sens que je souhaite donner à ma vie. du coup, si maman a dit que ça pouvait aider, ça valait le coup de m'y plonger sans plus tarder !
Sans aucun doute, le fait que l'auteur parle de son expérience personnelle est un point extrêmement important. Il décrit des émotions et des ressentis avec justesse (cela fait d'ailleurs un bien fou de lire la description d'un sentiment sur lequel on n'a jamais réussi à mettre des mots), on sent la richesse des expériences vécues et le souhait d'en faire profiter autant de personnes que possible.
Ce récit est écrit avec générosité et bienveillance, dans une optique de partage et d'entraide. Christophe Fauré nous propose une philosophie de vie, accessible à chacun d'entre nous. Personnellement, j'adhère à ces idées basées sur le respect et l'amour de soi (d'abord) et des autres (seulement possible ensuite) !
Malgré des termes propres au bouddhisme, l'ensemble reste compréhensible pour celles et ceux qui ne seraient pas initiés à la culture bouddhiste (moi la première), l'auteur donnant la "traduction" et l'explication de chacun de ces termes.
Au delà de la langue, le contenu est expliqué aussi clairement que possible, je pense. Chacun le percevra néanmoins à sa façon, en fonction de son vécu, de ses expériences et de ses possibilités (par exemple, je n'ai pas compris l'un ou l'autre passage, mais je suis certaine qu'en relisant le livre dans quelques temps, en ayant mûri, appris, grandi, cela devrait m'être plus accessible).
Les lecteurs sont également confrontés à des prises de conscience et des questionnements nécessaires, l'auteur ne cache pas non plus les difficultés que l'on rencontre lorsqu'on remet en question son fonctionnement. Mais la récompense est tellement grande !
J'ai été traversée par pas mal d'émotions durant ma lecture, certains passages m'ont beaucoup touchée, d'autres m'ont fait réfléchir et m'ont apaisée. A mes yeux, ce livre a une grande valeur, Christophe Fauré nous offre un cadeau précieux ! Merci !
En quelques mots :
Une éloge à l'importance de trouver son propre chemin et de s'accepter pour pouvoir vivre pleinement. Ce fut une lecture enrichissante, que je n'hésiterai pas à reprendre lorsque le besoin s'en fera sentir. Je ne peux que conseiller cet ouvrage aux personnes en recherche d'elles-mêmes, il saura probablement vous apporter au moins quelques pistes pour avancer !
Lien : https://books-all-around.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
florinette
  05 mars 2018
En apparence, Christophe Fauré donnait l'image d'un homme chez qui tout allait bien, mais au fond de lui même un mal-être persistant lui indiquait tout le contraire. Malgré cela, depuis des années, le Dr Christophe Fauré accueillait en consultation des personnes en souffrances afin de les aider à vivre mieux, à leur apporter un soulagement, une paix que lui-même, bloqué dans ses propres errances intérieures, ne se donnait pas.
Puis un jour, émotionnellement vidé et à bout de force, il décide de franchir le pas, d'oser prendre le risque de sortir de sa zone de confort en quittant tout, en changeant radicalement de vie puisque c'est dans un monastère bouddhiste qu'il va s'abandonner corps et âme, durant deux ans, jusqu'à devenir moine.
C'est durant cette retraite qu'il va réaliser à quel point la dimension spirituelle a toute son importance et qu'elle ne peut être dissociée de la dimension psychologique. L'une ne peut aller sans l'autre, car on a tous besoin d'aller à la recherche de soi, à la recherche de l'amour qui est en nous et qui a besoin de nous pour se révéler à lui-même : « Là, nous pourrons nous trouver, nous retrouver. Rentrer à la maison et cesser d'errer sans fin dans le monde, pris au piège de ses vaines promesses. C'est en cela que la spiritualité est aussi essentielle, aussi indispensable, dans une vie humaine. »
Tout ce que Christophe Fauré a appris et compris durant cette expérience monastique, il nous le retranscrit à travers ces lignes. C'est un témoignage authentique, une mise à nu, dans lequel il se dévoile, ouvre son coeur afin que chacun puisse apprendre à se retrouver en allant au plus profond de lui-même, là où nous sommes restés intacts à tout jamais.
C'est une précieuse transmission d'un homme sincère et touchant. Je vous invite à lire ce livre qui se déguste et qui, une fois refermé, résonnera longtemps en vous…
Lien : http://www.leslecturesdeflor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   09 mars 2018
Psychiatre devenu moine, moine redevenu psychiatre, le Dr Christophe Fauré a fait quelques aller-retour, mais sa trajectoire reste la même : aider les autres, en commençant par s’aimer soi-même...
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TantdebelleshistoiresTantdebelleshistoires   04 mars 2018
Elle est pourtant en pourtant en train de vivre ces derniers jours. C'est étrange: l'un après l'autre, elle perd les supports de ce qui a constitué sa personne tout au long de son existence. Son corps l'abandonne. Il s'épuise et s'amaigrit. Elle a perdu depuis longtemps son statut professionnel et a renoncé aux projets qui étaient ses moteurs de vie. Elle sait qu'elle est en train de perdre sa place dans le monde des vivants qui continueront à vivre lorsqu'elle ne sera plus...Tant de pertes successives, de renoncements. La perte inexorable de ce qui lui permettait de dire: "je suis cette personne". Ce ci est "moi". Et pourtant aujourd’hui, alors qu'elle est profondément engagée dans le deuil d'elle même, elle me dit "je vais bien". Cet état de quiétude arrive si rarement chez une personne en fin de vie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
TantdebelleshistoiresTantdebelleshistoires   04 mars 2018
Une porte s'ouvre en elle: elle fait l'expérience d'un espace d'un espace intérieur où peu de pensées s'élèvent. Et elle y découvre la paix.
Commenter  J’apprécie          10
TantdebelleshistoiresTantdebelleshistoires   04 mars 2018
Comme si son état intérieur entrait en résonnante avec mon ma propre dimension intérieure
Commenter  J’apprécie          10
florinetteflorinette   05 mars 2018
Se donner la paix n'a de sens que si on l'offre en retour
Commenter  J’apprécie          10
Video de Christophe Fauré (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Fauré

Est-ce que tu m'aimes encore ? - Dr Christophe Fauré
www.albin-michel.fr Il suffit parfois d'un sms, d'une maladresse ou d'un aveu pour que l'infidélité éclate au grand jour. En un instant, le couple est pris dans la tourmente... Mille questions se posent : que s'est-il passé dans notre relation pour que nous en arrivions là ? Que faut-il faire : rester ? Partir ? Comment se comprendre l'un l'autre ? Retrouver la confiance ? Pardonner ? Christophe Fauré décrypte le sens de la relation extraconjugale, les sentiments confus que l'un et l'autre peuvent éprouver, panique, désarroi face à l'autre et face à soi. Véritable « feuille de route » du couple après l'infidélité, ce livre permet de prendre le recul nécessaire afin de se reconstruire. Seul ou en couple, si on décide de poursuivre la route ensemble. Christophe Fauré vient de recevoir le Prix Psychologies Magazine / FNAC 2013 pour son livre "Maintenant ou jamais -- la transition du Milieu de la Vie"
+ Lire la suite
autres livres classés : quête spirituelleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
106 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre